Ta mère elle chausse du 38

    

Je vous ai pas raconté, mais il se passe des choses étranges. Je vous dis.

Alors que j’ai galéré toute mon adolescence pour que ma mère me prête (donne ?) des trucs de sa penderie, voilà que j’ai eu droit à un revirement de situation l’autre fois en campanule, là où l’air est frais et qu’on dîne à 19h.
C’est vrai qu’à 14 ans j’essayais désespérement de lui chouraver un ou deux carrés Hermès pour aller au collège – j’étais BCBG mais pas Néo comme on dit maintenant dès qu’on sort avec une pièce au coloris bordeaux, non, pour vous donner une idée j’assortissais mes polos Lacoste à mes chaussettes Burlington (ne dites rien, je sais) – bref elle ne voulait pas trop, de peur que je leur colle du stylo-plume dessus. Alors que les pressing existait DEJA en province ! Elle faisait bien des manières, la daronne.

Du coup je travaillais comme caissière au Leclerc du coin tout l’été pour pouvoir me payer les miens (de carrés). La misère.
Je crois que c’est là-bas que j’ai appris à observer les gens (c’est pas qu’on s’emmerdait mais presque) et à les reprendre quand leurs expressions n’étaient pas vraiment homologuées par Molière (« Je voudrais des pochons pour mettre mes courses » « On dit des sacs et ça t’écorcherait la gueule de demander poliment ?! »)(j’étais l’amabilité).

J’ai aussi eu droit plusieurs fois au « Si tu ne travailles pas à l’école tu finiras comme elle !« . J’avais beau répondre que trop pas j’étais étudiante et que c’était juste pour l’été pour me payer mes fuck** carrés Hermès, la bonne mère de famille répondait « Oui oui bien sûr elles disent toutes ça ! » (CONNASSE)
Oh la la je m’égare les gars, je m’égare.

Donc, je disais que l’autre jour en campanule, ma mère a sorti tout de go pendant que j’essayais de lui expliquer que non on ne dit pas « Je fais de l’ordinateur », mais « Je suis sur Internet » sinon ça fait octogénaire, qu’elle me donnait ses escarpins Chanel tout de golden vêtus si j’en avais envie.
Mon coeur a battu la chamade, mais en les essayant je me suis souvenue de ne jamais les avoir vus à ses pieds et c’est là que j’ai compris la raison de sa soudaine charité moderie. C’est du 38 et elle qui chausse du 38,5 elle a du mal à les porter sans risquer l’hallux valgus à chaque pas – imaginez-moi une seconde avec mon 39 boudiné jusqu’à l’effondrement de ma voûte plantaire ?! Franchement ce n’est pas sérieux.

Le chemin de la vie est semé d’embûches.

Catégories ETUDES SOCIOLOGIQUES MODERIES OH OUI

49 commentaires

  1. Eve dit :

    Ah ben tu rentres dedans qd mm ? ;)

  2. C’est un bel article Violette. Drôle et cru. J’ai ri. Merci.
    Je ne veux pas te rendre jalouse mais ma mère à moi, quand elle s’achète de magnifiques petites choses, m’autorise à les essayer et les voyant sur mon sublime corps me balance un petit : « Oh, c’est tellement plus joli sur toi… garde-les ! » Ce à quoi je réponds un insolent : « OK ».

    Tout est tellement plus simple quand on est moi… (je te laisse quand même la pause Isabelle Adjani, je ne suis pas encore assez prétentieuse pour ça :-))

  3. Un 39 boudiné dans un Chanel c’est mignon quand même.

  4. Enfer et Damnation ! La vie est dure et elle nous le trouve tous les jours quitte à ce que l’on tombe à ses pieds.

  5. Chris dit :

    Ah dans ma campanule sudiste qui a failli cramer méchamment ces derniers jours on parle de bourses pour mettre les courses.
    Superbes chaussures qu’il faut mettre rien que pour regarder la télé alors !

  6. TruUffe dit :

    Si jamais ces escarpins cherchent preneuse, moi je fais du 38 hein… enfin je dis ça

  7. Caro dit :

    Je fais un petit 38.

  8. anne laure dit :

    ma mère est généreuse mais elle a des goûts de chiottes, chacun sa croix…

  9. Solexine dit :

    Bon, résultat des courses : tu les as pris quand-même ou pas ? ( j’ai besoin de le savoir, sinon je vais pas passer des vacances tranquilles ! ;-)

  10. Val dit :

    Rhaaaa, Caro vient de me piquer ma réplique !
    Enfin, si tu veux pas donner l’impression de faire des préférences dans ton lectorat fidèle, ça la foutrait mal que tu envoies les shoes à Caro (sans rancune hein, t’es en Corse la, à l’heure où on parle, hein, et pour 4 semaines… J’dis ça j’dis rien…bref !)..
    Bon, Vio, tu sais pas ce que fais,pour les vacances mais je n’ai pas changé d’adresse, les golden shoes peuvent donc sans pb être en avance au rdv de nos promesses…
    Bisettes
    (qué Lol ADN même !)

