janvier, 2011

Choose your shoes (VOST)

Coucou les cakes. Je ne sais pas si vous vous souvenez (oh oui, dites-moi oui) de ce billet empli de tendresse où je vous montrais mes bottes. Et accessoirement Cyclamen et ses chaussures de jeune fille rangée.
Ce jour-là, tout le monde avait crié au miracle de l’amour filial. Certaines avaient kiffé les Aster de ma progéniture, allant même jusqu’à demander si elles existaient en taille madame.
Parfois, que dis-je bien souvent, vous me surprendrez toujours mes chers cakes !
Bref, c’est en retrouvant cet article dans les limbes de l’informatique que je me suis mise à sourire bêtement (je suis fragile en ce moment cf. le doudou boule à neige) en regardant ces photos pourtant pas si vieilles.
Mais SUROUT, bordel, j’avais complètement oublié ces boots !! Du coup, je me retrouve dans un désarroi sans nom : qu’en faire ? Les reporter ? Sont-elles toujours « mode » ? Je m’en vais jeter 3 ou 4 pièces jaunes dans l’urne de Bernadette en attendant que la révélation atteigne mes neurones surgelés.

119

Les boules

Mercredi matin, juste avant d’emmener Cyclamen à l’école, je ne sais pas qu’est-ce donc qu’il s’est passé (une mauvaise descente de Xanax ?) : j’ai regardé par la fenêtre.
Stupeur et stupéfaction, un ciel bleu comme l’enfer nous faisait coucou d’un air narquois, l’air de rien.
« Putain« , j’ai fait « Y’a du ciel bleu ! » (Après vous direz que nous autres parisiens on est blasés de tout. Menteries que tout ça !)
« Du quoi ??« , elle a demandé Cyclamen.

Cette réplique, digne des grands moments d’humour de sa mère (volume 17 bientôt en DVD), nous a bien fait marrer. Pour toutes les nullipares ici présentes, sachez que dans les points positifs d’avoir des enfants on peut sans conteste hisser sur le podium leur penchant naturel à s’avérer bon public.
Vous dites caca, ils sont mdr. Vous rigolez de leurs crottes de nez qui pendent, ils sont lols. C’est très facile de faire marrer un enfant, tu sais ?
Même Franck Dubosc je suis sûre qu’il arrive à faire rire ses minots.

51

Dans tes classeurs de lycée…

Je sais pas si je vous ai déjà dit (oui ? non ? NSP ?) que Nounours était professeur ? Sûrement que non en fait ; on ne se vante pas trop que son mec arpente durement les couloirs de l’éducation nationale pendant de longues (+/- 15) heures durant toute la semaine…
C’est déjà assez dur pour lui toutes ces vacances où l’oisiveté payée rend un peu dingue. Mais, c’est vrai que souvent, il me répond que bon y’a les copies à corriger et que c’est du boulot tout ça. C’est vrai.

Et puis j’ai voulu en avoir le coeur net de toutes ces copies à corriger et que c’est du boulot et j’ai demandé : « Dis voir, y’a du futur prix Nobel cette année ? »
Nounours, il m’a balancé le paquet de copies dans le coccyx (c’est notre petit endroit préféré, our lovely bone if you prefer…), et il a dit « Oui, oui, y’a du level !« 

Les copains, j’ai eu un choc ! J’ai cru un moment que Brian suivait ses cours. Et puis non, en fait. Brian est beaucoup plus brillant dans sa connerie. Brian est 2.0 au moins. Les élèves de Nounours sont -50 au dessous du niveau du Minitel.

72