(presque) tout sur ma mère

    

Ca fait un moment que je tournicote ce billet dans ma tête, ne sachant point qui implorer pour trouver la façon de le rédiger sans blesser personne, mais en taclant un peu quand même, sinon c’est trop pas rigolo.
A fond j’avais laissé tomber l’affaire, depuis que ma colère envers ma génitrice était retombée tel un soufflé au fromage complètement loosé.
N’est pas Jamie Oliver qui veut, les neuneus !

Finalement, c’est grâce au billet de Caro que j’ai remis le bouton sur ON.

Comme moi, ma mère est handic’ des sentiments. Sauf que mezigue je m’améliore avec l’âge, et même que parfois, il m’arrive de dire aux gens que je les apprécie.
Attention, le verbe « aimer » est rarement conjugué dans mon vocabulaire quotidien, faut pas déconner non plus !

Ma mère, elle, son handicap est lourd. Disons que, si on veut métaphorer, elle est en fauteuil roulant au niveau des feelings. Voyez le niveau, quoi ! Certes, elle est grave aimante comme mother, mais c’est parce que j’ai acquis le décodeur à prix d’or.

Bon, donc, on est pas là pour refaire la genèse de la relation-mère/fille, mais je voulais juste raconter une anecdote récente qui m’a tellement collé les nerfs que j’en ai pleuré de désarroi. C’est qu’on est sensibles, nous autres, les gonzesses aux journaux intimes de l’Internet, faut pas croire, hein !

Ma mère sait que j’ai un blog. Je ne lui avais néanmoins jamais filé l’adresse, sachant qu’elle s’en foutrait un peu et que surtout, sortie de Google et de son logiciel de bridge, l’Internet mondial c’est un peu du chinois mandarin, pour elle.

C’est bien simple que dès qu’elle voit apparaître le message « Vous devez télécharger Acrobat Reader pour lire ce doc« , elle me call en panique et ça donne genre « Violette, je suis en hyper ventilation de stress, mon ordinateur est cassé, ça arrête pas de me dire des choses mystérieuses de l’intérieur… »
Elle est en plein Shining tellement c’est le flip de la technologie, c’en est fascinant, je te jure.

Bref, tranquille j’étais dans mon coin, à raconter des imbécillités.
Sauf que ma mère lit Elle et que la veille de la sortie du numéro de décembre où y’avait tout le tintouin sur le classement qu’a fait gueuler la blogosphérie nombriliste, je l’ai appelée pour la prévenir. Un malaise vagal est si vite arrivé…

Le lendemain, ma mère était si fière de moi, que ça a donné ça :

–  » C’est encore à la mode, les cravates ? »
– « Je suis un peu triste, j’avais l’impression que tu fumais moins et tu racontes que tu fumes clope sur clope dans le mag’ ! »
– « T’imagines si ma copine machine, qu’est un peu coincos du cul, elle lit tes trucs sur « péter au lit… ». Franchement, tu me facilites pas la tâche, hein ! »
– « T’aurais pu mettre une robe, quand même ! »

La vérité, ça fait tellement plaisir quand les parents sont fiers de nous, non ? Quand je pense que j’avais eu un pur cadeau pour le Bac où que j’avais fait rien qu’à sortir en boîte toute l’année de Terminale, ça fiche un coup dans la fourmilière des vraies valeurs. J’aurais au moins appris qu’elle n’est pas superficielle et que le décorum de la célébrité à deux balles, elle l’envoie valser au fond de son Speedy.

Puis, on a plus jamais reparlé de cette histoire.
De toute façon, son rêve de toujours c’était que je bosse dans une banque, avec mon tailleur gris. J’aurais eu une certaine sécurité, et ça aurait été tellement facile pour elle, dans les dîners, d’expliquer que sa fille nageait au milieu d’agios et de souscriptions d’assurances-vie.
Même au guichet, ça lui aurait suffi.

En gros, on se déçoit mutuellement, donc ça finit par s’annuler car, voyez plutôt que ce serait de la mauvaise foi de compétition si je ne vous dévoilais pas la fin heureuse de cette tragique affaire.

A la Noël, là où tout le monde sourit en se mirant dans les boules agglutinées sur la cheminée, et au milieu de la centaine de photos trônant dans le salon familial que ça en devient gênant, quand on se gratte la fesse par mégarde, que toute la famille nous mate en souriant de ses plus belles dents…A la Noël, disais-je, je suis tombée sur ça, dans un joli cadre :

Merde, que j’ai fait dans mon for, elle a maté mon blog, je suis cuite. Apportez-moi mes sels !
L’air détaché, j’ai demandé « Ah tiens, c’est cool, t’as trouvé cette photo sur mon blog trop bien ? »
« Non« , qu’elle a répondu, ma mère, « Je l’ai trouvé dans Google en tapant « soirée Elle »

Les copains, je suis quand même pas con que la petite flèche rose sur la photo, c’est moi qui l’ai mise, hein ! Et ben, figurez-vous que ma mère lit mon blog, parfois, sans jamais s’en rendre compte.

