La raie

    

Il faut que je vous raconte. Cette semaine je suis allée à Saint-Malo pour un truc du travail et un événement contrariant, lié à une raie, est survenu lors de mon séjour. Que je vous place le contexte narratif, d’abord.
J’étais pourtant dans un mood euphorique mardi matin avant de partir, tellement que j’ai demandé l’avis du public sur twitter quant à une bonne crêperie à Saint-Malo. J’avais de la crêpe de sarrasin plein la tête, je voyais de l’andouille de Guémené et de la crème fraîche 300% dans mes pensées. Bref, j’étais à bloc pour un dîner thématique bigouden.

Sauf que déjà, j’aurais du sentir que j’étais en compartiment poissarde dès ma descente du train (à l’heure – exploit homologué par le Guiness des Records) puisque j’ai débarqué en Bretagne en débardeur léger et sandales tressées sous un crachin ambiant de 16°c. Sur le quai, je dévisageais tous ces bretons heureux en polaires zippées jusqu’à la glotte, guettant du regard le premier spécimen qui porterait le pull marine autour du cou. Et puis je me suis souvenue qu’on était pas à La Baule, et que le sud Breton (très Cyrillus du comportement) n’a rien à voir avec le Malouin, niveau serre-tête/barbour j’entends.
Au début j’ai pensé que c’était vivifiant cette atmosphère. Vingt minutes plus tard, en fouillant dans ma valise, j’ai réalisé que la pneumonie me guetterait à chaque coin de rue si je ne courrais pas acheter n’importe quel bidule en poils de laine illico.

Miracle et paix sur Saint Caradec, il y avait un Promod à 50 mètres de l’hôtel. Oui, je sais, il y a aussi la boutique Saint James, mais quoi de plus convenu que d’arborer de la marinière en Bretagne ? Pas grand chose, vous l’avouerez. Néanmoins, Promod c’est plus du tout ce que c’était puisque je n’y ai rien trouvé et que je me suis fait jeter sur le paillasson à 19h pétantes, toujours en débardeur léger, sous le crachin devenu pluie, le parapluie aux deux baleines pétées en bandoulière. Le grand chic international, en somme.

Je suis repartie dans ma chambre d’hôtel, histoire de trouver un peu de chaleur, mais c’était le générique de fin de Secret Story et du coup j’ai raté qui était nominé cette semaine. Ne voulant pas me laisser abattre pour si peu (bien que, quand même), j’ai enfilé le peignoir de la salle de bains par dessus mon débardeur léger, et je me suis occupée de choisir la meilleure crêperie pour le manger du soir. Le sarrasin envahissait toujours mon esprit (depuis le matin, tu sais, j’en parlais plus haut ?).
Après, c’est le brouillard complet. Je ne sais pas quand tout a basculé.

Peut-être est-ce à cause que j’avais froid, que j’arrivais pas bien à lire l’itinéraire vers la crêperie choisie sur l’écran de l’iPhone, à cause des baleines cassées qui venaient fouetter mon visage ou bien tout ça à la fois ? A un moment ce fut le bout du rouleau : je suis entrée n’importe où. Et j’ai commandé une raie.
A la deuxième bouchée de la raie, j’ai senti un goût d’ammoniaque et j’ai dit à la petite jeune fille que ça allait pas être possible. Sa raie.
A côté de moi, des touristes qui venaient juste de s’installer m’ont regardée d’un air navré et la dame a dit « Ben bravo pour le pays du poisson ! On va pas prendre la galette aux saint-jacques si c’est comme ça« 

Voilà. C’est pas très gai tout ça mais je voulais vous montrer que l’alimentation, c’est très important.

Catégories TRAVAILLER C'EST TROP DUR

43 commentaires

  1. t’es grave ! je suis morte de rire, je t’imagine tjs en peignoir au restau de poisson, aïe aïe aïe…

  2. Tu étais en peignoir au restaurant de raie ?

  3. oh mais moi aussi, comme mamzellecarnetO, si tu nous dit pas que tu ne portes plus le peignoire, dans ma tête c’est que tu le portes encore !

