Move on

    


@photo Alain Delorme

Salut les jeunes. Je vous l’avais dit, la semaine dernière j’ai changé d’appartement à Paris. J’ai donc essuyé un des événements que je déteste le plus au monde : le déménagement.

Deux raisons principales expliquent mon rejet :

– j’ai une phobie administrative bien chevillée au corps ; je suis genre un mini Thomas Thévenoud, mini parce que je m’y plie quand même mais dans des affres comme pas possible.
C’est ainsi qu’appeler chaque organisme pour lui indiquer mon changement d’adresse/ma résiliation/mon transfert… me colle de l’angoisse DIREK :
Ah non on ne trouve pas votre contrat, vous allez recevoir votre code secret à votre adresse d’ici 2 semaines (J’Y SUIS PLUS, DINDE) pour activer le transfert, oui un technicien passera entre 8h et 18h, vous aurez pas internet avant 15 ans, il faut un justificatif de domicile / mais j’en ai pas encore / tant pis pour vous, des hommes en bleus vont venir vous décapiter, etc…

– et puis j’ai toujours une forme de nostalgie/tristesse quand je me replonge dans tout un tas de documents, photos et bidules, ces trucs qu’on (re)découvre seulement à l’occasion d’un grand tri chez soi (<=jamais), et quand je réalise que je ferme une porte sur une époque. Qu’importe si elle a été joyeuse ou malheureuse.

Me coller aux cartons a néanmoins été assez bénéfique pour moi. J’ai jeté/donné tellement de trucs que je me suis sentie, à la fin, comme libérée. Le local à poubelles du bas de l’immeuble, moins…
J’ai dit à l’amoureux « Putain, ça fait du bien quand même, pourquoi on fait pas ça chaque année ? » – « La flemme sans doute… » il a répondu (pas con).

Je n’ai jamais été une grande sentimentale des sapes ; je donne ou je jette sans états d’âme aucun. Mais j’ai réalisé qu’il y a des choses que je ne jetterai jamais, même sous la torture de l’agent EDF (oui, celui qui vient nous décapiter) :

Les livres.
« Tu es sûre que le bouquin de Droit des Finances d’il y a 20 ans tu veux pas le balancer ? » Non, même pas lui.
« Han et la bio de Loana, sérieux ??! » (<=viré)(celles qui savent savent)

Les dessins de ma fille.
Même ceux où il n’y a que deux traits noirs dessus. Et un rond orange.

Les sacs à main.
Autant j’ai donné un nombre de paires de chaussures incalculables, autant les sacs c’est SACRÉ. Du coup => 5 cartons, mais comme je dis toujours « Si tu veux du cuir, de sacs construis-toi un empire ».

Les boules à neige ramenées de voyages à ma fille depuis une décennie.
Beauf ou visionnaire, je ne veux pas choisir (visionnaire) : impossible de balancer cette magnifique collection, dont certains exemplaires ont demandé pas mal de recherches sur place (notamment en Jordanie ou à Zanzibar).
La Hollande et la Californie ont un peu morflé pendant le déménagement – elles ont perdu les eaux, ces cruches -, mais dans l’ensemble tout s’est très bien passé pendant la migration. Ouf.

Les photos.
Qui jette des photos ? (<=personne j’espère)
J’ai deux cartons bourrés de photos – et la même chose chez mes parents. Ça va de celles prises avec mon premier appareil photo lors d’un voyage de classe à Versailles en CM2, en passant par celles de mes années d’internat, mes premières vacances entre potes, celles à la Maternité et de la première purée de carottes. Les mariages en noir et blanc de mes parents, des grands-parents, moi en couche-culotte et puis surtout les sacro-saintes photos de classe avec le camarade aux cheveux gras et les lunettes de Léon Zitrone.

Regarder tous ces instantanés de vie à chaque déménagement fait perdre des heures sur le rangement. Mais au rayon nostalgie, il n’existe pas de plus grand bonheur ni de déferlement d’émotions. C’est la fin d’un chapitre, pas celle du roman. Heureusement.

