Les Pouilles (1)

    

Hey salut les jeunes, me revoilà – ah bah c’est pas trop tôt (oui bon ça va hein !).
Je vais vous raconter ma semaine dans Les Pouilles en deux parties, si vous le voulez bien. Mais tout d’abord laissez-moi vous dire que c’est désormais ma région préférée d’Italie, encore plus que la côte amalfitaine ou même que la Toscane.

Déjà parce que c’est moins facile d’accès. Les entrées des villes sont parfois effrayantes de mocheté – architecture aléatoire des années 50 + pauvreté – mais quelques centaines de mètres plus loin vous tombez littéralement sur des petits paradis aux eaux cristallines. Et sur des centres historiques dans lesquels vous ne savez jamais où vous êtes réellement : en Grèce, en Italie ou au Maroc qu’importe, c’est le dépaysement le plus total.

Comme on m’a posé beaucoup de questions sur instagram au sujet de la région, je vais essayer de vous donner pas mal d’informations pratiques même si je n’ai pas arpenté toute la région, mais seulement toute la côte bordée par l’Adriatique. Une fois n’est pas coutume, faisons donc taire ma flemme légendaire.
Bon, déjà, Les Pouilles ça se situe tout au sud de l’Italie dans le talon de la botte. Pour s’y rendre c’est très simple, on prend l’avion (on adore) et comme il y a deux aéroports on atterrit soit à Bari soit à Brindisi un peu plus bas sur la côte.

Nous on a pris un vol Beauvais-Bari, parce qu’au départ de Paris il n’y a aucun vol direct, ce qui est un peu chiant je vous l’accorde mais mettre 8 heures pour se rendre dans le sud de l’Italie c’était no way. Bon et puis l’avantage c’est Ryanair et le prix des billets ridiculement bas en cette saison (genre 100€).
Le temps de vol est d’environ deux heures, et une fois sur place on a loué une voiture pour toute la semaine, ce qui est impératif sinon vous ne pouvez pas vadrouiller dans la région (<=du coup zéro intérêt)(autant partir à Limoges #Jesuisporcelaine).

Niveau gastronomie, dans les Pouilles c’est la fête de la mer tous les jours ! On mange beaucoup de poissons grillés, du poulpe en veux-tu en voilà, de la morue en beignets, des pâtes aux fruits de mer et les Pittule, qu’on vous sert a l’aperitivo dans beaucoup de restos. Késako les Pittule ? Ce sont des petits beignets frits dans l’huile d’olive nature, à la tomate et/ou aux olives. Bon bref, je me suis régalée mais de toute façon c’est compliqué de mal bouffer en Italie !

Enfin, la période (début juin) était idéale pour se rendre là-bas : 28° dans l’air, 25° dans l’eau, très peu de touristes  – et quasiment que des italiens en goguette – alors qu’on nous a beaucoup dit qu’en juillet et en août c’était cauchemardesque tant au niveau du cagnard que du taux de population au m2.

Pour la première partie de la semaine, on a choisi de se poser à Otranto, dans le sud des Pouilles, où on avait réservé un Airbnb absolument canon dans la vieille ville, avec une terrasse sur laquelle on faisait tourner les Spritz à la tombée de la nuit (ça porte bonheur). A partir de là, on s’est pas mal promené vers le sud et on est tombé sur des endroits littéralement incroyables : Porto Badisco, Santa Cesarea Terme, San Foca et Leuca, la ville la plus au sud des Pouilles.

Après ces quelques jours au paradis, on a repris la route dans l’autre sens pour remonter vers Monopoli (je vous en parlerai dans mon deuxième article sur les Pouilles) et on s’est arrêté à Lecce, une petite merveille de ville baroque. Hop, quelques photos ci-dessous pour vous donner un aperçu de cette région, complètement à part et d’une beauté sidérante.

✩ OTRANTO ✩ 

✩ PORTO BADISCO ✩ 

✩ SANTA CESAREA TERME & LEUCA ✩

SAN FOCA

LECCE

 


Voilà les amies, je vous donne rendez-vous très vite pour vous raconter la suite. Et notamment mon coup de coeur pour la vie pour Monopoli.
Ah et n’hésitez pas si vous avez questions !

Catégories VOYAGE VOYAGE

41 commentaires

  1. La lumière, les couleurs… c’est absolument magique !

  2. Encore plus beau que la côte Amalfitaine dis-tu ? Bon ben voilà, j’ai filé illico chez Ryanair voir les billets pour Bari. Double dose de bonheur; quand on vole vers l’Italie depuis mon grand sud, on passe au dessus de la Corse, qu’on voit toute entière.

