janvier, 2011

Princesse tam tam : bandeau soldé (et le slip !)

Salut la compagnie. Je passe juste vous prévenir que les soldes d’avant soldes (je ne connais pas le nom scientifique) ont commencé à La Redoute. Jusqu’ici y’a pas à grimper au lustre à pampilles, je vous le concède.
Mais ! Mais y’a le soutif bandeau et le slibard assorti qui y sont soldés à -50%. Autant vous dire que j’ai survalidé mon panier garni avant même d’avoir bu mon café matinal.
J’ai demandé la livraison chez Monique créatrice, une jeune artiste de mon quartier qui fait relais-colis. Et accessoirement bijoux peinturlurés sur verre comme activité secondaire. Je vous dirai comme c’est classe.

Pour info, ce matin il restait du violet et du noir dans les coloris (mais grouillez quand même, je suis blogueuse affluence).
C’est par là : Le soutif ! Le slibard !

12

J’ai rangé ma chambre

Les poissons, il parait que quand on est sur le point d’accoucher on fait le ménage. Mezigue, c’est toujours vers le réveillon que je sens naître en moi un désir profond de dépoussiérage. Ah oui je vous le fais pas dire que ça moutonne sévère dans le home sweet home, passé le 10 janvier.
Donc hier j’ai dit tiens et si je rangeais (une petite partie de) ma chambre ? Bonne idée je me suis répondu, vu que personne ne m’encourage jamais dans les grandes entreprises de ma vie.
J’ai donc trouvé, au fond de mon héritage, ma boîte a glaçons datant des années où la jeune scène française avait des couilles. Celle qui laissait les cagoles à Denise. Si, tu sais ce groupe punk avec une blonde un peu Stone ! Oui, voilà.

30

Embrassez-vous sous le Guy Lux…

Quand l’autre fois ma copine Azzed (celle qui a une veste un peu pupute) m’a dit « Viens, on va faire un réveillon chez moi mais qui fera pas vraiment réveillon sinon on est des ploucs« , j’ai répondu un vague oui un peu blasé.
J’ai quand même demandé si je pouvais incruster Michal et Elodie Frégé qui n’ont plus trop d’amis en ce moment. Elle a répondu oui mais qu’elle avait pas besoin de l’orange vu qu’elle possédait déjà 3 kg de clémentines en stock…
Et puis le 31, au beau milieu de l’après-midi, voilà qu’elle nous lança un défi complètement saugrenu.
« Et si on s’achetait des tutus ?!« , elle a dit, l’air malicieux.
« Mais carrément, achetons des tutus !« , j’ai répondu, déjà emballée par l’idée de dépenser de l’argent jusqu’aux dernière heures de l’année 2010.

42