(parenthèse)

    

etangs de corot 3

Salut les jeunes. Je viens de vivre une parenthèse enchantée au beau milieu de la semaine : partir en week-end le mercredi juste avant un vrai grand week-end (Pascal), n’est-ce pas là l’essence de la vie ? Mais si l’existence n’était faite que de week-ends, comment les apprécier vu qu’il n’y aurait plus de jours ouvrés, HEIN ?

Bon, je vous laisse réfléchir à tout ça calmement, pendant que je continue mon récit. Les Etangs de Corot m’ont proposé de suspendre mon temps au sein de cet établissement à la quiétude absolue, situé à Ville d’Avray à 20 mn de Paris. J’ai donc posé mon sac, mercredi en fin d’après-midi, dans cette jolie suite au charme suranné.

Pas de toge dans la salle de bains pour accompagner le raisin, mais toujours ce fidèle peignoir blanc qui, dès qu’il apparaît devant mes yeux, me fait irrémédiablement penser à la déroute de ce pauvre DSK. On est vraiment peu de choses.
Mais comme je dis toujours que « Sitôt sac posé, gosier asséché », je me suis dirigée vers le bar de l’hôtel où Kevin, le barman chou de l’établissement, m’a fait tester plein de cocktails de sa création (je soupçonne Kevin de m’avoir reconnue et d’avoir essayé de m’enivrer pour réussir à séduire une star)(on ne le saura jamais, je suis incorruptible).

etangs de corot 2

etangs de corot 4

etangs de corot 5

etangs de corot 6

etangs de corot 7

Après cet interlude joyeux mais néanmoins alcoolisé, on a dîné à « Le Corot » (j’ai voulu écrire au Corot parce que à le Corot ça fait bizarre, mais du coup ce n’était pas le nom exact du restaurant alors je vous avoue que le doute m’habite encore à l’heure où je publie – les soucis éditoriaux auront ma peau), le restaurant récemment étoilé dirigé par le Chef Rémi Chambard, un jeunot qui maîtrise et revisite les produits de saison de façon magistrale.

Vous le savez, je suis Cancer, et c’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers les produits de la mer : Homard bleu et Saint-Pierre (mon poisson préféré). Et puis, pour terminer, du dessert tout chocolaté (je suis ascendant Lion, option cellulite). On ajoute à ça une super carte de vins et un accueil chaleureux, et on peut donc aisément conclure qu’il l’a pas volée son étoile, le Rémi.

etangs de corot 9

restaurant le corot

etangs de corot 8

etangs de corot 10

etangs de corot 12

etangs de corot 13

Le lendemain matin, après un petit-déjeuner gargantuesque – oui oui, appelez-moi Bouboule -, j’ai enfilé mon maillot pour me rendre au Spa Caudalie, entièrement dédié à la vinothérapie et sis au sein de l’établissement. J’avais déjà eu l’occasion de le tester il y a quelques années le temps d’un massage corporel, j’ai donc opté pour deux choses différentes histoire de varier les plaisirs.

D’abord un soin du visage d’une heure avec des produits de la gamme Polyphenol C15 (j’utilise le sérum, souvenez-vous) qui m’a fait partir tellement loin que j’ai bien cru ne jamais revenir (je plaisante, je suis là !). Et c’est ainsi que, le visage tout repulpé, j’ai pu envisager ce moment d’extase que représentent 50 mn de réflexologie plantaire…
A propos de ce sujet pédestre, je suis un peu plus partagée que ce que je pensais en 2013, je dirais « égalité » désormais (Caro m’avait outée à la fin de ce billet, je n’en dis pas plus ici, je suis lue par les petits chanteurs à la croix de bois…).

breakfast

etangs de corot

etangs de corot 15

Voilà. Un grand merci aux étangs de Corot et à Caudalie pour ces merveilleux moments. Un grand merci à vous de m’avoir lue jusqu’au bout – si, j’y tiens, c’est un pavé. Je vous souhaite un très bon long week-end de Pâques et vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour de la moderie. Ça nous reposera.

Catégories PLACE TO BE

19 commentaires

  1. Edith dit :

    Et moi à minuit 8, je te dis « jalousie ».
    Et puis tu sais quoi, je n’ai pas compris l’histoire des petits chanteurs à la croix de bois… On va mettre cela sur le compte de la fatigue hein.
    Moi ce WE ce sera Baie de Somme & Etretat… sous la pluie visiblement.
    Bises & Bon WE Violette.

    • violette dit :

      En fait, il faut vraiment lire la fin de l’article de Caro pour comprendre, sinon c’est vrai que ce n’est pas gagné !
      Bon week-end Edith (si, il va faire beau dimanche et lundi) !

    • Edith dit :

      « C’est mieux que baiser » ?!

    • violette dit :

      (oui c’est ça)

  2. Ah la réflexologie plantaire… le pied absolu (hinhin). Je ne suis jamais loin de me pâmer lorsque j’en reçois un… Et ici, les nails spa coréens où on peut s’en voir prodiguer, c’est à tous les coins de rue. Pour 15 dollars de l’heure. Bon peut-être pas dans un cadre aussi chic que les Etangs de Corot. Et avec 15 personnes autour de toi qui te regardent te pâmer. Mais bon.

