Le stage

    

Début janvier, la descendance a fait son stage de 4ème (dans son collège ils font un stage d’observation en entreprise en 4ème ET en 3ème, ne me demandez pas pourquoi)(comment ça j’ai pas demandé non plus ?). Elle l’a fait à Paris, chez Skyrock, et autant vous dire que niveau points de popularité et effet wahou dans son entourage, elle a tout explosé.

Han tu vas voir Jul / Han tu vas parler dans la radio / Han tu vas déjeuner avec Orelsan / Han mais t’as couché avec qui ? (c’est pas moi c’est ma mère)(<=on peut encore déconner ou bien ?)

Bref, le lundi 8 janvier au petit matin, alors que France Gall nous avait quittés la veille et que j’avais la tête encore pleine de Déclarations et de Babacar, nous voilà parties toutes les deux sur le chemin de l’entreprise. Ça m’a fait tout drôle, moi qui passe en général mes matinées en pyjama à glander devant mon ordi. Ça m’a surtout fait tout drôle d’accompagner la descendance ailleurs que dans un établissement scolaire. Mais on ne va pas s’étendre là-dessus, vous, moi, nous autres savons que le temps file implacablement, et que nos enfants nous le rappelle chaque jour (heureusement y’a le Botox).

Je sentais chez elle un peu de stress, beaucoup d’excitation et une certaine joie à gambader dans les rues de Paris le matin, à l’heure des camions-poubelles. Curieusement, elle n’avait aucune honte ni gêne à être accompagnée de sa mère, on était à la limite du « Air hand to hand », et ça nous a assises dans une sorte de bulle dans laquelle plein de sentiments positifs se sont entremêlés : de la connivence, de la bienveillance, de l’humour, des confidences, de l’amour sans aucun polluants. Une bulle hors du temps, hors de l’internat, hors de tout… qui ne nous a pas quittées de toute la semaine.

Ce lundi 8 janvier, je lui avais dit que je viendrai déjeuner avec elle – je n’ai jamais autant marché que cette semaine-là, parce que Skyrock est à 20 petites minutes à pied de chez moi ; l’appli qui calcule les pas dans l’Iphone a failli rendre l’âme – et que à nous l’extra ball des brochettes boeuf/fromage !

A 12h17, j’ai reçu un sms…

Je vous avoue que j’ai eu du mal à garder mon sérieux au début, mais en y réfléchissant deux secondes je me suis dit Évidemment, il n’y a pas de sonnerie qui vient annoncer la fin des cours et du calvaire n’est-ce point ?

Voilà donc c’était une super semaine. Une semaine pendant laquelle la descendance a encore fait un pas en avant vers le monde adulte, mais aussi une semaine pendant laquelle elle a assumé ce statut d’enfant « cadré » sans rébellion, avec un plaisir non dissimulé. Elle n’a ni vu Jul ni déjeuné avec Orelsan. En revanche on a enquillé les brochettes boeuf/fromage je vous raconte même pas…

Catégories CYCLAMEN'S SHOW

32 commentaires

  1. Nanou dit :

    Mais quel bol (copyright Béâââ Les visiteurs (shuma) de faire un stage à la radio! Ca m’ouvre plein d’horizons pour le prochain de fille cadette (1 mois en fin d’année scolaire). Elle aussi a eu des stages en 4eme et en 3eme, et là elle sort à peine d’un mois pour son Bac Pro (1ere). Je trouve que c’est très bien ces stages, et pas seulement pour faire découvrir le monde du travail aux gamins. Ma Maureen a une sévère phobie scolaire qui peut l’empêcher de se rendre au lycée, mais elle a toujours été hyper à l’aise en stage(s). Sortir du bahut, vivre temporairement une vie d’adulte et avoir ensuite plein de trucs à raconter ne peut qu’être enrichissant.

    • violette dit :

      C’est clair, je trouve ça top ces stages de découverte au collège. Moi ça n’existait pas (pourtant je suis si jeune, je ne comprends pas) et c’est dommage, c’est une vraie ouverture sur le « vrai » monde.

  2. Anne dit :

    J’avoue, je n’ai jamais bossé en entreprise, je ne m’étais pas posée la question (critique, en effet) du déjeuner!

