février, 2016

Blonde à forte poitrine

blonde a forte poitrine

En toute transparence avec vous, j’ai reçu ce bouquin via le service de presse de la maison d’édition. En règle générale, je refuse quasi toujours ce genre de proposition parce que la lecture reste pour moi un domaine à part, et aussi parce que je n’ai pas envie qu’on me relance 20 fois pour me demander si et quand je vais faire un papier sur le sujet.

Déjà, j’ai une fréquence de lecture complètement anarchique (je ne veux me coller aucune pression sur ce sujet), et puis j’imagine mal répondre qu’en fait le livre était à chier et que no way j’en parle, si jamais je n’accroche pas avec le bouquin.
Ce qui arrive assez souvent en fait ; je n’ai toujours pas cerné ce qui me fait décoller niveau littérature.

Bref, je ne sais pas du tout pourquoi j’ai dit ok pour « Blonde à forte poitrine ». Alors que je suis moi-même, parfois, une Brune à forte poitrine

Je n’avais rien lu à ce sujet, et le titre m’évoquait une sorte de merdouille qu’on lit l’été à la plage. Car oui, malgré le fait que je sois parfois une vraie pétasse de supermarché, à part « Le Diable s’habille en Prada », je ne suis pas friande de chick lit.

13

Comme dans les tableaux…

maquillage ysl 2016

Salut, c’est Nadège.
Aujourd’hui, je vais vous parler des nouveautés make up chez Yves Saint-Laurent (c’est pas parce que je maîtrise les endives braisées que je me maquille pour autant avec du matos de chez Carrefour hein !).

La palette Indie Jaspe, qui est une petite merveille de beauté aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de son ventre vert, avec ses 5 fards pastels.
En général, je me maquille rarement la paupière – je suis quiche en fards -, mais ce merveilleux boitier en édition limitée, pourrait bien d’avis, me faire changer (je parle genre poète, vous appréciez ?).

210

Mes réponses à vos questions

antisocial-sweat

Finalement, j’ai arrêté tout ce que j’avais sur le feu (la marmite a débordé) pour répondre à vos questions. Devant ce pavé intersidéral j’aime mieux vous dire que vous n’aurez pas de nouvel article avant le mois d’avril. Ça va bien comme ça.

65

Parlez-moi d’moi…

ask violette

Comme je n’ai aucune personnalité – Remboursez l’affluence ! -, j’ai bien envie de me lancer, comme Caro, dans un #askViolette. Bien sûr, tout ça relève de l’ego, mais ça participe également à un travail considérable entrepris depuis des années : celui de se révéler de plus en plus, tant dans la vie personnelle que virtuelle.

Faire taire la colère sourde et laisser place aux mots, voilà mon combat. Du coup, on va voir si j’arrive à répondre sans filtre à au moins la moitié des questions posées (gros challenge).

Donc, je vous propose de me poser ici toutes les questions qui vous passent par la tête, vous taraudent, vous empêchent de dormir. Je me laisse la liberté de zapper celles qui pourraient me déranger (je suis le Louis XIV de la bloguerie oui ou merde ??!), et je vous donnerai mes réponses en fin de semaine, c’est promis.
Plus tôt ça me paraît un peu compliqué parce que je suis à l’article de la mort (j’ai un rhume) et que les vacances scolaires sont arrivées (youpi).

So, guys, #askViolette.

88

Beyoncé’s ass

promod combinaison en jean

Mais de quoi ? Encore une combinaison Promod ?
Écoutez, je ne comprends pas votre étonnement, celle-ci n’a rien à voir avec ma combinaison promod : elle est en denim (vous avez vérifié votre correction oculaire récemment ?).

D’accord, le temps des hirondelles n’est pas encore venu mais, vous le savez, on peut très bien porter la combi toute l’année. Il suffit de mettre/enlever des couches et des sous-couches au gré du vent d’hiver.

Cas pratique
Ici, je porte un tee-shirt à manches longues sous ma combi. Au moment de sortir – il faisait environ 8° en campanule ce jour-là -, j’ai ajouté un gilet, un manteau et une écharpe. Comme quoi le denim ne m’a pas interloquée, au contraire, j’ai vécu le denim, tiens carrément j’ai fait corps avec le denim. Je SUIS le denim.

30

Quelle tenue pour une ado fille au collège ?

look fille college

Il y a quelques mois, certaines d’entre vous m’avaient demandé de faire un billet mode focalisé sur les préados. Plus spécifiquement, sur tenue ado fille college.

Comme je ne suis que soumission à vos désirs – même les plus fous -, je m’exécute, même si j’ai bien conscience que cet article est un peu « niche ».

Mais bon, si j’avais envie de plaire au plus grand nombre je serais Cyril Hanouna. Ou Enjoy Phoenix…

Bref, nous voilà donc parties vers la grande nébuleuse qu’est la question de l’outfit chez la fraîche collégienne. En fait, vous allez voir que c’est pas du tout nébuleux. Et que le low profile qui domine à l’heure actuelle chez la 11/12 ans est limite soporifique.

Je vous avoue que, me concernant, cela n’est pas pour me déplaire : depuis le début de l’année scolaire, je n’ai jamais eu à batailler dans le domaine du vestimentaire (c’est ma seule victoire au compteur dans cette période houleuse, laissez-la moi !).

48