Finalement, je crois que c’est elle qui détient la vérité…

Nous nous excusons pour la gêne occasionnée par cet inhabituel pavé sirupeux. J’ai dit plus haut que j’étais handic’ des sentiments, je le suis encore plus quand il s’agit de les coucher sur la Toile.
Je conclus rapidos en constatant que j’ai toujours pas opéré de résilience en la matière. Tout ce qui ne me tue pas ne me rend pas plus forte ; l’amour maternel restera à jamais mon talon d’Achille.

Demain, dans SBEP, on parlera soit de chimiothérapie, soit de vernis à ongles. Je ne sais pas, je ne sais plus, les jeux ne sont pas encore faits. Rien ne va plus…

Catégories ETUDES SOCIOLOGIQUES

73 commentaires

  1. BBCam dit :

    Tu sais quoi?
    Moi aussi, j’ai eu du pur cadeau, l’année de mon bac où j’ai fait que boire des Martini.
    (Mais comme je suis très sentimentale, si je commente sur la relation mère fille, qu’est quand même la base d’une encyclopédie en quarante deux volumes, on n’est pas rendus du tout)

  2. Lizbeth dit :

    Je suis fascinée par ton aisance dans l’écriture. C’est nerveux, mais en même temps très fluide.
    Respect total Mademoiselle.

    P.S. Je préfère ne pas entrer dans la discussion, j’ai des valises pleines à craquer sur le sujet.

  3. MieL dit :

    Faire des tartines pareilles à des heures aussi matinales ne fait que mettre en avant ton côté « débâcle des sentiments », tout Calogero mis à part.

    Ouais j’ai des références de merde, mais moi ma mère elle envoie du bois. En secret. La nuit. Sans que je l’ai jamais vue faire.

    Tu penses qu’elle te lit quand même consciemment desfois ? A sa place, ça me ficherait un coup. Même chose dans l’autre sens d’ailleurs.

  4. Babillages dit :

    Ma mère et moi c’est à peu près pareil. Elle a acheté 10 exemplaires du ELLE et les a cachés quand je suis venue à Noël. C’est mon père qui m’a tout raconté.
    Sauf que ma mère, elle est tellement tordue qu’à Noël, elle s’est gardée l’iPhone qu’elle devait m’offrir. Et à la place, elle a mis un bouquin de Soeur Emmanuelle sous le sapin.
    Sur le coup, j’ai trouvé ça bizarre, comme façon de dire « je t’aime ». Mais bon, j’ai décidé de la prendre comme elle est. Du coup, je la flatte en lui demandant des produits de sa pharmacie, alors que les services de presse me les ont déjà envoyés depuis perpèt’. Mais le pire, c’est que les flacons de ma mère, ils marchent mieux. C’est comme ça que je l’aime ma maman…
    Et je le déclare sur un blog qu’elle ne lira jamais :)

  5. Attends, j’interloque, elle a trouvé la photo sur Google images sans savoir qu’elle venait de ton blog ?
    Nan, parce que c’est pas sur le site de ELLE qu’elle l’a trouvée, mouarf !
    Pardon.
    Personnellement, ma mère n’a pas d’ordi, ça fait un souci de moins. D’ailleurs, quand j’ai dit que je foutais des ELLE de sa jeunesse sur internet, elle a fait genre qu’elle comprenait, mais ça lui est passé très large au dessus, je le sais bien.

  6. Marieaunet dit :

    elle a du la chercher dans google image s’il faut elle a rien lu du tout de ton blog ta maman.
    la mienne ne sait pas faire marcher le magnétoscope je suis tranquille, par contre j’ai ma belle mère qui me lit tous les jours…ça me censure grave…

  7. Isa (la coccinelle) dit :

    Hey, Give me five Violette, ma mère est aussi déficiente en expression et démonstration des feelings ;-) ! Le truc que j’ai compris est que elle même avait eu une mère de la sorte, et qui en plus était jalouse de la relation qu’elle avait avec son père- enfin le mari de la mère, du coup j’imagine que ça doit être dur de ne pas reproduire…à moins d’en être consciente et de lutter fort pour ne pas faire de même! C’est pas facile d’être Maman…et même de manière générale de montrer ses sentiments ;-)

  8. violette dit :

    BBCam : Je crois qu’on est beaucoup dans ce cas-là Pour l’Encyclopédie, j’entends.
    Enfin pour les martini, aussi…

    Lizbeth : Merci, et pose tes valises, va !

