mai, 2016

Effortless au carré

look maroc 2

J’ai un peu honte. Non, j’ai pas mal honte en fait, je crois que c’est le look le plus effortless jamais posté ici. Mais que voulez-vous, moi quand je suis en vacances je suis dans la coolerie de la tête aux outfits compris. J’avoue, je déambule rarement en fourreau de shantung pailleté pour aller faire le marché.

Du coup, comme c’est pas la joie vestimentaire, j’ai décidé de faire un billet double qui comprendra de la moderie ET du capillaire. Avouez que vous n’y perdez pas au change. Hein, avouez.

26

Wistiki, pour les étourdis

WISTIKI

Dis donc, ça fait longtemps qu’on n’a pas parlé de geekeries par ici ?!
Mais comme il ne faut jamais dire jamais plus sinon ça s’annule et ça devient toujours, choisissons la voie connectée avec ce petit objet qui va nous changer la vie, amis étourdis !
Késaco ? C’est Wistiki, il a été designé par Philippe Starck et permet de retrouver ses affaires en les faisant sonner ou en les géolocalisant depuis sont smartphone.

Mais c’est surtout une affaire de famille, puisqu’il a été inventé par 3 frères qui nous ont raconté pendant la conférence de presse qu’ils en avaient marre de ne jamais retrouver leur gros chat caché dans l’appartement (véridique !)(miaou). Et comme un des trois était ingénieur, il a décidé de créer un petit objet pour localiser le matou… bon et d’autres trucs bien sûr, tout le monde n’a pas le sens félidé.

17

Sous le soleil

solaires anti lucite

Salut les cagoles. Comme vous allez bientôt vous faire rôtir (c’est dément comme vous êtes superficielles) à la faveur des rayons des ponts et autres congés qui pointent, j’ai décidé de vous faire une petite revue des solaires utilisés pendant ma semaine au Maroc.
Depuis mon histoire de mélanome de l’an dernier, j’y vais super mollo sur la bronzette, mais je suis quand même rentrée avec un joli petit teint sur lequel, désormais, je colle juste quelques coups de pinceaux de poudre de soleil. Comme quoi il y a toujours une justice, pourvu qu’on s’arrange un minimum avec elle.

Non, en fait je dis ça parce que, théoriquement, je n’ai absolument plus le droit du tout de m’exposer au soleil, ni de me promener bras nus en ville, etc… et pourquoi pas porter des chaussettes à la plage TANT QU’ON Y EST ?
J’ai négocié avec moi-même et décidé de m’accorder deux heures de soleil par jour, à des moments assez éloignés du zénith, et avec une bonne protection. Il n’y a pas écrit Sainte Blanche…

13