Désenchantée

    

Dimanche dernier, le 18 mars, ça a fait pile 11 ans que Sois belle et parle existe. Je n’imaginais pas une seule seconde, à l’époque, la folle aventure qui m’attendait.

Si c’était à refaire, bien sûr que je signerais des deux mains même si je ne me reconnais plus du tout dans la grande mascarade des « influenceurs », ces créatures célestes qui « influencent » le commun des mortels, ces êtres parfaits qu’il convient de copier, ces personnes comme vous et moi finalement, avec leurs doutes et leurs chagrins face à la dureté de la vie… par exemple, quand une photo de leur feed instagram ne fitte pas super bien avec les autres. Voyez, même les astres ont leur lot d’emmerdes !

J’aspire désormais à passer plus de temps en Normandie, le plus loin possible du tumulte hypocrite, perfide et vain. Même si certaines sont persuadées d’avoir inventé Internet ou le vaccin contre la rage, on ne fait souvent que montrer des fringues achetées gratuitement, en désignant chaque pièce comme « folle », « crush » ou « coup de coeur de fifou », alors qu’elle sera sur un vide-dressing quinze jours plus tard. Un peu de recul – au sens propre comme au figuré – ne ferait pas de mal aux divas 2.0

Il y a quelques semaines, une responsable marketing d’une grande marque me demandait, l’air ahuri « Ah bon, tu ne réseautes pas ?? Mais ça doit être dur pour avoir du business, non ? »  <= Est-ce que je développe, ou bien tout est dit sur le climat actuel ?

J’en conviens, mes mots sentent un peu le chant du cygne, en vérité je ne sais pas, je suis tout près et en même temps si loin de ce barnum.
Je suis en ce moment dans les affres de l’écriture, pour un projet de livre. Ça me fait souffrir un peu (ça fait tellement Marguerite Yourcenar d’écrire ça, j’adore) parce que ça demande une sacrée rigueur et que les montagnes russes des émotions sont devenues mes meilleures amies (j’oscille entre des journées d’euphorie et de désespoir le plus profond) mais ça me détourne aussi – en tous cas pour quelques temps – de cette médiocrité qui se regarde le nombril toute la journée, médiocrité à laquelle je participe et qui me fait désormais presque honte. Heureusement que vous êtes là…

Voilà, je vous embrasse. (QUELLE CHUTE)

Catégories JE SAIS PAS

88 commentaires

  1. cec dit :

    Je comprends bien ton dilemme….
    Si parfois en te lisant je peux me dire que tes centres intérêt et ton niveau de vie sont bien éloignées des miens et pourraient te placer parmi ces « influenceuses » que je fuis, ton humour, ta pudeur, ton second degré, ton recul souvent et ton respect de ceux qui te lisent font que je reviens toujours.
    Bises d anniblog ;)

  2. Melisse dit :

    Salut
    11 ans !!!! Happy blog day !!!

    11 ans c’est l’arrivée au collège, cette violente envie de tout casser, d’être enfin grand, d’etre une nouvelle personne.
    Et surtout pas comme ma darone, ni être un boloss…
    Et après une phase de cocon le papillon.

    Ah l’envie brûlante d’écrire mais la torture de la page blanche…
    Hâte de voir ce qui va en résulter pour le blog et par ailleurs .
    Bon début du reste et du printemps !

  3. jicky dit :

    Je rejoins ce que dit Cec ci dessous: au delà de la relative débilité du truc, le plus gros souci avec les influenceuses, c’est le décalage de mode de vie et de niveau de vie (QUI d’entre nous ici se reconnaît dans Chiara Ferragni Ou Collage Vintage qui passe sa vie au soleil et en maillot de bain été comme hiver?? Personne…)

  4. Anne dit :

    J’ai constaté que depuis que j’ai cessé de regarder la plupart des blogs d’influenceurs ou influenceuses, mes placards se remplissaient moins vite et mon compte se vidait moins.
    Et pourtant, je continue aussi à te lire parce que tu te livres un peu, avec pudeur, et que ça me touche souvent.
    Après, je comprends bien que toutes ces personnes qui vivent grâce à la publicité qu’elles font n’ont pas du tout envie que ça s’arrête.

  5. DOMINIQUE dit :

    Violette, si tu étais comme les « autres », crois-tu que je te lirais assidûment, moi qui me fous des fringues comme de ma première couche culotte ? Il faut dire que les autres blogueuses « mode » ou « influenceuses » ne parviennent pas au fond de ma grotte provinciale et rustique. Je n’ai donc que le meilleur (en toute modestie).
    Alors, c’est une bonne nouvelle que tu écrives, même dans la douleur parfois, mais garde un peu d’encre pour nous !

