février, 2011

Twitter au féminin. Singulier.

Les copains, je ne sais pas du tout quel est le pourcentage de vous autres qui utilise twitter, donc je fais un rapide résumé explicatif pour les non initiés. Si tu connais, tu peux sauter des lignes.

Bref, twitter c’est le machin avec un oiseau bleu qui est super trendy en ce moment. C’est là que TOUT se passe i.e. que si tu n’y es pas, tu es de la louse. Ca, c’est ce que racontent les gens de la télé qui disent, par exemple, que sans twitter y’aurait jamais eu la révolution dans les pays en manque de démocratie.

Peut-être que c’est vrai, d’un sens, et qu’en voyant le volatile s’envoler dans le ciel technophile, les gens ont eu envie de faire comme l’oiseau. Car jamais rien ne l’arrête. Enfin, je ne suis pas psychanalyste.

En gros, Facebook c’est pour les beaufs, twitter c’est pour les gens qui en sont. Qui en sont de quoi, me demanderez-vous très justement ? Et bien vous allez voir ce que vous ratez en boycottant l’oiseau bleu. Je me suis concentrée sur les tweets à consonance féminine, mais croyez bien que le level est assez approchant en ce qui concerne le sexe fort. Mon recensement n’est évidemment pas exhaustif, les gens normaux n’ayant rien d’exceptionnel… On y va ? (fais pas ton timide)

97

Chapeau pointu

Et bien ouais les amis, au détour d’un trébuchement sur le mannequin chapeaux qui trône dans ma chambre conjugale, ce dernier est tombé à mes pieds comme si que il voulait, dans un élan de désespoir, se rappeler à mon bon souvenir.
Presque je l’entendais crier tout bas « Help ! You know I need someone« . Okay, j’étais un peu toute bourrée mais je vous promets qu’il m’a vraiment parlé. Je serais presque prête à le jurer sur la tête de mon patron.

Oh je sais bien qu’ici vous n’êtes que frustration puisque rarement je vous fais don de liens qui assouviraient ce besoin consumériste propre aux lectrices de l’internet féminin. Vous allez encore plus me maudire puisque l’objet des retrouvailles n’est autre qu’un vulgaire accessoire de la collection H&M hommes de 2008 (ou 2009 ?).

Pas spécialement bien taillé pour ma tête de superficie pourtant moyenne, il écrase pas mal ma frange et me donne l’impression de porter des lentilles de cheveux… à tel point que je me tape une furieuse envie de me gratter les yeux jusqu’au fond du cristallin. Oui mais et alors ?

28

Cognac et astrakan : la dame de Madrid

Bonsoir tout le monde. J’ai pris cette photo à Madrid, l’autre jour, et en la regardant de plus près sur l’écran informatique, je m’interrogeais de pourquoi je l’aimais bien.
Ce n’est pas pour la qualité artistique, ah ça non. Le cadrage est tout pourri. La dame était coincée entre deux poteaux de bar pas très seyants et j’ai moyen osé lui demander (en langue de Cervantes) de se pousser, elle et son cognac, vers des horizons plus dégagés. Imaginez la zone de dire « Hola la vieille ! Tu voudrais pas poser pour un blog de l’Internet ? » Il m’arrive parfois – pas souvent – d’être dans la retenue. C’est sûrement des vieux restes de l’éducation judéo-chrétienne de province.

50

Un week end à Madrid : photos

Hola la compagnie, me revoilà. J’étais donc partie 3 jours à Madrid et le moins que l’on puisse dire c’est que la ville n’est pas spécialement commode d’approche. J’entends par là que Madrid mérite sûrement qu’on s’y attarde plus longuement qu’un week-end prolongé, mais bon, on va pas squatter le Prado comme des vulgaires va-nu-pieds, alors je suis repartie comme une princesse, un peu sur ma faim.

De toute façon, même dans le Berry je serais heureuse moi. Du moment que je m’échappe des pots d’échappement et des castes pseudo-branchouilles de la capitale. Voyez comme je suis pas si socialite, en somme.

Bref, j’ai fait comme à chaque fois que je connais pas une ville : j’ai marché. J’ai toujours pensé que c’est le meilleur moyen pour se perdre dans la cité qui m’accueille et tomber sur des bidules de la vraie vie qui sont pas dans les guides. Ouais, okay, j’ai aussi croisé des endroits genre « Tour Eiffel », mais la preuve que j’ai pas passé mon temps le nez dans les monuments ibériques : j’ai quasi que des photos de bouffe et de vieux dans mon escarcelle.

Si ça se trouve je suis en train de devenir un blog géronto-culinaire. Si ça se trouve, c’est LA NICHE où on se fait le plus de blé sur l’Internet. Je suis en train de piller toute la blogosphérie du beau sexe. Je savoure mon succès à venir.

48

Des vernis essie moins chers

Coucou les amies superficielles de la manucure. Vous maugréez souvent qu’on ne fait rien qu’à vous montrer des vernis hors de prix et introuvables dans la lointaine province, nous autres les affluences ?

Je vous ai bien entendues et aujourd’hui je passe brièvement (je reviens de l’Espagne, je suis jet-larguée grave) pour attirer votre attention sur ce bon plan des vernis essie, dont je vous parlais déjà ici il y a un siècle, il y a une éternité (cf. Joe Dassin).

Bref, sur ce site vous trouverez la totale au niveau des essie moins cher, mais aussi (et surtout !) y’en a tout plein qui sont soldés à 7,90€ (au lieu des 12,90€ habituels). Si vous ne connaissez pas cette marque, c’est le moment de foncer par exemple, en commençant en douce avec le red nouveau ou bien le joli corail ci-dessus qui vous rendra hipster des mains au printemps.
Et en sus de tout ce bonheur, en appliquant le code violette84 (lol), vous obtiendrez une réduction de -15% sur ton panier.

Que de joie !

6

Easy Love (Tone)

EDIT : RESULTATS
Je suis bien embêtée, les amis, car j’aurais aimé faire gagner (presque) tout le monde tellement vous avez assuré dans les commentaires ! Mais je pense qu’il est légitime que la baronne (commentaire n°41) emporte la bataille car elle s’est levée un dimanche matin d’hiver pour courir pour une bonne cause, alors que vous autres NON : vous êtes restées au lit.
La baronne, tu me donnes tes coordonnées postales et ta pointure par mail stp ?

——————

Voilà. Voilà. VOILA. Souvenez-vous que l’autre fois je vous dressais le bilan de mon partenariat avec Reebok. Aujourd’hui, pour terminer en beauté des pieds, je vous propose de gagner la paire de votre choix parmi les 3 dessinées ci-dessus. Explications pour plus de clarté :

1. EasyTone : Modèle conçu pour la marche urbaine ou active afin de tonifier les muscles sans effort.
2. TrainTone : Modèle conçu à partir de la technologie EasyTone, elle est plus spécifiquement dédiée à la pratique du fitness et à l’entraînement.
3. RunTone : Disposant elle aussi de la technologie EasyTone, la RunTone est destinée à la pratique de la course à pied, afin de tonifier les muscles de façon optimale.

141