avril, 2011

… à la récrée !

Dis donc, vous étiez pas jobards les copains.
Bref, un immense merci d’avoir joué le jeu rétro sans contrepartie aucune. Pour tout vous avouer, ça m’a pris un temps affreusement monstrueux de trier vos photos, de faire les fuck*** carrés avec vos têtes de gondoles, de demander à certains si des fois ça ne les dérangerait pas de m’envoyer leurs trombines sous un autre format que Excel (si, si, des photos.xls ça existe !!), de gérer les envois multiples (« je t’en envoie une dizaine tu choisiras la plus mieux ! » « euh, aucune ? – lol), de flatter vos egos en vous assurant que OUI vous étiez des bombes sensuelles à 5 ans, d’argumenter que non non j’avais pas dit 18 pixels de large, si ?… et j’en passe (et pas des meilleures).

Mais, je confesse que mon plaisir est immense aujourd’hui. J’adore ces moments de partage qui montrent que l’Internet du début n’est pas complètement mort, sans démagogie aucune. Bon, je constate que peu de garçons se sont manifestés. Je me dis que peut-être ils ont honte d’être connotés « SBEP », mais je sais que de grands auteurs écrivaient sous pseudos, dans 20 ans, par peur des quolibets, alors Madame rêve de lectures sous-marines…

87

Bonjour, c’est Bernard Pivot !

Bonjour, ça va ? Moi ça va bizarre, surtout que ça caille. Je suis consciente que je poste étrangement en ce moment, mais comme je dis toujours : never complain never explain. En plus, si je devais vous expliquer mes turpitudes du trimestre, vous seriez déjà tous partis vers les horizons de l’easy-reading. Vous auriez raison. L’Internet c’est fait pour le rigolo ; pas le trémolo.
Aujourd’hui, nous nous sommes concertés mon blog et moi et on a décidé qu’on vous ferait un melting-pot, pote ! Voyez comme je suis fatiguée de vous faire des blagues cambodgiennes, alors que l’actualité chaude se concentre vers d’autres contrées. Je veux une vie avec des chatons, des licornes et du pain d’épice.

En somme, et pour recentrer un peu le débat, voilà quelques trucs dont je voulais vous parler, complètement accessoires, donc primordiaux…
Tiens, et si on lisait des livres ? Mon Dieu quelle idée saugrenue, et pourtant voilà deux occasions de feuilleter autre chose que le Grazia et son putain de gimmick de color blok. Le Elle et ses « grosses » à l’IMC plus bas que le PIB du Mali… Laissez donc les gondoles à Venise. Et le fuschia dans le jardin de votre mamie !

50

Noeud lavandière ou pas noeud lavandière ?

Bonjoure cher fans de mon Brian, c’est Nadège qui vous parlait. Je sais que vous devez etre surpris de que j’écris ici mais Brian a dit que en cas d’extreme urgence je pourrait utiliser son espace d’écrivain. Et là, il y a extreme urgence, que je vous explique tous cela !
Vous serez au courant que moi et Brian on va se marié en vendez cet été, et donc on est dans les préparatives du mariage. Oh la la, je n’ai plus une minute a moi, je n’aie meme plus le temps de changé la litière a nounouille, c’est vous dire si je suis au parquet !

Et donc Brian vous a montrer sur sa page au fans de fan de Brian de Facebook ma robe que je devait porté et puis pof, j’ai eu un doute parce que je la trouvait finalement trop épurer et je voulais des volants pour que ça se voye que je suis la mariée et pas une simple fille de Vendez en robe blanche. J’étais très dans l’interrogative.

11