septembre, 2013

Rose musquée

rose musquee weleda

Le saviez-vous ? Pendant longtemps j’ai pensé que Weleda ne proposait que des produits pour soigner les bobos ou assouplir les mains sèches (je schématise pour les besoins narratifs), alors que pas du tout, en fait.
Afin que je ne m’enfonce pas dans cette méprise totale jusqu’à la fin de mes jours, la marque m’a envoyé deux produits de la gamme Rose musquée bio. Des soins qui stimulent les fonctions régénératrices de la peau et diminuent les rides d’expression.

Le fluide lissant a une consistance parfaite pour la saison : ni trop fluide (il ne fait plus 35°c), ni trop riche (mais il ne fait pas encore -12°c), il fond très rapidement et laisse la peau super souple. En plus, si vous aimez tout particulièrement l’odeur de la rose, foncez !
Prix : 17€

25

Chelou shoes

boots sam edelman

Salut. J’ai un sérieux problème avec la mode de cet automne-hiver : je n’ai quasiment envie de rien.
Pourtant ce n’est pas faute d’essayer. Je rentre dans les boutiques dans un état second, au taquet pour faire fumer les cyprès bancaires qui me permettraient d’oublier ce maudit bouton (souvenez-vous)(et oui, il est encore là CE BATARD DE TEUPU).
A priori, j’aurais dû me régaler de toutes ces déclinaisons noires et grises du moment – vous me connaissez, je ne suis pas vraiment l’arc-en-ciel blogosphérique – mais que nenni. Cette maudite impression de déjà-vu me chafouine.

Mais heureusement que pour la déconne pédestre on peut encore compter sur certaines marques. Des chelou shoes qui ne feront pas l’unanimité, oui (non ?). Mais comme je dis toujours, « Chaussure osée, gaieté des pieds ». N’oubliez jamais ça.

Bottines Maloles – Alex Tapestry Suede Grey
Boots Atelier Mercadal
Boots frangées Sam Edelman

27

Un peu plus près des étoiles

top etoiles monshowroom

OHLALA. C’est la déprime / It’s depression, le bronzage se fait la malle (en plus j’ai un bouton), il fait presque nuit dès la fin de l’apéro et j’ai mis des chaussettes. Et en plus j’ai un bouton (je vous ai dit ?). Mais comme à chaque problème il y a une solution – un peu comme chaque pot son couvercle, ou le corbeau et le renard (fable) – j’ai enfilé mon jean-huilé-qui-fait-bien-gaulée, un top de la galaxie (si !) et saisi mon nouveau sac noir, au postulat sobre et minimal.

Est-ce que ça va mieux pour autant ? Tant que ce bouton ne sera pas parti, ça ira toujours très mal je ne vous le cache pas, mais j’arrive néanmoins à surmonter ce moment difficile avec plus de sérénité.
Et puis, franchement, quand on se pose deux minutes pour réfléchir, on sait bien qu’un bouton ce n’est jamais pour l’éternité. Non, il laisse toujours la place à un autre quand il finit par mourir de vieillesse.
Ca s’appelle le miracle de la vie, et c’est beau. Pensez-y.

61