février, 2022

DÉCO : Où trouver des lampes vintage des années 60 et 70

Le vintage dans tous ses états n’a jamais eu autant la côte. Besoin de se réfugier dans la douceur du passé ou nostalgie bien chevillée au corps, qu’importe, on veut tous chiner.

Parmi les objets convoités on retrouve les luminaires en bonne place. Les lampes vintage, principalement des années 60 et 70, sont très prisées à cause de leur esthétisme si particulier et des matières innovantes de l’époque. Lampes de tables, suspensions ou appliques il y en a pour tous goûts (et les budgets).

Comme on peut passer des heures sur Etsy à naviguer de pépites en pépites, j’ai fait une petite sélection de 12 lampes vintage tellement séduisantes qu’on voudrait toutes les adopter.

0

Arrêter de fumer avec la cigarette électronique

J’ai arrêté de fumer le 30 octobre dernier, il y a un peu plus de 3 mois. Je ne pensais jamais pouvoir écrire cette phrase un jour. Comme beaucoup de gens, j’ai une béquille : la cigarette électronique. C’est compliqué de se séparer de sa meilleure ennemie après 30 ans passés ensemble. Les moments de joie, de fête, de tristesse, les parties de cartes jusqu’au bout de la nuit, les clopes secrètes de l’adolescence, toute une vie.

Je n’ai jamais eu vraiment envie d’arrêter de fumer, d’ailleurs je n’avais jamais réellement essayé. J’aimais ça.
Il y a eu un déclic, couplé à la volonté. Je passais la soirée chez une amie à Paris, je dormais chez elle, j’ai sorti de mon sac mon tee-shirt de nuit (celui avec Snoopy délavé par les années). Une odeur de clope froide dégueulasse m’a donné un grand sentiment de honte. Et de dégoût.

Dans un univers feutré et non fumeur (mon amie a arrêté il y a deux ans grâce à la cigarette électronique), mon addiction m’a sauté au visage. J’ai pensé, plus fort que d’habitude : il fallait que ça s’arrête.
Le lendemain matin, alors qu’on discutait devant nos cafés, elle m’a dit, d’un air inquiet, tu as vraiment la voix très éraillée, fais gaffe quand même. J’ai répondu que je savais.

2

La cagoule pour femme, le retour

La cagoule divise beaucoup. Ça rend les cheveux électriques, trop de traumatismes infantiles, ça gratte, ça rappelle trop le CE1…

Pourtant, les versions actuelles sont plutôt séduisantes. Les cagoules sont devenues douces, et on peut même les trouver dans des coloris beaucoup plus sympas que le marron bouloché de la cour de récré.

J’ai trouvé celle que je porte ici chez Promod, ultra soldée à 10€. Elle est chaude, toute douce et peut même se porter en version « baissée » pour ne garder que le col qui descend assez bas et fait office d’écharpe (malin !)

On en trouve aussi chez Mango (sous le nom plus élégant de « passe-montagne) en vert et en mauve. En version plus chic, on peut choisir la magnifique cagoule en cachemire côtelé de Portolano.

0