septembre, 2012

Rebelle en crépon

Bon. J’ai hésité un temps avec les baskets à clous Sandro. Et puis définitivement non, j’ai un malaise avec la grosse languette qui remonte presque à mi-mollets, pour peu qu’on ait la taille d’un jockey (le monsieur qui monte les chevaux, pas le dessert au fromage blanc).
Pour asseoir définitivement mon côté rock – qu’est-ce qu’on peut écrire comme conneries sur les blogs – j’ai choisi ces baskets Ash aux minuscules têtes de morts incrustées. On a dit rock, pas punk, faut pas déconner. Rebelle en crépon.

19

Du vent dans les Kleenex…

On pourrait se contenter de dire que les seuls points communs entre « Du vent dans mes mollets » et « Camille redouble » sont Denis Podalydès, et une chanson de Barbara – au générique de fin du premier film, sortie d’un jukebox et chantonnée par les parents de l’héroïne au milieu du récit, dans le second.
Il y aussi que l’histoire se déroule à la même époque, les eighties, et que ces deux films sont empreints de tendresse, et forcément de nostalgie.

Si j’ai vraiment adoré « Du vents dans mes mollets », qui a raisonné longtemps dans ma tête, pour son intelligence, sa sensibilité et sa façon de survoler cette époque sans en afficher ses clichés – un clin d’oeil à la pub Banga (dans Banga y’a des fruits, juste c’qu’il faut) suffit à vous faire voyager dans le temps – j’ai moins aimé « Camille redouble ».
J’ai trouvé le film de Noémie Lvovsky maladroit et manquant souvent de rythme mais, paradoxalement, j’ai été scotchée par le jeu des acteurs – la comédienne ne tombe jamais dans la caricature même affublée de guêtres fluos et d’une mini-jupe à carreaux à plus de 40 ans – et surtout par sa mélancolie… la réalisatrice se disant « obsédée par ce qui ne reviendra plus » dans une récente interview à Télérama. Le sujet du film, a priori casse-gueule (une quadragénaire revit ses 16 ans dans son corps de femme), est pourtant bien traité et évite tous les écueils du grotesque, mais il manque pourtant quelque chose.

24

Tête de noeud

Ca a l’air tellement simple, le Bow Bun, alors que c’est sûr que non. Vous me remettrez un menu B25.
(Source)

31