avril, 2009

Boutique éphémère Fendi

Toi aussi vous aimez Fendi mais tu n’as pas les moyens
de t’offrir ne serait-ce que le porte-monnaie ?
Ta vie va changer.

Aujourd’hui, c’est pour dire que justement, puisqu’on en parle, Fendi a ouvert sa boutique éphémère sur espacemax.com le 2 avril. Oui, hier, c’est bien ça. Comme tu comptes vite, dites-moi !
Vous y trouverez une sélection de produits de la collection actuelle, genre ça (perso, le bracelet me fait beaucoup d’oeillades) :

Oui, et donc ?

Donc, l’espace boutique Fendi propose la livraison offerte et à domicile en 48 à 72h et à l’occasion des JMAX, vous aurez droit à une réduction de 15% sur toute commande passée d’un montant minimum de 70€ avec le code : JMAX.

Je n’ai pas fini. Chaque commande passée dans cette boutique validera votre participation à un tirage au sort pour gagner le sac Mini Spy Fendi (900€).
La vérité, comment vous allez être trop people dans l’attitude !

3

Ne fais pas comme Loiseau (malheureux !)

L’autre fois j’ai allé dans un event tout bizarre.
Il fallait cuisiner avec des Corn Flakes. Sans complexe.

Ah ça, on peut dire que c’est glamour à première vue. A deuxième aussi. Et toutes les suivantes itou. En bref, c’est la hype du moment qu’il paraît.
Déjà, un Chef était présent. C’est pas des histoires qu’ils ont tous le melon, les cuistos de haute confession. Non, non, ce sont des Divas. Moi j’aime bien. Ca c’est parce que j’ai perdu toute spontanéité sur ce blog. Du coup, je comprends mieux les people…

Donc, le monsieur en toque, il fait la genèse de où qu’il a bossé, genre que des étoilés Michelin. Ca name-dropper grave : qui d’un Ducasse, qui d’un Bernard Loiseau (genre lui, c’est pas la gloriole rapport qu’il a passé l’arme à gauche, mais bon)…

32

Manucures (thermales)

Que dire ?

« Rien« , me murmure Brian à l’oreille.
Toujours partisan du moindre effort, lui.

Alors, une fois n’est pas coutume, mais Brian aurait-il raison ? Récemment, sur SBEP, j’avais lançé un grand concours d’envergure alter-mondialiste, demandant aux gens de m’envoyer les photos de leurs mains parfaitement manucurées.
Il faut dire que l’enjeu était de taille, aussi, puisque c’est pas tous les jours qu’on reçoit du produit CCB (ah ça non !).

Des sacrifices ? J’en ai déjà fait, mais c’est néanmoins le poing levé que je crie au scandale, à l’hérésie, voire pire. La vérité, vous avez été élevés où ça donc pour me coller des mains aussi vilaines les péquenots ? Dans une caravane ?
Amel Bent doit se retourner dans sa tombe du R et du B, avec vos conneries !

102