juin, 2013

Ah ! Si j’étais (Ever) Riche

ever riche loreal

C’est rien de le dire que je reviens systématiquement des destinations « soleil » le cheveu complètement dézingué.
Advertisement
L’écaille éclatée a connu son moment de gloire, je crois, quand j’ai passé 15 jours au Maroc en juillet 2010 : je venais de rencontrer Nounours et, chaque matin, il était plus que perplexe de se réveiller à côté de Bob Marley (il pensait avoir épousé Isabelle Adjani, bonjour le choc thermique).

En revenant de Bangkok, un panier capillaire m’attendait bien sagement : la nouvelle gamme EverRiche de L’Oréal Paris, sans sulfates et destinée aux cheveux desséchés et sensibilisés.

53

Si Versailles m’était conté

french disorder pompadour

Dans mes rêves les plus fous, je ne me contente pas d’être la réincarnation moderne d’Isabelle Adjani. Non, j’ai aussi des velléités versaillaises et des envies de crinoline qui flotte au vent.

A défaut d’être la favorite du roi – j’ai le cheveu trop foufou pour ça – je me contente d’arborer des signes extérieurs de noblesse sur le tee-shirt. C’est moins Grand Siècle certes, mais se poudrer la crinière chaque matin, franchement j’aurais pas eu le temps de toute façon (Non, n’insistez pas my king !).

Mon Dieu, mais qui fabrique ce débardeur si plein d’humour qu’on le croirait fait exprès pour toi Violette (bande de flatteurs, va !)?

32

Le Jean-Jacques Goldman (23)

jill-greenberg

✔ Commençons ce Jean-Jacques dans les larmes – pour le sang on verra plus tard – avec Jill Greenberg, une photographe talentueuse mais néanmoins controversée, originaire de Détroit. Ces photos hyper réalistes d’enfants pleurant à chaudes larmes font partie de son exposition End Times, où la frustration est mise en exergue.

Mais comment a-t-elle donc réussi son coup ? Elle a donné une sucette à chaque bébé… pour venir l’arracher de leurs bouches après un court instant. Terrific, isnt’it ?
=> Plus de photos sur Gaze

37