La chouette

    

une chouette dans la maison

L’autre soir, tout d’un coup, on a entendu des bruits dans la chambre des enfants en Normandie. Au début je n’ai pas relevé. Si vous devez faire attention à toutes les étrangetés de la vie à la campagne, vous finissez comme une héroïne de Scream, à gueuler comme un putois, les yeux exorbités d’effroi, au moindre bruit suspect ou à l’apparition d’une araignée à deux centimètres de votre tête.

Depuis plusieurs mois, je prends sur moi, même si depuis que j’ai découvert deux énormes araignées dans mon placard à fringues, je scrute chaque culotte pendant de longues minutes avant de l’enfiler, des fois qu’un spécimen velu se cacherait dans la couture et vienne à grimper dans mon anatomie (je préfère même pas y penser sinon je fais un malaise arachnophobe, je vous préviens).

Donc l’autre soir on entend des bruits et personne ne bronche. Au bout d’un quart d’heure, je dis quand même à l’amoureux Mais y’a quand même des bruits dans la chambre non ? Il répond que Oui y’a bien des bruits bizarres et un peu étouffés et qu’il va voir de quel bois il se chauffe (on a une cheminée).
Et puis, c’est là que de l’intérieur de la chambre il me crie : C’est rien, c’est une chouette !
Comment ça une chouette, je demande, une chouette genre hibou ?
Oui, oui, il me crie, viens-voir comme elle est mignonne (?,!!!%) !

A mon tour je crie que même pas en rêve je viens voir la chouette, imagine qu’elle s’envole vers moi et se coince dans mes cheveux quand j’ouvre la porte (je confonds avec la chauve-souris j’imagine, mais à ce moment-là, j’étais en stress pré-traumatique, pardonnez-moi) !
L’amoureux dit alors un truc comme Ah merde, elle vient de se cacher derrière un lit ça va être chaud de l’attraper, je vais chercher mes gants de jardinage (on a une cheminée ET des rosiers).

A ce moment-là, je n’avais toujours pas vu la chouette.

L’amoureux remonte avec ses gants de jardinage enfilés (on dirait un apiculteur des mains)(mais on n’a pas de ruche), entre à nouveau dans la chambre et me crie Ohhhh viens-voir, elle est assise sur le lit, elle est vraiment TROP mignonne. J’entends alors qu’il enlève ses gants de jardinage et puis le bruit de l’appareil-photo de l’iphone (plusieurs fois)(comment je te l’ai trop converti à partager sa vie sur les réseaux sociaux, c’est effrayant).
Finalement, j’entre dans la chambre et je vois ma chouette (enfin « ma » façon de parler, on n’a pas encore rempli le formulaire d’adoption) entre les mains gantés de l’amoureux, avec ses grosses pattes crochues (photo par ici, interdite aux moins de 18 ans et aux cardiaques).
Je manque défaillir tellement je trouve ça gros cette connerie, et je referme la porte le coeur battant.

Ensuite, tout va très vite. L’amoureux ouvre la fenêtre, pose la chouette sur le rebord, et hop cette dernière s’envole dans le ciel noir de la Normandie, rejoindre son papa hibou, ou bien ses petits frères chouets (?).

Comme quoi l’amour triomphe toujours.

Catégories JE SAIS PAS

32 commentaires

  1. MarieG dit :

    Magnifique chouette, elle a probablement eu plus peur que toi ! Bien brave ton amoureux, et logique: les gants, une photo, et remettre la chouette égarée sans délai à l’air libre, voilà un homme qui a la tête sur les épaules. Tu l’as bien choisi.
    Ce qui me rappelle un truc rigolo: un matin, alors que je travaillais dans la partie ancienne de ma ville, où il y a des chauve-souris, je constate en entrant dans mon bureau qu’une espèce de sculpture était accrochée au mur, alors que je ne me souvenais pas y avoir mis qqch.
    Après examen, le truc s’est avéré être une chauve-souris, bien accrochée au mur (légèrement crépi) et plongée dans un profond sommeil. Nous avons passé toute la journée ensemble, elle dormant, moi travaillant (enfin, manière de parler, j’étais fonctionnaire à l’époque). Lorsque la nuit a commencé à tomber, j’ai ouvert la fenêtre du bureau, elle s’est doucement réveillée et a fini par s’envoler, même pas effrayée d’avoir passé la journée dans un bureau.
    Elle était en fait rentrée le matin tôt, lorsque les nettoyeurs passaient dans les bureaux et ouvraient les fenêtres pour aérer, et s’était installée.
    Sans gêne, mais c’était charmant de la côtoyer toute une journée.
    Belle nuit

  2. C’est carrément chouette ! (désolée)
    Mais du coup, allez-vous laisser la fenêtre entrouverte pour lui laisser une chance de revenir signer d’un coupe de griffe le papier d’adoption ?