  6. Dom dit :

    Bon anniversaire ce blog !
    Ce que j’aime c’est ton écriture, ta manière de présenter avec élégance et humour des sujets légers, personnels ou non mais sans une once d’agressivité. Je lis aussi ton Instagram et les échanges drôles et pétillants. Et les photos, toujours superbes… Bref j’aime tout :))

  7. Mag dit :

    Juste merci pour ces 11 années Violette. J’ai hâte de continuer à te lire même sur des sujets dont je me fous (soyons honnête, mais c’est pas souvent hein) parce que tu arrives toujours à les presenter de façon à ce qu’ils m’intéressent, m’interpellent. J’irais resque me faire lisser les cheveux alors qu’ils sont déjà raides tu vois ?
    Bon, à la base, je voulais juste dire merci.
    Merci :)

  8. Cécile de Neuville dit :

    Les influenceuses je les regarde comme des curiosités marketing, moi la fille qui bosse en survet quand elle n’a pas de rendez vous mais qui te lit religieusement (depuis piouffff) parce que ici comme chez Caro il y a de l’humanité et des failles dans lesquelles on peut toutes se retrouver.L’humour et le recul c’est rare dans la blogosphère. Se contenter de photos hyper travaillées au détriment d’un contenu pertinent ne durera qu’un temps, quand ces jolies instagrameuses auront quelques années de plus au conteur elles seront moins attractives pour les marques, mais toi soleil des internet tu seras toujours là !

  9. Ju dit :

    Bon anniv ! J’adore ton blog, ta plume et tes fringues bien sûr mais tout ça n’aurait aucun intérêt si tu n’etais pas si drôle et si te lire n’etait pas si plaisant. Idem pour Caro que j’adore lire aussi, vous devez bien vous marrer toutes les 2. Merci en tout cas.

  10. Caro (une autre) dit :

    N’empêche, si tu n’avais pas été là, qui m’aurait fait découvrir le jean boyfriend à 20 balles de la Redoute, hein, qui (acheté en 2 exemplaires et porté hiver comme été)??? Certainement pas la Chiara !!
    Donc influenceuse, oui, mais qui colle à ses lectrices !!
    HBY !!!!

    (le captcha m’aime bien auj: un + sept = ?)

    • violette dit :

      Ah mais ce jean vaut tout les jeans du monde (surtout en double) !

    • AnneSo dit :

      Ah oui,les jeans La Redoute (slims pour moi, oui,je suis originale en mode,j’y oeux rien),c’est Caro et Violette, je n’y aurais jamais pensé (que les jeans y étaient tops).

  11. Fracol dit :

    On dirait que c’est moi qui l’aurais écrit ce billet. Mais en fait je ne suis pas influenceuse mais avocate. Tout ça pour te dire que des personnes qui se prennent pour des stars, y’ en a partout et que ça fait du bien de prendre de la distance… Bravo car cela demande du courage de s’extraire! Enfin, je dis ça rapport au syllogisme de mon raisonnement (ça te rappelle des souvenirs?;)

  12. Je ne lis pas du tout celles que tu appelles les influenceuses, je ne sais pas qui elles sont d’ailleurs. J’ai acheté une chemise artichaut à cause (ou grâce ?) à toi que j’adore, mais ce n’est pas pour ça que je viens te lire. Les trucs vernis, le maquillage trop cher pour moi, les pompes immettables dans la bouillasse de ma campagne, je m’en tape. Ce que j’aime, c’est la façon que tu as de parler de tout ça, cette fausse légèreté et ce vrai humour, et justement, l’élégance du détachement que tu y mets. Bien sûr, j’en retiens tout de même quelques leçons de style, mais ce n’est pas, je le redis, ce qui m’intéresse le plus ici.
    Et puis il y a aussi tes rares textes qu’on pourrait croire révéler tes « failles », moi je trouve que ce sont juste le reflet de ta force d’âme, celui de ta douceur cachée derrière tout ce tintamarre d’humour.
    J’ai hâte, sincèrement, de te lire sur du long format, j’espère que tu t’y amuses autant que tu en baves, qu’on se délecte profondément.
    Et bon anniblog, by the way.

    • violette dit :

      Un million de mercis pour ce commentaire Val <3

    • UneAutreCaro dit :

      Je partage l’avis de beaucoup de commentaires, celui-ci est peut-être le plus complet par rapport à ce que j’aurais moi-même écrit ! donc +1, +1000 ! Bon anniversaire bloguesque, et hâte de livre ton livre, tout comme celui de Caro!

  13. Anne S dit :

    Rien à dire…tout est dit sur l’humeur du moment…un sociologue doit en tirer leçon

  14. Franc dit :

    On s’en fout, nous on s’aime.

