avril, 2012

Le chignon

Caro vous en parlait en exclusivité locale, la semaine dernière on a eu « soirée chignon » en nocturne (pour une fois qu’on ne joue pas à domicile, c’est notable). Bon pour de vrai, ce n’est pas l’intitulé exact, puisque nous étions invitées à découvrir la nouvelle Nissan Micra x Lolita Lempicka qui est très belle avec ses sièges en cuir et ses bandes latérales – j’aime bien ajouter « bandes latérales » ou « jantes alliage » à la fin d’une phrase, ça fait tout de suite la fille qui se prend pour Magnum.

Pour fêter dignement ce partenariat entre le constructeur japonais et la créatrice de mode & parfums, l’accent a plutôt été mis sur cette dernière. Avouez qu’arborer un toit ouvrant en guise de pochette du soir aurait fait pour le moins chelou.
Donc, les organisateurs ont dit quelque chose du genre Vous êtes des stars, vous êtes des divas, on va vous transformer en lolitas, la marque de fabrique de Madame Lempicka. Certaines ont su prendre cette affirmation au pied de la lettre – on ne va pas citer de noms, ce n’est pas mon style – mais moi, en tous cas, j’ai pensé qu’à bientôt 27 ans ça allait faire bizarre que je portasse un mini-kilt ou assimilé avec des grandes chaussettes blanches.

35

Lipstick Polychrome

Parlons peu, mais parlons pour ne rien dire. Aujourd’hui, je promets la caresse d’un rouge sur les lèvres à l’une d’entre vous. Que dis-je d’un rouge ? De six bâtons polychromes, oui, petite veinarde.

« Rouge Caresse« , c’est le nom qu’il signe à la pointe de son épée colorée, est le nouveau RAL de l’Oréal. La texture est glossy (donc moyennement intense – amies des bouches à la Dita passez votre chemin) et ressemble beaucoup au Chubby Stick de Clinique.
Hop, un lot de 6, composé par mes soins affluences, est à gagner par ici : Fashionista Pink (01), Sweet Berry (103), Rock’n Mauve (203), Hypnotic Red (403), Nude Ingenue (501), Irresistible Exoresso (602).
Comment vous avez trop du bol que je vous donne les chiffres du prochain Loto entre parenthèses.

95

Wonder Woman x Claude Pompidou

J’ai d’abord pensé titrer cet article « Les souliers verts », et puis, tout à coup, je me suis rappelé que Linda Lemay avait couché avec Laurent Gerra. Comme le populisme ça va bien comme ça, j’ai exercé un virage à 690° et choisi d’associer la super héroïne en micro-short à la France à papa des années 70.
Sûrement que la petite étoile associée au côté bourgeoise de ces chaussures bien aimées n’y sont pas étrangers.

Bref, j’avais découvert la marque C. Petula (je pensais qu’il n’y avait que Jérôme qui s’appelait C. – La mixité des prénoms reste définitivement impénétrable) l’année dernière quand j’avais trouvé par hasard sur l’internet des chaussures, des petites sandales étoilées pour Cyclamen.
N’allant pas chercher plus loin (le poil dans la main, à l’inverse de la mixité des prénoms, reste imperméable), je pensais que c’était une marque exclusivement destinée aux enfants. Que nenni les aminches.

34