En vrac (3)

Hey, quand les pensées sont toutes emmêlées et qu’on a la flemme de les structurer, rien de tel qu’un bon vieux « En vrac » n’est-ce pas ?

Cachez ce sein

Il y a une quinzaine de jours j’étais colère, je vous dis pourquoi.
Le 1er février dernier, au petit matin, impossible de partager mon dernier Jean-Jacques Goldman sur la page Facebook du blog. Je me dis tiens c’est bizarre ça a fonctionné sans problème sur mon profil perso (oui, oui, nous autres blogueuses on partage tout partout afin de ne rater aucun visiteur potentiel et aussi parce que nos contenus peuvent sauver le monde), je réessaie deux ou trois fois sans succès et je lâche l’affaire en pensant que c’est juste un bug.

L’après-midi je retente le coup, je suis toujours en mode échec et je comprends alors que c’est à cause de la photo en haut de l’article, cette photo, avec UNE FILLE EN SOUTIEN-GORGE, qui a été jugée indécente par Facebook. Les bras m’en sont tombés face à tant d’hypocrisie, et j’ai lu dans la foulée que les modérateurs de la plateforme limitent certaines images de poitrines féminines si ces dernières montrent le mamelon…. Sans commentaire (mais colère).

56

Revue finale

Fauteuil E. Gallina AM.PM / Boots Raye (soldées 70€ au lieu de 240€)

Je ne sais plus qui a dit que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures bla bla bla. En tous cas on peut tout à fait appliquer ce fameux dicton aux soldes, parce que je pense sincèrement que c’est dans la toute fin qu’on réalise les meilleurs coups. Ce que je viens de vous énoncer ne veut rien dire ? Vous avez raison, mais je n’ai pas de gomme sous la main alors faisons comme si de rien n’était, si vous le voulez bien.

Et partons donc à la chasse de la pièce rêvée, celle à qui profite le crime de l’ultime rabais.

11

Le coeur à l’envers

Avec le temps (ça commence comme une chanson préhistorique cette affaire…), j’ai appris à ne plus insister avec les couleurs qui ne me vont pas du tout au teint. Je pense surtout au camel ou au crème qui me donnent, dans la seconde, la mine d’une personne qui vient tout juste de se rétablir d’une gastro-entérite aigüe.

Du coup je ne persiste plus même si, chaque hiver, je tremble de frustration devant ces lookbooks où des filles gambadent, les cheveux au vent, dans leurs parfaits manteaux camel. Quand elles ne glandent pas, au beau milieu de draps immaculés, en culotte, chaussettes et gros pull moelleux ÉCRU (<=les puputes). Et comme je dis toujours que « Personne qui s’entête, lassitude qui guette » et qu’on n’est pas là pour se laisser emmerder par les vêtements, j’ai jeté tous ces vilains coloris dans le vide-ordures de mes soucis (ça déborde).

31