  3. haha, c’est trop mignon l’histoire du déjeuner! Je me souviens très bien de mon stage de 4ème a la rédaction de Sud Ouest a Bayonne. ..j’étais tellement fière quand mon premier micro papier a été publié! Bonne journée!

  4. Zout dit :

    Les stages du collège peuvent déterminer ton avenir professionnel un peu nan? Moi j’avais fait mon stage au Courrier Picard (un peu la classe aussi dans ma ville de province) parce que je voulais trop être Loïs de Superman et je me voyais déjà mener des enquêtes (et me taper Clarck Kent en parallèle..) et j’ai assisté à un procès d’assises assez trashou et ça a changé ma vie! Après ça le droit m’a passionné <3 ce sont de belles expériences et si elles peuvent être partagées avec toi c'est encore plus génial. Des bisous <3

    • violette dit :

      Je ne sais pas trop si ça peut déterminer ton avenir pro parce que c’est quand même beaucoup « d’observations » et concrètement ils ne font pas grand chose de délirant non ? La classe le courrier Picard ;)

  5. Adorable ! Et drôle, le SMS !
    T’inquiète, ça, ça dure, et des premières fois déconcertantes, elle en aura encore plein. Mes grandes étudiantes de 17 (ah oui, 18 bientôt ! faut que je m’y fasse) et 20 ans, chacune dans son appart’, continuent de loin en loin à m’envoyer des messages de cette teneur ou presque :)
    On rit, on rit, avec leur papa, mais c’est de tendresse…

    • violette dit :

      Ah j’adore si ça dure, tu me mets le baume au coeur Val !

    • Nanou dit :

      Je m’immisce, mais c’est pour un peu plus de baume. l’autre matin ma « petite » grande de 17 ans partait donc dès potron-minet à son stage. En me réveillant j’avais un SMS (oui, j’éteins mon téléphone la nuit!):  » je suis venue de faire un bisou sur la menotte. Mais tu dormais comme une petite marmotte. a toute, je t’aime ». Ooooooooh <3

  6. C’est beaucoup trop mignon – et c’est bon de voir nos oisillons à peine tombés du nid prendre un peu d’indépendance, puis revenir vers nous, quand même.

    Le stage a TV Sud ( ouaip, la classe internationale, est déjà loin pour mon pioupiou ). Je me suis pris une grosse claque assise à l’arrière dans la voiture du moniteur d’auto-école ce week-end. T’en fais pas Violette, tu n’en a pas fini de rigoler avec ton poussin – je crois que l’auto-école, c’est quand même un peu fait pour ça, côté parents.

    • violette dit :

      Enfin si ça se trouve elle ne voudra pas apprendre à conduire ?! (tout est possible avec elle)

  7. Mag dit :

    Pffff, qu’est ce que ça me touche encore. Cette tendresse cachée derrière cet humour ou est-ce l’inverse ? Peu importe. Merci !

  8. Azylis dit :

    Je craque… Beaucoup trop mignon.
    Ceci dit, quand je vois nos petits stagiaires qui sont pourtant en post bac qui attendent timidement qu’on leur dise de partir le soir.
    Et idem le midi, ils attendent qu’on lance le mouvement pour aller déjeuner.

    C’est là qu’on essaie de se rappeler qu’il y a pas si longtemps on était à leur place et qu’on était dans nos petits souliers… Et que la sonnerie nous disait quoi faire et quand.

    • violette dit :

      Oui c’est drôle parce qu’au collège ils font bien souvent les caïds, mais là y’a plus personne !

  9. Les Petites M dit :

    Que c’est touchant! En effet un sacré pas! D’autant plus qu’elle a aimé. C’est toujours une étape de découvrir le monde l’entreprise… cette semi-liberté mais aussi ses travers.
    J’avais aimé mes jobs d’été pour cette plongée dans la vraie vie.
    Belle continuation à vous2!
    Bises
    Marion

  10. Solexine dit :

    Si j’avais été employée chez Skyrock , à 13 h moins 5 , je lui aurais dit :  » Ça va être l’heure de déjeuner , tu veux venir avec nous ? ».

    • HeLN dit :

      Oui pareil ! Il m’arrive de recevoir des stagiaires au bureau et on cale les horaires avant + on les libère pour la pause midi et le soir en leur donnant le feu vert !