  4. caro dit :

    non mais quelle idée de demander de la raie ? je déteste ça moi, en plus ça me fait penser à celle des fesses directe. d’ailleurs en lisant le titre je dois t’avouer que je n’ai pas pensé au poisson, j’avais peur que tu aies eu un problème de raie sur le côté. Ouf.

  5. La raie, fallait oser … Violette l’a fait !
    Je t’admire parce que personnellement, je ne suis pas une aventurière de la fourchette et tous les aliments à aspect bizarre, j’évite (sauf les escargots et pas qu’en chocolat …).
    Et là, je suis confortée dans mes choix !

  6. Franchement tu étais mieux dans les Corbières (Juges et Flic) à boire de la Myrthe avec Didier !

  7. violette dit :

    Les gars, j’ai sauté le passage où j’enlève le peignoir pour aller manger la raie. Je sais me tenir quand je vais dans les grands restaurants !

  8. caro dit :

    ah et sinon j’ai ri. Hihihi.

  9. Brownie dit :

    De la raie? Mais pourquoi? Et tous tes amis twettos ils ont pas pu t’aider? C’est nul qu’ils fassent pas des fish and chips les bretons, c’est bien plus pratique et bien plus bon (en plus il parait que c’est du requin dedans).

  10. violette dit :

    caro : Tu fais les mêmes hihi que Jeanne Mas !!!

  11. annick dit :

    la raie c’est bon mais effectivement la servir ammoniaquée alors que la mer est à 2cm c’est franchement pas classe…

  12. Lou dit :

    Alors les histoires de raie c’est sympa mais je tiens quand même à préciser un fait géographique : la Baule c’est pas en Bretagne !

  13. Violette dit :

    Lou : A chaque fois que j’ai parlé de La Baule sur ce blog ça a toujours été le débat. Je maintiens que SI c’est en Bretagne parce que je l’ai toujours pensé enfant, quand j’y passais mes vacances.
    ET QU’ON NE BRISE PAS LES REVES DES ENFANTS !

  14. Chris dit :

    Comment ça il est pas frais le poisson ???? C’est un coup à déclencher une bagarre générale au village ça !

  15. ha tu m’as fait peur j’ai cru que t’avais eu une intoxication alimentaire ! Ouf ! Et du coup même pas une petite crépette au salidou ? Quel dommage, va falloir que t’y retourne alors !

  16. vinsh dit :

    L’intoxication à l’encre de seiche, voila ce qui aurait pu parachever ce tableau idyllique, tu n’es pas allée au bout de la loose. Sauf si tu portais toujours le peignoir au restaurant. Dans ce cas, je dis juste respect.

  17. formika dit :

    Donc t’es sortie en debardeur sous la pluie et dans le froid et t’as rien mangé ?!!galères bretonnes !

  18. Isabelle (mais l'autre) dit :

    Et t’as mangé quoi, du coup ?
    J’veux dire, c’est important !

  19. Did dit :

    comme Lili_Espiegles j’ai eu peur qu’en plus tu sois tombée malade à cause de la raie maudite, ouf.
    oh ma choupette une petite crêpe beurre-sucre et ça ira mieux.

    Et oui La Baule est en Bretagne, d’accord pas sur la carte depuis l’affreux Pétain qui a coupé la France en 2, mais historiquement elle l’a toujours été, non mais !

  20. Pourtant je t’avais conseillé une bonne créperie : chez Chantal !

  21. borabora dit :

    mdr je suis bretonne de Vannes et tu ma bien fais rire , qu’avait elle cette raie ? Pour la météo il est vrai que ca peu etre très varié lol bisous

  22. Bon finalement l’histoire semble s’être bien terminée vu que tu es encore là pour nous la raconter (hihi) la raie n’aura pas ta peau, ni la Scnf apparemment…
    xx

  23. Mais non, mais non, mais non. Tu as commandé de la RAIE ? Mais où est le rapport avec le sarrasin ? Enfin, ma foi, si elle s’appelait James… pourquoi pas.

