GEEKERIES

http://soisbelleetparle.fr ou bien ça change d’URL. Oui, bon, so what ?

Attends c’est pas la révolution non plus.
C’est juste pour prévenir que faudrait voir à changer liens, netvibes, flux RSS et tout le tintouin.

Je sais c’est un peu chiant, si je suis dans ta blogroll, de modifier l’adresse. Mais il faut souffrir pour être belle a dit le poète.Et qu’est ce qu’on met à la place ?

On met ça :

http://soisbelleetparle.fr

Si tu le fais pas, tu es très vilain !

Attention, geekerie avancée :

1) Pour ceux qui n’utilisent pas netvibes, c’est bon, vous pouvez aller prendre l’apéro.

2) Pour ceux qui utilisent netvibes, y’a petite manip’ qui s’impose.

Alors, il faut pas corriger à la main le flux déjà existant.
C’est à dire qu’il faut cliquer sur l’onglet « ajouter du contenu« , en haut à gauche, puis « ajouter un flux« , taper http://soisbelleetparle.fr/, pis voilà.

Si t’as la flemme, sinon, pour ajouter dans netvibes, tu cliques juste ici


3)
Oui, c’est un peu le bordel, je te concède.

Allez, comme je sais que t’aimes bien wikipédier, on va causer de l’URL, et après, promis, je recommence à raconter des bêtises.Une URL, de l’anglais Uniform Resource Locator, littéralement « localisateur uniforme de ressource », est une chaîne de caractères utilisée pour adresser les ressources du World Wide Web
Elle est informellement appelée une adresse Web. L’usage du féminin ou du masculin pour l’acronyme «URL» semble assez flottant.

Conclusion : on ne sait pas très bien si c’est une fille ou un garçon.
Donc pour les cadeaux de naissance, je te suggère du blanc, au moins tu commettras pas d’impair.

Bon, je te laisse, j’ai tennis en nocturne.


P.S.
: Demain, si tu le veux bien, nous causerons de la boutique Phildar qui liquide tout le stock, avant cessation d’activité.

41

L’horoscope mensuel gracieusement offert par votre "féminin" en ligne

Oui ça t’en bouches plus d’un coin, mais j’ai récemment suivi des cours de charlatanisme et je me devais de t’en faire profiter Ô lecteur chéri.

Donc, voici ton horoscope pour le mois de Décembre. Je te préviens, pour une fois, c’est très sérieux, j’ai étudié les constellations pendant des semaines. Je t’en prie. Ça me fait plaisir. Joyeux anniversaire !

Bélier

Oui bon, c’est pas la forme hein ? On va pas se voiler la face. Comme le disait si justement Madonna your Spanish lullaby et ça craint. Tu devrais plutôt prendre le premier avion pour rentrer à Paris, mais fais attention au crack boursier du 10 décembre, néanmoins, ton avion pourrait perdre une aile en vol. Tu me diras, si t’as ton gilet, tu seras sauvé. Vers le 24 décembre, fais attention, un chapon mal digéré pourrait te faire rejouer Festen. Je dis ça, c’est pour toi.

Taureau

Si tu prévois un déplacement, évite Maurice, tu pourrais y croiser Patrick Bruel en short, sans ta mère, avec des As planqués dans ses bourrelets. Si tu aimes le Texas Hold’Em, passe trois tours et tire une carte « Chance », il se pourrait que tu couches avec une personne Nordique. Pour le boulot, ben rien de spécial, finalement le chômage te va bien au thym. En fin de mois, tu pourrais être obligé d’embrasser des gens que tu détestes. The power of goodbye sera la meilleure attitude à adopter. A crédit et en stéréo.

Gémeaux

Laisse tomber le orange, c’est une couleur de pauvre. Pour les amours, trop de conquêtes tue la conquête, la panne d’essence te guette, le Xanax saura te remettre sur les rails, même en période de grèves. Open your heart et cours chez Décathlon, la raquette de Squash est en promo, tu pourras rebondir professionnellement à bouche que veux-tu. N’oublie pas que tu possèdes une capacité à la masturbation beaucoup plus intellectuelle que physique.