    Pendant des années, à chaque week-end passé dans la campanule familiale de mon cher et tendre, j’entendais des courses effrénées juste au dessus de ma tête – littéralement. Plafond bas, haut lit ancien et physique belge me laissaient entendre chaque coup de griffes de nos athlètes poilus. D’après l’homme, ce ne pouvaient être des rats, puisqu’à la campagne on les appelle surmulots. Rassurant, merci !

  3. DOMINIQUE dit :

    Oh, c’est trop bien, tu parles que je n’aurais pas eu peur (je vis en campanule). Au contraire. J’attends tous les ans, vers mi-avril le petit duc qui siffle-chante-hulule (?) toute la nuit. Je me dis que c’est le même, mais j’ai un petit doute au bout de 15 ans.
    @ Daphné : oui, ce sont des campagnols ou des surmulots. Je cohabite avec quelques uns dans le jardin (malgré les chats qui les ignorent royalement-trop nourris) qui sont tout mignons. Pas grands, marron clair, jolies oreilles arrondies.
    Bon, pour l’instant, on scrute l’incendie qui est passé à 800 mètres de la maison, les Canadairs qui survolent, la fumée, les sirènes, il y a de l’animation dans le coin.

    • Chris dit :

      Dominique, de tout coeur avec toi concernant l’incendie. Je garde un souvenir apeuré de celui qui a ravagé la garrigue du côté du Perthus en 2012. A 10 kms de là on en voyait les lueurs, on en sentait l’odeur, on en recevait les cendres. Bref, j’avais préparé un baluchon avec l’essentiel en cas d’évacuation.

    • J’espère que cet incendie ne sera pas l’occasion pour ton maire d’orner ton village d’un nouveau Canadair, les environs vont déjà être assez dévastés comme ça.

      J’ai senti dès le départ que je me faisais arnaquer quand ma moitié m’a invitée à un week-end romantique sur la côte d’Azur et que je me suis retrouvée dans la maison des surmulots. Ce devait être un test semblable à celui de la princesse au petit pois j’imagine. Mais je suis restée, et la maison des surmulots n’est plus, veni vidi vici !

  4. Chris dit :

    Dans ma campanule du sud j’ai pratiqué la chasse au grand lézard vert à 2h00 du mat’, au retour d’une teuf ! C’est véloce ces machins-là ! Mais en s’y mettant à 3 (2 rabatteurs, 1 piégeur) et après moults déplacements des meubles, on a réussi à le coincer en plaquant une boîte en plastique contre le mur et en passant une feuille d’alu pour faire office de couvercle. On lui a ensuite appris à voler !

  5. Solexine dit :

    C’est vrai qu’elle a l’air trop mignonne ! Dans toutes les maisons de campagne qui se respectent il doit y avoir un épisode « chouette ». Il paraît que lorsque qu’il y a un hibou dans le grenier , ça fait les mêmes bruits de pas qu’un homme, c’est plutôt inquiétant , j’ai vaguement le souvenir d’avoir entendu des tas d’histoires là-dessus.

  6. Michaela dit :

    Eh alors, personne ne se demande quelle lettre vous a t’elle apporté??!!
    (pardon, en pleine lecture de HP III., ma réalité est légèrement améliorée :DD)
    On a eu un jour la même surprise en rentrant dans la maison de campagne de belle maman en Bourgogne. Une chouette (hibou??) blanche, élégamment somnolente sur la cheminée. Magnifique. On était assez impressionnés de l’envergure de ses ailes lorsqu’elle s’était réveillée.
    @Dominique & @Daphné: à moins que ce soit le loir. Trop mignon (de loin), ces bestioles vous bousillent l’isolation entière dans les murs et toits et bon courage de s’en débarrasser!

  7. lilidesacy dit :

    Moi j’ai une histoire de chouette (ou de hibou ? On n’a jamais su, tu verras pourquoi) beaucoup moins romantique et sans happy end. L’histoire commence avec des bruits chelous dans la cheminée depuis quelques jours. Puis, l’histoire continue avec un feu allumé parce qu’il fait froid et qu’on a oublié les bruits dans la cheminée. PUIS, une cheminée qui tire mal. ET ENFIN un grand « WHOUFFFF3, enfin une bruit de truc qui dégringole et qui fait appel d’air et donc une chouette ou un hibou qui tombe DANS LE FEU. Réaction héroïque de mon mec et de mon beau frère qui sont parti en courant dans la cuisine pour chercher « de l’aide » (?!?), l’animal qui essaie de se débattre avec ses grandes ailes, l’odeur de plume cramée, et moi qui tente de l’en sortir m’enfin pas non plus au péril de ma vie. La chouette a fini calcinée sur le tapis du salon devant le regard ébahi de tous les gosses. Une bien belle histoire !