  24. Vea dit :

    La Bretagne, ça vous gagne… (ou pas)

  25. Mercotte dit :

    j’en pleure encore …

  26. violette dit :

    Brownie : SI si, ils m’avaient donné plein d’adresses les twittos, mais je me suis perdue et après c’était le trou noir.

    Chris : Mais Saint Malo n’est pas un village, enfin !!

    Lili_Espiegles : L’histoire s’est terminée avec une crêpe, mais c’était trop long à raconter. Je ne voulais pas vous lasser avec mes mésaventures culinaires.

    vinsh : Tu vas être déçu, j’avais enlevé le peignoir. Mais j’avais gardé mes mules en cygne aux pieds : l’honneur était sauf.

    Did : Ah merci !! Je ne sais plus quoi faire pour montrer aux gens que La Baule c’est en Bretagne !

    Danslapeaudunefille : Mais je sais bien ! Je me suis perdue !

    borabora : La raie n’était pas fraîche (loin de là).

    thelittleworldoffashion : Bah dis donc, ton commentaire était passé dans les spams. Il doit pas aimer les gens qui sont méchants avec la sncf, je ne vois que ça !

    Colombe Linotte : Justement aucun rapport ! Le climat m’est monté à la tête !

  27. Si j’ai tout bien compris, la raie de la serveuse puait, c’est bien ça ?
    Ah la la, l’hygiène féminine, de nos jours… Pfff…

  28. poupoupinette dit :

    Sur le moment, tu m’as fait très peur. J’ai cru que tu allais nous raconter que tu tapais une déprime à cause de tous les éléments qui se liguaient contre toi. Que la raie était fraîche (Bon sang, sur le front de mer, la raie SE DOIT d’être fraîche). Mais que c’est ton goût qui avait changé. Tes perceptions sensorielles, quoi.
    Ne rigole pas. C’est arrivé à une connaissance. »agueusie », ça s’appelle, en nom savant. Lui, c’est parce qu’il avait abusé des gouttes qu’on se met dans le pif quand il est toujours bouché. Le médicament à narines le soulageait. Mais cette saloperie lui avait déglingué le gustatif. Tout ce qu’il mangeait avait goût à sciure. Les parfums de femmes, aussi, il les percevait façon ammoniaque.
    Je l’ai perdu de vue, mais j’espère que maintenant, il a retrouvé des sens corrects.
    Bon, tes sens ne sont pas altérés. C’est tant mieux. Méfie-toi quand même des gouttes pour nez. Tu respires par la bouche, et puis, bouche grande ouverte, tu manges une crêpe au sarrasin, fourrée à la crème triple gras et à la raie à la fraîcheur relative, le tout sans vomir !

  29. Eleanor dit :

    Mince, zut et triple flûte ! J’étais à Saint-Malo le même jour que toi (j’ai mangé des moules-frites et une méga glace chez Timothy). Mais j’étais off au niveau du portable et de twitter. Sinon je t’aurais conduite jusque chez Chantal et prêté un coupe-vent (ne jamais partir sans un coupe-vent en Bretagne, malheureuse) !

  30. Solexine dit :

    La Raie, je pensais que ça n’existait que dans les pages illustrées du dictionnaire Larousse, ou du « ça m’intéresse » de quand on était petit(e)s…j’imaginais pas que ça pouvait se manger, vu que c’est dégueu comme nom, et c’est pas une Bretonne de Clermont-Ferrand qui me contredira…

  31. Anne-Lise dit :

    Que lis-je ??!!
    La marque Saint-James (prononcé à la française) s’avère être normande et non pas bretonne.
    Non non, je ne défends pas les valeurs sûres de ma région natale !! :-)
    En tous cas, merci Violette ; ce blog est un vrai régal !

  32. Idril dit :

    Bonjour, il est 22h41. Suis en corée du sud et le vendredi, au dîner, c’est…..singe!
    PS: tu a la bise de Nelson M.