    • violette dit :

      Je vous envie tellement, à NY, avec toutes ces manucures et ces massages à tous les coins de rue pour rien du tout. Pourquoi on n’a pas ça nous, HEIN ?

  3. soniachocolat dit :

    Ha ha ha « ascendant lion option cellulite » : tu m’as tuée! Commencer par tester les cocktails et finir par la réflexologie plantaire, ou comment prendre soin de soi de la tête aux pieds! Et le maillot de bain il vient d’où s’il vous plaît madame?

  4. HeLN dit :

    Salut Violette,
    Point de rancune entre nous I hope ;-) !
    Ces photos font GRAVE envie, entre le spa et le petit déj, au lit en plus!… LA CHAAAAANCE comme dirait ma fille.
    La réflexologie plantaire (celle-là même qui a valu des ennuis sévères à G Tron?) n’est pas pour moi en revanche, je ne supporte pas qu’on me touche les pieds (encore moins la plante des pieds, frissons d’horreur !)
    Excellent week-end!
    Bises

    • violette dit :

      Ah mais ZÉRO rancune je le jure !! On a le droit d’émettre des opinions ici, et ça ne changera pas !
      Georges Tron, je crois que c’est la personnalité politique qui me donne le plus envie de vomir (à part la famille Le Pen, bien sûr). Quand je pense qu’il ose pérorer dans les médias en ce moment, en toute impunité, POUAH !

      Bon week-end à toi aussi et bises !!

    • HeLN dit :

      OUF je vais pouvoir partir (à Londres !!) en we le cœur léger :-)

      (J’ai eu la même réflexion au sujet de Tron la semaine dernière, je ne comprends pas comment il peut encore faire partie du paysage politique…)

  5. Lise dit :

    OMG … elle est quand même dure ta vie ma pauvre Violette! J’espère que tu touches une prime de risque quand même (je sais pas si tu réalises tout ce que tu as frôlé là : le coma éthylique, l’allergie aux crustacés, l’hyperglycémie diabétique, la mort par soin du visage qui te fait chercher le bout du tunnel …)

    Tu sais, pour une prochaine fois, je suis prête à me sacrifier à ta place ! Oui je sais, ma bonté et mon altruisme me perdront …

    Bon weekend Pascal (et profites-en pour te reposer cette fois!) muchos besos chicca

  6. Quoi en week end un mercredi soir arghhh… Finalement je vais te plaindre s’il pleut sur Panam (cf IG)!!! J’avais jamais pensé à comparer réflexologie plantaire et s… Mais c’est vrai qu’il peut y avoir match :D..
    Sinon moi c’est gémeau (dualité, sournois ;-)) mais ascendant cellulite aussi que d points communs hihihi
    Bises
    http://aubonheurdesdames-leblog.fr

  7. (made in)Faro dit :

    « À Le Corot » me fait évidemment penser au sketch des Nuls « Faites confiance à Le Chat ».
    C’est vrai que ça fait bizarre mais c’est comme ça :)

    Belles photos, ça donne envie d’aller se ressourcer dans cet endroit très chaleureux !
    Bises et bon weekend Violette !

    Manon

  8. Val Làô sur la Colline dit :

    J’adore les week-end de la semaine… là je suis en pleine série du 3 × 4, ça devrait toujours être comme ça : 4 jours de boulot, 4 jours de pause, 4 jours de boulot… alors évidemment, s’il y a du massage au milieu…

  9. Tan dit :

    « on a dîné au restaurant Le Corot, établissement récemment étoilé… »
    Ne me remercie pas, je suis la réécriture.
    Et accessoirement la faim, l’envie, voire la jalousie (un peu).
    Paillettes et chocolat pour Pâques !

    • Belon dit :

      @Tan : Oui, jolie tournure, ou sinon tout simplement : au « Corot ». Mais sûrement pas à « Le Corot », arrgh !!

  10. wilfing machine dit :

    La déco de la chambre me parle pas du tout (les rideaux à fleurs, la tapisserie motifs “nouille”, la lampe, tout ça), en revanche, le dîner j’en salive d’envie, ça a l’air dément ! Je crois que je veux être blogueuse quand je serai grande.
    Bon week-end Pascal ! euh… Violette je veux dire (ahahah je suis d’un spirituel aujoud’hui…)

    ps : mes souvenirs lointains de correctrice me disent que concernant les noms de compagnie, la contraction de l’article suit les règles habituelles de la langue française : on dirait donc bien “on a dîné au Corot” et non pas “à Le Corot” (par exemple, on dit “au Bon Marché” et non “à Le Bon Marché”).
    (je m’en serais voulue que tu restes habitée par le doute plus longtemps)

  11. Le pavé, comme dans la mare ? C’était pas un étang ?
    (pardon, je cherche toujours trop les jeux de mots dans tes billets)

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.