  11. Val dit :

    Pas ADN, quand même I meant…

  12. Solexine dit :

    …je voulais dire bien sûr : « tu les as prisES »,( je ne voudrais pas me faire tancer par la Brigade Molière…;-)

  13. Clyne dit :

    Ahah, en tant qu’ancienne caissière je valide le paragraphe Leclerc ^^
    (surtout que moi j’ai arrêté mes études pendant 1 an pour ne faire QUE caissière, rends-toi compte !!!)

    Bon sinon c’est une bien jolie histoire « à la Violette » ;)

  14. Violette dit :

    Eve : Oui mais difficilement je l’avoue.

    Malou Cheveux Courts : C’est drôlement joli ton histoire !

    Colombe Linotte : C’est vrai mais je ne suis pas SI superficielle.

    BritBritCherie : Et nous le Prouve (bordel fais un peu attention !).

    Chris : Oh je ne savais pas pour les « bourses ». Ca veut dire sacs en plastique dans votre contrée ?

    TruUffe et Caro : Elles sont restées chez ma mère. Je ne suis pas rapace MOI !

    anne laure : Non mais moi aussi elle est généreuse, je brode un peu pour les besoins narratifs.

    Solexine : Pars en vacances apaisée, elles sont restées en campanule à tout jamais.

    Val : Non mais les gars, soyez sérieuses ! Ce sont des chaussures de famille, ça ne quittera pas la famille. Point barre.

    Clyne : Franchement je dis respect. Tenir un an c’est vraiment chaud.
    Depuis cette époque-là, je me suis toujours efforcée d’être souriante et aimable avec les caissières parce que, franchement, c’est pas un métier facile avec tous les cons qui passent chaque jour devant ta caisse.

  15. Zenobie dit :

    Comme les autres je voulais préciser que moi aussi, je fais du 38… (et on a des si petits appartements à Paris…si je peux aider à faire de la place…)

  16. KRiSS dit :

    J’adore ^^
    Mais tu vois ta ptite sélection de shoes asos là à droite me fait plus envie que les ptites dorées à tes pieds ..dame Coco, je m’excuse! ..on va dire que c’est mon côté banlieusie qui ressort
    (oui oui je sors)
    (ahem)

  17. Donc tu fais un concours et en gros comme je fais du 38 ( 37.5 en vrai mais je ne suis pas bégueule ) elles sont à moi ?!?!?!?!?

  18. Camille dit :

    Je compatis ma mère me sortait la même phrase sauf que j’étais pas au Leclerc du coin ( parce que l’été ils embauchent que les gosses du personnel ici) mais près de la Capitale a briquer des chambres chez les zinzins…l’ambiance c’etait autre chose (très bonne expérience) mais a la fin le salaire tombait!! Et je courais chercher les supers chaussures que j’avais repere! En tout cas les escarpins sont très jolis!!! :)

  19. Wafa dit :

    Ton histoire de Leclerc me fait penser à une année où j’étais femme de ménage ds un hôtel assez chic. J’étais étudiante en Lettres et une cliente allemande me demande  » Vous bien comprendre le Français? » J’ai eu envie de la tuer cette « Groß » connasse !!!

  20. Elle sont prodigieusement divines.
    Ma grand-mère me refile tout le temps des ballerines bleu marine avec un noeud noeud ridicule et un talon moche. Je sais, j’ai qu’à dire non. Mais je dis oui pour le jour où elle me posera la question au sujet de ses salomés Bally vintage, so beautiful.

    Vénale ? Oui, ascendant Intéressée.

  21. Géraldine dit :

    ils étaient plus fan de Céline que de Molière, chacun ses goûts!!

  22. poupoupinette dit :

    En plus, ta mignonne shoes dorée est à bout pointu. Donc, il faut compter une pointure de plus que la tienne. Ben oui, car le bout ne peut loger ton bout de pied. A moins de posséder des pieds terminés en pointe. Ce qui, tu peux le concevoir, est relativement peu courant.
    Donc, ta mère n’avait aucune chance de rentrer son pied mutin dedans. Et toi encore moins.
    Puisque néanmoins elle a craqué (ça nous arrive à toutes) pour de la jolie petite chaussure trop petite (Ne vous inquiétez pas, dit la vendeuse, elles vont se donner….ha ha ha !), qu’elle ne trouve pas acquéreur (pas ta mère, la chaussure), mais ne peut se résoudre à s’en séparer (ta mère, de la chaussure), je te suggère pour ces dernières, plutôt que de les laisser seulettes dans leur boîte où elles risques de dépérir d’ennui (oui, les chaussures ont une âme), d’en exposer une sur un coin de sa cheminée si elle en a une, où sous vitrine. Et l’autre, tu la récupères, et tu l’accroche sur le bois de Mireille, qui, si mes souvenirs sont exacts, possède une teinte un peu similaire.
    Ce serait du plus bel effet. Art déco modern’style.

