mai, 2012

Basic Instinct

En fait j’ai décidé de créer une nouvelle rubrique (WAHOU), que je tiendrais sûrement deux jours, mais ne me cassez pas mes rêves (c’est fragile, un rêve, tu sais).
Le but de cette rubrique, c’est de vous montrer les pièces cultes de ma penderie – fringues, chaussures, que sais-je – c’est à dire celles que j’affectionne plus que de raison et qui fonctionnent un peu comme des doudous les matins de grand doutage du look. Voyez ? Cette rubrique va s’appeler Basic Instinct (WAHOU) parce que, bon, ce sont mes basiques à moi, et l’instinct c’est parce que c’est toujours bon de se rappeler que Sharon Stone a fait un bon film une fois dans sa vie.

Et puis c’est toujours intéressant de montrer comme nous, les filles, on entasse on entasse on entasse dans le dressing histoire de se concocter une belle réassurance, mais que, pour de vrai, on porte souvent les mêmes trucs qui datent de Mathusalem (c’est ma mère qui emploie souvent cette expression, moi je ne sais pas trop ce que ça veut dire j’étais nulle en maths).

34

Le plastique, c’est fantastique !

Comme je dis toujours, « On n’a jamais trop de fantaisie autour du cou, sinon à quoi bon s’étrangler ». C’est forte de cette maxime que je suis entrée l’autre jour chez H&M – je cherchais des culottes pour Cyclamen – et que je suis ressortie avec des barrettes et ce collier en plastique orange assez improbable quand on pense deux minutes à mon goût pour les choses simples et finalement sans saveur.
Je me dis que j’arriverais bien à le porter un soir d’été, sur un débardeur blanc, accoudée à une mauresque. Au pire, il est assorti à ma boite à bijoux.
Quant aux culottes de Cyclamen, c’est là que ça devient plus problématique.

27