BEAUTY CASE

Under my skin

Biotherm Skin Vivo

C’est promis la galerie, après ça je ne teste plus de crémerie pendant quelques mois, sinon mon étagère va craquer, ma peau va crier et mon heure d’arrivée au bureau va…jamais arriver.
Ca fait donc quelques jours que je teste la gamme Skin Vivo de Biotherm, au Plancton Thermal Pur. Késaco ? Un soin réversif anti-âge. C’est à dire que les gamines de 18 ans, vous n’en avez nullement besoin, sinon vous allez devoir retourner sur les bancs de la maternelle au niveau de la skin-apparence.

Il est un peu tôt pour que je puisse confirmer que mon ADN est sacrément bien défendu en l’espèce, mais je vous propose un tour d’horizon de la gamme, en 4 étapes (les garçons, vous pouvez reprendre la partie de rugby hebdomadaire dans la terre glaise).

27

La révélation

vernis OPI essie

Tout à l’heure, en rentrant du travail, je me suis rendue compte que j’avais de la sinusite. Donc, j’ai pris ma fièvre, et voilà que le 38.2° s’est affiché, en verdict digital. Putain.

Si ça se trouve, j’ai jamais eu la grippe A l’autre fois, mais la B. Et là, je vais vraiment avoir la A. Donc ça fera deux grippes en 1 mois. Soit AB. Finalement, je vaux pas mieux qu’un rhésus, ou qu’un crayon à mine grasse. Honte.
Du coup, je me suis mise à délirer et dans mon élan est arrivée la révélation : les vernis O.P.I. vieillissent très mal, ils deviennent pâteux avec l’âge et le pinceau est relou des contours.
Donc, je ne peux plus les blairer, et je me vernis désormais à l’essie (surtout le 522 Sole Mate).

Finalement, quand je suis seule et que je veux rêver, je rêve que je te fais tout bas ma révélation. A deux syllabes près, entendons-nous bien…
Je reviens bientôt avec un billet sponsorisé. Et oui, il faut bien que jeunesse se passe. (N’importe quoi, l’autre)

35

Le secret de la DDML

DDML

Souvenez-vous qu’il y a une quinzaine, je commençais le cérémonial du Basic 3 Temps. Voilà l’heure du bilan tant attendu par vous autres, mes copains de la toile.

Bon, ce n’est pas une surprise que ce sont des produits que ma peau délicate adore, puisque je vous avais déjà raconté que je l’utilisais il y a quelques années. Voyez que les compliments ne se sont pas fait attendre bien longtemps, puisqu’il y a 3 jours, un ami me sort « Dis donc, tu ressembles à un hamster (ou à Isabelle Adjani), toi, en ce moment…« .
Pas peu fière, mirée je me suis, et c’est vrai que mes traits sont lissés comme si j’avais dormi avec Photoshop…

29