LE TRUC CHIC ET PAS CHER

Le truc chic et pas (très) cher – 3


Porter son Birkin, son Coco’s Bag ou son Motorcycle de façon élégante et racée, nous savons toutes le faire (enfin j’ose le croire).

Quid si ce n’est au creux du bras, à la saillie du coude, de façon nonchalante, même si j’avoue qu’à certains moment j’ai un peu l’air con avec ma main ballante, un peu comme dans les « Sous Doués » où ce pauvre Daniel Auteuil est obligé de casser le coude dès qu’il entend le mot « bleu », tout ça becauz’ cet enfoiré de Guy Marchand veut faire croire à la nearly fiancée de Daniel qu’il est gay, par un stratagème très recherché, tout ça a une classe folle, mais je m’égare et je me grille avec des références cinématographiques de haut vol.

Voilà, donc je disais, que oui, il faut absolument porter son « it bag» à la saillie du coude, sinon c’est vrai qu’il n’y a aucun intérêt à claquer 1 000 euros au bas mot si c’est pour que les gens ne voient qu’un bout de cuir niché entre votre sein et votre bras.
Si en plus, vous avez choisi un truc Prada où là ya carrément un gros rectangle métal affichant la marque au fronton du sac et que donc par conséquent vous avez du fric faut que ça se voit, vous avez d’autant plus intérêt à adopter cette technique.

Mais là où moi j’interviens, c’est que je vous demande si quand vous faites vos courses (de bouffe, j’entends, pas chez Colette), vous faites la même chose avec votre sac ED/AUCHAN/MONOP/CHAMPION & consorts ?
Ben non hein bande de cruches !?!

C’est ça le truc chic et pas cher de la semaine : porter son sac ED/AUCHAN/MONOP/CHAMPION & consorts au creux du bras, tout pareil que le Balenciaga.

Je sais, vous allez arguer que souvent, c’est super lourd et que déjà ça vrille les doigts, mais bon je répond qu’il faut souffrir pour être belle (et souffrir encore plus quand on est moche, j’imagine) et que, si vous suivez ce conseil, de toute façon, vous allez dégager une telle hypitude que vous ne finirez pas le chemin, à pied, toute seule, jusqu’à votre immeuble, car une foule de gentils Môsieurs va vite vous proposer de vous prêter main forte.

Le truc idéal (attention : double truc de la semaine, notez, notez) c’est d’acheter sur votre lieu de course habituel le sac en plastique payant (dans les
0,20 €) qui est souvent de bien plus belle qualité que les gratuits et en couleur en plus (le Champion à 0,69 € est canon mais bon c’est vrai ça peut grever le budget de la semaine).
Si vous êtes top radine et que vous optez pour les 8 sacs en plastique de merde, c’est sûr que pour le creux du bras, ça va pas être easy, easy…

Voilà, c’est top, non ?

30

Le truc chic et pas (très) cher – 2

Après un joli ouikène de Pâques où on a tous cru que c’était l’été mais en fait non pas encore ; où nous nous sommes laissées emporter par ce besoin évident de dénuder nos cous graciles, nos longs bras tout blancs, et pour les plus hardies nos jambes Adrianakarembesques, est venu le temps des remords : Pourquoi n’avons nous pas emporté, dans notre sac ouikème, notre bon vieux cashmere (pas celui pour faire les poussières, hein, l’autre !) ?

Alors, oui, vous sentez poindre, en ce mardi matin, un léger gratouillis dans la gorge, voire déjà les prémices de l’angine blanche qui, sournoise, va vous niquer la semaine en beauté.

N’ayez crainte, je suis là pour vous donner le remède qui 1) va vous guérir en une nuit, 2) va vous donner une classe folle malgré la maladie : dormir avec un carré Hermès !

En effet, depuis ma plus tendre enfance, ma mère m’a toujours conseillé, quand j’avais mal à la gorge, de dormir avec un foulard en soie.
Bien sûr, à 8 ans, c’est elle qui choisissait le foulard.
N’oubliez pas que dans les années 80, on était toutes un peu cruches à 10 ans et que c’était encore nos mamans qui choisissaient nos kilts d’écolières.
Je veux dire par là, que c’était pas encore les années Star Ac, où on réclame le string strassé à 7 ans…

Moi, dès l’âge de 16 ans, les seuls foulards en soie que je possédais, c’était donc des carrés Hermès (oui, pardon).
Donc, j’ai pris très tôt la bonne habitude de dégainer le carré, le soir, dès que la sournoise angine pointait sa sale face et que je me disais que j’allais pas pouvoir fumer pendant une semaine avec tout ça et que ça n’allait pas être possible vu que y’avait boum le samedi, et qu’une boum sans cloper, autant pas y aller.

Croyez-moi, sur parole, vous allez me remercier plus tôt que vous ne le pensez.

Déjà, vous allez éveiller la curiosité de votre conjoint (ce qui est bien après tant de semaines/mois/années, où vous ne le surprenez plus du tout).
Je vous conseille, en outre, de dormir nue, seulement vêtue de votre carré, c’est beaucoup plus sexy, et ça tue le côté « Passy » de la chose.
Pour celles qui dormiraient seules en ce moment (mais je suis sûre que ce n’est que passager, allez, on ne pleurniche pas), ben, euh, c’est bien aussi pour l’ego !

Mais attention, hein ? On ne garde pas le carré pour aller bosser ! Et puis, pour celles qui ne posséderaient pas de vieux « Brides de Gala » de derrière les fagots, il vous reste les antibios ! Mais là c’est 5 jours ! Il faut faire des choix dans la vie !

25

Le truc chic qui coûte pas (très) cher – 1

Dotée d’un caractère magnanime et miséricordieux, je vous livrerai, de façon parcimonieuse toutefois, quelques trucs zé astuces très simples, qui vous feront devenir, si vous les suivez à la lettre, des filles über branchées que même Kate Moss va en bouffer son skinny de rage tellement que vous allez être trop hype…

Donc, le 1er truc chic et pas cher, c’est de faire les poussières avec un pull Comptoir de Cotonniers (en cashmere de préférence).
La corvée devient tout de suite plus sympa déjà, et en plus si une copine dringue dringue à la porte et vous trouve, votre pull à la main recouvert de moutons, cà c’est trop la classe.

Évidemment, vous pouvez choisir une autre marque.
Enfin, j’imagine que vous n’êtes pas idiotes au point de prendre le premier Naf Naf, Promod et consorts qui vous tombe sous la main, non ?
Je veux dire, le but c’est que ce soit un pull qui soit, à la base, un minimum cher pour ce que c’est !

Pour ma part, c’est un Comptoir des Cotonniers, parce que c’est vraiment de la merde et qu’il a bouloché dès le début de notre histoire ; alors je lui ai fait son compte, à lui et à son frère 100% cashmere qui lui, s’est agrémenté de trous-trous du plus moche effet.
J’vous jure !

7