Voir Venise

    

Hey salut. La seule et unique fois où j’étais allée à Venise, c’était en revenant d’un voyage au ski en Autriche – ça fait trop Charlotte Casiraghi d’écrire ça, je kiffe – organisé par la fac…
Ne me demandez pas pourquoi on était passés par la Sérénissime sur la route du retour, je suis nulle en histoire.
Il n’empêche qu’en 3 heures passées sur place, je n’avais guère eu le temps que de compter 5 pigeons sur la place Saint-Marc, de mater du coin de l’oeil le Pont des Soupirs écrasé par des touristes à la banane ventrale triomphante et de ricaner sottement sur une gondole payée moitié prix par l’université. La hchouma du voyagiste, en somme.

Cette fois je n’ai pas laissé passer cette seconde chance de découvrir Venise, la vraie, et c’est le nez au vent, errant sans but précis ni programme agréé FRAM que j’ai essayé d’appréhender la Cité des Doges. Se perdre dans Venise est une chose plutôt aisée puisque la ville est construite comme un labyrinthe. Pan ! Dès les premières minutes, la magie était au rendez-vous : que voulez-vous, tous ces petits ponts (Yves Duteil kifferait drôlement cette ville, c’est sûr) m’émeuvent.

La lumière n’est jamais la même d’une heure à l’autre, les reflets de l’eau ont comblé mes travers narcissiques, le pain trempé dans l’huile à su séduire ma cellulite plus que de raison et je poussais tant de cris d’extase devant les gondoliers aux avant-bras golgotiens que j’avais failli raison ne point garder… en achetant une mini-licorne en verre de Murano. On l’a échappé belle.

En évitant les artères principales de la ville, gorgées de vendeurs de masques de pacotille, et au détour de micro-ruelles pas plus larges que le cul de Kate Moss, la vraie vie des vénitiens (qui sont de plus en plus rares et de plus en plus vieux) vous embarque je ne sais où. Je ne sais plus. Suis-je perdue ?
Je dois également confesser que j’ai été pas mal scotchée par la collection Pinault au Palazzo Grassi et au centre d’art contemporain de la Punta Della Dogana même si, à mon grand désespoir, je n’ai pas pu vous ramener de clichés. Les agents de sécurité doivent être formés par des dobermann, je ne vois pas autrement… Mais heureusement que je ne suis qu’astuces et que j’ai discrètement (hum) immortalisé le bidet de Duchamp à l’Iphone – je suis trop rebelle.

Bref, on va pas y passer la Pentecôte alors j’ai décidé, Pépita, de vous faire l’article en deux briques. A très bientôt donc, pour la suite de la carte postale, et bisous foufous !

Catégories VOYAGE VOYAGE

43 commentaires

  1. Lou dit :

    Venise restera toujours Venise.
    Venise, vedi, vici !!!

  2. eamimi dit :

    Nounours a privatisé Venise pour l’occasion ? Tes photos sont tres belles.

  3. DameEilema dit :

    C’est de l’aperol???! (je n’ai d’yeux que pour la boisson ça craint)

    A part ça, je trouve que Pepita manque, et j’aimerai bien qu’on m’emmene à Venise aussi mais ça c’est pas demain la veille!

  4. Katia dit :

    Avoue ! Toi aussi t’as twisté sur le damier coloré du Palazzo Grassi ! AVOUE, je te dis !

  5. Madame Parle dit :

    C’est ou qu’on clique « j’aime »?

  6. Rové dit :

    Ca valait bien une explosion de tympan !
    Brarès bonne soirée chère Violette

  7. la baronne dit :

    nounours c est toi que je vois la bas dans le noir ???

  8. Magnoliz75 dit :

    Un Spritz à Venise… quel chance !!!
    Belles images… on s’y croirait !
    Formidable.

  9. poppy popy dit :

    Mais tu as eu beau temps en plus !!!! oh.. »soupir »… c’est beau !

