I feel good

    

Réussir à me faire ouvrir un Feel good book et à le terminer en quelques heures, sans jamais tomber dans l’ennui, relève de l’exploit.

Vous avez sûrement remarqué, au fil des années et des conseils de lecture distillés ici, que je suis plutôt attirée par la littérature un poil plus sombre. La vérité, c’est que je suis une Feel bad girl, et que je ne cherche jamais le bonheur quand je me plonge dans un bouquin. Je veux du sombre, du qui me remue, me gêne, m’embarrasse, me fait pleurer, me met mal à l’aise, me dérange.

Il y a quelques mois, Caroline m’a envoyé le manuscrit de son livre « Mission Hygge » par mail. J’ai tout de suite lu une quarantaine de pages sur l’écran de mon iPhone (j’étais chez le coiffeur)(cette parenthèse me paraissait essentielle dans la narration), et je me souviens être restée interdite face à la fluidité du début du récit. La vache, elle avait écrit un vrai livre, une vraie histoire. Je lui ai aussitôt dit à quel point j’étais impressionnée et fière d’elle, et que j’allais m’arrêter là pour le moment. Je ne voulais pas « gaspiller » son livre sur écran, je désirais attendre la version papier pour continuer, et la savourer comme il se doit.

Je fais partie de ces gens attachés au papier pour l’éternité. Pour moi, il ne peut y avoir d’autres façons de lire qu’en tournant, cornant des pages le soir, dans mon lit, avant de m’endormir (je ne bois JAMAIS de tisanes, rassurez-vous)

J’ai donc repris « Mission Hygge » dès le début pour le terminer dans la foulée le week-end dernier, accrochée par l’expérience vécue par Chloé (l’héroïne) dans un tout petit bled du Danemark.

Ce bouquin donne des envies irrépressibles de bonheur, des envies contraires à ma nature, c’est – évidemment – bien écrit, efficace, fluide et doux comme un paquet de Chamallows englouti honteusement devant Netflix. Mais il y a aussi, ça et là, des petits bouts de Caro un peu partout. Ce qui n’a pas manqué de me ravir et de toucher, forcément, ma corde hypersensible.

Un grand bravo à ma Marie-Vermicelle pour ce livre qui permet de baisser sa garde une poignée d’heures, parce qu’« être triste n’oblige pas à être malheureux » <3

Mission Hygge – Caroline Franc, Editions First – 14,95 euros

Catégories CA VIENT DE SORTIR

17 commentaires

  1. Patty dit :

    Bravo à Caro! Je lui souhaite de cartonner avec ce bouquin que je vais aller acheter ce week-end……même si j’ai déjà une 30aine de bouquins qui n’aspirent qu’à être lus dans ma bibliothèque!!!
    Un de plus…c’est rien…je suis laaaaarge!!!

  2. DOMINIQUE dit :

    On n’en attendait pas moins de Caroline !
    Si tu aimes le sombre,le qui fait frémir, le un peu glauque, mais écrit au cordeau, tu devrais aimer Claire Castillon.

    • violette dit :

      J’ai lu deux de ses bouquins mais je n’ai pas trop accroché, en fait.

  3. Nanou dit :

    Ca m’étonne, bien qu’effectivement tes recommandations livresques soient toujours un peu sérieuses, que tu ne sois pas feel good friendly. J’aurais cru le contraire. Parce que moi qui suis #Cancer ascendant mélancolique, nostalgique voire encline à la tristounettite _surtout ces derniers temps, je savoure les livres et les feel good movies. En fait j’alterne. Pour un feel good (chick-lit de temps en temps, même pas honte) un polar ou un bouquin « de fond ». Je viens de relire Sa Majesté Des Mouches, je vais donc le coeur léger me plonger dans le livre de Caro. Et je SAIS que je radote, mais pour du sombre très bien écrit et qui « habite », lis R.J Ellory. « Seul Le Silence » pour commencer. Tu verras.

    • violette dit :

      Je suis + feel good movies que books. Disons, que j’ai horreur des bons sentiments sauf dans certains films ;-)

    • gazelle26 dit :

      Je plussois, Nanou ! Ellory c’est magistral ! Violette je te recommande chaudement Seul le silence, Papillon de nuit et Les Assassins, c’est noir et extrêmement bien écrit !!

      Pas trop fan de feel good book non plus mais j’ai bien aimé les Grimaldi par exemple. Etant une fidèle lectrice de Caro, je vais acheter son bouquin avec plaisir !

  4. laure dit :

    Et toi quand est-ce que tu sors le tien Violette ? Personnellement, ça fait au moins 10 ans que j’attends ton roman.

    • violette dit :

      Patience ! Ne dit-on pas que plus c’est long, plus c’est bon ?

  5. Franc dit :

    Tellement touchée ma Nadège, tu le sais, hein ? Drôlement fière aussi d’avoir défié ton dark side à coup de roulés à la cannelle ;-) Merci <3

  6. Les Petites M dit :

    être triste n’oblige pas à être malheureux <3 <3 <3 <3

  7. HELENE dit :

    pas trop ma tasse de thé non plus mais tu as l’air si enthousiaste ! je suis actuellement plongée -en apnée- dans LE LAMBEAU de Philippe Lançon et je le dis : c’est un chef d’œuvre. Cet homme, journaliste à Libération et à Charlie Hebdo a eu un quart du visage emporté lors de l’attaque du 7 janvier et il raconte : l’attentat, les suites terribles, sa vie à l’hôpital avec le personnel, sa vie d’avant, sa vie d’après et c’est tout simplement magnifique. Cet homme est d’une érudition incroyable, tout en finesse, sans haine, sans pathos, sans plainte. J’ai pleuré souvent, ri quelquefois, réfléchi beaucoup, ce livre est plein d’humanité et incontestablement ce que j’ai lu de plus fort et de plus beau cette année.

    • violette dit :

      J’ai lu exactement la même chose à plusieurs reprises au sujet du Lambeau. Tu ne fais que conforter mon envie. C’est le prochain sur ma to read list.

    • Anne-So dit :

      Je veux absolument le lire aussi! Il est déjà sur ma Kobo.

  8. Ah mince alors ! J’adore le blog de Caroline, le premier que j’ai lu, elle avait dû publier 4 fois, et je ne l’ai jamais lâché. Mais je n’avais pas prévu de lire son livre exactement pour les raisons que tu donnes par rapport aux feel good books (moi aussi je lis sur papier exclusivement, by the way), ce qui ne m’empêchait pas d’admirer la performance, de m’émouvoir de l’aventure, de souhaiter pour elle que ça marche…
    Mais là du coup… après ce que tu dis… Je vais devoir l’acheter !!

  9. et de trois dit :

    Je l’ai englouti samedi dernier au soleil à la campagne.
    Un pur moment de bonheur !!

    Et je le recommande vivement.

    Et puis cette phrase « être triste n’oblige pas à être malheureux » est un mantra fabuleux.

  10. Zout dit :

    Ben moi c’est grave ma cam! Du coup j’engloutis tous les Ginnie, les Agnès Ledig et je me suis jetée sur celui de Caro mais je ne l’ai pas encore commencé, parce que je sais que quand je l’aurai fini je serai trop dégoutée. Je vais le lire ce week-end allez!

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.