Lisons !

    

Comme l’été est une période propice à la lecture, et pas seulement sur une serviette pleine de grains de sable, j’ai pensé faire un récap’ de mes lectures de l’année, aimées ou non.

Je n’ai jamais trop compris pourquoi, dans les féminins, les sélections de livres de plage étaient souvent axées sur des bluettes dégoulinantes de bons sentiments, du Musso, du Mary Higgins Clark ou des niaiseries (je schématise, mais voyez l’idée). Je ne vois pas pourquoi notre cerveau tournerait au ralenti, sous prétexte qu’on zone en maillot de bain. Au contraire, les vacances sont l’occasion de courir après plein de jolies pages qu’on aurait ratées dans l’année.

Le lambeau, Philippe Lançon

Je suis en train de lire en ce moment le témoignage de Philippe Lançon, rescapé de l’attentat à Charlie Hebdo. C’est poignant, dur, éprouvant, sans pathos et terriblement bien écrit. Je ne l’ai pas encore terminé, mais je sais depuis les toutes premières pages que c’est un GRAND livre. Écrit par un GRAND homme.

Les Loyautés, Delphine de Vigan

Je me suis pris une grosse claque avec ce roman, qui reste pour moi le meilleur de Delphine de Vigan, même si il n’a pas emporté l’unanimité de la critique. Il a eu un écho particulier, étant moi-même mère d’une adolescente. Et mère d’une enfant trimballée entre deux foyers depuis l’enfance. Ma critique ici.

Point Cardinal, Léonor de Recondo

J’ai découvert l’auteure grâce à ce roman un peu particulier, l’hiver dernier. L’histoire d’un père de famille tranquille qui deviendra femme, un petit bijou d’humanité. Ma critique ici.

Amours, Léonor de Recondo

Grâce à vos conseils – souvent avisés – et sitôt après avoir terminé Point Cardinal, j’ai acheté Amours. J’avoue, l’illustration de la couverture et le résumé m’ont fait un peu peur, mais j’ai bien fait de passer outre. J’ai lu d’une traite cette passionnante histoire d’amour entre deux femmes, vivant dans une maison bourgeoise au début du XXème siècle, dont les portraits sont dressés de façon lumineuse par l’auteure. Ça n’est ni cucul, ni convenu. Vous aurez du mal à le lâcher !

Fugitive parce que reine, Violette Huisman

J’avoue, j’ai arrêté ma lecture après 100 pages qui n’ont pas réussi à m’embarquer. Pourtant, on ne m’avait dit que du bien de ce premier roman, qui raconte l’amour inconditionnel liant une mère à ses deux filles, malgré ses fêlures et sa folie. J’ai trouvé que l’auteure prenait trop de temps pour entrer dans le vif du sujet mais, comme on dit toujours qu’il faut laisser sa chance au produit, j’y retournerai durant l’été.

Une chance folle, Anne Godard

Un roman court et dur, qui relate l’histoire de Magda, brûlée grièvement dans son enfance et de sa mère, qui la soignera des années durant, tout en lui disant qu’elle « a une chance folle ». Un roman sur tous les maux de l’enfance et sur les mots des adultes qui peuvent, parfois, résonner toute une vie. Ma critique ici

Quatre murs et un toit, Camille Anseaume

Le troisième livre de ma copine Camille est tendre, élégant, sensible et drôle. Un dernier au-revoir à la maison de son enfance qui ne peut laisser personne insensible, tant sa plume est douce et nostalgique. Ma critique ici.

L’Attrape-Coeurs, J.D. Salinger

J’ai relu L’Attrape-Coeurs pendant mes vacances en Tunisie ; quelqu’un l’avait oublié dans le tiroir de ma table de nuit. Je ne me souvenais plus à quel point ce livre était bouleversant (ou alors je ne l’avais pas lu au bon moment).
« Les filles c’est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu’elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d’elles.« 

Mission Hygge, Caroline Franc

Le doux roman de Caro, pour un moment feel good oui, mais intelligent et surtout pas gnangnan. Ma critique ici.

