Fille perdue, cheveux secs…

    

cheveux secs

C’est moi (Violette) !

Ah non, mais là, vous allez voir que c’est la révélation du siècle, l’idée de génie, le Eureka-beauty qui se sont tous les trois donnés rendez-vous, sur SBEP, aujourd’hui.
Je t’avoue que je suis pas peu fière de ma découverte, et que pour une fois, on va pouvoir dire sus au baratin inutile. Et place aux conseils avisés de votre bien-aimée (moi, quoi).

Oooh qu’est-ce donc que c’est que cette fracassante découverte ?
Attends.

Genèsons un peu, pour la bonne compréhension du récit qui va suivre, si tu le veux bien, les aminches.
Autant l’avouer presto, j’ai toujours eu les cheveux un peu secs. C’est vrai que c’était plutôt coolos à l’adolescence, âge ingrat tendance acnéique, où la quasi totalité de mes bonnes amies de l’époque possédait le cuir chevelu tel qu’on aurait pu y faire frire ses beignets de calamars dessus. C’était hardcore, c’était rock, nous étions fous, on portait le Jean « Elastis »…

Depuis cette époque, je suis manacio-nourricière de ma chevelure. C’est à dire que je ne me souviens même plus d’une fois où j’ai pas fait de masque après mon shampoing. Je vous cause pas là d’après-shampoo à l’emporte-pièce que tu trouves chez Franprix, hein ?
Non, non, je parle du vrai masque à appliquer pendant des minutes qui n’en finissent pas.

Bref, je connais toutes les marques en la matière et pendant des années, ma chevelure était un de mes atouts de la séduction (avec d’autres trucs dont je peux pas causer ici, c’est un peu olé-olé)(hum hum).

Y’a 3 ans, alors que je me questionnais sur la guerre, la vie et les droits de l’homme en général, je me suis lancée dans le dégradé. Ah ça, c’est cool le dégradé, au début.
Après, je vous laisse découvrir les avis de filles trop connectées sur la question :

cheveux dégradés et effiléscheveux secs et abimés

Et après, d’aucuns diront qu’on raconte nos vies sur twitter
au lieu de faire les intellectuelles !
On rêve, je te jure…

Ainsi, vous l’aurez compris, lecteurs vifs d’esprit, ça va de mal en très pis depuis 2 longues années, au niveau de mes cheveux. A tel point que je savais plus où donner de la cabeza (je suis trilingue, c’est classe), tellement qu’ils étaient secs à cause du dégradé. Après avoir essayé les masques/soins/ tout ça les plus chers et efficaces de l’univers, après avoir coupé de plus en plus qu’on aurait dit que j’allais finir par entrer dans la catégorie des gonzesses « cheveux courts », c’est mieux certes, mais ce n’est pas parfait. Et puis :

Hors de question le cheveu court !
(ça fait débander Brian)

Puis, retenez votre souffle, j’ai enfin découvert que c’était point seulement le dégradé qui rendait mes cheveux assoiffés, mais un autre truc complètement dingue (que j’aurais pas pensé à ça, au départ).

☞ Et puis, aussi, comme je me rends compte que je suis d’un bavard sans nom aujourd’hui, ben tu sais quoi ? On va finir demain avec la grande découverte ET le solutionnement qui va vous rendre la vie beaucoup plus belle, amies de la crinière en foin.

Catégories BEAUTY CASE

37 commentaires

  1. BBCam dit :

    j’en causerais avec une amie, elle est coiffeuse (je sais, c’est pas dans mes habitudes d’avoir des copines coiffeuses, mais je la connaissais avant, et comme elle aime tout autant que moi les bN à la vanille, je ne PEUX PAS la renier sous un pretexte de carrière)

  2. rové dit :

    quoi de pire qu’un cheveu gras?
    et plus tu le laves, plus il est gras ce CON !

  3. fisoan dit :

    maniaco-nourricière non?

    Bon alors quoi, t’es enceinte ?

  4. Dans la blogo culinaire, on aurait tendance à utiliser l’huile d’olive, celle des Baux de Provence ou de Toscane, pas de la vulgarus huilus de chez Leader Price.

  5. Marinette dit :

    nan mais si on dégrade pas, on ressemble à bree van de camp :)

  6. eamimi ? dit :

    D’où que je suis pas Frieda moi ?

  7. Gallïane dit :

    Non mais quel suspens insoutenable !

    Me voilà pendue à tes cheveux dans l’espoir que, telle une Messie (un M pas un V), tu es enfin trouvé le produit miracle qui multiplierait les cheveux !
    Enfin, si déjà ça les nourrit sans graisser et qu’en plus, ça fait de belles boucles, j’allumerai un cierge à l’église d’à coté en ton honneur.

    (je rajouterai même un « Je vous salue Violette pleine de grâce » !)