  10. Pauline dit :

    C’est le verre de Cyclamen? Elle a bien raison d’anticiper la taxe sur le Coca, tiens :-)

  11. Violette dit :

    eamimi : Tu as raison ! Je suis agoraphobe, même en photo.

    DameEilema : Non, c’est du Spritz ! Mais c’est pas très bon, je trouve.

    Katia : Ah mais pas du tout, le damier était caché par une installation. J’y retourne !

    Madame Parle : Je ne sais pas, je ne sais plus. On s’y perd dans tout cet Internet mondial !

    Rové : oui et surtout que j’ai testé les bouchons d’oreilles pour avion (glamour) car j’ai quand même embarqué avec une sinusite. Et bien, ça marche carrément bien, je conseille à mort !

    la baronne : Si tu parles de la personne qui fait genre du ski, non. C’est moi…

    poppy popy : Bah attends. Manquerait plus que.

    Pauline : Non, elle préfère l’amour en mer.

  12. verodusud dit :

    De très belles photos pour une belle ville d’eau!!! encore, encore, je veux voir la licorne!!!

  13. Violette dit :

    verodusud : Ah merde, je l’ai pas achetée du coup, attends j’y retourne (mais j’ai la boule à neige, je sais pas si ça compte ?)

  14. Anne dit :

    J’espère qu’en plus du Bellini tu as goûté une glace de chez Grom ;) Venise m’a autant coupé le souffle que New York. Difficile de détacher ses yeux.

  15. Anne dit :

    A moins que ce ne soit un spritz ? :)

  16. Camille dit :

    C’EST BEAU, c’est plein d’eau.

  17. MARIE SUE dit :

    « ça fait trop Charlotte Casiraghi d’écrire ça » : j’adore!! jolies photos sinon, t’as bien gondolé j’imagine!

  18. ... dit :

    Bisous fou-fou too et belles images.
    T’as pas joué à Claude Monet ? Cause la lumière différente à chaque heure ? Tu sais comme la Cathédrale ?

  19. Ally dit :

    Très beles photos, comme d’habitude. Le climat semblait parfait. Ca donne envie d’y retourner, comme dans un film de Woody Allen (la schizophrénie en moins)

  20. Mazette, che belle queste foto ! (je suis fluent in italiano, j’ai oublié de préciser)
    Mais où qu’il est le bidet à Duchamps ??? Hein ??!!
    Ahhhh, c’est dans la 2nde brique c’est ça ?

  21. casa dit :

    Moi j’ai laissé les gondoles à Venise…

    Il fait moins deux dehors les grêlons frappent sur les carreaux
    On va se faire des œufs au jambon, du pain grillé, du café chaud… ;)

    Allez, vivement la suite (du post pas de la chanson)!

  22. agatano dit :

    ouiii c’est trop beau venise! bon ok , touristique mais il faut s’y perdre et y aller hors saison voilà tout…

  23. Violette dit :

    Anne : Oui oui c’est un spritz ! C’est amer cette connerie !

    … : Je n’ai pas eu le temps, je le regrette bien.

    Ally : Tu connais ?

    Marie Mail Tout : Il est dans mon Iphone le coquinou (en 3 briques).

    casa : Je ne connaissais pas les paroles (hormis le refrain). Respect.

    agatano : Voilà !

  24. Marie dit :

    Merci pour ces belles photos dépaysantes en ce temps de Toussaint. Je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir Venise mais c’est une des villes top priorité sur ma shopping list ^^

  25. (putain, c’est le cliché total j’avoue, mais je crève d’envie d’aller à Venise avec mon amoureux ^^)

  26. Chris dit :

    Venise j’en rêve mais l’homme (qui y est allé gamin en plein été) me dit : ça pue ! Mais je m’en fous moi ce que je veux c’est la beauté du lieu et me perdre loin des touristes !