C’est moi, Marion Guillot

Petit bijou que ce court roman qui raconte la dérive d’un couple qui s’ennuie, jusqu’au petit grain de sable qui fera tout dérailler. L’écriture est sobre, dépouillée et cynique, et l’intrigue très efficace. J’ai beaucoup aimé.

Et voilà, bonne semaine les amis !

Catégories CA VIENT DE SORTIR

34 commentaires

  1. Nanou dit :

    De ta liste, j’ai pour l’instant lu, et sur tes conseils, « Une Chance Folle » dans lequel je n’ai pas vraiment réussi à entrer. Pas mal, mais pas l’étincelle. Et, mais c’est un immense ET, « L’Attrape-Coeurs », pour moi le livre de chevet absolu, lu et relu tellement de fois que je ne les compte plus, et pourtant je déteste relire. C’est simple, tout me touche, tout me parle dans ce livre. Et je suis depuis le première fois un petit peu amoureuse de Holden, je crois. Aussi, pour la énième fois je te conseille LE meilleur roman + ou – policier mais tellement plus, que j’aie jamais lu: « Seul Le Silence » de R.J Ellory. Tu ne peux pas être déçue. Promis.

    • Madame H dit :

      complètement d’accord avec toi Nanou concernant l’attrape-cœurs, je suis amoureuse de Holden depuis toujours, et j’ai eu le bonheur de voir mon fils der 17 ans, qui ne lit jamais autre chose que des mangas (de qualité certes, mais tout de même), cet enfant à qui j’ai toujours trouvé des ressemblances avec Holden, lire l’attrape-cœurs sur mes conseils cet hiver … après l’avoir dévoré, il m’a juste dit « il est cool Holden Caufield, j’adore ce mec ! », ce qui ne figurera pas dans les annales de la critique littéraire certes (bon, ça va on n’est pas au masque et la plume non plus !!) , mais m’a remplie de félicité !

    • violette dit :

      Je l’avais lu quand j’étais jeune, trop, encore plus jeune que maintenant je veux dire, et j’étais passée à côté. What a chef-d’oeuvre <3

  2. HeLN dit :

    Hello Violette ! Merci pour ta liste, j’en ai lu quelques uns je vais compléter !
    Et je ne peux QUE recommander les 3 Luca Di Fulvio : le Gang des rêves, les Enfants de Venise et le Soleil des rebelles. Ils sont magistraux et parfaits pour l’été, parce qu’une fois ouverts, on ne peut plus les lâcher. Ce ne sont pas des suites, donc à lire dans l’ordre ou le désordre.
    Bises

  3. Nathalie dit :

    Bonjour Violette, j’ai adoré les déraisons de Odile d’Oultremont et les deux romans de Valérie Perrin, surtout son premier (que je ne sais pas comment je l’ai loupé à la sortie (si en fait, je sais, je n’aime pas la couv’) « les oubliés du dimanche ».

    J’aurais bien aimé trouver des auteurs indépendants dans ta liste. Ok, je fais un peu d’auto promotion, mais auto édition n’est pas systématiquement synonyme de mumporn, fantasy ou livre mal écrit (enfin, pas toujours). C’est terriblement difficile de tirer son épingle du jeu, un livre auto édité ne vit que grâce au bouche à oreille ou grâce aux traces que les lecteurs laissent sur amazon ou babélio, alors j’en profite (mais si tu veux tu peux deleter mon comm). Belle journée à toutes et oui, lisez (aussi les indés)

    • violette dit :

      Bonjour Nathalie, si il n’y a pas d’auteurs indépendants dans cette petite liste ça n’est pas par mépris ou que sais-je, c’est simplement que je n’ai pas lu de livres auto-édités cette année.

    • Nathalie dit :

      Oh je ne pensais pas du tout à du mépris de ta part, je suis désolée que tu aies eu cette impression.
      (et si tu veux le lire, je te l’enverrais avec grand plaisir.)