  15. Zout dit :

    Je ne sais même pas quoi commenter parce que ça me fout les chocottes puissance 12 qu’un jour tu puisses arrêter d’écrire :-( je survole les articles modes/beauté (parce que j’ai pas trop de sous et qu’en beauté c’est mon mari joli qui me rapporte tout des magasins bio maintenant) mais je lis toujours avec attention tes billets d’humeur, quand tu parles de la progéniture ou de voyage parce que tu me vends du rêve à donf. Je ne lis plus que 3 blogs, le tien, celui de Caro et celui d’Audrey et c’est parce que je suis convaincue d’avoir des vraies personnes en face de moi, des filles qui pourraient être des amies et pour qui j’ai une réelle tendresse. Tu me manquerais vraiment mais d’un autre côté il faut que tu y trouves du plaisir et que ça ne soit pas la corvée d’écrire pour le blog. En fait si tu restes comme tu es tu serais toujours le soleil des internet. Bisous choupie <3

  16. Mayoun dit :

    Bon, j’ai un problème: c’est qui les influenceuses? Après tout, elles n’ont que le pouvoir qu’on leur donne. Je ne lis que ton blog, celui de Caro et celui de la Blonde, alors…le reste m’indiffère. L’important est que tu aies du plaisir à faire ce blog. Merci pour tout ce que tu partages et qui est bien dit dans les messages plus haut.

  17. cheun dit :

    Oh non ne pars pas ! je pense que tout a été dit dans les commentaires plus haut : tu as un juste équilibre entre la tranche de vie (dans laquelle on pourrait se retrouver) et le « fashion » qui est tiré aussi du mass market (donc abordable). Me concernant, ce que j’aime le plus dans tes billets c’est le ton que tu y mets : ça nous fait une vrai bulle de légèreté dans ce monde de brute, tu sais ?

  18. Anne-Cece dit :

    Chère Violette, ça fait un bail que je te lis, tout comme Caro, et ces lectures sont mes petits rituels matinaux… pour ça merci!
    Je rejoins les autres commentaires vantant le juste équilibre qu’on peut trouver chez toi : ça fait du bien.
    J’habite toujours Paris mais je rêve de m’installer à Vannes, et en attendant cette campanule iodée, j’ai quand même desinstallé Instagram (c’est Carême ou bien ?) et devine ? J’ai gagné 4 heures de vie par jour, je pense y gagner au change – et j’en pouvais plus de voir des stories de chat.
    Bref sans queue ni tête ni transition, dans tes adjectifs d’habits achetés gratuitement, tu as oublié le « WANT » ?

  19. helene dit :

    Mais c’est qui ces filles ? je dois être trop vieille de chez trop vieille. Je connais Garance Doré par ma fille mais j’ai jamais rien compris à son blog, trop compliqué, Hélène de mon blog de fille la grande prêtresse des cosmétiques qui me fait rire rien qu’à imaginer en centimètres la couche de truc qu’elle se met sur la figure et Big beauty, Stéphanie Zicky que j’aime beaucoup. Après il y a toi et moi contre le monde entier, toi seule à mes côtés naninaninanèèèèèèèèèèèère. OK J’arrête.
    TU SORS DU LOT carrément comme l’on dit et si bien avant moi CEC et consort alors si tu t’en vas, moi je pleure. Allez tu peux revenir un pt’it chouïa, avec une petite lettre par semaine d’accord ?
    T’en vas pas, si tu nous aimes, t’en vas pas.

    • violette dit :

      Mais je m’en vais pas helene, je me suis mal exprimée ou bien ?

    • jicky dit :

      Garance, moi, y a plus que ses tranches de vie qui m’amusent (beaucoup)… Les Beauty Minute, les problèmes uniquement « de filles » de son équipe, les modèles et interviews de « Career » que de toute façon on n’aura jamais, ça va bien 5 minutes…

  20. bridi dit :

    N’importe quelle lectrice avec deux doigts de jugeote sera capable, il me semble ( j’espère) de faire la part des choses et son marché pour savoir quelle influence ( pardon) ou quel blog elle suivra. Moi aussi, plus je regarde et moins j’achète. Ça fait comme une overdose de trop. je n’en puis plus de cette mascarade.
    Moi, j’aime le blog de Violette.

  21. Lilou dit :

    C’est étrange car tu dois être une des seules blogueuses que je crois quand elle dit un certain ras-le-bol du système. Il y en a quelques unes qui me font marrer en se plaignant du système juste parce qu’elles trouvent qu’elles ne sont pas assez bien « traitées », qu’elles n’ont pas assez d’invitations ou autres considérations de cet acabit (le champagne n’était pas bon). Punaise, quel drôle de système où les meufs accumulent des fringues, des produits en tout genre en nous faisant croire que leur bonheur passe par cette accumulation! L’âge aidant (ou pas) mes objectifs ne tournent pas autour de la possession de choses. Mais, j’aime bien quand même tes conseils

  22. Lilou dit :

    Et j’aime bien les « fringues achetées gratuitement ». Bref, Happy birthday

  23. martille dit :

    Oh non Violette, on a besoin de toi!! Comment on va se moquer de la vacuité des internets sans toi, hein, tu y as pensé à ça ? tu es cette petite dose d’humour du matin essentielle :) Merci d’être là comme tu es, avec humilité, bienveillance et second degré. Juste Merci. Bon anniversaire et que cette belle aventure continue aussi longtemps qu’elle puisse l’être.