    MieL : Je rebondis sur ta dernière phrase. Parce que, je ne suis pas très à l’aise avec ce billet et que je pense qu’il ne va pas rester ici éternellement.
    Pour le reste, je n’écoute plus Calogero depuis qu’il a pris l’ascenseur avec une bonnasse.

    Babillages : En même temps, l’Iphone c’est tellement banal, quoi !
    Le bouquin de Soeur Emmanuelle à la main, c’est sûr que tu vas te faire des copains !
    C’était le dicton du jour.

    frieda l’écuyère : Fri, ouais c’est exactement ça ! C’est énorme, non ?
    Et elle en démordait pas que c’était sur Google et nulle part ailleurs !
    En même temps, on est chiées je trouve, on a grandi avec le minitel, c’est trop easy pour nous !

    Marieaunet : Je le savais pour ta belle-mère et ça me fait mourir de rire.

  9. AnoucheK dit :

    C’est cool les parents aimants et démonstratifs…
    Enfin il paraît.
    Perso, quand je vais les voir avec des fleurs, comme « merci c’est sympa » est une phrase compliquée, j’ai le droit à un très blasé « c’est quoi ces fleurs ? »
    (et c’est pas la marque des fleurs qu’ils veulent savoir…).

  10. milou dit :

    snif. c’est bow.
    j’écrase une petite larme sur ta relation mère-fille.

    (si on en croit l’adage sur la reproduction des schémas parentaux, t’as de la campaillette sur la planche avec cycla).

  11. violette dit :

    Isa (la coccinelle) : La mienne aussi a un peu manqué d’amour maternel, mais attention, j’en ai jamais manqué, hein !!!
    C’est juste dans la démonstration qu’il y a parfois des incohérences.

    AnoucheK : Je vois tout à fait le délire. J’ai une copine qui se fait engueuler dès qu’elle offre un cadeau à ses parents.
    Du coup, à Noël elle est arrivée les mains vides.
    Ses parents lui ont fait la gueule pendant deux jours.

    milou : Je suis au courant, et j’y bosse tous les jours.
    Mais putain, c’est chaud.

  12. Virginie dit :

    Puisqu’on est dans le sirupeux, j’aime beaucoup cet article.

  13. Emilie dit :

    Tain, en te lisant j’ai eu l’impression que ma mère a une sœur jumelle !
    Ma mère passe son temps à me critiquer : « sors pas habillée comme une pute » qu’elle me dit. Non mais jte jure, c’est quand qu’elle dira qu’elle m’aime, hein ?

  14. Alexiane dit :

    Mon père trouve que Miqueline a drôlement une mauvaise influence sur moi, et a honte de mon bloug où, je cite « je me moque de tout le monde avec une prétention sans nom ».

    Du coup, je pense que je vais vraiment coucher avec Miqueline, et puis on en parlera plus.

  15. Camille dit :

    C’est moi qui ne suis pas cool avec ma mère. Avare de démonstrations sentimentales. Mon père me dit toujours « Ta mère est en admiration devant sa fille ! ». Le problème c’est que ma mère voudrait qu’on soit copine. Hors, c’est ma mère, pas une amie !! D’ailleurs, si j’ai arrêté mon blog, c’est surtout parce que je n’en pouvais plus de savoir qu’elle guettait le moindre article….

    Merde, tu me fais déballer ma vie….

  16. vinsh dit :

    Les mères sont des êtres magiques. Moi-même je m’étonne toujours des prouesses cognitives de la mienne. Par contre, faudra que tu m’expliques comment tu as réussi à faire comprendre le fonctionnement de Google à la tienne…

  17. Isa (la coccinelle) dit :

    Je comprends, moi non plus je n’ai pas manqué d’amour maternel, c’est juste qu’elle avait une manière détournée, voire à cetains égards excessive de me le montrer ;)

  18. violette dit :

    virginie : Merci.

    Emilie : Mais, dis-moi, honnêtement, tu ne t’habilles pas comme une pute ? Hein ?
    Sinon, c’est pas beau !

    Alexiane : Ecoute, ça fait un moment que je voulais t’en parler et puisqu’on est dans les confidences, je trouve que tu es très prétentienteuse !
    Et puis ce dédain que tu affiches envers les gens de la province, ça m’écoeure !

