De péter au lit : la grande imposture

    

Ne vous méprenez pas sur le titre de ce billet charmant, gens du voyage qui passez par ici, puisque il n’est point question d’être graveleux sur ce sujet universel.
Ainsi, si vous vous attendez à parler de prouts toute la journée en glissant du rire gras entre les lignes de ton commentaire skyblogien, tu peux d’ores et déjà passer ton chemin.
On est pas chez Bigard ici (le comique, pas celui qui t’offre du carpaccio et sa marinade à l’huile d’olive).

Récemment, ici même, sur SBEP, Marieaunet écrivait un commentaire qui nous laissait tous interloqués et chancelants sur nos crocs à talonnettes.
Voyez plutôt :

Je suis la seule à dire à mon mari qu’il faut péter dans la vie ?
Au tout début de notre relation…dans ma petite chambre d’étudiante, mon grand mari se cognait contre mon mobilier de jeune fille, et filait assez régulièrement dans la salle de bain…pour en ressortir aussitôt.
“Qu’est ce que tu branles dans la salle de bain toutes les deux secondes?” que je lui dis. Je pensais, ça y est il se mate dans la glace, il se recoiffe ou dieu seul sait quoi encore.
Là je le sens gêné, et il m’avoue qu’il y va pour lâcher des petits pétous.
“T’es con ou quoi? ” que je lui dis, « t’emmerde pas comme une précieuse, si tu veux passer ta vie avec moi t’as pas fini de péter sous mon nez, autant qu’on s’y habitue rapidement.
D’autant plus que moi même je suis dotée du même instrument, et qu’étant de nature ballonnée, je n’ai absolument pas envie de me tordre de douleur pour toi. »

Là il m’a regardé. Dans ses yeux il y avait marqué “tu es la femme de ma vie”
Il a souri “ok” qu’il a dit. Il a pété un coup on a rigolé, et ça fait 14 piges qu’on se pète dessus et ça nous fait bien rigoler. Mais on est pas des beaufs attention. On a juste pas envie de se faire mal au ventre.

Face à ce témoignage édifiant et criant de vérité, nous n’allons pas, aujourd’hui, faire de la thèse/antithèse/synthèse du oui ou non faut-il péter au lit avec son conjoint, du à partir de quand peut-on péter au lit sans se faire larguer dans la minute et toutes ces contingences chères à la politesse de comptoir.

Moi je dis toujours que même Elisabeth The Second fait caca. Après ce postulat, tout est possible.
Ne zappez pas, ajouterait ce cher Jean-Marc Morandini s’il était toujours vivant sur TF1…

Non.

Je voudrais juste revenir sur deux incohérences du système, si vous le voulez bien, les scatophages.

1) Les us et coutumes, dans notre chère Navarre représentée across les océans par de la dame au bibi, veulent que l’on s’attarde toujours sur le pet au lit.
Comme si c’était le seul qui était répréhensible.

Je crie que nenni.
Je crie au scandale.
Je crie à la déraison.
Je crie.

En effet, est-ce à dire que lâcher un pet lors du déjeuner cul-pincé de présentation à la belle-famille de l’élu serait un comportement totalement admis ?
« Oh, vous avez pété Marie-Caroline, comme c’est charmant. Mais reprenez donc quelques asperges, sauce mousseline ! »
Est-ce à dire que, par exemple, lors d’un entretien d’embauche pour le poste de Directeur Univers du Développement Sidéral de la boite Money.com, on peut lâcher une grosse caisse quand on nous demande nos trois qualités et nos trois défauts, sans que cela fasse de vents ?
De qui se moque-t-on ?
On se moque de vous, peuple de Gaule !

Je ne vois pas pourquoi le pet au lit serait grave plus mis au pilori que son copain le pet en société.
Je dis que c’est du racisme.

Et sur mes cahiers d’écolier, sur mon pupitre et les arbres, sur le sable, sur la neige,
pet au lit, j’écris ton nom.

2) Dans un deuxième temps, et comme l’écrit si justement Marieaunet, quid de l’hypocrisie d’aller faire sa petite affaire au toilettes, si ce n’est pas de l’hypocrisie, justement ?
Soyons sérieux un instant et imaginez que vous n’ayez pas un 200 m2 avenue Montaigne et que donc, par la force des choses de votre misère et de votre pouvoir d’achat en berne, les cabinets se trouvent à équidistance de 50 cm de chacune des autres pièces de votre logis lilliputien.