  24. Azylis dit :

    J’ai beaucoup de mal avec tout ça. Je ne suis aucune de ces filles ou mec sur les réseaux sociaux. Leur « contenu » ne m’intéresse absolument pas. Je crois que je n’arriverais jamais à m’y faire.
    Instagram, c’est devenu une énorme blague. Et les blogs n’en parlont pas. Et à côté de ça, quand tu essaies de faire du contenu de qualité, bah ça coule.

  25. Virginie dit :

    Je ne pense connaître aucune des influenceuses dont tu parles (en vrai peut être que si en fait). Sûrement que j’ai du voir passer des blogs à un moment ou à un autre mais je n’accroche que très rarement et souvent pas très longtemps. Alors que toi… toi il se dégage vraiment quelque chose. J’adhère pas toujours à 100% mais on est dans la vraie vie quoi! Merci Violette et long vie au blog! Si cela ne tient qu’à moi, tu peux le faire passer à du tout normand mais garde ta ligne directrice steup! Je réclame quand même un article spécial LA (prononcer elle-ay) cet été ;)

  26. Athéna dit :

    Onze ans que je te lis ? RV pour les onze années qui viennent alors. ce n’est pas parce que tu es une influenceuse que je te lis ( et si je lis les commentaires, tu es une influenceuse), c’est parce que tu m’amuses et que tu m’intéresses. alors reste un peu avec nous STP. et puis j’ai vu grandir Cyclamen, je veux savoir si elle sera esthéticienne

  27. Anne dit :

    Je t’interdis d’arrêter ton blog, je ferais comment moi sinon à midi au bureau, qui me conseillera mes chemises parce que moi je m’en fous qu’elles te soient offertes, elles me plaisent et me vont et ca m’évite de passer du temps à les chercher dans les boutiques ou sur internet, ah non tu restes ici

  28. Ema dit :

    Non mais dès le début tu n’as pas saisi le truc, t’as caché la photo de ta fille jusquà ce qu’elle ait la maturité pour décider de s’exposer. Alors que bordel, l’enfant est le nouvel it bag !!! Has been je te dis.
    Bon j’essaie de trouver ce que j’ai acheté comme toi. Ahhhh la veste la Redoute que j’aimais pas trop puis que j’ai adoré. Le truc anti boutons de l’espace. Cicalfate mais ça marche pas. Et toujours pas le Proen… bon je préfère même pas en parler.

  29. Sseevv dit :

    Merci à TOI d’être là! A toi, Caro et 2 ou 3 autres, qui nous font rire, pleurer, réfléchir (et parfois baver devant une jolie paire de chaussures certes) sans trop vous prendre au sérieux. Sans vous ça ferait longtemps que j’aurais lâché cette blogosphère souvent puante, prétentieuse et tellement éloignée de vous.
    Des bisous

  30. Sseevv dit :

    … ça fait longtemps… je voulais dire.

  31. Solexine dit :

    Bon , c’est ce qu’on appelle le Post de La Maturité à ce qu’il semble. Tous les auteurs passent par là . Un petit calva et il n’y paraîtra plus.

  32. Je dois être complètement à la masse; j’imagine bien la faune dont tu parles, mais serais même incapable de citer un seul nom.

    Tu sais, ma penderie fait 1 m de large, et comble du ridicule je n’ai qu’un sac à main. seuls mes outils ont droit a un dressing.

    Mais j’aime te lire, parce qu’on a bien compris que la mode est ton Mac Guffin. Ce que j’aime le plus dans tes mots, c’est tout ce qu’ils ne disent pas et qu’on devine.

  33. Melisse dit :

    Maintenant qu’on est rassurées, passons au fond.
    Qui est le it-Nounouille-2018 ?

  34. Lilie dit :

    …. »Tout est K. OOOOOOOO, à cô-tééééééééééé !!! »
    Mais pas chez toi parce qu’ici c’est (paris) (<= n'importe quoi) le Paradis ! et que tu nous régales avec tes mots si soigneusement choisis.
    Finis vite cette tartine au beurre salé et reprends ta plume ô soleil des internets, en ces temps de grisaille tu nous es salvatrice!!
    On le précommande quand ce mystère? (Si tu nous dis qu'on va pouvoir lire du Violette sur la plage entre le rosé et la pastèque, je ne suis qu'impatience!!)

    Merci pour tous ces sourires, tous ces mots si croquants, tous ces sujets de réflexion, cette richesse d'idées et pétillance de ton, tout tout TOUT <3

    9x … = 81 ? nan mais ça va pas nan?? après la table de 3 tout le monde est foutu c'est bien connu !!

  35. MissBrownie dit :

    Happy B Day à ton blog et bon courage pour l’écriture.

