Caniche abricot

chloe stora

C’est pas si souvent que vous m’apercevez avec les cheveux « caniche abricot » sur le blog, n’est-il point ? C’est bien normal, puisque PERSONNE ne me voit jamais comme ça, à part en vacances et aussi les quelques jours qui suivent mon retour, quand je suis encore un peu bronzée.

Mais Violette pourquoi ne portes-tu pas plus régulièrement le caniche en bandoulière, même en hiver quand tu es translucide ? Ça te va rudement bien tu sais !? (merci les gars)
Je ne sais pas les amis. J’ai toujours associé le blanc au raide et le bronzé au frisé, mais je vous jure que si je pouvais inverser cette tendance, je gagnerais un temps monstrueux (même si faire des brushings en rentrant de la plage c’est un coup à vous faire rater l’apéro ça !).

Bon.

32

On refait le match

plage

Salut les cagoles, j’espère que tout le monde va bien. Je sais pertinemment que je vous ai laissées sans nouvelles pendant 15 jours, mais j’ai une excuse valable : mon ordinateur a eu l’appendicite.

Je ne sais pas si vous êtes là (coucou ?), ou encore en vacances. Moi, c’est fini. J’ai laissé les gondoles à Venise, les châteaux de sable en Espagne et les glaces sur la jetée. Parce qu’il faut bien rentrer.

J’ai passé ces deux semaines sur le bassin d’Arcachon, une destination pas si anodine pour moi puisqu’il y a une vingtaine d’années mon amoureux m’y emmenait déjà, subtilisant discrètement la clé du bonheur à ses parents #punk
Du coup on a un peu refait le match, en mettant plein de buts dans la lucarne de l’amour, des vagues, de la famille, des huîtres et des parties de Uno endiablées (l’année prochaine, on s’inscrira aux championnats régionaux de Mille Bornes pour changer) #punk2

32

Le confident

le confident helene gremillon

Quand j’ai posté cette photo la semaine dernière sur instagram, je ne vous dis pas le nombre de commentaires enthousiastes au sujet de ce roman. C’est là que je me suis rendu compte que je n’étais pas du tout affluence littérature, puisque tout le monde semblait avoir dévoré ce livre depuis lurette la belle.
Mais bon, comme je dis toujours, on ne peut pas être partout. Et je suis souvent ailleurs.

Mais quand même, pour les rares personnes qui seraient – comme moi -, passées à côté de ce roman, profitez de votre pause estivale pour vous plonger dedans, avec délice.

Le pitch

Camille vient de perdre sa mère. Parmi les lettres de condoléances, elle découvre un étrange courrier, non signé. Elle croit d’abord à une erreur mais les lettres continuent d’arriver, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend qu’elle n’est pas étrangère au terrible secret que cette correspondance renferme.

52