Entre nous, n’allez-vous pas être encore plus lol d’entendre des gros bruits indélicats à travers la porte des WC ?
N’est-ce point encore plus risible que votre compte-joint se cache pour éviter que vos chastes oreilles ne soient torturées par des bruits que vous entendriez aussi bien s’il était assis à côté de vous, sur le canapé Conforama à fioritures nippones ?

Je conclus sous cape que se cacher pour péter, c’est malsain. On peut se cacher pour tromper, ça oui. Sinon, ça devient du threesome (hum hum) (private joke).
Par contre, le mal au ventre peut vite devenir sujet de mal-être dans son corps, dans sa tête et dans son couple et nous ne voudrions pas que ces petites précieusetés ridicules vous entraînent sur le chemin de la perdition conjugale.

Sous vos applaudissements…

Catégories ETUDES SOCIOLOGIQUES

80 commentaires

  1. Will dit :

    Ah moi je pète pas au lit.

    Mais c’est surtout parce que je peux pas. Je fais un blocage. De péter tout court même.

    Alors les toilettes sont chez moi ZE place to be.

    Et j’y be souvent, en fait.

  2. Babillages dit :

    Ca veut dire que tu nous donnes le feu vert pour péter sur ton blog ? Genre, on n’a plus besoin d’aller aux toilettes tout ça tout ça.
    Comment ça j’ai rien compris ?
    Ok je sors !

  3. BBCam dit :

    Et ben écoute, concernant le pet en société, ça tombe très bien.
    Personnellement, je trouve que péter en société, ça fait montre qu’on se sent très bien avec la personne avec qui on est en train de sociétiser.
    Et par voie de conséquence, demain, je suis invitée à dîner chez des très bons amis.
    J’ai mangé des artichauts aujourd’hui.
    Demain, je serais donc fin prête pour péter.
    Je te dirais ce qu’en a pensé la société.

  4. Myrtille dit :

    ET quand on va faire une petite visite à une amie pour le w-e, et qu’on se retrouve à partager son 140 cm dans un studio de 20 m2 ?
    Tu proposes quoi ?
    Qu’on en parle avant de se coucher, pour mettre tout le monde d’accord ?

    @bbCam … euh non rien … (tu vois ce que je veux dire ?)

  5. Elsa dit :

    Non là BBCam je suis pas d’accord. Péter, c’est une chose, à la limite qui s’en fout? Moi je suis juste pour péter en société quand on sait que ça ne va pas sentir, et faites pas vos éberlués, on SAIT quand ça va pas sentir.

    Imposer l’odeur à la société, la société n’aime pas, figure-toi, même si elle t’aime beaucoup. Je sais bien qu’on aime les gens pour ce qu’ils sont « à l’intérieur », mais je sais pas si ça inclut les tréfonds de ton grêle faisandé.

    Du prout rigolo, on dit oui, du prout qui toaste les poils du nez, on hurle « rembourseeeeez ».

    Wouala.

  6. imposture dit :

    Je ne comprends pas ? Qu’est-ce que viens faire dans cette histoire ?

    Je vais me coucher… pfffff…

  7. imposture dit :

    Je ne comprends pas ? Qu’est-ce que je viens faire dans cette histoire ?

    Je vais me coucher… pfffff…

  8. Violette, ce n’est plus la peine de vous présenter aux cours…
    Vous êtes simplement REN-VOY-EEEEE (séance tenante).
    Je conserve votre chèque, j’en ai déjà suffisamment chié comme ça à essayer de vous apprendre 2-3 principes du monde pour vous sauver la mise petite catin. Là, ça va bien. ça sent trop le gaz.

    Salutations distinguées.

  9. Myrtille dit :

    Violette, demain tu rends ta dernière copie avec une petite statistique, « combien d’aérophages et combien d’aérophobes commentent sur ton blog », par tranche d’âge, situation socio-professionnelle et sexe …

    Bien le Merci !

