3J, youpi

Mais oui mais oui, voilà les 3J.
As usual, les Galeries Lafayette m’ont demandé de vous proposer ma sélection de produits remisés. Du sac seau (mon obsession de la saison), en passant par des derbies scintillants jusqu’au masque de nuit (que je vantais ici), j’espère que vous trouverez votre bonheur version tarif réduit. Sinon (sympa !), tout se passe ici. Belle journée et paix au foyer.
P.S. je vous laisse, je dois aller aux poules (??)

3J galeries lafayette mars 2015

1. Mini sac seau Gérard Darel | 2. Marinière Galeries Lafayette | 3. Blazer Vero Moda | 4. Veste en crêpe Version Originale | 5. Trilby Galeries Lafayette | 6. Jean Melting Pot | 7. Jupe imprimé géométrique Galeries Lafayette | 8. Pull en coton ajouré Avant Première

9. Pantalon chino Jodhpur | 10. Maillot de bain Livia Monte Carlo | 11. Masque hydratant de nuit Clinique | 12. Boots cuir velours perforé Galeries Lafayette | 13. Corbeille Alessi | 14. Bougie fleur d’oranger Durance | 15. Soutien-gorge Huit | 16. Derbies en cuir verni Galeries Lafayette

11

L’habillage d’une reine absente

zadig et voltaire 2015 15

Je crois vous avoir déjà dit que la Fashion Week n’était pas vraiment mon truc préféré dans la mode. Oui, parce que bon, la superficialité parisienne y est quand même à son paroxysme, et puis c’est vraiment une expérience sociale remplie d’arrogance.
D’ailleurs j’aime beaucoup ce résumé de Jean-Philippe Delhomme dans le cahier des tendances de l’Obs : « Le monde de la mode est ce qui ressemble le plus à une reconstitution de la cour à Versailles, à cette différence près que ce serait une cour sans roi et que les défilés y figureraient la cérémonie d’habillage d’une reine absente. »

Mais quand même, j’aime bien assister à un show de temps en temps parce que les filles et les vêtements sont beaux, mais aussi (surtout ?) parce que je peux m’en donner à coeur joie dans mon sport favori : l’observation de l’autre.
La semaine dernière, j’ai été invitée dans les backstages du défilé Zadig & Voltaire par René Furterer, qui coiffait toutes les mannequines du show ce jour-là. La dernière fois où je m’étais glissée dans les coulisses c’était en 2010 pour le défilé Issey Miyake, et j’aime toujours autant ce côté off des défilés, beaucoup plus spontané (je suis Cancer).

18

La dot fashion

manteau kaki

Vous êtes là ? Je m’en doutais.
Je ne sais pas si vous vous souvenez de ce manteau kaki (je l’ai pourtant montré deux fois, vous êtes assez dissipées je trouve) ? Et bien, je l’avoue, il était un peu léger pour le grand froid ; en effet rien ne justifie de grelotter même pailletée.
Mais maintenant que les hirondelles chantent, je peux désormais le porter en toute légitimité. Comme quoi, la patience appartient toujours à ceux qui ont le bon manteau.

Tiens, d’ailleurs, un signe qui ne trompe pas : Cyclamen m’a même demandé si je pouvais lui garder pour plus tard. Ça n’arrive pas si souvent, car elle sélectionne toujours avec soin ce qui composera sa dot fashion. Enfin, tant qu’elle ne réclame pas mon Proenza pour aller à l’école, je réponds toujours oui oui bien sûr (j’évite de la contrarier, la pré-adolescence est une période un rien touchy).

28