février, 2018

Le coeur à l’envers

Avec le temps (ça commence comme une chanson préhistorique cette affaire…), j’ai appris à ne plus insister avec les couleurs qui ne me vont pas du tout au teint. Je pense surtout au camel ou au crème qui me donnent, dans la seconde, la mine d’une personne qui vient tout juste de se rétablir d’une gastro-entérite aigüe.

Du coup je ne persiste plus même si, chaque hiver, je tremble de frustration devant ces lookbooks où des filles gambadent, les cheveux au vent, dans leurs parfaits manteaux camel. Quand elles ne glandent pas, au beau milieu de draps immaculés, en culotte, chaussettes et gros pull moelleux ÉCRU (<=les puputes). Et comme je dis toujours que « Personne qui s’entête, lassitude qui guette » et qu’on n’est pas là pour se laisser emmerder par les vêtements, j’ai jeté tous ces vilains coloris dans le vide-ordures de mes soucis (ça déborde).

31

Flash beauté (2)

Salut tout le monde, voilà un nouveau flash beauté avec plein de nouveautés – mais pas que -, des produits testés et validés durant ces dernières semaines.

✦ On commence avec le sérum matifiant Matte Maximizer de la toute nouvelle gamme Capture Youth de Dior. La marque a donc sorti un nouveau protocole jeunesse il y a quelques semaines, Capture Youth, qui comprend une crème anti-âge et 5 sérums répondant à des besoins spécifiques de la peau : lifter, matifier, illuminer, apaiser, repulper. 

J’ai jeté mon dévolu sur le sérum matifiant parce que j’ai la peau mixte et que cette dernière a toujours tendance à briller en fin de journée. A vrai dire, je ne l’utilise que depuis peu de temps mais les résultats ont été si bluffants dès les premières utilisations que je devais vous en parler ici, malgré le prix élevé du produit.

2

Thaïlande : Krabi et ses environs

Me revoilà pour vous parler de la seconde partie de mon voyage en Thaïlande ; j’ai l’impression d’être rentrée depuis 1000 ans, ça ne va pas du tout.

Donc après ces quelques jours passés à Bangkok on a mis le cap sur Krabi, à une heure de vol de la capitale. On a tout d’abord posé nos bagages pendant deux jours à Ko Klang, qui est une toute petite île à 5 mn de bateau de Krabi Town, dans laquelle on ne trouve quasiment pas de touristes. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de plages paradisiaques mais des mangroves, et une grosse communauté de pêcheurs.

Notre hôtel, un eco resort, est celui que j’ai préféré de tout notre séjour. C’était un vrai refuge loin de tout, hyper paisible et très respectueux de l’environnement local. Des poules régionales – je le sais, je les ai entendues parler thaï – et des petits lapins se baladaient dans notre jardin, c’était tellement charmant que l’amoureux les a photographiés (les lapins) et les a vite postés sur Facebook (?!?!).
La suite …

24