  27. lilou dit :

    C’est rigolo ça car moi aussi j’y suis allée depuis l’Autriche (car j’y habitais, oui, oui!!!). Comme toi, j’ai adoré et pourtant j’étais prête à faire ma snob car c’est quand même commun d’aimer Venise, non? Tu peux très bien bouffer, ne pas te sentir envahie par le flot de touristes, voir de très belles choses et ressentir une atmosphère de vrai vie italienne (et pas juste le musée). t’es allée au marché (dont je ne me souviens plus le nom)? Bref, il faut que j’y retourne car à l’époque la fondation n’avait pas ouvert et surtout on avait l’hébergement le moins romantique du monde (auberge de jeunesse, hommes et femmes séparées : on s’y était pris à l’arrache ;-))

  28. Kraby dit :

    ..et mourir ? Oh ben non, pas quand même…

  29. Strid dit :

    tes photos de voyage sont toujours trop belles !

  30. Violette dit :

    Marie : Ca me paraît être une shopping-list complètement cohérente !

    lilou : Oui je suis allée au marché (enfin, si on parle du même : celui au nord de la ville ?) car mon hôtel était juste à côté. J’ai adoré cette ambiance !
    Et je trouve que les hommes et les femmes séparés c’est super romantique (ah non ?).

  31. coke dit :

    tes photos sont magnifiques, comme cette ville qui, comme New York, est exactement à l’image de ce que l’on peut en imaginer. C’est magique.

  32. Giuseppe dit :

    Pour info j’ai trouvé Aperol chez Nicolas et Monoprix, histoire de se remémorer Venise…

  33. Violette dit :

    coke : C’est vrai pour NY !

    Giuseppe : Merci pour l’info. Personnellement, je trouve ça trop amer.

  34. Eleanor dit :

    Moi j’ai gardé la licorne offerte par un maître-verrier sympa (circa Venise 1979 – vacances en famille) si ça peut te dépanner pour un prochain shooting…

  35. so dit :

    daaaamned !!! ce que j’ai envie d’y retourner !!!!!!!!!!! aaaarrrrghhhhh !
    (hey et Pépita c’est le nom de ma rate …. aucun rapport.)

  36. Violette dit :

    Eleanor : Ah je veux bien un prêt de licorne. Je regrette tellement de l’avoir laissée là-bas.

    so : Ta rate, tu l’as trouvée à Venise ?

  37. so dit :

    j’aurais aimé. ça aurait été hyper plus original. Meuh nan, j’lai eu chez Truffaut (et je te dis pas comment ça envoie du rêve de ressortir de chez Truffaut avec une rate dans une boîte en carton ! )

  38. Ah y’en a qui ont bu des Spritz :-) Ca me rappelle mon année en Italie, c’est là que j’ai commencé à boire… bref, pasons. Tes photos sont superbes, la lumière est en effet très chouette ! J’attends des photos de pâtes et de gâteaux :-)
    Bonne soirée !

  39. Célineffe dit :

    Mais c’est trop bon les spritz! Peut être que le tien il était pas à l’apérol mais au Campari

  40. C’est quand même super beau… vivement !!

  41. Mimioui dit :

    Je me m’étais déjà noté qq part sur un carnet moleskine, il faut y retourner.
    Des qu’on m’en parle, bien avec des photos qui donnent envie et nostalgie comme ici et bien, ça s’agrrave encore, il faut vraiment y penser. Mais l’ayant déjà vue estivale et printanière, j’ai envie d’hiver et de brume sur les canaux (parfois il ne faut pas chercher d!explication).
    Sinon, je me suis perdue à Venise, pour de bon, dans le grand labyrinthe

  42. MotherGa dit :

    Des lustres que je ne suis pas venue ici, m’engueule pas, je suis en congé mater ! Tu fais toujours d’aussi jolies photos et j’adore toujours autant tes blagounettes ! Je reviendrai vite, de tte façon faut que je retourne bosser, mon banquier hurle à la mort !

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.