    • violette dit :

      Non, non, je ne l’ai pas mal pris, c’est compliqué l’écrit, je sais bien. Ça résonnait juste comme des reproches à la première lecture ;)

  4. Armelle dit :

    Dans les bouquins que j’ai lus depuis septembre, je te recommande particulièrement Ma Reine de Jean-Baptiste Andreas, un court roman très poétique, je pense que tu aimeras, Fief de David Lopez (qui vient d’obtenir le prix France Inter, et l’auteur est d’une gentillesse et d’une simplicité à craquer) et Suite française d’Irène Némirovsky. Sur la thématique de l’adolescence, je te conseille Danser d’Astrid Eliard ou le roman jeunesse Verte de Marie Desplechin. Mais ta sélection d’été doit déjà être faite, non?

    • violette dit :

      Merci beaucoup pour ces recommandations, Armelle ! Non ma sélection d’été n’est pas terminée ;-)

  5. On est raccord sur notre article du jour (et Leonor de Recondo, mille fois oui !!!!!)

  6. Melisse dit :

    Bonjour Violette, bonjour à tous,

    J’ai des piles de livres à lire qui s’écroulent… dont 2-3 de ceux que toi ou tes lectrices ont cité. Souci d’agenda avec grand bébé (22 mois) et le reste de la vie. Et j’aime beaucoup tes conseils/critiques et ceux des copines.
    Du coup : est-ce que cela te serait possible, s’il te plaît, de rajouter une catégorie « livres » dans le cadre à droite qui permet de se remplonger dans les archives par thème ?

    Bonne journée tout le monde

  7. Mag dit :

    Quelques tentants ! Je dois justement encore faire une selection pour mes vacances d’août. J’ai acheté celui de Caro mais j’ai peur de le commencer, j’ai peur d’être déçue étant donné que j’adore sa « plume blog ». C’est con hein ? Mais je peux pas le laisser tout seul dans un coin (comme Bébé quoi).

  8. Cec dit :

    Oh ça c est cool, moi qui essaie de me remettre à lire :) vu les finances, je note l attrapé cœur, et je vais faire un tour de tes anciens billets livres pour pouvoir acheter des poches !

  9. christine dit :

    Merci pour ces conseils ! Mais toi, Violette, ton livre, quand sort-il ? Tu n’en parles jamais mais il me semble avoir vu passer une photo sur IG, un manuscrit « enfin » terminé. J’ai rêvé ?

    • violette dit :

      Non tu n’as pas rêvé, mais je ne vends jamais la peau de l’ours avant tu sais quoi ;)

  10. Camille dit :

    J’ai adoré Les Loyautés (mais je suis une petite fan inconditionnelle de Delphine de Vigan, alors bon, ce n’est pas très étonnant) et les deux de Léonor de Recondo dont tu parles ont été des beaux coups de coeur aussi.
    Si jamais, je te conseille de lire La petite fille de monsieur Linh, qui m’a absolument bouleversée (j’ai fini la lecture en sanglotant et en me mouchant dans mes draps à 2heures du mat’)(mon échelle de valeur). Et sur tes conseils, j’ai lu Un tout petit rien de Camille Anseaume, que j’avais mille fois adoré, je vais me jeter sur son dernier, donc.
    (et bel été, tiens.)

    • violette dit :

      Lis son deuxième avant, « Ta façon d’être au monde ». C’est mon préféré <3 Et je note ton conseil lecture, j'ai l'impression, depuis plus de 10 ans, qu'on a la même sensibilité. Bel été à toi aussi !

  11. Les Petites M dit :

    Oh tu m’as donné envie de relire Salinger!!!
    Sinon, je confirme pour les autres <3
    Merci!
    Marion

  12. Val Lao sur la Colline dit :

    Oh c’est drôle, j’ai commencé Amours aujourd’hui sur une plage sans grains de sable. J’en suis déjà à la page 95, c’est dire si j’aime !
    Merci pour tes autres conseils, je note.