  8. Gallïane dit :

    (on s’excuse pour les fautes, c’est le petit matin tout de même)

  9. Nekkonezumi dit :

    Moi je connais des tas de Brian qui se lèvent pour (m)les cheveux courts … faut que j’y vais, j’ai coiffeur aussi (épidémie de grippe de la dinde?)

  10. Mélanie dit :

    Ah Ah, ce qui serait vraiment drôle ce serait que tu nous coming-oute que c’est Leuche qui a sauvé ta crinière. La crise de rire, me roule par terre préventivement, tiens.

  11. Alexiane dit :

    Tu remarqueras que j’ai suivi ton conseil : « Tout droit » que je lui ai sorti au coiffeur de la province.

    C’est pas pour ça que je ressemble plus à quelque chose, mais au moins, ils sont un peu moins bousillés qu’il ne devrait l’être …

  12. Missrimel dit :

    Ah mais quel suspens! Mes cheveux pourraient presque te baiser les pieds de gratitude, si seulement ils n’étaient pas aussi frisouillis par l’impatience de cette révélation phénoménalissime!

  13. poupoupinette dit :

    Nous avons « effilé » et « effilé ». Celui fait par un coiffeur qui maîtrise son art (et non par un sagoin qui n’aurait jamais du quitter le bac à shampoing) ne se fait pas au rasoir qui nique les cheveux aussi surement que ma table basse nique mes jambes (un bleu, 15 jours), mais aux ciseaux, délicatement positionnés en biais.
    Ceci dit, les cheveux secs, ça n’a pas que des avantages. Ca gratte, et t’as même pas le droit de les maltraiter avec des permanentes et des colorations, comme nous les filles à cheveux gras on fait, juste histoire de leur apprendre la vie et stopper un peu la production d’huile (de vidange), si seyante sur les racines colmatées.

  14. Bean dit :

    Je suis TOUTE EXCITEE comme un petite puce.

    Figurez-vous VIolette que j’ai le cheval sec et que j’attends demain avec impatience.

    (Ca ne m’étais pas arrivée depuis les harcourscope !)

    T’aurais pas oublié un résultat de concours dans cette sombre histoire vous?

    B.

  15. Bean dit :

    (Et je clap clap le titre, « ALLCCCCOOOOOOOOOOOOOOOL, sans toi pas de Verlaine pas de Rimbaud, sans toi on serait obligé de se BOURRER à l’EAU ! »

  16. Jules dit :

    Je suis justement en train de déterminer qui de l’effilé ou de l’effiloché je vais choisir comme nouvelle coupe.

  17. Littledaewoo dit :

    Moi je veux juste des cheveux…
    Avoir du volume et plus des queues de rat dans la nuque…
    Alors je me tourne vers toi, après le grand conseil sur le vernis à ongle très service public d’hier soir…
    Merci d’avance!

  18. Fany dit :

    Quel sustenssssssssss !!
    La question est : nos cheveux vont-ils pouvoir attendre jusqu’à demain ??
    Ils en frétillent d’avance ….

  19. violette dit :

    BBCam : Moi j’ai une copine attachée de presse, alors bon…

    rové : le cheveu sec est bien relou aussi.

    fisoan : Ah non. Mais c’est vrai que l’enceinterie rend le cheveu beau et fort (un des rares avantages, finalement)

    Anne (Papilles et Pupilles) : Comme moi je ne cuisine pas, à part les surgelés Picard, je vois pas quoi d’autre à me coller sur la tête ?!

    Marinette : Après faut choisir ! Soit Bree aux cheveux sains, soit pas Bree aux cheveux pourris (adage du jour)

    eamimi : C’est que t’es un peu courge.

    Gallïane : Faut pas exagérer pour les vraies boucles, je suis pas Jésus, mais y’aura de la révélation, crois-moi.

    Nekkonezumi : J’ai hérité d’un Brian sectaire.

    Nanikaa : Non. Enfin oui sur la photo, mais c’est pas ça la soluce.

    Mélanie : Tu peux te relever, c’est pas ça !

    Alexiane : Oui mais dans quelques mois ton « tout droit » sera « tout long », et crois-moi que tu me remercieras !

    Missrimel : En tous cas, t’as réalisé un putain de brushing sur ton avatar !

    poupoupinette : Même quand c’est au ciseau, l’effilé ça nique les cheveux SURTOUT quand ils ne sont pas raides à la base. (j’ai fait option coiffure au Bac)

    Bean : Beanou, depuis quand que t’as la sécheresse de la crinière toi ? C’est les contrariétés ça !

    Jules : Tout dépend de ta température ce matin-là, en fait…

    Littledaewoo : Ma poule, pour le volume je peux pas t’aider, moi j’en ai parfois trop (de volume).

    Fany : Surtout que vu le taf que je me paie, je suis même pas sûre de la donner demain, la solution…

  20. Hélène dit :

    Ah ben tu fais chier, j’attendais la révélation ultime, haletante !!!

  21. Frantztztz dit :

    Tu peux pas nous laisser sur notre faim comme ça !