    Camille : Moi aussi, je lui parle très mal. Finalement, c’est moi la pire des deux.
    Putain, on va pas s’allonger toute la journée, hein !

    vinsh : Ah mais elle a capté parce qu’elle a pris des cours d' »informatique ».
    Oui Monsieur !
    Y’avait Internet et Word au programme, elle a séché les cours de word, par contre…

  19. valerie dit :

    Perso, j’aurais eu droit aux mêmes critiques mais pas à la photo :).
    Quand j’ai été diplomée – mention très bien bla bla – mon père m’avait dit « bon maintenant tu passes à des choses sérieuses ? fais pharmacie, je paie ».
    J’ai ensuite appris qu’il avait montré mon mémoire à tout le monde.
    Et quand je tente de montrer mon blog à ma mère… elle parle d’autre chose.
    J’ai aussi témoigné sur le blog de caro, mais à l’humour, toujours… comme toi c’est trop compliqué de « vraiment » parler.

  20. Spike dit :

    J’aime bien quand tu écris comme ça de temps en temps…

    En fait c’est chiant les relations mère fille: un des trucs que je reproche à ma mère est sa gentillesse poussée à l’extrême. Les gens trop gentils me font chier d’une façon générale, ma mère est archi gentille et adorable en vrai mais je trouve qu’elle en fait toujours trop.
    Elle ne comprends pas pourquoi j’ai un caractère de merde et que je gueule tout le temps sur tout.
    Des fois je me dis que si j’étais pas sa fille, elle me détesterait d’être comme ça tout le temps.

  21. Emilie dit :

    Of course que je m’habille pas comme une pute ! Parce que généralement elle portent juste un short en jean (même en hiver) et que j’en porte qu’en été, moi :p

  22. Bean dit :

    C’est beau ce que tu dis…

    Bonjour,
    Bean.

  23. Jane... dit :

    ah ben il faudrait qu’elles se connectent au bridge parce que la miamother aussi sortie de là c’est le yémen googlement parlant.
    C’est incrédibeul on est en train de toutes se rendre compte que nos mummy sont so pareiilllles. HAN!
    l’article est chouette by the way :)

  24. Bean dit :

    (Mon chat il a sa tête dans son cul, c’est TROP MIGNON)

  25. djédjé dit :

    moi j’attends le billet de Cyclamen avec impatience !!
    (nom de Dieu, elle va envoyer le petite !!)

  26. violette dit :

    valérie : C’est tellement compliqué que je clpabilise depuis ce matin. Je vais faire un ulcère, ça va pas tarder !

    Spike : La mienne aussi est adorable pour plein de trucs.
    En fait, c’est juste certaines de ses réactions que je ne comprends pas.
    Elle s’enthousiaste pour des conneries, et pour le reste y’a un blocage…

    (j’hallucine, elle vient de me phoner, alors que je répondais à ton comm’, putain elle a des antennes)

    Emilie : A une époque, je bossais dans une boite où y’avait plein de putes en bas.
    Et ben elles portaient toutes un tailleur, et que dalle du short en jean !??

    Bean : Bonjour Bean. Le chat, là, c’est qu’il se nettoie les parties intimes ou il se kiffe ?

    Jane… : On a qu’à les foutre dans un club, non ?
    Dans 3 mois, elles maitriseront Excel.

    djédjé : M’en parle pas. Faut vraiment que je fasse un effort, sinon dans 15 ans, elle va me faire un blog où elle me débine tous les jours.

  27. djédjé dit :

    bahhhh, une thérapie pas chère.
    (de toute façon, tu n’as rien à craindre, tu es belle)

  28. valerie dit :

    je comprends pour la culpabilité ; j’ai la même et impossible de m’en débarrasser :).

    Comme spike, j’aime bien ce billet, ca suscite du débat même si oui ca touche à l’intime donc complexe sur un blog :)(enfin pour moi).

  29. Moi Annie, ben elle est cul de jatte du sentiment…
    Jamais elle m’a prise dans ses bras, jamais elle m’a consolée… jamais elle me dit des trucs gentils, mais pour les remarques acerbes c’est la championne du monde de figure libre… tu vois que quand j’ai posé à poil, sa première préoccupation c’était que personne de Patateland puisse voir ça et faire le lien avec son auguste personne…parce que tu te rends pas compte …!!!
    Quand à mon père, ben il a pris des cours avec elle… y a quelques années M6 m’a itw dans un bar pendant ma pause déj au sujet de l’anni de la mort de Marylin Monroe… mon père qui n’avait de mémoire jamais maté M6 de sa vie, a vu la dite interview et a tout de suite su trouver les mots pour confirmer ma honte personnelle de passer dans le 6minutes :  » non mais c’était quoi cette veste en jean tachée à l’huile de vidange (ndlr : ma veste en jean dirty CK jean qui m’avait couté un rein), et tes cernes ? tes cernes bordel! on voyait que ça! tu pouvais pas te maquiller avant de passer à la télé?! »
    Depuis tout le monde pense que je suis fan de MM, vu que le journaliste a retenu que mon ITW alors que le bar était blindé de fans absolus et que moi j’étais là que pour bouffer… et toute ma famille et mes potes qui ne regardent jamais M6 a regardé ce soir là le 6 Minutes et ils m’en parlent encore!