    Oh oui, tu nous a balancé de grosses doses de rêve cette semaine; et ce mariage du lundi, c’était magique !

    • violette dit :

      Ah oui le mariage : magique ! J’y reviendrai dans le billet sur Monopoli ;)

  3. Oh superbes photos !!! Vivement les vacances !

  4. A part , que dire ? Les couleurs sont extraordinaires…
    Bon retour sur Terre, Viollette :)

  5. Claire dit :

    Je plussoie. Les Pouilles, j’y suis allée en Février 14 avec la petite famille et j’en garde un souvenir encore ébloui.

  6. AuroreVoyage dit :

    La couleur de l’eau ! Je reviens de 15 jours aux Etats Baltes, la baltique n’a pas la même tête ahah. Tu me donnes des envies d’évasion, c’est sublime !

  7. helene dit :

    Po po po les pouilles ça le fait dis donc ! Tu me vois toute « esbouriffée » de bonheur parce moi, je pars hors période et j’adoooooooore le mois de juin :
    – quasi-personne,
    – des jours qui n’en finissent pas,
    – des tarifs plus que sympas,
    – fi des mômes hurlants et pourvoyeurs de sable sur serviette…
    je note tout en salivant d’avance,
    perso, je me casse à Paros du 25 juin au 9 juillet pour les raisons évoquées ci-dessus. A moi le café frappé, l’Ouzo, les chats qui courrent le long des rues, le poulpe, la douceur de vivre grecque
    Yassa !

    • Cam dit :

      Helene, profite bien de Paros, j’y ai passé de super vacances et on s’y sent comme chez soi ! C’est un super souvenir : à la fois de l’île et de notre premier voyage en amoureux avec mon ex (je suis la nostalgie !).
      Les Cyclades, je pourrais y retourner tous les ans je crois…

    • violette dit :

      Oh la la enjoy helene ! Tu me donnes envie de repartir…

  8. Cam dit :

    Les Pouilles, j’ai adoré ! C’était en septembre il y a 3 ans et à l’époque il y avait des vols easyjet CDG-Bari.
    J’aimerais tellement y retourner parce qu’une semaine ne suffit pas du tout à explorer toute la région, notamment nous n’avons vu presque aucun des villages que tu évoques ci-dessus, mais d’autres lieux tout aussi sympathiques et mignons.

    • violette dit :

      C’est sûr qu’en une semaine on ne peux pas tout voir mais il y a tellement d’endroits jolis que ça n’est pas très grave ;)

  9. josiane dit :

    Oui quelle merveille !! pourriez-vous nous donner l’adresse de votre (vos) airbnb ? Bonne fin de semaine

    • violette dit :

      En fait, on me l’a demandé sur instagram plusieurs fois mais je ne préfère pas leur faire de la pub, je suis désolée.
      Le lieu était canon… mais la propriétaire déplorable. Elle n’était là que pour faire du business, oubliant complètement l’esprit airbnb des débuts.

  10. josiane dit :

    Merci pour votre réponse !

  11. sterenn dit :

    ma machoire s’est décrochée ! :)

  12. Al dit :

    L’histoire ne dit pas si tu t’es baignée dans le port d’Otrante que l’on voit en photo ? C’est magique !

  13. jicky dit :

    alors moi je n’ai pas de question parce que j’y suis allée il y a deux ans et même si je ne suis pas allée aux mêmes endroits (et que j’y ai passé tous les étés de mon enfance de 2 à 11 ans), je n’ai que des approbations: c’EST LA plus belle région d’Italie en effet… Pour moi, la beauté et la sérénité de LECCE passe avant les autres villes, au même rang au moins que Venise ou Bologne… Et alors, la bouffe, la bouffe!!!! l’huile d’olive!!! les paysages et les oliviers millénaires!!! (vers OSTUNI)… mais bref, j’ADORE et je partage ton enthousiasme!!!

  14. jicky dit :

    ps: vous êtes vous baignés à Porto Selvaggio?? (1/4 d’heure de marche pour arriver à la baie, c’est peu après Gallipoli.. et c’est DIVIN….Porto Prosciutto aussi… mais bref, tout y est sublime (LECCE, j’aimerais y avoir un appart!)

    • violette dit :

      Non on n’y est pas allé, une semaine c’est trop court pour tout voir sans courir.

  15. Mayoun dit :

    Ah, je ne connais pas du tout cette région. Grâce à toi, j’ai hâte d’y remédier. Bon retour parmi nous!

  16. samsha dit :

    Wow tout ce bleu ça fait rêver! J’aimerais beaucoup visiter cette région et tes photos me donnent encore plus envie!