  8. Hélène dit :

    Moi dans ma campanule il n’y a que « des monsieur qui font un petit dodo » (aka des clochards endormis sur les bancs avec la canette dans la main) comme dirait petit Pierre, alors ça me fait quand même rêver cette histoire de chouette! Vivement ce week-end qu’on aille s’aérer un peu (et en plus il fait un temps pourri, on se croirait en octobre (et Pierre n’a pas dormi, il a une bronchite, du coup moi non plus j’ai pas dormi et du coup je suis chonchon de la chonchonette…) BISOUS <3

    • Zout dit :

      Hé c’était moi hein! Ca s’est rempli tout seul! Je suis démasquée…..!

  9. De repenser au fou-rire que je me suis pris quand j’avais vu ta photo sur Facebook me redonne l’envie de rire, mais là présentement je suis au boulot (dernier jour avant LES VACAAAAAANCES !) donc j’essaie d’adopter un air aussi interrogateur que ta chouette (nan mais la tête qu’elle fait !!!)
    Les joies de la campanule sont sans limites, vois-tu !
    Le nid de guêpes installé dans le parasol fermé qui se réveille quand tu l’ouvres est un classique, mais le jour où un sanglier est passé devant notre terrasse, ça nous a fait drôle, crois-moi !

  10. lullaby dit :

    Mais quelle mignonnitude totale ! Et comment, que je serais allée l’admirer !
    L’attraper eût été une autre paire de gants en plastique, mais quand on vit seule avec bébé on se découvre un courage hallucinant pour faire certaines choses, donc bon… #omgjedoisdégagercetinsectechelou
    Et toi Violette, et si tu avais été seule avec ta fille ? Allez, raconte comment tu aurais assuré à choper la chouette !!! :D

  11. lespetitesm dit :

    Ce cliché est onirique! Je le trouve si beau, j’adore! Un bien joli souvenir!
    Et même pas en rêve je ne m’en serais approchée aussi!
    Merci pour le rire à te lire!

  12. Fanfan dit :

    Qui dort à la place de la chouette ? (pas moi..)

  13. frederique-etc dit :

    Elle est belle cette photo ! et bien sur, c’est la chouette qui a eu le plus dur dans l’histoire !
    Nous, l’autre soir on était couchés et on a entendu une bête qui cavalait au dessus de notre tête (notre chambre est une extension de bâtiment à toit plat).
    Mon chéri (pourquoi c’est toujours l’homme qui DOIt y aller ???) monte dans la chambre de l’étage qui a une vue plongeante sur ce toit-terrasse.
    Et là, trop choupi, un pauvre petit hérisson qui courait d’un bout à l’autre, complètement perdu et affolé !
    Ni une ni deux, l’animal est capturé dans un bac et libéré dans le jardin. Efficace même en pleine nuit !
    Alors comment cette bestiole est arrivé là-haut ? j’ai appris que les hérissons ça sait grimper, à la verticale !!!
    J’aurais trouvé ça moins choupi si ça avait été un rat ….

  14. Mentalo dit :

    C’est beau tes histoires de campanule!

  15. Fugu dit :

    As-tu vérifié qu’elle n’ai pas laissé quelque part une lettre de Poudlard ? :P

    C’est trop mignon quand même !

  16. Nathaliochka dit :

    Très belle photo, très chouette visite d’un sublime animal

  17. jicky dit :

    ah ouais HULOTTE en plus!

  18. Han mais elle est troooooop mignoooooonne !!!

  19. Anneso dit :

    « Ses petits frères chouets »: pas merci je me suis uriné dessus (oui,j’utilise un langage soutenu,kesta ta?)

  20. jicky dit :

    toujours faire gaffe à la Chouette C-ulotte en en attrapant une dans le placard :-)

  21. Mac dit :

    Moi qd j’ai dit à mon homme « t’as vu ce truc de fou »….il ne comprenait pas…. « oh dis donc j’ai cru que c’était de la déco! « …. ;-)))

  22. Bal dit :

    Argh ! Moi une chouette dans la chambre c’est bien simple : je sors de la maison en courant/hurlant et n’y rentre pas tant qu’elle n’est pas sortie. C’est surement treeeeees mignon hein mais meme pas en rêve je suis enfermée dans la même chambre qu’un volatile, c’est bien simple je frissonne rien que d’y penser

  23. Lou et Swann dit :

    Tu m’as fait rire !
    J’aime ton style, tu devrais écrire un livre !

    Christine

  24. soniachocolat dit :

    Ouh pinaise, j’aurais pas dû cliquer sur le lien de la photo interdite aux froussards, je vais pas en dormir de la nuit ! Ça m’apprendra à être curieuse…

  25. Le concierge dit :

    Ah, moi j’aurais misé sur une chouette effraie.
    Très jolie.
    Mais historiquement considérée comme des oiseaux du diable / sorcière je crois, et trucidée dès que possible.
    – Le concierge.

  26. Asmartpigeon dit :

    Je trouve que l’Amoureux a ultra assuré face à cette Poudlard situation! J’aurais eu la trouille…
    Au fait, j’ai fait les rillettes de thon à midi. Très bonnes! Merci+

  27. Laure dit :

    Oh!!!!! Tu sais nous donner envie de venir vivre en Normandie!

Laisser un commentaire