  30. (ouhla dire que je fais pas de note chez moi et que ponds des com de 30 lignes chez toi… Pas taper!!! sorry…)

  31. miss400 dit :

    t’en connais toi des filles qui ont des rapports sains ET aimants (souvent aimants, mais souvent alors very…sorry über malsains) avec leur mère? mouais. Finalemen la relativité aide pas mal. Et on est quand même un peu obligée de bosser pour casser le transgénérationnel avec nos filles – toi avec Cyclamen et moi avec MissCaca.

    ps :c’était bien ton billet :-)

  32. violette dit :

    djédjé : non, j’ai pas le temps, mon pauvre !

    valérie : Enfin, oui, d’accord, mais ça va pas devenir du Zola ici.
    Sinon, je pourrais plus jamais causer du stock maje ou du vernis à ongles.
    Ce qui est quand même, la base de tout, non ?

    Little daewoo : C’est marrant qu’elles ont toujours un problème avec leur image dans la « société », non ?

    En même temps, tout en écrivant ça, je suis en train de réaliser que, quand j’envoie Cyclamen à des anniv’ de copines, je la sape plutôt pas mal, de peur qu’on pense que c’est une roumaine ou que sa mère a des goûts pourris en moderie.

    Mais help quoi ! Je reproduis à fond le schéma !

    miss400 : Non, tu as raison, quasi toutes mes copines ont des problèmes relationnels avec leurs mères.
    C’est juste que normalement, en grandissant, on relativise.
    Je crois que je n’ai toujours pas coupé le cordon, finalement.

  33. marie dit :

    Quart d’heure Mireille Dumas: mes parents, quand j’y pense, m’ont rarement dit , comme çà, frontalement, « je t’aime ». Je ne vois pas ce que çàa de difficile à dire, bordel, çà sort tout droit du coeur c’est une évidence. Il ne se passe pas une journée sans que je dise à mon fils que je l’aime; d’aucuns me laissaient entendre que j’en faisais trop…Et puis l’autre jour, je jetais un oeil à une émission de Mireille Dumas, et là il ya avait Agnès Soral, larme à l’oeil, expliquant que son père ne lui avait jamais dit je t’aime et qu’un jour, après sa mort, elle avait trouvé un lettre où il parlait d’elle et là elle a compris qu’il l’aimait et çà été un soulagement, etc. Et là, il y a Picouly qui dit: eh bien moi, ma fille, je lui dit que je l’aime tous les jours, hein, je vais pas attendre de mourir. merci Daniel! Les mamans qui lisent ce blog: si vous aimez vos enfants, dites-leur que vous les aimez, il n’y a aucun risque, vous savez!

  34. coke dit :

    Moi, je trouve ça con de perpétuer des relations de ce genre. La confiance en soi vient de ce qu’on t’a dit quand tu étais toute petite. Et puis plus après. Mes parents ont toujours trouvé -devant moi- que je ne faisais pas suffisamment bien ceci et cela aussi… Pour mieux dire à leurs amis à quels points ils étaient fiers de moi. Et ça sert à quoi ? J’essaie de dire à mes enfants que je les aime et qu’ils sont formidables -chiants mais formidables- quand ils font des trucs bien. C’est ça de moins. Sinon, je suis une mère archi-nulle (l’un n’empêchant pas l’autre). Bonjour !

  35. Alexiane dit :

    Laetitia aime beaucoup Joy, qui aime beaucoup son papa.

    Si au lieu de nous faire chier avec Dolto, on prenait exemple sur les Smet, croyez-moi que les marmailles iraient mieux.

    Point barre.

  36. Manou dit :

    Ah ouais, donc t’as gagné de la photo bloguesque sur la cheminée familiale !
    En même temps c’est bien, c’est signe d’intérêt, la mienne (de mère) elle sait même pas c’est quoi internet ;o))

  37. @Alexiane : oui enfin bon chez les Smet y a dejà eu bug hein… je crois que johnny a épousé sa filleule one day… Adeline… enfin ses dernières nanas avait le quart de son âge, enfin presque! ^^

  38. Bean dit :

    Non il me regardais avec un oeil ouvert et un oeil fermé, j’avais envie de lui faire plein de GOUZI GOUZIS!

  39. Cline dit :

    Purée…à ce rythme, l’équipe de psycho mag ils t’envoient un abonnement gratos.

  40. Cline dit :

    Mais sinon, et pour faire court, du moment où toi, tu te rends compte de la défaillance de ta relation avec ta mère, tu en prends forcément compte dans ce que tu construis avec ta fille.

    Le combre serait que ta fille te reproche un jour de ne pas avoir été comme sa grand-mère…

    Ahah.

