La chenille ! La chenille ! (c’est pas trop tôt !)

    

couches-lavables

Ainsi, j’ai totalement manqué à mes devoirs d’écrivaine virtuelle durant deux semaines, puisque la chenille a cruellement déserté ce blog.
C’est que c’était la transhumance, les copains, c’est pas de ma faute ! Elles étaient parties dans les alpages, voir si l’herbe était plus verte là-bas. Comme elle ne l’était pas, elles reviennent donc sur SBEP, la queue basse…

« Ouhhhhhh !« , qu’on les hue, les vilaines chenilles !

❏ On commence de suite avec la photo tout là-haut, envoyée par miss 400. Au début, j’ai pensé que c’était les petits chapeaux que mettent les gens dans Grey’s Anatomy. Mais il s’avère que pas du tout (je suis d’un con).

Donc, miss 400 me sort :

« La chenille Trivial était rien chouette, et pour faire une bonne moyenne je te propose avec celle-ci de redescendre du lobe frontal au postérieur. Voici donc une chenille en couches lavables (de ma fille) (propres pour l’occasion).
Une chenille scato-écolo, en un mot.
 »

Dieu qu’elle est cocasse, cette miss 400 !

chenille-humaine

❏ On tient la cadence avec une chenille humaine, sur terre battue ! Je le sais que la saison est plus propice au gazon, mais ce sont les aléas du décalage horaire, les aminches !

Brigitte me dit, dernièrement :

« Bonsoir Violette,
Je n’ai pas eu la chance de croiser Nelson et de le questionner sur les habitudes de Brian dans la cuisine, la sdb voire même dans le jardin, mais qu’est-ce qui est apparue entre deux matchs ? Une belle chenille d’arroseurs de terre battue tenant délicatement le tuyau d’arrosage les liant les uns aux autres.
Bonne nuit
 »

☞ Et bien, écoute, bonne nuit à toi aussi, Brigitte !

Catégories PORTNAWAK

11 commentaires

  1. BBCam dit :

    (sur le court, dans les gradins, y’en a aussi qui chenillent un max.)(demain, j’en fais avec mes fajitas de poulet)

  2. LA BARONNE dit :

    pas de chenille a l horizon chezla baronne
    de toutes façons j arrive pas a envoyer des photos sur ton blog
    chuis grave !!!!!

  3. Cha dit :

    A la Grande Violette : vu que ça fait un moment que je te lis, mais que je suis un tantinet timide du commentaire, croyez vous que moi aussi, je peux envoyer ma chenille? Non par ce que je suis ni bloggeuse influente, ni même commentatrice influente. J’influe tin-tin quéquète, en fait. Mais par contre je chenille bien. Alors, je peux, dis?

  4. la 400 dit :

    Pinaize. elles sont trop belles les couches lavables de MissCaca, qui s’en vont comme ça, ondulant gaiement vers l’horizon.
    J’ai un de ces goûts, quand même.

  5. Hélène dit :

    Han j’adore la chenille en couches lavables, c’est grandiose !!

  6. violette dit :

    BBCam : N’oublie pas le sombrero, surtout.

    LA BARONNE : Vous êtes des gros glandeurs, vous autres de la noblesse, bordel !

    Cha : Mais bien sûr ! Faut pas demander, c’est open-chenilles ici. Regarde, Brigitte, elle a même pas de blog !

    la 400 : C’est carrément de l’ART !

    Hélène : Elle est classe, hein ?

  7. Clémentine dit :

    C’est trop beau.
    Ça me rappelle la réplique d’un film hautement intellectuel du 20ème siècle : « Des milliards de chinois… en couche culotte… jusqu’à Poitiers ! ». Sacré Brian !!!

  8. Oopsy dit :

    Elle en tient une couche cette chenille…. (hohoho…)
    @ Clémentine : je l’ai vu de film…j’aime bien le passage du « Rhourhou » aussi…

  9. Clémentine dit :

    Mais oui Oopsy, il me semble que le Rhourhou était expliqué juste avant la leçon sur la Chouette Culotte …
    Finalement, tout se tient !!!!

  10. Oopsy dit :

    t’en est ? http://www.improvisons.com/chenille-geante/
    (@ Clémentine : une histoire d’alignement des planète il me semble…)

  11. violette dit :

    Clémentine : Je vois qu’on a les mêmes références cinématographiques. La vérité, ça fait plaisir un peu de culture ici.

    Oopsy : Le Rhouuu est exceptionnel. Et aussi la gonzesse de la bibliothèque. Rien que de voir sa tête, je suis limite décédée de lol.

Laisser un commentaire