    Poupoupinette, apprentie décoratrice d’intérieurs.

  23. Violette dit :

    Zenobie : C’est bien pour ça que je les ai laissés en campanule. Je n’ai pas de dressing extensible.

    KRiSS : Oh c’est cool que ça te plaise (ça va me faire de l’argent)(je déconne, ça va).

    LaBlondeMasquée : Non car tu n’as pas répondu à la question subsidiaire !

    Camille : Je ne regrette pas du tout mes jobs d’été, au contraire. C’est bateau de dire ça mais c’est hyper enrichissant.

    Wafa : Ca rend fou les commentaires condescendants des gens hein !! J’avais envie de leur coller des mandales toute la journée, moi.

    Blonde paresseuse : Ouais mais si ça se trouve dans 10, 20 ans tu les regarderas avec la larmichette à l’oeil d’émotion.

    Géraldine : Céline ? Dion ?

  24. Violette dit :

    poupoupinette : Mais J’AI LES PIEDS EN POINTE poupou, qu’est-ce que tu crois !
    Et bravo pour l’idée d’associer un pied à Mireille, elle va être trop contente (Mireille).

  25. poupoupinette dit :

    Elles « risquent, » Carabistouille, ce sera plus français.

  26. poupoupinette dit :

    Tu as les pieds en pointe ? C’est super, alors. Tu as le corps adapté à la mode d’aujourd’hui. Trop la chance, toi !

  27. Violette dit :

    poupou : Oui mais en revance j’ai le cul en parallélépipède. Ca compte ?

  28. Anna dit :

    L’hallux valgus c’est le mal !!!

  29. Athéna dit :

    je voudrais bien me faire petite souris chez Poupoupinette, la déco doit valoir le coup d’oeil
    je fais le même gabarit que ma mère (1,57 m) et lui ai chipé une ou 2 robes années 60 ; ma fille fait 1,78 m, ce qui a préservé les miennes de la prédation !

  30. pinassotte dit :

    Absolutely fabulous ;-) j adore. Merci rayon de soleil aux pieds dores mzis voisines.

  31. Ou je les aurai revendues au vide-grenier.

  32. Chris dit :

    Violette : oui une bourse est un sac en plastique dans ma contrée ! Je me marre à chaque fois qu’on me demande si j’en veux une !

  33. Karen dit :

    Dans mon pays d’adoption un cornet est un sac en plastique (dommage je ne peux pas faire l’accent qui va avec)… mais le pire reste la serpillière qui s’appelle une panosse… soupir…

  34. Tasha dit :

    Bande les pieds de Cyclamen si elle veut toucher l’héritage sans passer par la case Leclerc (ou Franprix à Paris…)

  35. Automne dit :

    1) Dans ma banlieue pavillonnaire à moi de quand j’étais pré-ado désoeuvrée, pire que dans un Gus Van Sant, à glander autour du lac à regarder mon vernis pailleté s’écailler, mes parents me menaçaient de finir « cassière-chez-Carrefour », à savoir celui de Portet sur Garonne, temple de l’hypra consommation de l’aveu même de plusieurs médias nationaux (TV et presse écrite, c’est dire). Du coup, même l’été, j’ai décliné avec déterminisme tout travail saisonnier, au cas où…

    2) A Tlse, on met nos courses dans des poches. Comme à Paris. C’est dire si on est civilisés.

    3) J’ai rien à dire sur les Chanel. Mais c’est sûrement parce que je chausse du 40.

  36. Sandrine dit :

    Tu n’étais pas toute seule à assortir tes Burlington à tes polos … j’avais ensevelie cette horrible chose au fin fond de ma mémoire, merci hein !