    Sinon, je suis curieuse, ton ado, elle en pense quoi de tout ça, quelle est sa relation vis à vis des réseaux sociaux et instagram ? Je pose la question car j’ai moi aussi une et un ado à la maison (enfin entre fille & garçon, rien à voir) et parfois je m’agace qu’ils puissent être si naïfs ou envier la vie de ces instagameurs / euses et youtubeurs /euses

    • violette dit :

      Alors elle est EXCLUSIVEMENT sur Snapchat. Instagram, les blogs, Youtube ne font absolument pas partie de sa routine 2.0
      Par contre elle passe BEAUCOUP TROP DE TEMPS sur Snapchat.

  36. Anne dit :

    aurais pu l écrire ; je suis en pleine période de doute (enfin encore plus que d’habitude). Je vois des gens que j aime bien acheter des likes et des followers), je trouve ca tellement vain et vide de sens ; je vois des gens se traiter de tout sur des sujets aussi graves que pain au chocolat vs chocolatines, je vois qu’il faut toujours être pour ou contre mais jamais ne pas avoir d’avis etc. Tout ca me déboussole (on peut dire déboussole ?) Et je suis moi aussi parfois désenchantée.

  37. et de trois dit :

    J’aime bien quand tu es désenchantée.
    Parce que, comme dans tous tes post, tu es sincère et c’est bien pour ça que je viens ici chaque jour. Pour ça et pour ton humour…

    Oh trop fastoche le chapka 1×8 =

  38. Karen dit :

    Plus tu vieillis (non tu n’as toujours pas le droit de frapper un membre de ta communauté), plus je t’aime… C’est assez fou!

  39. Soniachocolat dit :

    C’est vrai que ça devient de la folie…un vrai business, la course aux likes, aux abonnés, les fringues en surconsommation…heureusement que la blogosphère est riche et diverse et pour ma part, j’y ai découvert de véritables inspirations, pour avancer vers un mode de vie qui a plus de sens pour moi, plus éthique dans tous les sens du terme, une autre façon de consommer et de s’enrichir, intérieurement…happy birthday sbep et longue vie! Coeur sur toi.

  40. Cécile dit :

    Alors je crois que je vois très bien à quel genre de diva 2.0 tu fais allusion… Lire chez une instagrameuse le désespoir qui s’est emparé d’elle car ses très nombreux posts n’étaient pas suffisamment likés, comment dire… Ça m’a désespéré à mon tour du genre humain et m’a juste donné encore moins envie de la liker. Voire même je ne vais pas tarder à me désabonner ! Non mais sérieusement ? Le nombrilisme que génèrent les réseaux sociaux chez certaines (heureusement pas par ici hein, ne confondons pas !) est à pleurer. Savent-elles qu’autour d’elles (loin, très loin d’elles apparemment) le monde s’agite, s’indigne, crève la dale, meurt de peur, brave des tempêtes et fait face à de vrais vrais problèmes ? Mesurent-elles toute l’indécence de leur futilité (laquelle est permise, sous conditions hein !) ? Faut croire que non… Violette, rien de tel par ici. Il y a urgence à poursuivre sur cette tonalité car le rire nous sauvera toujours de la désespérance des égos surdimensionnés, boostés par le miroir du web… Donc merci, si le temps te le permet, de continuer cette aventure du partage des mots !

  41. kath de Belgique dit :

    Alors le mot dichotomie entre le post sur votre blog et celui sur votre profil instragram est de rigueur, non ?

    • Violette dit :

      De quel post instagram parlez-vous ?

    • HeLN dit :

      Violette tu SAIS que je t’aime mais j’avoue que la même pensée m’a traversé l’esprit à la vue du post LU sur ton Instagram ;)
      En tout cas ton blog reste mon préféré même si je ne commente plus aussi souvent ! joyeux anniv donc et que les 11 années qui arrivent soient aussi déjantées / intéressantes / douces / tripantes (ne rayez aucune mention inutiles) que les 11 précédentes (que je n’ai pas toutes vécues ceci dit!)

    • violette dit :

      Alors franchement, HeLN, si on parle de ça, je ne comprends pas !?
      Déjà parce que ça n’a aucun rapport avec ce billet, je n’ai jamais remis en cause la monétisation de tout ça. Tu sais très bien que je fais des sponsos/collaborations depuis la nuit des temps, et que je l’ai toujours assumé.

      Mon propos n’a rien à voir avec ça, mais plus avec la démesure dans tout. Et si tu parles spécifiquement de la marque LU, je suis hyper détendue sur le sujet, ma fille mange RÉELLEMENT des Pepito depuis toujours, c’est son truc préféré avec les madeleines au chocolat, mais pas n’importe lesquelles, les Bonne Maman (goûts de luxe, quoi).

      Je t’embrasse.

    • HeLN dit :

      Oui je sais !! Mais le timing n’etait peut être pas idéal, pour les mauvaises langues en particulier !! En tout cas merci encore une fois pour ton franc parler c’est ce qui fait que je te suis assidûment depuis de nombreuses années avec toujours autant de plaisir :) et vive les Pepito (à vie c’est totalement DINGUE !)