  10. vinsh dit :

    D’aucuns diront que je n’ai que ça à foutre d’être encore ici à 1h20 du matin. Et d’aucuns auront raison. Mais pété de rire (ah ah) à en louffer dans mes draps, je ne regrette pas mes insomnies pour le coup. C’est déjà ça!

  11. BBCam dit :

    @ Elsa : merde, alors.
    Promis, je me tiendrais bien, va.

  12. Je crois que les sons naturels ne sont pas des habitudes de beaucoup. Plus qu’on ne le coit en fait. Soit même et ceux qu’on connaît est une chose, celui ou celle qu’on ne connaît pas, là, je dis que ça dépend de la méprise ou de l’attachement. Ce n’est point du rascisme mais la génarlité de survit, à bon les grandes surprises, je suis preneuse, bienvenu chez moi l’outre de Sade, j’en ai la collection…bien ennuyeuse côté scato je te confie…au bout d’un temps. Justement, on est tous foutu pareil!

  13. marieaunet * dit :

    hou je suis dans une note de Violette!!hahaha je sors de l’ombre enfin!! Flattée je suis!! Miciii.
    J’ai oublié de préciser que comme je suis une créature pleine de charme, quand je flatule, je reste charmante. Ensuite je flatule ouvertement aux oreilles de mon mari, mais je lui demande de m’excuser comme quand je rotule. Toujours faire celle qui s’en veut à mort d’en avoir lâché une…alors qu’en fait on s’en fou…
    Je pense aussi qu’une bonne dose d’amuuuur permet de mieux faire passer la chose.
    Mais je proute pas en société, sauf si je peux pas faire autrement, dans ces cas là je me débrouille pour trainer une chaise par exemple, mais comme je suis très con, ça va me faire rire, et tout le monde va comprendre. Dans ces cas là en ultime recours j’accuse mon voisin de tablée « roh mais dis donc comment t’es lourd toi on est à table là ».

    * qui pue qui pète qui prend son cul pour une trompette.

  14. mry dit :

    Péter en public est un art que l’on apprend de mère en fils depuis des siècles dans nos familles aristocratiques. jamais vous me prendrez en flagrant délit de vent, toujours je vous péterai à la face… l’air de rien…

  15. Mme la truffe dit :

    whouuuuuuuuaaa c’est intello aujourd’hui !!! je me suis évertuée de ne pas péter pendant 2 ans lors de notre « mise en couple » !! reste de mon éducation coincée…. SAS médacin a débarqué au moins 4 fois…. car il ne fallait personne aussi dans l’appart pour que je pose un caca dans le fond du WC… au cas ou le bruit et pire l’odeur !! Puis je me suis décoincée et…. au lit ou pas au lit c’est pareil si nous ne sommes que Nous, et purée qu’est ce que je revis !!
    c’était ma minute poète !!

  16. Fran dit :

    Pour le Carpaccio, je mange du charal. C’est bien meilleur.
    Mon canapé est bien japonisant mais de chez Sof.
    Quoi c’est pas un billet pour que je fasse ma précieuse ?? J’ai pas compris ?? Je pète en écrivant ce texte …. Quelle Honnêteté je fais preuve !!

  17. SONIA dit :

    Péter c’est sain.
    Il paraît qu’il y a des gens qui se retiennent de péter toute leur vie…
    Tu imagines le carnage là-dedans ?

  18. Bean dit :

    On aura beau dire, le premier pet, comme le premier popo, on est quand même vachement gêné… oui, on aura beau!

    Tu ne me feras pas croire le contraire Violette!

    (Par contre une fois que c’est parti, c’est parti…)

    Sous vos applaudissements, Bien le bonjour!
    bean.

  19. Ju' dit :

    Péter au lit ??? Si c’est vraiment necessaire, j’ai envie de dire d’accord…

    Péter en faisant l’amour ? Là je dis non… Quoi ça sent le vécu ? Bon ok mais c t pas moi.

  20. Vanja dit :

    Desole, toute ma vie, je jamais pété dans le lit quand je été avec une femme.
    Donc se n pas aujourd’hui que je vais changer a mon age…….
    Donc merci pour ton encouragement chére Violette, but no way……

  21. Pam dit :

    Ce billet est génial. (oui, certes un peu court comme commentaire mais je fais ce que je veux, point) (péter ou pas péter, d’ailleurs)

  22. Clélie dit :

    C’est une question existencielle que tu soulèves là, chère Violette.