  37. poupoupinette dit :

    Oui, Violette, ça compte, le C en P. Et c’est le mal. Moins 10 points !
    Mais peut-être que tu peux compenser en essayant d’avoir le P en C (c’est la même chose, mais à l’envers, ce qui change tout)

  38. alex dit :

    ça m’a fait bien rire, le petit post, parce que moi c’est le contraire, ma mère vient me prendre mes affaires…heureusement ça ne me d&range pas.
    en passant…tes chaussure donne bien :)

    #trendybook
    http://alexatrendybook.wordpress.com/author/alexatrendybook/

  39. Sandrine dit :

    On fait les choses à l’envers ici : c’est ma mère qui pique dans ma penderie et mon shoesing quand elle vient me voir. Tout se perd. Et c’est mes filles qui risquent de gueuler !
    Sinon, j’ai fait caissière aussi. Mais j’étais déjà snob, j’ai opté pour un magasin La redoute et non un hyper. Moi j’ai eu le papa expliquant à sa fille, à voix haute évidemment, que si la dame tenait la caisse c’est parce ce qu’elle ne devait pas être assez intelligente pour faire autre chose. C’est toujours plaisant ! Il s’est pris toute sa monnaie en pièces de 5 et 10 cts (de francs à l’époque). Avec les remerciements de l’intelligence de la dame :D
    Jolie journée Violette.

  40. Laurence dit :

    Je crois que j’ai compris d’où vient ta compulsivité chaussuresque. Si ta maman avait accédé à ton désir d’avoir ces chaussures dorées quand tu étais (plus) jeune, aujourd’hui tu ne chercherais pas la paire idéale, celle que tu n’as jamais pu avoir, cette paire là… Mais tu trainerais hiver comme été dans des Birkenstock.
    Comme quoi la vie, ça tient à une demie pointure parfois.

  41. mareme dit :

    ah je vois que l’on a toutes une maman « vachement sympa ».. La mienne qui fût autrefois comme elle aime le rappeler « très belle » mais qui n’a jamais trouvé l’amour, désespère de me voir amourachée de mon homme un peu trop bronzé pour elle qu’elle a une fois (et une seule après le savon que je lui ai passé) appelé affectueusement « mon coco » en ne réalisant même pas l’horreur de ce « petit surnom inoffensif « , me raconte comment une connaissance à elle, analphabète et laide a su conquérir le coeur d’un « docteur » qui a le mérite de partager nos origines ethniques (le fantasme de toute mère possessive née près de la méditerranée)plus jeune qu’elle , et ce en insistant sur son âge canonique et son nombre d’enfants astronomique …Et de conclure « Toi AUSSI, tu pourrais avoir un homme bien… » (j’ai eu envie de lui répondre : »tu veux dire même si je suis laide (alors qu’on me dis plus belle que tu ne l’étais), analphabète avec un master 2, et que je vis l’amour comme tu ne l’as jamais connu??? »)
    Récemment elle m’a offert un mixer, qui m’a littéralement explosé entre les mains quand je mixais ma soupe…(« ah, en fait il faut surveiller , des fois il se déboîte », « oui mais faut le dire avant maman.. »)

  42. FilsAMaman dit :

    Bonsoir!

    Alors les chaussures Chanel dorées, c’est topissime, y’a pas photo. Enfin en même temps si, il y en a une mais vous m’avez compris. Bon, je suis loin d’être un expert en la matière.

    J’ai lu l’article et j’avais juste envie de vous rendre toutes jalouses en vous disant que ma maman à moi elle me prêtait toute sa garde robe, ses chaussures et voir même l’armoire avec:-)!

    Mais, ne vous en faites pas, je n’en suis pas resté traumatisé..

    Karen, salut voisine, ça va ou bien :-)?

    Merci Violette pour ta si belle vision de la vie.

  43. Flore dit :

    Joli article, comme quoi les plus belles pièces sont souvent issues du vintage, je t’invite à regarder le blog d’ Annarose Market pour sa sélection de pièces uniques
    http://www.annarosemarket.com

    Pour te rassurer, ma mère non plus ne me prêtait pas ses affaires, et elle fermait carrément les placards à clé! Bisou

  44. Karine dit :

    En fait, l’allux valgus pose pas de problème : suffit de lui faire une petite place pour sortir par une découpe latérale de la chaussure et hop, on peut même faire ses courses à Leclerc sans mettre de pansements…

  45. pochettes dit :

    en lisant ton histoire, ca m’a rappelé la mienne, hélas on grandit tous

  46. Karen dit :

    @FilsAMaman.. de dieu de dieu un compatriote ;o) Genevois ou Vaudois?

  47. Un Pêcheur dit :

    @Karen : ouais alors chuis un habitant du petit village de pêcheur à l’autre bout du lac de g’nève… Et toi je mettrais ma main au feu que tu es dans l’internationale cité du Calvin? :-)

  48. Karen dit :

    @Un Pêcheur.. well pas tout à fait… plutôt la campagne Genevoise.. mais aussi bcp à ZH pour le boulot.. :o)

  49. Citadin insolent dit :

    @Karen La campagne genevoise?!? Mais pourquoi?? On t’a puni, tu as été si méchante? ;-)

    Et à ZH, fais tu aussi la campagnarde ou on t’a autorisé the city?

    Moi je serais plutôt voisin de la plage… En même temps, quand tu es addict.. Faut faire avec!

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.