    Mais bienvenue au club, donc !

  41. Cline dit :

    (le comble, et pas le combre…le con)

  42. Glamazone dit :

    Violette, laisse moi te dire que cette note est de loin ma préférée.

  43. julie dit :

    attention commentaire pas drôle du tout ci-dessous (vous êtes prévenus)

    quand j’ai su que j’attendais un garçon: je me suis dit « merde je sais pas comment ça marche » (issue d’une famille de filles)

    quand j’ai su que j’attendais un 2ème enfant je me suis mis à flipper « merde et si c’est une fille? » là j’ai pensé à moi et ma mère, à ma mère et ma grand-mère, à ma grand-mère et mon arrière-grand-mère.
    voilà j’ai une fille et malgré le gros tas de craintes, pour l’instant…ça va (ok elle a 16 mois)

    mais putain qu’est-ce qu’il a de si spécial ce rapport mère/fille pour ne pas couler de source?!

  44. Camille dit :

    Non, non, je suis toujours assise…. Ca me fait remarquer qu’il y du mieux dans ma relation mère/fille : au lieu de m’appeler 4 fois par semaine (et que j’ai rien à dire), elle m’envoie des mails. Du coup, je suis plus gentille dans mes réponses…..

  45. violette dit :

    marie : Moi non plus, je crois que je n’ai jamais dit « je t’aime » à ma mère.
    Alors que je n’arrête pas de le dire à ma fille.
    Je ne sais pas pourquoi il y a un tel blocage avec ses ascendants.

    coke : Moi j’arrête pas de lui dire que je l’aime à Cyclamen, si bien que parfois elle est saoulée et qu’elle fait « Pff, je saisss !! » d’un air las.
    Bonjour l’ingrate, elle !
    Enfin, bref, on fait toujours du mieux qu’on peut, c’est pas à toi que je vais l’apprendre, mais je suis déjà sûre que j’ai dû merder plusieurs fois en 4 ans et demi…

    Alexiane : Tu sais que, dans Voici, ils disent que Johnny et Laetitia ont failli se quitter, mais que grâce à Joy, l’orage est passé ?!
    A même pas 6 mois, elle fait conseiller conjugual, la Joy !
    Chapeau bas la gamine, tiens !

    Manou : C’est pas sur la cheminée, mais sur le bureau (chaque détail a son importance).

    Little daewoo : Je confirme que Johnny était le parrain d’Adeline !
    C’est pour ça qu’elle s’est retrouvée dans « Sous le soleil », la pauvresse !

    Bean : C’est trop mignon ces histoires de chat enfoui dans leur cul. Ca me fait craquer.

    Cline : Ah oui, c’est pas demain la veille que je refais ce genre de billet. On va toutes finir avec une balle dans la tête avant le goûter.

    Glamazone : Merci. Ca me console un peu, parce que moi, elle me fout mal à l’aise !

    julie : Tu dois être sauvée, la mienne a commncée à être elou avec moi dès 11 mois…
    Mais elle fait un oedipe sévère, donc j’attends que ça passe.
    Un jour, son père ne sera plus son prince, et on ira acheter des strings ensemble.
    Ce sera bien…

    Camille : Moi aussi j’ai réduit les coups de tel pour parler de la météo et du bridge…
    Par contre, aujourd’hui il neige, alors ça valait bien un petit phoning pour commenter si ça glisse ou pas, sur la chaussée.

  46. Dom dit :

    La mienne et moi, ça va.
    On se parle plus depuis deux ans, forcément, ça limite les embrouilles.

    Quant au blog, je ne lui en avais jamais parlé, mais comme tout ce qui vient de moi, c’est de la merde, ça n’aurait pas servi à grand chose.

    Dis, à lire les coms, la questions que je me pose c’est :
    Y a t’il une seule fille ici qui a des rapports apaisés, sereins et aimants avec sa mère ?

  47. Papa Anonyme dit :

    Moi, question handicap, c’est la belle-mère en ce moment…
    Vaut mieux pas qu’elle lise mon blog – mais ceci mis à part, je découvre le tien et je sais déjà que je vais reviendre. Donc à demain pour la chimio ou le vernis (mixe les deux, ça peut fonctionner). Salut Violette !

  48. Sylv dit :

    Profite…….

  49. Mélina dit :

    On devait pas apprendre à se raser les quilles au blender?
    Tain mais quel bordel ici, quel bordel.

  50. violette dit :

    Dom : En fait je crois qu’on commente que si ça nous cause, le sujet.
    Donc, je reste sereine sur les rapports mère/fille de mes contemporaines, va !

    Papa Anonyme : Bienvenue !
    Et surtout, c’est pas toujours la fête aux sentiments, ici.
    Donc, les jours suivants, il ne faut pas s’attendre à de la haute voltige !
    Te voilà prévenu !