    Je crois même qu’un épisode entier de Sex&The City est consacré à cette épineuse question: tu sais Carrie pète au lit et elle ne sait plus où se mettre, au point que sa relation avec Big périclite…Mais en fait, lui il trouvait ça drôle. C’est elle qui se crée des problèmes dans sa tête…

    Bonne journée à tout le monde quand même!

  23. lilouise dit :

    Tu écris bien, on dirait du Desproges. T’as pas la même tête, quand même ? Rassure-moi.

  24. une histoire de pet drôlissisme dit :

    Une vieille dame dit à son médecin :
    « J’ai un petit problème de flatulences, docteur. Heureusement, mes pets sont silencieux et inodores, mais ça me met quand même mal a l’aise. Ça fait bien 10 fois que je pète depuis que je suis entrée dans votre bureau, et vous ne vous rendu compte de rien ! »
    Le medecin lui dit :
    « Prenez ces pilules et revenez me voir la semaine prochaine. »
    La semaine suivante, la dame lui dit :
    « Je ne sais pas ce que vous m’avez donné, docteur, mais mes pets puent affreusement maintenant, même s’ils sont toujours silencieux.
    « Bien ! répond le médecin. Maintenant que nous avons dégagé vos sinus, voyons ce que l’on peut faire pour votre audition… »

  25. Gallïane dit :

    Péter, c’est la Santé !

  26. GreG dit :

    Un pet mal contrôlé peut ruiner une vie
    Sauf dans les lieux d’aisance , il nous est interdit!
    Imaginez un peu: vous pétez à la messe :
    Il faut absolument s’accuser à confesse

    D’avoir ainsi troublé cette cérémonie
    Qui ne peut supporter que le blanc des surplis!
    Vous pétez au bureau? Alors il faut veiller
    Avec grande attention à l’air renouvelé

    Pour ôter les poisons et toute pestilence ,
    Vaporisez bien vite un doux parfum d’ambiance !
    Péter un peu au lit, ce n’est pas interdit,
    Mais on ne peut le faire avec n’importe qui:

    Il est de gros bougons dont le fier odorat
    Décèle illico les parfums scélérats
    Qu’un pet incontinent laisse flotter souvent,
    Qu’on ne peut supprimer qu’en étant sous le vent!

    Vous pensez qu’un long pet est une forfaiture?
    Si vous le modulez , bien assis en voiture
    En soulevant parfois la fesse, pour changer
    Les bruits que fait le vent que vous vous extorquez,

    Vous pouvez obtenir des mélodies subtiles
    Qui aux yeux des chercheurs de sons sont bien utiles!
    N’hésitez pas alors à les enregistrer
    Pour, peut-être, un beau jour, trouver célébrité!

    Il est des pets mondains qui se veulent discrets
    Mais laissent derrière eux l’ambiance parfumée
    De mainte porcherie , qui, même bien tenue
    Recèle des relents qui manquent de vertu !

    De ces pets impromptus et qui vous assassinent
    Qu’on affuble, chez nous, du doux nom de « bessine »
    On ne peut alléguer qu’ils viennent du voisin
    Et tourner les talons comme ça, mine de rien !

    Un parfum très puissant nous suit et nous dénonce
    Au courroux général, et bien des nez se froncent
    Quand, passant auprès d’eux, on laisse s’échapper
    Quelques relents d’égouts aux vapeurs sulfurées…

    Et ces pets triomphants qui ébranlent les trônes
    De ces rois satisfaits qui, par ces bruits, couronnent
    Un repas trop copieux où ils ont abusé
    De vaillants haricots qu’on nomme flageolets,

    Oui, ces pets triomphants sortis de culs augustes
    Ne sont pas plus glorieux que ceux que l’on déguste
    Quand, assis sur le trône en un beau cabinet,
    On se donne la joie de péter en secret !

    Péter en compagnie, demande de l’étude
    Il ne faut pas non plus en faire une habitude
    Et croire que l’on peut péter impunément
    Devant de bons amis qui s’offusquent souvent !

