janvier, 2014

Vitamine C

richelieux santoni

Je suis un peu embarrassée.
Face à de nombreuses réclamations, il me semble désormais quasi obligé de vous raconter le concert de Violetta, auquel j’ai eu la chance d’assister dimanche dernier. Moi qui croyais que vous n’étiez intéressées que par les chaussures – la claque.

Tout d’abord, sachez que si vous avez découvert le phénomène Violetta il y a tout juste une semaine – les JT nous ont un peu saoulé avec ça n’est-il point ? – moi ça fait UN AN que les devoirs et le bain du soir s’articulent autour de l’épisode du jour. A raison de 80 épisodes de 45 minutes par saison, ça dépote chez Disney.
Ce n’est pas tout. J’ai également droit à TOUT le répertoire de la série, à la reproduction des chorégraphies, et aux replays quand (LE DRAME) on a loupé 5 minutes d’un épisode. C’est peu de le dire que la Violetta me dose au plus haut point. Et aussi que je suis devenue quasi incollable quant à certaines paroles de chansons (j’ai fait espagnol seconde langue).

52

Le Jean-Jacques Goldman (37)

tatouage chat

✔ C’est une édition un peu particulière de Jean-Jacques qui vous est proposée aujourd’hui car, en effet, il s’agit de l’épisode 37. Comme chacun sait, 3+7=10, et le nombre 10 favorise le changement et la réussite. J’y vois un signe : je vais bientôt lancer un blog cuisine qui va cartonner (changement + réussite). A suivre.

En attendant et une fois n’est pas coutume, parlons nounouilles classes. Habitués aux lolcats, plutôt rigolos mais assez vilains, on en avait presque oublié que le chaton pouvait être un être sensible, doux et élégant. Voilà qui est désormais réparé avec ces (faux) tattoos raffinés, réalisés à l’encre végétale pour un effet moins brillant (et moins fake, donc) que l’on trouve sur etsy.

22

Les coudes doux

heart elbow

Ô joli titre chelou, ne vois-tu rien venir ?
Vous allez comprendre. Souvenez-vous, le mois dernier je vous racontais que j’avais accepté de faire une cure de compléments alimentaires pendant 6 mois, histoire d’avoir une peau éclatante, plus du tout de rides, et un beau cul (ah non ?).

Je me surprends moi-même tant je suis assidue dans ma prise quotidienne de mes deux comprimés Imedeen. J’ai dû zapper une fois en un mois, et encore ça compte moyen parce que c’était la fois où j’étais si contrariée d’avoir perdu un « i » à mon Miu Miu.

36