  11. Anju dit :

    Très touchant ce petit sms.. J’ai toujours tendance à me dire qu’habiter à Paris n’offre pas les mêmes opportunités, exemple: ta fille, mon neveu qu’il l’a fait à l’institut d’astronomie, et ce jeune ado qui lui le faisait chez Franprix l’autre jour..même si c’est « observation » ça ouvre dans leur tête un champ des possibles.. Ou pas. En tout cas j’aurais fais partie des grandes jalouses #teamdifoul

  12. et de trois dit :

    J’adore ton regard tendre sur ta fille quoi qu’elle fasse, toujours un brin d’humour mais beaucoup de tendresse.
    Ces stages peuvent être vraiment enrichissants pour ces ado-jeunes-adultes. Notre ainée (15 ans hier !!) a fait l’année dernière en 3ème son stage dans une maison de ventes et cela l’a conforté dans son idée d’être commissaire priseur. Elle a eu des responsabilités et a vu tout l’aspect du métier. Elle a regretté que la semaine passe si vite. Bref, le genre d’expérience inoubliable. Elle se levait plus tôt que d’habitude et bizarrement cela ne l’a dérangeait pas… Mais des fois les pauvres ils se retrouvent par défaut dans une boite qui n’a rien à voir avec leurs ambitions.

    Ceci dit pour le coup de la pause, ils ne sont pas très cool chez Skyrock ils auraient pu anticiper, comme tu dis il n’y a pas de sonnerie et si jeunes ils n’osent pas.

    (Pour la « faire kiffer » dis à ta bientôt 14 ans que ma 15 ans va voir Orelsan en concert demain…)

  13. Deilema dit :

    Je les accueille en ce moment au bureau ces petits « bébés stagiaires » comme on les appelle affectueusement. Ils sont trop chous avec leurs questions naïves et leur envie de découvrir tout ce qui nous a blasé avec le temps… En revanche chez nous les parents nous les laissent pour la pause déjeuner du coup c’est nous qui sommes coincés avec eux plutôt que d’aller déjeuner avec les copains ;) Je suis sure que chez Skyrock ils ont été ravis que tu la reprennes, même brièvement, à 13 heures !

  14. helene dit :

    Trop mimi j’adore. Si ça peut te rassurer, la mienne 22 ans a encore les mêmes angoisses lors de ses jobs d’été :
    – Il y a les horaires variables mais je peux aller déjeuner quand je veux ?
    – Oui bien sûr dans le créneau prévu pour ça ni avant ni après
    – Ah… mais je dois leur dire ?
    – ?????????

    A présent, je crois comprendre pourquoi elle passe l’agrégation : pour rester à l’école et savoir qu’elle peut partir déjeuner quand ça sonne of course !

  15. coke dit :

    Ma fille a fait son stage dans une agence de presse. En rentrant le premier soir « maman, tu aurais mon passeport ? » « ouaip ? pourquoi ? » « je dois aller prendre des photos à la sortie du conseil des ministres à l’Elysée ». Et je l’ai accompagnée à l’Elysée. Et elle est rentrée toute seule, droite comme un I, avec son badge d’accréditation… Et je suis restée dehors.

  16. coke dit :

    Ma fille a fait son stage dans une agence de presse. En rentrant le premier soir « maman, tu aurais mon passeport ? » « ouaip ? pourquoi ? » « je dois aller prendre des photos à la sortie du conseil des ministres à l’Elysée ». Et je l’ai accompagnée à l’Elysée. Et elle est rentrée toute seule, droite comme un I, avec son badge d’accréditation… Et je suis restée dehors.

    • violette dit :

      Han mais la classe absolue coke !

    • coke dit :

      Pour ma fille, oui. Mon fils par contre l’a fait dans un hôpital où il a assisté, entre autres, à la coloscopie d’une patiente (sans anesthésie). Je ne comprends pas du tout pourquoi il a décidé par la suite de ne pas faire médecine :)

  17. sigaellesi dit :

    oh ce sms,à garder hein !!!!! si touchant et tes mots à toi pour décrire ses passages, étapes dans sa vie. Merci :)

  18. Mélisse dit :

    Et là je peux aller déjeuner ?

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.