  42. kath de Belgique dit :

    Il fallait évidemment lire Instagram

  43. Caro dit :

    Cet article est parfait . Je te suis depuis le début parce-que ton écriture est fine et que ton humour me fait un bien fou, je ne me lasse pas de toi et te souhaite un joyeux anniversaire de blog ! Bisous

  44. Prisc dit :

    Peut être qu’il faut simplement revenir à l’essentiel : pour quelle raison au départ, tu as souhaité lancé ton blog ? Pour partager et t’exprimer. Selon tes humeurs et tes envies. Et rien ne peut t’empêcher de faire cela ;)

  45. luna dit :

    J’arrive un jour après ton billet mon soleil des internets. T’en va pas (qui saura reconnaitre cette dédicace à cette poétesse de notre jeunesse), je serai trop triste de ne plus te lire, et de glousser à la lecture de tes posts ou d’être émue. En témoigne ton billet de ce jour (demain) (mais on est demain) (je l’ai lu avant de venir commenter ici) où pour annoncer une sélection de blouses tu arrives à être drôle, bref.
    Je peux comprendre cette lassitude,…et je suis HEUREUSE de savoir que tu SOUFFRES pour écrire. Nan je déconne je suis heureuse de savoir que tu écris, cela veut dire que nous pourrons te lire (fatigue, froid , tout ça désolée pour l’incohérence de ce commentaire). Des bises et on t’aime !

  46. Aude dit :

    Je ne me manifeste jamais ici mais viens tous les jours te lire et surveiller un nouvel article car j’adore ton recul, second degré, et ta sincérité ! <3

  47. Tokyobanhbao dit :

    Comme je l’avais développé sous l’ Instagram de Pauline, le grand souci c’est de ne vivre uniquement que de ce « business » d’influence et de ne plus arriver à faire la part des choses au point de devoir être esclave du Like car c’est ton seul gagne-pain.

    Cette dépendance financière et aussi affective (pour certains) est tout à fait malsaine et tu as bien raison de faire des retraites dans ta maison de Normandie.

    Alors évidemment je chéris également cette activité de blogueuse qui m’a permis de découvrir des choses et de rencontrer des personnes que je n’aurais jamais pu rencontrer si je n’avais pas de blog. Et il permet aussi gagner un peu d’argent en faisant des projets passionnants, on ne va pas cracher dessus non plus.

    Mais devoir surveiller une audience ou une perte de like et de followers je ne veux absolument pas m’y plier. La vraie vie est ailleurs, je le répète, quitte à gagner moins d’argent, d’avoir moins de projets « top secret »;-) et moins consommer : c’est peut-être même la clé du bonheur au final de se détacher de tout ce matériel et de trouver le bon équilibre (et le bon sens).

    • violette dit :

      Merci, j’aurais pu écrire mot pour mot la même chose ! Tout comme toi, je refuse de me plier à cette dictature, à checker IG 50 fois par jour, à regarder chez le voisin, etc… C’est stérile, vain et même pathétique tiens !
      Bises !

  48. Babel dit :

    Ben moi non plus je ne me sens pas concernée par toutes ces meufs, simplement parce qu’avec l’arrivée de 2 enfants dans ma vie mon budget fringues a fondu et parce que j’ai moins d’occasions d’aller faire la belle dans les soirées. Mais j’avoue que je continue à les suivre en pestant contre elles et le vide abyssal d’Instagram. Il faut d’ailleurs que je me désintoxique pour gagner des minutes de vie dans ma journée comme le dit si bien une de tes lectrices. C’est une drôle d’addiction ce truc… Toi c’est pas pareil. Ton blog repose beaucoup plus sur l’écrit que sur l’image, et c’est pour ça qu’on revient. (Bon, et on se marre bien aussi)(Et tu m’as convertie à la Redoute depuis que j’ai plus les moyens de me saper chez Sézane and co)(Et tu es mon influenceuse number one en matière de livres) (Hey mais ça fait plein de raisons de te lire en fait!)

  49. J’arrive un peu après la bataille des commentaires… mais ce que je viens de lire me conforte dans ce que je ressens de ce monde virtuel où il y a trop de tout et qui ne ressemble en rien à la vraie vie… Mais je suis une éternelle optimiste et j’aime croire que les choses finiront par bouger et que la tendance finira par s’inverser (enfin j’espère). Les lecteurs ne sont pas dupes et identifient bien tous ces mécanismes hypocrites qui sonnent tellement faux.
    Cela fait déjà un moment que je me suis lassée de beaucoup de comptes et blogs « life style », mais le tien reste un des rares que je continue à lire avec plaisir puisqu’il a justement un ton un peu à part… cette plume si et cet humour si singulier ;)
    Profite bien de ta Normandie, qu’elle continue à t’inspirer…

    • violette dit :

      Si on est un minimum intelligent, on sait tous que les lectrices ne sont pas dupes (à part, peut-être, les ados qui idolâtrent envers et contre tout mais c’est de leur âge on ne leur en veut pas. Même ma fille de 13 ans, qui regarde parfois les comptes des héroïnes modernes de la téléréalité, se rend compte que le thé détox sur 9 photos sur 10 ça sent le foutage de gueule).