Le 25, Liz Taylor t’offrira un oeil. Violet.

Cancer

C’est officiel, le mois prochain tu vas en finale. Revends tes low boots sur ebay, tu pourras alors passer une soirée de rêve avec Hello Kitty. Sinon, la vie continuera à être horrible, mais le vernis tangerine sur les pieds pourra égayer tes dîners chez l’ambassadeur, à condition d’essayer à tout pris d’être comme Grace Kelly. Ton lisseur tombera en panne, mais tu sauras te ressaisir lors d’une fête religieuse quand tu ouvriras ton paquet Mauboussin, piqué d’épines de sapin.

Lion

Le lion t’es chiant. Tu sais pas te maquiller. Évite le smoky eye en fin de mois, tu pourrais vite ressembler à Capucin, le raton-laveur de Candy et finir dans un bordel à Koh Samui.

Strike a pose et essaie le thé noir, sinon tu pourrais bien te retrouver sur une aire d’autoroute en train de vendre des marrons. Ce qui n’est pas chose aisée avec des moufles Chanel, en cuir grainé. Ne prends pas le métro, ta station sera en travaux. Choisis plutôt le chandelier. Dans la bibliothèque.

Vierge

Finalement, ce sera un bon mois pour toi, la vierge. N’accepte pas d’invitations à l’Hippopotamus, ton shampoing pourrait virer à l’aigre. La bonne nouvelle c’est que tes seins vont enfin pousser, mais il faudra éviter de séjourner en Suisse, l’alcool ne fait pas bon ménage avec les antibiotiques. Ton augmentation de 0,04% sera enfin acceptée et Laurence Ferrari passera te voir pour le dessert, le 24, dans la soirée. Sans bûche. Et sans escorte présidentielle. Everybody comes to hollywood, y’a bien des raisons, non ?

Balance

Tu auras le mal de mer mais tu sauras te tirer de ce mauvais pas grâce à ta crème de huit heures. Professionnellement, faudra pas rêver. Tu seras toujours plus ou moins pauvre, mais comme Elvis Presley est toujours vivant, il te fera un mandat et tu pourras acheter tous les Rois Mages chez Casa, rayon fête et consorts. Tu éviteras de monter sur un scooter car on verra ta culotte et il se pourrait bien que ton amoureux se casse avec le sosie de Gisèle. Heureusement, une overdose d’American pie saura te faire vomir en temps et en heure pour commencer une nouvelle année l’estomac léger.

Scorpion

Jé vois dans la boule lé bonheur. Tu devrais avoir honte. Tu as une chance ingrate. Nonobstant, si tu écoutes un peu trop l’album de Justice, tu finiras à la Loco, le 25 décembre. Si tu lis Technikart, tu feras une jolie rencontre sur un chantier. Sinon il faudra prévoir une chute de cheveux qui pourrait te mener à subir le même traitement capillaire que PPDA. Si tu prends ton liquide vaisselle dans ton sac le 6 décembre, une surprise t’attendra au bureau. Lucky star !

Sagittaire

Si tu ne soignes pas une sournoise rhinopharyngite, vers le 19, tu pourrais bien te retrouver à cracher des huîtres d’1,5 kg pendant les fêtes de Bayonne. Sus aux microbes et pars à Gstaad. Il se pourrait bien qu’Ivana ex-Trump t’offre un bain de minuit sur un télésiège. Rien à signaler côté job, si ce n’est une vulgaire coucherie avec du stagiaire. Si le coït intervient dans la salle de réunion, il se pourrait bien que tu aies un accident d’Eurostar. Nothing really matters à moins que François Bayrou n’achète un minitel.