  33. Je cherche toujours le plombier dans ton histoire. Il est resté dans la salle de bains ?

  34. solenne dit :

    rha ma violette, je t’aimmmeuuuu. que j’aurais aimé écrire ce billet truculent…
    vais l’imprimer et me frotter avec 15 min par jour, ça fera peut être son effet.

  35. missYsa dit :

    C’est quand même bête, vu tout ce qu’on peut manger de bon à St Malo !
    A part ça, ça fait bien longtemps que la Baule est devenu le énième arrondissement parisien et n’a plus grand chose à voir avec la Bretagne…

    PS : c’est mon 1er comm, grâce à toi j’ai acheté Grazia et le paréo Jean-Paul Gaultier, même que le buraliste s’est bien fichu de ma tronche !…

  36. Nath dit :

    « A bloc pour un dîner thématique – bigouden- « ….. à Saint Malo ?? Sacrebleu… Sacrilège… (!)… La bigoudenie commence dans le Finistère Sud, à Quimper (où j’ai vécu 20 ans) (où il fait 10 000 fois plus chaud qu’en Ille et Vilaine) et s’arrête vers Pont l’Abbé (ça c’est juste pour notre culture perso)….. Je suis une fois de plus déçue que tu n’aies pas trouvé en Bretagne un bon poisson ou une bonne galette…. et qu’en plus il y ait eu de la pluie ! (Ta dernière virée à St Malo, si je me souviens bien, c’était un mariage raté… pas de bol !)
    La prochaine fois, demande une réunion vers ici, Golfe du Morbihan, et je te promets que tu ne seras pas déçue !!
    PS : pas venue commenter depuis très longtemps, mais le sourire voire le rire que j’ai eu ce soir m’ont trop tentée…
    PS 2 : Merci, ça fait du bien
    PS 3 : La Baule fait partie de la Bretagne ! Faites pas chier les chieuses ! (joke)

  37. Graldine dit :

    J’en ris encore! Merci!!

  38. mick dit :

    Violette a écrit :
    > j’ai sauté le passage où j’enlève le peignoir pour aller manger la raie.

    c’est une contrepétrie ?

  39. violette dit :

    poupoupinette : Tu sais que j’adore le mot « agueusie » ? Je l’ai appris dans « l’aile ou la cuisse » quand Tricatel exulte que Duchemin aurait perdu le sens du goût… Tu as vu ces sacrées références quand même ?!

    Eleanor : C’est vraiment couillon, surtout que plusieurs personnes m’avaient parlé de Chantal sur twitter !

    Solexine : Quand la raie est fraîche, elle est très bonne. Tu devrais essayer, même dans le Massif Central !

    Anne-Lise : Désolée, j’m’a gourrée. Merci sinon !

    Idril : Tu étais VRAIMENT avec Nelson ??!

    isa-monblogdemaman : Non, il était en cuisine exceptionnellement. D’où la raie bizarre.

    solenne : OMG ne dis pas des choses pareilles, les gens pourraient s’imaginer des trucs malsains.

    missYsa : Bon et tu as kiffé le paréo ?

    Nath : Je suis impressionnée par ta mémoire. Vraiment. Je ne me souvenais même plus que j’avais raconté ce mariage ici. Merci à toi.

    mick : Non, c’est un sudoku.

  40. Idril dit :

    Ben, oui, voyons, je vais pas te mentir! Il est à 2 mètres de moi. Par contre, je vais pas te mentir non plus, c pas trop mon copain. Je suis pas trop d’accord avec toi sur son absence de melonîte aîgue. Mais on s’en fiche un peu car figure toi que: Il est minuit 12 et j’ai tjs rien ds le ventre! Putain de corée, comme régime post-summer, ya pas mieux!

  41. So dit :

    Hum hum … puis je me permettre ? …. St Malo n’est pas en pays Bigouden !!!! lol ….
    So … La Bretonne ;)

  42. […] la raie de l’autre jour, voilà la quiche qui apparaît : vous allez finir par penser que je cherche […]

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.