Morne plaine (capillaire)

    

J’ai refait un botox capillaire (lissage light, souvenez-vous) il y a deux semaines… je me demande si ça n’est pas la fois de trop, en fait.
Non, mais, je vous rassure, je pense toujours que ce truc a changé ma vie et m’a fait gagné un temps monstrueux dans mon quotidien – temps que je consacre désormais à l’entretien de ma maison, au repassage et à la préparation du repas du soir quand mon mari rentre du bureau #ohwait.

Bref, je suis à chaque fois en bad capillaire pendant les premières semaines d’après soin. Mes cheveux sont raides comme la justice, plats comme les oeufs du brunch et presque aussi gras qu’un plat de Carbonaras. Pourquoi s’infliger ça ? Du coup je réfléchis grandement à la prochaine fois : est-ce que j’arrête carrément ce cinéma (oui mais, qui fera le repassage alors ?) ou est-ce que je demande un lissage des bordures seulement, là où les frisottis sont les plus chiants à dompter ?

Je vous jure, des soucis comme ceux-là je n’en souhaite à PERSONNE. Quand tu penses que certains se mangent la tête à cause du duel de dimanche prochain alors que d’autres crèvent littéralement face à des décisions si radicales. Ça me déglingue.
Mais attendez, j’ai trouvé récemment une solution pour monter le volume à fond dans ma plaine capillaire : la pâte lavante volumisante au Rassoul de Christophe Robin. Et ça marche vraiment ! Et pas qu’en matière de volume d’ailleurs puisque ce shampoing hybride régule aussi le gras en racines (une des vertus du Rassoul).

On l’applique comme un shampoing – une toute petite noix de produit suffit à faire mousser, ce qui est assez économique parce que je vous vois venir avec le prix (si, si) -, on rince et on constate tout de suite que ça crisse un peu. On fait un soin si on veut, on se sèche les cheveux et ô miracle de la vie le cheveux n’est plus du tout raplapla et surtout, le lendemain, il ne regraisse pas.

Autant vous dire (d’ailleurs c’est ce que je suis en train de faire) que j’ai trouvé là le produit qui m’a fait sortir de ma dépression post-lissage. Et je pense sincèrement que, Mesdemoiselles & Mesdames aux cheveux plats, vous devriez l’essayer. Limite je vous rembourse si vous n’êtes pas satisfaites (je déconne). Et hop, il est où le bonheur ? Il est là (juste en-dessous de cette parenthèse).

✩ SHOPPING ✩

Pâte lavante volumisante au Rassoul pur et extraits de rose – Christophe Robin – 39€
Dans la même gamme, on trouve aussi le Démêlant et la Brume volume naturel à la rose.

Tous les produits Christophe Robin (y compris ce masque colorant assez dément dont je vous parlais en 2014) sont également disponibles chez Séphora, où vous avez -25% sur votre produit préféré avec le code FRSBFE25 (jusqu’au 8 mai)

Catégories BEAUTY CASE

20 commentaires

  1. fanny dit :

    Merci pour cette bonne tranche de rigolade! J’adore votre second degré, ça fait un bien fou en ce moment…
    Bon je vais me coucher avec le sourire du coup! Bonne nuit

  2. Donc tu crois que je pourrais avoir le cheveu aussi gonflé que Marine Le Pen tout en disant – un peu moins – de conneries ? Ça se tente ! ( mais combien coûte-t-il en écus ? )

  3. Chris dit :

    Echange un peu de volume naturel contre un peu de raplapla post botox :-D

  4. Katy dit :

    J’ai toujours bien aimé les produits de Christophe Robin (trop cher) mais je ne connaissais pas celui-ci ! Belle découverte, que je vais tester :)
    Je vais aller lire ton article de lissage ligth qui m’intéresse au plus haut point,
    Bonne journée

    • violette dit :

      C’est une nouveauté qui vient tout juste de sortir, c’est pour ça ;-)

  5. Marie Andouard dit :

    Merci Violette de recentrer un peu le débat!

    • violette dit :

      Oui, il y a un moment il faut prendre ses responsabilités et appuyer là où ça fait mal ! #votons

  6. Zout dit :

    J’ai acheté cette semaine le shampoing et l’AS à la rose! Quelle connexion! Par contre j’ai moyennement aimé l’odeur de la brume du coup je ne l’ai pas prise! Bisous et bon long week-end choupie <3

    • violette dit :

      Ah la même gamme tu veux dire ? Ça sent la rose moi j’aime bien. Bisous à toi aussi <3

    • Zout dit :

      Oui toute la même gamme n’a pas tout à fait la même odeur de rose et si j’adore le shampoing et l’as j’ai trouvé que la brume sentait le rance :( peut-être une vieille bouteille poucrave dans mon Sepho!

  7. Merci pour la tranche de rire, le meilleur antirides qui soit (les pattes d’oie ne sont pas des rides, ce sont des soleils au coin des yeux)
    Mes cheveux ne sont ni plats, ni gras, ni secs, ils sont juste fins, du coup j’attends désespérément le shampoing avec cheveux intégrés..

    • violette dit :

      Oh mais trop joli « des soleils au coin des yeux », je te la pique pour la replacer dans des dîners !

