décembre, 2008

Je joue au docteur

♫ Oh, say, can you see, by the dawn’s early light,
What so proudly we hail’d at the twilight’s last gleaming ? ♫

Souviens-toi la semaine dernière, lecteur dissipé, si tant est que tu n’aies pas choppé un Alzheimer foudroyant dans le week-end, je te causais que je pensais me rendre à une soirée déguisée, en Miss Oregon.
Vraiment n’importe quoi, moi, quand on y repense.

………………………
La minute religieuse où tout le monde y repense,
à ce que c’est vraiment n’importe quoi, moi.
………………………

Bon, donc, n’ayant point trouvé moyen de confectionner une écharpe de miss digne de ce titre oh combien apprécié par la France de Patrick Sébastien, j’ai dit écoute Violette (c’est moi), on va pas y passer la Chandeleur, tu as déjà une perruque rousse (celle du poker blogosphérique), pourquoi ne pas l’utiliser lors de cette party ?

66

Vente privée Sandro (avec du VIP dedans)

Je devais aller au coiffeur, quand subitement, on m’annonce dans l’oreillette de vous dire, à toi lectrice qu’aime la fashion, que mardi 9 décembre, y’a une vente privée Sandro sur Anna Sand ! « De quoi ?« , vous me demandez, d’une voix mal assurée.

« Attends« , je vous réponds.

C’est que je peux offrir à cinq lectrices 5 comptes VIP sur Anna Sand qui permettent d’avoir accès aux ventes privées de grandes marques (genre plutôt Chloé que Jennifer, sans vouloir se moquer) (lol) la veille du commun des mortels. Oui, celui-là même qui fout son réveil à 6h50 pour accéder au graal modesque et qu’a des cernes toute la journée.

« Comment qu’on fait ?« , vous demandez en tirant la langue comme un setter anglais qu’aurait parcouru 4 étangs avant de rejoindre son maître.

C’est très simple : Les cinq premiers commentaires sur ce billet, vous gagnez les 5 comptes VIP et je vous envoie par mail l’URL convoitée. C’est tout.

21

Je suis dans ELLE (et j’aime ça)

Ne boudons pas notre plaisir.
Notre plaisir, ne boudons pas.

On a coutume de parler de quart d’heure Warholien.
Andy m’offre une semaine.
Enfin, si je deviens Gwyneth Paltrow, y’en aura d’autres.
Mais sans la dépression post-partum.
Merci bien Gwynie !

What a fucking introduction, isn’t it ?

L’histoire dont il est question, aujourd’hui, c’est que y’a genre un mois, Cathy Nivez me passe a phone call sur le coup des 13 heures. J’étais dans ma nuisette « oursons délavés », comme l’autre fois (la teuhon).

Cathy, elle me sort : « Hey, Violette, c’est Cath’ ! Y’a Elle et Wikio qui font un classement des blogs féminins qui sont le plus trop bien et t’es première en catégorie chroniqueuses »
« Ah wé, c’est cool Cath’ !« , que j’y réponds en terminant mon Bounty périmé depuis septembre 94.
« Y’a donc le photographe qui va t’appeler pour le shooting et tu seras une queen !« , qu’elle continue.

??!!!!!!!

(Read more, and hold the line)

120