      Le problème est au-delà : les instagrameuses/blogueuses/youtubeuses veulent en général plaire aux agences, qui sont les intermédiaires avec les marques qui détiennent l’argent. Alors mon discours n’est pas de dire que l’argent c’est sale hein, pas du tout. Une partie de mes revenus vient du blog/RS, je l’ai toujours assumé, et je n’ai aucun problème avec ça.

      Le problème est que placer le gain au-dessus de tout et principalement des lecteurs va finir par faire péricliter le système parce que, comme tu l’écrivais, les lecteurs ne sont pas dupes.
      Mais surtout le problème, à mon sens, ce sont les agences qui sont mauvaises et composées de baltringues dans 90% des cas. Elles privilégient la forme plutôt que le fond (et le copinage, mais c’est un autre débat), les marques paient souvent pour des placements produits où il n’y a aucun ROI, aucune cohérence, rien, le vide total.

      Je te donne un exemple significatif. L’an dernier je discutais avec « une fille d’agence » qui me parle d’un compte Instagram assez important tenu par une meuf très sympa qui est là depuis des années, qui a une communauté hyper investie et réactive. Ses lectrices l’adorent, ça se voit, parce qu’elle est cool, pas snob, simple, etc… Elle récolte des tonnes de likes et commentaires sous ses photos… des vrais !

      La « fille de l’agence » me sort : « Tu vois, machine, et bien on peut pas la mettre sur cette opé parce que bon elle fait quand même ménagère de moins de 50 ans, alors on a pris bidule parce qu’elle fait de belles photos ».

      Ça donne un peu envie de gerber ces comportements, non ?

  50. Sparkling L. dit :

    Bonjour toi!
    Je découvre ton blog avec cet article… et je pense qu’on a des points en commun ;)
    En tout cas j’admire ta façon de rester fidèle à toi-même, malgré le temps passé à construire ton blog. Et je pense, comme tu l’as plus ou moins dit, que d’habiter loin des grandes villes doit y être pour quelque chose.Pour ma part, je suis en région parisienne et ça me paraît toujours surréaliste quand je prends un café d’avoir un blogueur lifestyle qui mitraille son assiette pendant une demi-heure avant de manger (sans exagération aucune!). A trop vouloir atteindre la perfection, à trop s’entourer de personnes qui ont le même mode de vie… Je me demande si c’est très sain. (Ou si c’est juste moi à qui ça pose problème? Si ça se trouve ces personnes le vivent super bien)

  51. cash cash dit :

    Merci pour ce billet, très bon.
    C’est de plus en plus rare sur la blogosphère…

  52. kath de Belgique dit :

    Je trouvais juste bizarre et assez contradictoire que vous soyez d’une part désabusée et qu’en même temps vous mettiez en ligne un concours pour gagner des biscuits LU à vie (ce qui en soi est mille fois pire que toutes les bottes blanches réunies sur la terre) tout en mettant votre descendance en ligne (ce qui me parait toujours assez impudique) Pour ma part,je suis plus linéaire, si je suis désabusée par rapport à un système, il m’arrive de le critiquer mais certainement pas le même jour de le dénoncer tout en en profitant. En clair, que vous soyez désabusée n’est pas pour me déplaire, ceci donne beaucoup plus d’authenticité et de crédibilité à vos propos mais qu’en même temps (à la même minute) le dit système me propose par votre voie/ voix de gagner (à votre profit) des biscuits à vie me laisse pour le moins perplexe.

  53. Violette dit :

    Kath, je ne suis pas désabusée par un système, mais par des personnes qui en font partie oui, totalement.
    Voilà pourquoi je ne comprends pas du tout votre point de vue, mais ça n’est pas grave. Les biscuits ça n’est pas “sale” et ma fille a donné son accord (alors que ELLE, pour le coup, elle profite vraiment du système sans rien faire, par ricochet). Chez nous on aime les boots blanches et les Pepito et le profit… mais personne n’est parfait ;-) Bonne soirée.

  54. Deborah dit :

    Bravo pour ce billet sincère et touchant. Je ne suis plus ado et pourtant je me retrouve parfois à « envier » ces filles cool sur Instagram, à penser (quelques secondes seulement) qu’eles ont une vie super, plus fun et plus remplie que la mienne…puis je reviens à la réalité… Tout ça pour dire que c’est effectivement lassant et un peu désespérant, et que c’est pour ça que tu fais parie des rares blogueuses que je suis, car je n’ai jamais cette sensation désagréable quand je te lis de me faire duper.
    Bref bon anniversaire de blog !!

  55. frederique-etc dit :

    Alors moi, je fais faire ma copieuse et si je devais écrire un beau compliment, je ferai un copié-collé du commentaire de Val Lao ! c’est tout simplement parfaitement bien dit !!!
    Joyeux blog-anniversaire, et long life Violette !

