MODE / SHOPPING

a minima

J’avais envisagé de vous parler de mon dressing* qui, contrairement à celui des blogueuses n’est pas vide (hein ?) et qui me ravit chaque jour. Ok, je suis locataire MAIS j’ai de la penderie à perte de vue. Ok, je ne suis pas conviée aux réunions du syndic MAIS exit le difficile montage suédois du succédané de rangement. Toc.
Et puis finalement, j’ai la flemme, je préfère vous laisser avec des billets sponsorisés jusqu’à la fin du mois. J’ai de la vraie vie à apprivoiser. Salut.

Je dis ça, mais si ça se trouve je reviendrais très vite vous parler du prochain concert de Jean-Luc Lahaye en janvier prochain, au Casino Tranchant de Pau. On sait jamais avec moi.

* Image non contractuelle. La surface doit être multipliée par cinq (environ).

49

Coach me if you can

Alors, c’est pour vous dire que l’autre fois, j’ai encore eu un nouveau sac ! Si, si, c’est possible. Sauf que pour une fois, soyons honnêtes, je ne l’ai pas payé. Comme quoi ça marche encore la blogosphère pour avoir des cadeaux (vas-y, crée ton blog !!).
Non, je rigole, mais pour de vrai la marque de sacs Coach (marque qui provoque l’hystérie aux Amériques) que je ne connaissais ni d’Eve ni de… euh… Yseult (?) m’a proposé de découvrir sa ligne en m’offrant carrément un sac ! Paye ta générosité les américains !

Sauf que. Et oui, la vie n’est pas toujours simple, même avec de la sacoche gratos, sauf que, donc, en surfant sur le site de la marque, j’ai un peu halluciné. Je veux dire, il en faut pour tous les goûts, certes, mais les trucs qui brillent de mille feux aux couleurs pétaradantes c’est pas trop ma camelote.
Ca cartonne aux USA soit, mais moi j’ai pas planté de drapeau tricolore sur mon (minuscule) balcon parisien. Et aussi quand il fait humide, j’ai pas le brush’ impeccable.

42

Dr. No

Salut la compagnie. Aujourd’hui nul bla bla inutile (on a assez donné), mais du coffret collector princesse Tam-Tam à gagner à l’occasion du lancement de la nouvelle campagne de la marque : Undress Like a Princesse ! Trop bien.
What’s this ? It’s que vous pouvez customiser votre débardeur grâce à une planche de transfert avec plein de lettres dessus. Et aussi un fer à repasser (ah oui, ça se gâte à un moment, mais il faut souffrir de la housewife pour être belle).

196