Le truc chic qui coûte pas (très) cher – 1

Dotée d’un caractère magnanime et miséricordieux, je vous livrerai, de façon parcimonieuse toutefois, quelques trucs zé astuces très simples, qui vous feront devenir, si vous les suivez à la lettre, des filles über branchées que même Kate Moss va en bouffer son skinny de rage tellement que vous allez être trop hype…

Donc, le 1er truc chic et pas cher, c’est de faire les poussières avec un pull Comptoir de Cotonniers (en cashmere de préférence).
La corvée devient tout de suite plus sympa déjà, et en plus si une copine dringue dringue à la porte et vous trouve, votre pull à la main recouvert de moutons, cà c’est trop la classe.

Évidemment, vous pouvez choisir une autre marque.
Enfin, j’imagine que vous n’êtes pas idiotes au point de prendre le premier Naf Naf, Promod et consorts qui vous tombe sous la main, non ?
Je veux dire, le but c’est que ce soit un pull qui soit, à la base, un minimum cher pour ce que c’est !

Pour ma part, c’est un Comptoir des Cotonniers, parce que c’est vraiment de la merde et qu’il a bouloché dès le début de notre histoire ; alors je lui ai fait son compte, à lui et à son frère 100% cashmere qui lui, s’est agrémenté de trous-trous du plus moche effet.
J’vous jure !

7

La Jean d’Ormesson’s touch

La pure hype au moment où je vous parle, c’est d’avoir un truc Jean d’Ormesson : citer Jean d’Ormesson dans les dîners en vue, avoir une liaison avec Jean d’Ormesson, savoir que c’est un super pote de Fonelle et Bianca tellement intime qu’elles le surnomment même « Jeannot lapin » (cf. « Elle », pour les sottes).

Évidemment, THE must c’est d’avoir le tatouage « I love Jean d’Ormesson » en dessous de la clavicule, comme le petit mignon tout plein, j’ai nommé Julien de la Nouvelle Star.

En même temps, c’est pas que je me la ramène, mais il y a 5 / 6 ans, je faisais une pure imitation de Jean d’Ormesson dans les dîners, même que ma copine Agnès en redemandait à chaque fois et que ça finissait par devenir gavant d’être le centre d’attraction du Tout Paris.
Oui, sur ce coup-là, j’étais carrément BEFORE au niveau de la Jean d’Ormesson attitude !

Vous vous dites que je vais finir par vous parler de ce sujet populo qu’est la Nouvelle Star, histoire de toucher un large public, pas vrai ?

N’empêche que dans le Elle de la semaine dernière il y avait quand même ½ page sur la Nouvelle Star (j’invente pas) et c’était écrit noir sur blanc (avec un bandeau jaune sur le titre de l’article) que le Mercredi était devenu le nouveau Dimanche où 6 millions de gens comme vous zé moi mataient ce programme haut en couleurs.
En fait, vous commencez à être verts de chez verts en comprenant que « Julien de la Nouvelle Star avec son tatouage Jean d’Ormesson » , c’est carrément le « it boy » du moment et que non, mon sujet n’est pas populo, mais juste super pointu !

Et même que le susnommé Julien, il a une page myspace de ouf où on apprend la signification de son tatouage : Son groupe s’appelle «The Jean d’Ormesson Disco Suicide».
Si c’est pas la classe internationale ça ?
Donc, pour vous, lecteurs privilégiés : la page myspace de julien.

Ah oui, j’oubliais ledit Julien s’appellerait, dans la vraie vie, Julian. Alors va savoir pourquoi il renie son vrai prénom là vous m’en demandez trop pour un lendemain de soirée trop alcoolisée ; pardon mais je ne peux pas TOUT savoir.

Évidemment que je me suis précipitée sur mon myspace pour lui demander d’être mon ami. Ce sera mon 103è si il dit « oui », mais je me demande si je le mettrais dans mon « top amis » ou si ça craint pas un peu en fait ?
Je verrais, je vous tiendrais au courant, stressez pas !

3

La problématique du lavage de cheveux

Depuis toujours, je suis la risée de mes copines quand je leur explique comment je me lave les cheveux.
Parce que, oui, depuis que j’ai l’âge de laver ma somptueuse crinière toute seule, je n’arrive pas à combiner douche + lavage de cheveux.

Je vous explique le problème.
Mes ablutions se font toujours en deux temps : 1) je prends ma douche 2) je me sèche et je lave mes cheveux la tête penchée en avant au dessus de la baignoire.
La seule variante dans cette donnée est que le 1) et le 2) peuvent évidemment s’inverser, mais jamais au grand jamais fusionner.

Je sais que je perds un temps monstrueux, mais j’ai toujours eu les cheveux longs (sauf quand ma mère avait fait un test « jean Seberg » quand j’étais en 6ème et que tout le monde m’avait rejetée à l’école pendant 2 trimestres entiers et que j’ai tellement pleuré qu’elle s’en veut encore la pauvre, mais j’ai pardonné…) et donc je déteste quand le shampoing dégouline dans mon dos, ça me donne des frissons de dégoût total.
Puis comme je suis une maniaque du shampoo+post shampoo+soin, le temps que j’applique tout ça, j’ai super froid vu que je suis toujours à poil dans ma douche (vous me suivez ?), donc je me dépêche et mon nettoyage capillaire se trouve être bâclé !

J’aimerais donc savoir si ce rituel névrotique est partagé par certaines d’entre vous ou si vraiment je suis complètement brindezingue ?!

Non, ce n’est pas moi sur l’image qui accompagne ce billet, mais je dois reconnaître que cette jeune personne a copié allègrement ma coupe sans que je lui donne mon autorisation express.
Comme je suis magnanime, je ne lui en veux pas, c’est toujours agréable d’être un « modèle » pour les ptites jeunes…

29