  17. josiane dit :

    merci pour votre réponse

  18. Lise dit :

    Je sens que ma traditionnelle semaine de vacances en Juin (oui c’est MAL je fais rater l’école aux enfants, mais que fait la DASS?) sera Pouille2018 ou ne sera pas.

    Je me plongerais bien dans cette eau turquoise présentement …

    Besos guapa

  19. Zout dit :

    C’est ultra canon et en plus au départ de Beauvais (1/2h de chez moi!) ça me donne des idées !!! Zoubichoupie <3

  20. Sofy dit :

    Alors bon… La limougeaude en moi ne te remercie pas ! :-P
    Mais tout le reste de moi oui en revanche, pour ces photos de rêve !! :-D
    C est beauuuuu ! <3

  21. Anne-Gaëlle dit :

    Merci pour ces magnifiques photos : tu m’auras permis de m’évader quelques minutes chaque jour, grâce à Instagram, durant toute la semaine ! Je ne connais pas cette région d’Italie (en fait, il me faut l’avouer : je ne connais rien à l’Italie, hormis Turin où je suis allée passer une semaine chez des amis il y a longtemps longtemps longtemps !), mais tu m’as vraiment donné l’envie de découvrir les Pouilles !
    Il me tarde de lire le volet 2 de ton périple et surtout de découvrir Monopoli, car au vu des photos d’aujourd’hui, si Monopoli est ton coup de coeur, Waouh… Qu’est-ce que ça doit être !!! :-)
    Bonne soirée à toi !

    • violette dit :

      Merci beaucoup Anne-Gaëlle ! Effectivement, Turin ça n’est pas la ville la plus glamour d’Italie, c’est hyper industriel et moi je n’avais pas tant aimé que ça non plus (en plus je l’avais visitée sous la pluie).
      Et oui Monopoli c’est encore plus beau <3

  22. bene dit :

    Justement, hier, après « C à vous », il y une émission sur les pouilles. « L’Italie vue du ciel. » Du coup, comme je savais que tu y étais, j’ai regardé. En effet, vue du ciel,cette mer, ces vestiges, ces villages, ça faisait drôlement rêver!

  23. SKG dit :

    Ma chère (et pauvre) Violette, tu dois te sentir dé-pouillée. Moi qui n’y ai pas mis un orteil, je ravale mes larmes d’envie, alors j’imagine ton spleen de retour … Autant te le dire, j’ai voyagé avec tes superbes photos, merci!

  24. Magadopte dit :

    Tu m’as fait envie toute la semaine. J’adore avoir envie. C’est superbe. J’adore l’Italie (et pourtant je ne connais pas grand chose) et je me roule par terre pour tout ce qu’on y mange (je suis la tempérance). Mais du coup, il va manger quoi, mon cœliaque cet été en Sardaigne ?

  25. Soniachocolat dit :

    Pfiou! Tu m’as tellement fait rêver avec tes photos sur Insta! Magnifiques !

  26. Nanou dit :

    C’est magnifique, super dépaysant et ça sent la brise marine: j’adore. Je connais peu l’Italie et plutôt le Nord (dans un genre totalement différent le val d’Aoste est superbe aussi) aussi je rajoute donc les Pouilles à ma liste. Sinon, tu rayonnes, et ce top à bretelles te va super-bien (joli décolleté).

  27. Clyne dit :

    J’avoue que tes photos sur Instagram m’ont totalement fait rêver et ont mis les Pouilles directement dans le top de mes prochaines destinations vacances ! Merci et vivement le prochain article ! :)

  28. Bonne saison pour y aller ! J’avoue que je suis tentée, très tentée, extrêmement tentée. Mais vais-je autant aimer que la Toscane (ma fille s’appelant Toscane, tu comprendras mon amour pour ce pays) ?

  29. Marie Claire dit :

    Ohhhhhhhhhh dis donc comme tu nous gâtes là ! vi, nous qui sommes restées par cagnard total entre Barbaise et la Rochechouard où que l’eau du canival elle est po christalline mais plutôt merdoyinne de chiens et autres …

  30. manuela dit :

    je connais bien les pouilles, et juin et septembre sont les saisons idéales! il faut ABSOLUMENT que tu y retournes, pour Matera, Alberobello, Locorontodo, Martina franca,ces 3 villes sont cotes à cotes et superbes , et surtout , la baie…ou plutôt « The » baie de Galipolli …les bahamas version italienne !! il y a des jolis BNB en ville , et transfert gratuit avec place de lido incluse ….le rêve quoi !!!

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.