  56. AnneSo dit :

    Euh bon, moi les « influences », la tendance , je m’en fous mais d’une force!
    J’aime bien tes billets mode (tu es presque la seule avec PunkyB, depuis que Balibulle, a quasi quitté tout ça) et ils m’ont souvent influencée (JE L’AI DIT!) niveau fringes,j’en ai pas mal que j’ai vu sur toi!
    Mais c’est surtout ton humour, ton sens de la formule, ton recul et ton second degré par rapport aux sujets dits « futiles »,qui me plaisent, alors que je suivais pffff une vingtaine (!) (je ne suis pas folle vous savez ;-) de blogs en 2010-2015 disons, il n’y a plus que toi,Caro,Punky B (qui ne se sape pas que chez Sandro,ça fait plaiz),Géraldine, Bali,donc et 1 ou 2 autres moins connus et pas du tout axés moderie de toutes façons ou peu, plus lifestyle opinions,féminisme etc comme Le Rose et le Noir.
    Bref: continue, même au milieu des vaches rousses, blanches et noires sur lesquelles tombe la pluie.

  57. Karen dit :

    Hello! Je suis ton blog depuis le debut, mais commente très rarement… Vivant a l’étranger, SBEP est un peu ma petite bouffée d’air « Frenchie ». Les influencers toussa toussa je m’en moque total, d’ailleurs j’ai unfollow tous les gros comptes IG et ton blog est le seul que je lis régulièrement. Je suis photographe et j’ai 800 followers sur m on IG LOL. Autant il y a quelques années les réseaux sociaux étaient un bon support pour découvrir des artistes, des marques etc… maintenant c’est très unifie, il ne faut pas sortir de la « masse » et cela s’applique également a la photographie. Désolée pour le French un peu pourri mais je n’ai plus l’habitude d’écrire en Francais et a mon age les neurones commencent a se faire rares…. (surtout avec un clavier sans accents)

  58. nick carraway dit :

    Je commentais chez toi il y a quoi, genre 8-9 ans.
    Heureux de voir que tu fais partie de ceux et celles qui n’ont pas sombré, qui sont passé.e.s du bon côté de la barrière.

    T’es l’une des seules que je lis encore alors continue !

    « Le jeune spartiate »

  59. LoloDesBois dit :

    Bonjour Violette,
    Je partage ton avis dans cet article et dans la plupart des commentaires ( VAL LAO a tout dit) et pourtant, j’ai passé 4 commandes Sézane du 21 au 28 mars. WHAT THE FUCK me direz-vous !!! Non mais ça va pas bien la tête?!
    Je suis tombée sur une vidéo de la créatrice de la marque interviewée par Queen Garance. Et cette fille, Morgane, m’a émue. Et j’ai eu envie de découvrir sa marque ( team broc Céladon) citée ( pardon taguée) quotidiennement sur IG. Le tarif de la majeure partie des articles ne rentrent pas dans mon budget et pourtant… les influenceuses ont bien fait leur job. Et sa réussite est incontestable face aux géants Espagnols et suédois que je fréquentais assidûment.
    De la même façon, j’ai commandé My Little box de mars car moi aussi je voulais le soin Diptyque, le baume egyptian Magic et que j’aime beaucoup lire Lili Barbery-Coulon. Mais je n’ai pas reçu les produits mitraillés et mis en scène par toutes les influenceuses, j’ai eu du Klorane et du Melvita que je trouve à la pharmacie du coin. Et ouais.
    Pourquoi j’ai suivi bêtement le mouvement? Je n’en sais rien au fond. Parce que j’ai 40 ans, 3 enfants, que j’ai moi aussi quitté le centre ville pour une vie plus cool à la campagne et que ces achats impulsifs m’ont rappelé mes virées shopping d’adolescente et m’ont permis de rester « connectée « . Peut-être. Tout cela est très ironique car il se dégage de cette course aux like un certain mal-être, je sais que la réalité est très très éloignée du quotidien fantasmé de ces filles (j’en connais 1 ou 2). Pourtant je reste. Par voyeurisme, sympathie ou bêtise? Un peu les 3 mon Capitaine. Ma grande a 11 ans, pas de portable, pas de réseaux sociaux et pas de tablette. Pour la protéger encore un peu des travers de notre société connectée. Et moi je me connecte quand ils sont au lit car je trouve ces réseaux hyper excluant finalement.
    Merci Violette.

  60. Ally dit :

    J’ai trois pages – trois pages !!- de retard ! Comme si je m’étais perdue sur Mars…faites des enfants, disaient-ils…même plus le temps pour te lire…mais une séance rattrapage, c’est chouette aussi.
    Tout ça pour te dire que si ton blog était comme tous les autres, cela fait longtemps que moi, comme tant d’autres, l’aurions déserté. Et avouons que fringues, chaussures et autres, sont tes prétextes pour nous parler de toi, de nous, de la vie. C’est pour tout ça qu’on te suit et qu’on t’aime. Bonne écriture, ici ou ailleurs !

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.