septembre, 2011

La petite main

Bon. Je ne sais pas si vous en êtes du réseau social twitter mais, si vous n’en êtes pas, sachez que vous échappez à des torrents d’aigreur qui, chaque jour, s’abattent sur vous sans que vous puissiez y faire grand chose. Par exemple quand il pleut, les gens sur twitter postent des photos (plus ou moins réussies) de gros nuages noirs s’amoncellant dans le ciel chargé de leurs idées noires et il y a toujours quelques grincheux pour faire remarquer que « Ca y est, tous les cons vont parler météo« …
Souvent, ces mêmes grincheux ne nous épargnent pas leur quotidien plus que morose (la table basse BUT ou la housse de couette froissée tendance je suis trop torturé au fond de mon lit sale sont les seules belles choses qu’ils peuvent faire partager) mais il faut croire que le dark side est trop stylé sur twitter. Je ne vois pas autrement.

60

Les souliers neufs

– Woua, elle a dit Cyclamen quand elle a vu ses souliers neufs. Je peux les mettre lundi ?
– Bien sûr,
j’ai répondu, c’est du daim rose, Catherine a annoncé de la pluie et tu es aussi soigneuse que Depardieu dans un avion. Je ne vois pas pourquoi je dirais non.
– Tu rigoles, c’est ça ?
elle a demandé, perplexe (les enfants sont doués en second degré – enfin pas tous les enfants, mais MON enfant). Alors à quoi ça sert si je pourrais jamais les mettre. Ouin.
– Bah ça nous fera des serre-livres tout à fait charmants et délicats. C’est bien un serre-livres, tu sais.

30

La quiche

Après la raie de l’autre jour, voilà la quiche qui apparaît : vous allez finir par penser que je cherche à devenir aussi toquée que Mercotte. Rassurez-vous, amis Internet, je rate toujours les oeufs mollets. Mon déshonneur culinaire reste sauf.

Aujourd’hui, arrêtons-nous sur une anecdote que me raconta une amie chère il y a quelques semaines de cela et qui me laissa pour le moins pantoise. Cette amie, que nous appellerons « bidule« pour la praticité narrative, était alors en couple libre (du style pas vraiment en couple mais moyen en couple quand même) avec un jeune homme un peu spécial quant à sa relation à l’autre. Je vous explique.
Un soir, le jeune homme un peu spécial (on va le nommer « machin » pour que ce soit plus simple) appela bidule vers 20h et lui dit « Tiens, si on dînait ensemble ce soir ? Là, je suis avec des potes. J’arrive vers 22h.« 

30