Capricorne

C’est un horrible mois de décembre qui t’attend. Si tu dois acheter du crack à Château Rouge, fais attention à ne pas trébucher sur un cadavre de poney. La barrette de Julien Doré est fortement recommandée, à défaut. Une material girl à forte poitrine pourrait te spolier de toutes tes cartes de visite. Une rencontre sur un quai de gare pourrait t’emmener à démissionner malgré ta cataracte naissante. Cours chez l’esthéticienne et offre-toi un caraco en soie, le 14. Et lis Paris-Match, une surprise t’y attendra, page 76.

Verseau

Les Déménageurs Bretons n’en feront qu’à leur tête. Si tes cheveux sont roux, passe chez Monoprix, le 12, et demande un ticket de caisse vierge. Tu pourrais gagner un Kelly en autruche. Grâce à la gym suédoise, tu seras en pleine possession de tes moyens pour un marathon sexuel. Garde ton slim, Pete Doherty pourrait bien te proposer un poste de standardiste dans ta société. Arrose ton ficus plus que de coutume et vogue sur les cimes enneigées du Crillon.

Poissons

A beautiful stranger venu d’Antigua pourrait t’offrir un lézard argenté. Fais très attention à son pedigree, une entorse est très vite arrivée. Néanmoins, c’est un mois plutôt calme pour toi, malgré un rouleau de Scotch rebelle aux alentours du 24. Si tu pars à Venise, n’oublie pas tes CD-R, Thomas Hugues pourrait avoir besoin de tes mouchoirs brodés. L’infidélité sera également de la partie, mais si tu laisses poser ton masque pour cheveux colorés plus de 15 mn, une prime de fin d’année te sera accordée pour offrir une chaise en rotin à ton conjoint.


P.S. : Un intrus s’est glissé parmi les célébrités. Sauras-tu le retrouver ?

102

Poke me I’m Famous – Facebook ou les règles du marivaudage

Après t’avoir généré un premier tome explicatif sur le poke, tu vois pas qu’on en est plus au stade débutants, quand même ! Non, on en est plus.

Ha ben, toutes mes confuses, excusez-moi de vous demandez pardon, je m’ai gourée, Facebook, ça sert pas à rien.

Moi je te dis que le Sieur Meetic a du souci à se faire, et que tes vrais amis aussi.

Pourquoi donc ?

Parce que.

Au revoir.

Donc.

Pour illustrer mon propos, j’ai choisi de te livrer diverses anecdotes significatives car, si on se lance dans des grands discours sociologiques, je pense que tu vas encore rien piger. Déjà que 80 % d’entre vous ont été obligés de gougeuliser « Harcourt », si tu crois que je me suis jamais rendue compte que mon lectorat était débile profond, tu te mets le doigt jusqu’au nerf optique. Et puis, s’en vont.

A) Le premier point qu’on va causer, si tu le veux bien, c’est la drague ou l’amour actually, si tu gardes toujours tes rêves de quand t’avais 10 ans et que tu voulais être Princesse. Évidemment, ça intéresse tout le monde.

Mais tu vois pas que ça se déchaîne sur Facebook en ce moment, c’est un truc de taré. Quand je pense que y’a encore des mecs qui paient un abonnement sur Meetic, j’ai envie de leur dire, vous vous faites sacrément avoir, rapport qu’ailleurs c’est gratos.

Bon, après, si ça marche, j’en sais trop rien, y’a pas marqué bénévole, je couche pas avec tous les « poke », sinon je deviendrais une grande détraquée sexuelle malgré les premiers frimas et brouillards de novembre.

Cas N°1 : L’inconnu de 19 ans.
« Bonjour, qu’est ce que tu fais de beau dans la vie ? Moi je suis étudiant en socio. On peut se rencontrer ? Je trouve ton profil intéressant. »

Ma réponse : Ha bon, ça s’appelle encore des « Études » la socio ?