    Sylv : Love…

    Mélina : Heureusement que tu es là. C’est un sacré bordel, ici.

  51. BrunoK dit :

    Une question : Violette , as-tu reçu trop ou trop peu de fessées dans ta prime jeunesse ?
    Bonsoir.

  52. Dom dit :

    Certes, et j’espère que tu as bien raison.
    (tu lui as filé une photo de meilleure qualité depuis ? )

  53. Virginie dit :

    Bon, j’ai déjà commenté, mais quand je lis certaines de tes réponses, j’ai envie de te le dire. Violette, arrête de culpabiliser pour cet article, pour plein de raisons, il est superbe.
    D’abord, et même si on n’en doutait pas, il te rend super humaine, et des fois ça fait du bien de savoir que t’es pas seulement une nana talentueuse, bien gaulée et pleine d’humour. Ouais.
    Mais surtout, c’est une magnifique déclaration d’amour à ta mère. Chaque mot est pesé, on te sent toute petite quand tu parles de ta maman et c’est très attendrissant. Si j’étais elle, je serais très fière d’avoir une fille qui m’aime à ce point et qui le dit comme ça. Même si des fois tu pètes au lit. Et que les pets, ça pue.

  54. Fran dit :

    Ta maman parle chinois mandarin ? Elle pourrait me filer des cours – histoire que j’aille devenir riche ailleurs (parce qu’ici cela va être difficile).
    Sinon je pensais que les handicapés des sentiments étaient tous des « jaunes » alors je t’avouerai que ce soir, tu viens de me consoler.
    Merci à toi.
    La prochaine fois qu’on se croise, on se dira plus de deux mots dis ??
    Bises !!

  55. Katia dit :

    Là où on sent que t’es pas dans ton état normal aujourd’hui, c’est quand tu nous appelles « les copains », au lieu des traditionnels « les veaux », « les aminches » ou « les cageots ».

    Mais moi j’ai bien aimé. Vraiment.

    (j’avais aussi « tenté » de parler de ma mère, un jour, et tout ce que j’avais réussi à en sortir, sachant qu’elle me lit de temps en temps, c’était une infâme guimauve sirupeuse dont je n’étais pas fière… T’as vraiment évité ce côté gnan-gnan, j’te jure).

  56. violette dit :

    BrunoK : Je n’ai aucun souvenir avant 5 ans. Donc, je ne peux pas trop m’avancer.
    C’est important ?

    Dom : T’es lol que non, et que c’est cette pourrie qu’est encadrée ?

    Virginie : Je te remercie vraiment beaucoup beaucoup pour ce comm’.
    Je n’arrive pas trop à trouver mes mots (toujours ce putain d’handicap émotionnel), mais il fait vraiment du bien.
    (j’ai pris 2 kgs sinon, donc faut pas se fier aux apparences)

    Fran : Je te signale que moi je cause, mais que toi tu fais ta timide et tu te barres au bout de 20 mn !
    Alors, bon, hein ! Faut pas me faire porter le chapeau.
    Puis, je suis pas invitée chez Spike pour le dîner du nouvel an chinois mandarin !

    Katia : Attends, si, je dis « les neuneus » quand même !
    Pour moi, c’est super chaud de parler des trucs intimes sur un blog.
    J’avais ça en tête depuis deux mois, et j’arrivais pas à trouver l’axe qui serait ni neuneu, ni super méchant.

    Et puis c’est venu d’un coup hier soir.
    Faut que j’aille lire ton billet, mais putain faut fouiller ?
    Où qu’il est ? Hein ?

  57. Sandra dit :

    J’aime beaucoup ce billet! Ta plume est extra!!!! Et puis le sujet me touche……….moi avec mon « passé mortel » je suis devenue une boulimique de sentiment, mais c’est aussi problématique qu’être anorexique sur ce coup là!!! Allez j’te colle une bise tiens! ;-)

  58. Katia dit :

    … non, non, j’te jure, c’est VRAIMENT pas nécessaire.

    Allez, bonjour chez toi.

  59. violette dit :

    Sandra : Merci beaucoup et je te bise en retour !
    Putain, tout le monde s’aime, c’est beau !

    Katia : Si, si, j’insiste ! Attends est-ce que je supprime mes archives, moi ?

  60. emanu124 dit :

    Fascinant.
    Ta mère a une façon bien a elle de t’exprimer son affection.
    Mais c’est de l’affection, je t’assure…
    Sinon, pourquoi elle t’afficherais fièrement dans un cadre, hein ???
    Une petite psycho mère-fille, peut-être ??
    Je prends 150 euros de l’heure

  61. violette dit :

    emanu : Bien sûr qu’elle était fière, d’où le cadre.
    C’est juste que c’est pas plus simple de le dire plutôt que d’imprimer une photo de l’Internet en loucedé, tu crois pas ?