  13. Freg dit :

    Merci pour tous les conseils précieux pour l’été.
    Le lambeau quel livre !

  14. et de trois dit :

    « L’attrape cœur », je l’ai lu, je l’ai aimé. Il faut que je le relise.
    Et tu fais bien de me rappeler d’acheter « quatre murs et un toit » que j’avais bien noté au moment de ta critique.
    Quant à De Vigan c’est pas faute d’avoir essayer à plusieurs reprises, mais ce n’est vraiment pas une auteur qui me plait.

    Il y en a un que j’ai lu récemment (un peu après tout le monde il est vrai) c’est « En attendant Bojangles » ohlalalala quel livre !

    • Athéna dit :

      Justement l’été on a du temps pour lire et ne pas morceler le bouquin, ce qui peut être compliqué. Alors vive les histoires intelligentes !

  15. ODLE dit :

    Je confirme SEUL LE SILENCE nommé par Nanou. Et en majuscules. Parce que je ne le conseille qu’aux gens hautement valables. De toute façon les autres gens, je leur parle pas. (Ils sont trop dégoûtés.)

  16. ODLE dit :

    Et John Irving ? Haaaa.

    • Nanou dit :

      C’est TOI, ODLE, mon mentor, qui me conseilla (passé simple!), m’orienta (encore!) vers R.J. Et je t’en remercie. Amen.

  17. cash cash dit :

    Et bien, il faut croire que cette année j’en avais soupé des autofictions ainsi que des romans pleins de descriptions, parce j’ai plongé l’été dernier dans « Les trois mousquetaires » et après leur avoir consacré 9 mois, j’ai enchaîné avec « 20 ans après » qui est la suite, et que je n’ai pas encore fini.
    Ca paraît peu sur un an, mais comme c’est 900 pages à chaque fois, laisse-moi te dire que j’ai un peu l’impression d’arriver au sommet de l’Everest ^^.
    (En vrai, l’Everest c’était il y a dix ans avec Moby Dick, mais bon, tu vois l’idée.)

    Fan absolue de Delphine de Vigan depuis « Rien ne s’oppose à la nuit », j’ai fait une entorse aux mousquetaires pour lire « Les jolis garçons », emprunté à la bibliothèque. Ce sont des nouvelles (3). Je ne sais pas comment le dire autrement (pardon my french) mais cette meuf écrit de l’or! Je lirais « Les loyautés », c’est sûr.

    Pour « L’attrape-coeur », j’ai eu la même expérience que toi: lu à 20 ans, je l’avais beaucoup aimé, mais sans en apprécier le goût doux amer de la seconde lecture, 20 ans après… (on y revient ;)

    Bises !

  18. bobette dit :

    « Les loyautés »: magnifique. Je suis maman d’un ado aussi mais c’est le personnage de la prof qui m’a bouleversée également. Elle SAIT et personne ne voit…

  19. jicky dit :

    cette histoire de lire des bluettes en maillot, cela part surtout du principe (confirmé par les magazines dits féminins, un comble!) que la femme est ENCORE PLUS CONNE en maillot…(déjà qu’elle ne lit QUE du Musso ou du Levy…). Totalement débile, et d’ailleurs, pour moi, lire du Guillaume Musso, c’est kif kif bourricot avec lire la collection Harlequin ou du roman photo sans photo… Donc vive Flaubert, Christian Bobin, Edouard Louis, ou Simon Liberati et j’en passe et des pas niais… (Merci aux magazines féminins de se mettre à jour: en 2018, une femme ça lit (vraiment) et ça ne devient pas encore plus conne en maillot….

    • DOMINIQUE dit :

      Nous avons surtout la chance de pouvoir lire ce que l’on veut, du Musso ou du Proust, en toute liberté. Alors, le principal c’est de prendre du plaisir, même si c’est du Harlequin.

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.