Tu imagines bien que ça n’a pas repipé mot de l’autre côté. Je crois qu’il n’a pas compris le trait d’humour.
Je t’autorise à utiliser cette réplique si un jour tu es en manque de répartie face à un lourd ou assimilé. C’est de bon coeur.

Cas N°2 : L’inconnu tout court.
« Bonjour Violette, on ne se connais pas mais j’ai trouvé intéressant que l’on se mette en contact, si cela ne te dérange pas ? »

Minable, 2, zéro, là, je t’ai fait un silence radio. Le manque de spiritualité, ça m’a toujours épuisée.
Ça marche le Néant, sans déconner ?

Cas N°3 : L’inconnu qu’est beau gosse et qui fout une photo torse nu, sur un bateau.

Lui, il dit rien. Il a pas le temps, il doit accumuler les gonzesses dans ses friends, donc il poke et repoke jusqu’à ce que baise s’en suive.

Tu remove poke et tu t’en vas comme une Duchesse.

Cas N°4 : L’inconnu qu’est bien.

Bon, là, c’est le cas le plus intéressant, je te concède. Parce que oui, t’as de l’inconnu qu’est plutôt pas mal, qui comprend ton humour direct, qui te répond sur le même ton, qu’est pas con et là, c’est sympathique finalement que même on finit par se dire des trucs comme ça :

« – J’ai envie d’aller me rouler dans l’herbe fraîchement tondue.
– Ou de dévaler la colline main dans la main… »

Putain, y’a encore des mecs qui savent joliment causer, et je me permets d’énoncer que Charles Ingalls, quand il te faisait des déclarations à Caroline, sa femme, ben c’était tout naze à côté.
Y’a de la légende qu’en prend un sacré coup.

B) Étudions maintenant la friendly attitude que là, y’a quand même matière et étrangetés sinusoïdales à explorer.

Au départ, tes friends, sur Facebook, tu te dis que ça doit être vraiment des friends hein ?
Ha mais non, en fait, rapport que y’en a un paquet qui fait de la compet’ pour avoir un max de friends pour faire genre j’ai un réseau social de malade, me demande pas d’aller pré-drinker avant 4 mois, t’as pas vu que j’avais 368 friends et que donc mon agenda dégueule d’invitations.

Évidemment, t’as du vrai camarade, sois pas buse, mais t’as aussi du lecteur quand t’as un blog, de la connexion bloguesque, de l’inconnu qui veut pas te draguer mais qui veut juste t’ajouter on sait pas pourquoi on cherche pas, des gens avec qui tu bosses même si tu les détestes, des filles vulgaires en maillot de bain et des gens moches pour compenser, etc…

Enfin, t’as le problème du friend que tu peux plus blairer, mais que tu peux pas virer coz’ t’es bien élevé, et là c’est le même problème que pour ta blogroll, la vie n’est qu’une vaste fumisterie.

Si toi aussi, tu compet’ à mort, je te donne un bon tuyau pour élargir ton cercle de friends : le restaurant.

C’est un ami qui m’a donné l’info sous le sceau du secret. Le restaurant lui a permis d’atteindre les 200 friends. Heureux, il était ! Tu m’étonnes. La grande classe. Internationale. Et culinaire, surtout.

Oui, parce que le restaurant ne refuse JAMAIS l’amitié.

Après, t’as le revers de la médaille.

Le restaurant est fourbe. Il t’invite à des tas de « events » que tu ignores et après t’as sacrément peur de plus être son friend. Donc tu vis dans l’angoisse perpétuelle.

Pour résumer : Tout ça n’est pas simple, je te concède. Qui t’aime vraiment ? Qui a envie de coucher avec toi ? Qui te fait chier à te poker toute la journée (hein, bean) ? Les amis de tes amis sont-ils tes amis ? C’est un beau roman d’amitié qui s’élance ? Magique adolescence ?

Le célèbre « je nique sur meetic » va-t-il être détrôné par « I took on facebook » ?
Le mystère reste entier.

131