Catégories JE SAIS PAS

17 commentaires

  1. Soniachocolat dit :

    Toujours aussi douée pour décrire les choses de la vie, même les plus « banales » telles qu’un déménagement. Belle nouvelle vie dans le nouvel apparappartement Violette! Des bises

  2. Anne dit :

    C’est sans doute la raison pour laquelle je n’ai pas déménagé depuis 15 ans…

  3. Aïssatou dit :

    J’ai déménagé en Juillet. N’ayant rien anticipé du tout, innocente que je suis, c’est à l’arrivée que je trie (on a trimballé tout plein de cochonneries inutiles mais spa grave). Et (l’instant de l’aveu) j’ai balancé 2 ou 3 kg de dessins en douce (mais que les chiffonnés hein!). J’espère que mon moineau ne s’en rendra pas compte (d’facon, je n’avouerai pas, même sous la torture)(je vais plutôt balancer son père pour brouiller les pistes).
    Bon déménagement Violette!

    • violette dit :

      Pour une fois j’ai été super organisée. J’ai tout trié AVANT, et ça fait gagner un temps fou.

  4. Lelou dit :

    Hello du sudeuh! Tu déménages pour une vie parisienne avec l’amoureux? Je fais le rangement par le vide! Je garde une petite boîte nostalgie quand même et ne peut me résoudre à me séparer des vêtements de Juliette… J’entasse des cartons: 6 mois, 1 an, 18 mois… Elle était si choupi dedans^^
    Des bisous et du soleil!

    • violette dit :

      J’ai déménagé de Paris à Paris avec l’amoureux. Mais je reste aussi en Normandie. Merci pour le soleil <3

  5. Magadopte dit :

    Parfois j’ai envie de déménager juste pour faire un grand tri. J’en peux plus de tout ce bordel. Pourtant je donne, vends et jette facilement (même les livres et les sacs)(enfin, je ne les jette pas, j’ai une conscience !). Et puis l’attrait de la nouveauté, du fantasme d’une meilleure vie dans de nouveaux murs…

    • violette dit :

      Le truc c’est que même après le grand tri il reste toujours un peu de bordel. Je vais finir par appeler l’experte Marie Kondo (JE DÉCONNE !).

  6. Chris dit :

    Je déménage dans 6 mois au plus tôt, 12 au maximum. Et il y a des cartons jamais ouverts qui datent du dernier déménagement en 2003. Ça va être nostalgie et poussière quand je vais me décider à les ouvrir… Ou pas !

  7. Elise dit :

    Je déménage tous les 3/4 ans environ, la dernière fois pour pour m’installer à l’étranger. Je connais ce sentiment de plénitude quand on se débarrasse de tout un tas de bibelots, choses inutiles. Un nouvel appartement, c’est super, un nouvel élan, pas forcément dans l’objectif d’une meilleure vie, mais de nouveaux projets, nouvelles inspirations. C’est top. Bonne installation !

  8. Athéna dit :

    Les photos c’est le piège du déménagement : tu commences à les emballer et tu te mets à les regarder et tu y passes l’après-midi. Belle nouvelle vie Violette !

  9. Je déteste le faire, mais j’adore quand mes placards sont vides ou presque. Je me sens tellement plus légère ! Depuis qu’on a emménagé dans notre nouvelle maison, j’essaie de respecter le « un entré, un sorti » mais ça n’est pas vrai à tous les rayons, d’ailleurs je me disais il y a peu que ça commence à déborder à certains endroits.
    Tu es restée dans ou proche de ce quartier que tu affectionnes ?
    Déménager c’est pénible, mais emménager c’est excitant. Alors, bonne installation, Violette !

  10. nadine dit :

    alors là, cette phrase de fin… comme dirait les ados… elle tabasse !
    tout pareil pour les cartons, la nostalgie… à ceci près que je ne déménage pas assez et que ma maison( + la grange) ressemble de près ou de loin (de près..) à la déchèterie du coin. ça craint un max.

    • nadine dit :

      diraiENT….quelle horreur….. vite , mon vieux bescherelle de 1980 (oui ! )

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.