  8. HappyLilly dit :

    HAN Mais c’est cher! T’abuses!
    ;) ;) ;)
    C’est qu’on se sent obligée d’acheter tout ce que tu as toi!
    Bref, les produits Robin: top du top. Mais pas sans silicones ni autres petites saloperies. Cela dit: j’utilise depuis sa sortie la gamme à la figue de barbarie et ma perruque de fausse-blonde est nettement plus jolie que le brushing de la prétendante à la présidence lors du dernier débat. (on ne va pas lui donner la rose à elle, hein, on ne va pas!).
    Dis, j’arrive peut-être comme un cheveu sur la soupe (ok je sors avec un carton rouge). Connais-tu le lisseur Steam Pod? ça m’a changé la vie. Je ne m’en sers pas comme d’un lisseur cheveux baguette de youtubeuse.
    Pour celles qui râlent sur le prix (c’est compréhensible mais les prix ne baisseront pas pour autant. C’est peut-être même la faute de Macron parait…). On trouve du rassoul en magasin bio pour 8€ et ça marche bien aussi (mais c’est chiant à préparer un peu). La galénique se paie.

    • violette dit :

      Cette gamme là est garantie 100% sans silicones, c’est promis !
      Je n’ai pas essayé le Steam Pod, non, mais en fait c’est un lisseur non ? Alors ok il n’abîme pas le cheveux mais comment tu fais pour faire du « no baguettes » avec ? Ça m’intéresse VIVEMENT !

    • HappyLilly dit :

      Il n’y a pas écrit de trucs en « nium »? Genre « behentrimonium chloride » ou polyquaternium », « stearamidopropyl dimethylamine »: ce sont des amoniums quat et c’est de la cochonceté « silicon like »! J’essaie de les éviter autant que possible. (et je ne juge pas celles qui s’en foutent, je les comprends bien. Je n’y ai partiellement renoncé moi-même.)
      Pour le steampod: je n’utilise pas les produits vendus avec (qui sont pourtant over-efficaces) pour des raisons de composition. J’utilise mes produits Aesop (qui sont ooooooover-chers, les cons). Je l’utilise à la chaleur la moins forte (140°, ce qui est nettement moins que tous les fers à lisser, dont j’ai toujours eu horreur – et dans la pratique et dans le rendu). Je passe une seule fois, doucement. Et ensuite, je floute à la main (et avec un peu de produit « salty » si nécessaire). Mes cheveux sont épais, gros (seXy :( ) et anarchistes. Si je devais vendre le Steampod, je ne le présenterai pas comme un fer à lisser mais comme un dompteur qui prend soin (mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux, matière lissée mais crinière pas figée raplapla). Voilà voilà! Me suis-je bien essspliquée? (et bien sûr, avec le steam pod, pas de brushing à la hyène! Suivez mon regard).

  9. Cam dit :

    Je lis ton article ce matin, ce soin lavant nous fait grave les yeux doux à moi et mes cheveux raplapla. J’ouvre boite mail tout à l’heure et bim : la newsletter de Stylist en collab avec Christophe Robin qui propose de gagner la pâte lavante au rassoul !
    Alors 1. je joue et 2. si je ne gagne pas je file en magasin !
    Merci Violette !

    • violette dit :

      C’est fou parce que je suis moi aussi abonnée à la newsletter de Stylist que je viens tout juste de recevoir dans ma BAL ;-)

  10. Kiwik dit :

    Chere Violette,
    (au propre comme au figuré, vu tout ce qu’on se doit d’acheter apres lecture assidue, en guise de fidélité eternelle a notre gouru(e) du cheveu propre sur lui-même et sur soi) je te remercie pour ce briefing capillaire, « demande et tu recevras », n’est-il point?
    A defaut de dissiper mes angoisses coloristiques et l’esclavage des racines a re-colorer toutes les 3 semaines (mais pourquoi je me suis embarquée dans cette galere? juste pour tous les compliments sur mon châtain lumineux, naturel, bla-bla et les  » oh tu as rajeuni, qu’est-ce que ca te va bien! » j’en passe et des sincères…) au moins j’ai bien ri avec ton billet, article, mise au point, bref… avec les nouvelles du front couronné de crinière. Oui, je suis lion(ne).
    Neanmoins, si qqn a THE recette pour revenir sans encombre à un sel et poivre nature et certifié d’origine, SANS passer par la case bicolore-pénible, je suis prenante. On peut toujours rêver, vu la meteo… Noël n’est plus loin, à mon avis.
    Bien le bonsoir.

  11. DOMINIQUE dit :

    Bon. J’ai des cheveux bouclés et mousseux un peu, épais et longs. Toujours contente d’eux, même si maintenant ils sont gris, mais les mèches blanches sont lumineuses. Un jour, il y a longtemps, une amie m’a dit « mais ça ne te gêne pas, tes cheveux bouclés ? ». Moi, sincèrement « pas du tout, c’est joli ».
    C’est après que je me suis dit mais pourquoi les cheveux frisés devraient être moches ? J’ai eu (a posteriori, je ne suis pas du genre impulsive, mais plutôt leeente à la compréhension) l’impression que c’était pas bien d’avoir les cheveux frisés/bouclés/en bordel, et qu’il fallait avoir un truc genre Gwyneth Paltrow (désolée, je gagnerais au scrabble mais pas forcément en orthographe), c’est-à-dire trois cheveux raides comme la justice qui font un vague rideau rachitique.
    C’est la question que je te pose : pourquoi tant de souffrance ? Regarde les cheveux de ta fille qui sont une merveille…

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.