  62. caro dit :

    Ben moi j’aime bien aussi ces billets là. Virtuoses. Et réussissant l’exploit d’être tendres sans tomber dans la niaiserie. Non franchement, je prends. Pas peu fière d’en être un tout petit peu à l’origine ;-)

  63. Roxane dit :

    Pourquoi ça nous touche toujours là où ça fait bien mal, les paroles de nos mères, hein?
    Tout pareil, mes parents sont des murs qui ont enfanté des briques… je tente de me soigner et de ne pas reproduire le schéma…

  64. violette dit :

    caro : Sérieusement, ton billet a été le déclic, je ne savais pas comment tourner ce coup de gueule d’une façon non-agressive.

    Roxane : Vous pouvez toujours vous lancer dans la maçonnerie, non ?
    Non, je déconne.

  65. dit :

    Pffff, je crois que je ne me rendais pas compte à quel point mes parents étaient des extraterrestres, geeks ET expressifs du sentiment (enfin pas le truc gnangnan, ce qu’il me faut quand il me le faut, pas interventionnistes ni rien)

    Je suis de plus en plus persuadée que les 20 000 km qui nous séparent toute l’année, au final ça nous rapproche énormément. On se voit peu, mais c’est toujours très fort en émotion (et le départ, c’est toujours comme quand si arrachait un bébé panda à sa mère – me demande pas où j’ai cherché cette analogie, mais tu vois le tableau)

  66. dit :

    Histoire de compléter mon commentaire qui sert à rien qu’à dire « moi non plus », malgré le contexte favorable c’est pas très facile pour moi de dire « je t’aime » à mes parents.

    Mais j’ai toujours trop peur que le coup de fil que je viens de passer soit le dernier, du coup, je me mets un coup de pied au cul et je n’oublie jamais de l’exprimer d’une manière ou d’une autre à chacun d’entre eux, à charge pour celui qui est au bout du fil d’aller porter le message à l’autre (je sais mon explication est embrouillée, mais on parle de sentiments je peux pas faire un truc plus clair)

    Heureusement dans quelques mois je déménage à l’autre bout de la planète, y’aura plus que 6000 km :-)

  67. violette dit :

    gé : C’est vachement beau ce que tu écris, surtout la métaphore du bébé panda !

  68. misscouettes dit :

    Ça aurait pu être pire.
    Des fois les mères elles aiment et elles le montrent TROP.
    La mienne de mère, elle a trouvé de moyen de téléphoner à mon ancien patron qui venait de me licencier (après 1 an de harcèlement moral parce que je faisais des FIV pour avoir un bébé) pour lui dire que c’était pas bien de faire du mal à son bébé (moi…30ans)
    6 ans après je ne m’en suis toujours pas remise!
    Alors, maintenant tu préfères quoi, hein franchement?

  69. soum dit :

    Vraiment super comme post. juste ce qu’il faut pour sonner le « vrai » de nombreuses (et nombreux) d’entre nous, sans le patos et le sirupeux.
    well done. j’aime beaucoup, tres touchant. cela ne te rends que plus « humaine » malgré le virtuel et attachante en plus d’amusante!
    oulah! les ch’villes, ca va ? :)
    continue. c’est top! ;)
    S.

  70. violette dit :

    misscouettes : Non, mais moi, elle m’aime trop aussi, conernant certaines choses.
    Je ne voeux surtout pas que l’on pense que je suis mal aimée !
    ? Je suis la mal aimée ?

    soum : Merci beaucoup, mes chevilles nenflent pas vu que ça compense un peu avec tous les billets de merde proposés régulièrement !

  71. Le Hibou dit :

    Il est très beau ton billet Violette.

  72. « Ma mère sait que j’ai un blog. Je ne lui avais néanmoins jamais filé l’adresse, sachant qu’elle s’en foutrait un peu et que surtout, sortie de Google et de son logiciel de bridge, l’Internet mondial c’est un peu du chinois mandarin, pour elle »

    Ah bein merdalors ! J’ai toujours cru que j’étais fille unique mais ……. non ?!!!!

  73. Pinasse33 dit :

    allez je vous pète l’ambiance, ca va pas aller en s’arrangeant avec l’âge !! conflit de génération indubitablement incontournable … j’ai plus proche des 40 et + et ma mère est toujours en train de me traiter comme un bébé, sauf que c’est moi qui fait tout pour elle car la vieillesse fait son oeuvre, et le plus drôle dans l’histoire c’est qu’avec ses copines elles sont les reines du monde, oui leur monde … comme nous le nôtre (hic) et comme ma fille le sien (re hic)

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.