  22. Sylv dit :

    je suis sec devant tant de questionnement….

  23. lord de Winter dit :

    Quand rien ne va, tu penses à Diana / Tu f’ras pas comme elle / Tu verras l’ bout du tunnel!

    (J’avais adoré ce film. J’ai toujours la B.O.)

    (Ah, et j’ai été voir le nérisson avec les billets que tu m’as fait gagné. Bah, c’est ce que je pensais avant de l’avoir vu : c’est pas mal, surtout les scènes de dessins animés et certains éléments poétiques du décor, Balasko et la gamine jouent très bien, le J’ap’ aussi, mais ça vaut pas le bouquin. )

    (Voilà, c’est tout)

  24. lililamazone dit :

    j’attends la révélation qui va changer la face du monde, ou ma face au monde, au choix.

    ps : et si les cheveux tout droit ça me va pas je fais quoi? Je me rase la tête?

  25. En même temps, on fête les 40 ans de Woodstock. C’est le moment de rendre un hommage capillaire à notre Pearl historique au boa rose, qui chantait « oh Lord, won’t you buy me a color TV ? ».

    Les cheveux, pour vous autres, c’était pas un sujet facile, déjà à l’époque des 60s, mais c’était plus ouvert que dans les 50s.

    Genre, tu avais le choix entre le cheveu droit, blond, et très très long, la coupe « Princesse Leïa », et les boucles diamètre cannette de Coca-Cola.

    Et puis, il y avait Pearl : Janis Joplin. Elle, elle était coiffée… comme Janis Joplin.

    (C’était la minute d’histoire capillaire contemporaine, sponsorisée par Carpe Webem.)

  26. P’ain quel suspens…

    Je retourne à mon repassage.

  27. Oopsy dit :

    c’est pas une vraie Barbie ? c’est pour ça qu’elle a le cheveux sexcs.

  28. Oopsy dit :

    (secs. Il est tard je frôle l’impatience c’est pour ça)

  29. dlacalifornie dit :

    Bon la, ca fait un moment que je lis ce blog mais la je ne peux m’empecher de reagir car grosse frustration…Tu le connais au moins ton secret ou tu reflechis encore?? ;)
    Dire qu’il va falloir que j’attende tout ce temps-la + 9 heures biscotte decalage horaire ….

  30. Dorothée dit :

    Tu avais promis de la note beauté,pas de la demi-note!
    Remboursez!
    (pour la peine,le suis passée au vernis Gemey qui a la couleur de mes rêves (rose salsa qu’il s’appelle) et qui sèche en 40 secs.opi peut aller se rhabiller!)

  31. Putain, je dit un gros mot sur Twitter, je suis mortifiée… c’est pourtant pas dans mes habitudes, bordel.

  32. Esme dit :

    Ah toi aussi tu utilises la gamme Kiehl’s à l’avocat et citron? J’adore ces produits! :)

    c’est quoi alors qui rend tes cheveux secs? la piscine? le bonnet? l’eau calcaire? allez quoi dis nous! ;)

  33. ***ain le suspense est insoutenable Violette!!!

  34. violette dit :

    Lord de Winter : Moi je n’avais pas trop aimé ce film. Mais bon on va pas se brouiller pour autant, hein ?

    lililamazone : Attends ! C’est pas le dégradé qui nique (sauf si c’est fait sur cheveux fins et/ou frisée), tu as encore de l’espoir !

    Guillaume de Carpe Webem : MERCI ! C’est tellement beau ce cours d’histoire capillaire !

    Oopsy : C’est une Polly Pocket, insolente !

    dlacalifornie : J’ai bien peur que tu atteignes le +18, je n’ai absolument pas le temps d’écrire le reveal aujourd’hui !

    Dorothée : Quel délire cette info sur le Gemey, je veux voir le résultat !

    Shalima : Qué grot mot ?

    Esme : Oui, je l’ai ramenée de NY, la crème, et elle est topy (mais c’est pas ça le reveal)(teasing)(top délire)

    absolutely glamourous : Je sais, c’est du délire mental !

  35. Dgina dit :

    je n’ose même pas proposer le coup de rasoir, on va encore me traiter d’extrémiste – j’comprends pas pourquoi…
    (après mes grossesses ma frisure est devenue neurasthénique et mes cheveux se suicidaient les uns après les autres dans la bonde de la douche, j’ai décidé de les euthanasier avec une bonne coupe)

  36. cath dit :

    A part Kiehl’s qui coûte une perruque ici, je ne vois rien de mieux ???
    Si, peut-être l’huile d’argan ???
    Génial mais mon compte-joint-à-moi a l’impression qu’il couche avec la friteuse électrique.
    J’ai hâte de savoir, parce que, après une coupe ENTIEREMENT AU RASOIR, faite chez J… L… D… mes pov’ tifs s’en remettent pas…
    Sainte Violette je t’en supplie, donne le tuyau…

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.