    Une femme qui pète est mal considérée
    Et l’oreille à l’entendre est souvent sidérée
    Comme si de ce cul qu’on adore et adule
    Il ne devrait sortir que de divines bulles !

    On peut gâcher ainsi d’intimes relations
    Par un pet impromptu qui sort du cotillon !
    Et il faut bien du temps et de l’intimité
    Pour se donner, au lit, le plaisir de péter !

    Parlons un peu des sons et des modulations
    Que le pet bien conduit offre à nos émotions
    L’esthétisme du pet n’a pas été chanté
    Je m’y efforce ici, pour enfin l’honorer !

    Il est des pets fameux qui partent en trompette
    Ceux qui sortent soudain alors que l’on s’apprête
    A monter à cheval, et qu’écartant les cuisses
    On permet à ce pet de s’esbigner en suisse !

    Il est des pets flûtés qui sortent, s’éternisent
    Et font à tous l’effet d’une petite brise
    Légère et court vêtue, agréable à l’ouïe
    Et qui ne choquent pas l’oreille de Louis.

    Pas plus que les tympans de la chaste Louise
    Puisqu’on appelle ainsi ce pet qui s’éternise !
    Il est un pet discret que l’on nomme une perle
    Qui ne rappelle pas le chant aigu du merle,

    Mais qui survient parfois à un petit effort
    Qui ne s’attarde pas, et part vite au dehors.
    Ces pets –là sont parfaits pour celui qui s’ennuie
    Et qui seul au logis entend tomber la pluie !

    Il est des pets foireux qui nous couvrent de honte,
    Que l’on ne peut nier, et qui du doigt nous montrent
    Quand, au pantalon blanc, on voit une auréole
    Où que la jupe en fleur a sali sa corolle !

    Et le pet qu’on enflamme, y avez-vous songé ?
    Ce pet des collégiens dont les yeux révulsés
    Voient, de leur postérieur jaillir l’enfer de Dante,
    Et rôtissent leurs poils d’une main imprudente !

    Joseph Pujol, jadis , au temps du Moulin Rouge
    Où s’amusait Lautrec ,autant que dans les bouges,
    Savait avec ses pets faire venir à lui
    Toute la société, des plus grands aux petits !

    Il emmagasinait, tout comme une baudruche
    De l’air qui, mélodieux, évoquait sans embûches
    Les plus beaux instruments : la flûte, le tambour
    Contrebasse ou violon… En ses plus beaux atours,

    Cet ancien boulanger , un enfant de Marseille
    Venait au cabaret expulser ses merveilles
    Vêtu d’un habit rouge à la culotte noire
    En satin, découpée à l’endroit de l’histoire,

    Et qui lui permettait d’éteindre les bougies
    A trente centimètres, et de jour, et de nuit !
    Qui a pu faire mieux que ce sublime artiste ?
    A moins, qu’à l’imiter, vous vous mettiez en piste !

    Kiki la doucette décembre 2003

  27. connasseee dit :

    une fille ça pète pas et ça fait pas caca!

    point à la ligne.

  28. emilie, femme de goût dit :

    crocs à talonnettes? mais ou vas-tu chercher ça? merci le fourire des la 3e ligne…
    Sinon farter comme on dit en language shakespearien ben ça m’a toujours fait intensemment ricaner, mais attention à la limite de la débilité profonde, je ricanne bêtement jusqu’à ce que je sois sur de bien m’être fait roder..
    Au bed c’est pire, je ricanne niaisement tout en rougissant, bref j’en fait des caisses (merci) tout en provoquant un appel d’air tres discret d’un mouvement précis de bas en haut afin que l’odieux coupable s’évapore vers d’autres horizons… sous l’oeil consterné de mon compte joint

  29. Nath de Vannes avec le même soleil qu'à Paris dit :

    @Greg : elle est excellente cette poésie du pet !!

    Ben je crois que je devrais consulter car l’émission du pet reste tabou chez moi !
    Jamais en présence de qui que ce soit.
    Alors au lit avec un amant, n’en parlons même pas ! Bouhhh, shame on me (?)..

  30. violette dit :

    Will : Il faut consulter, à ton niveau !

    BBCam J’attends ton compte-rendu avec impatience…

    Myrtille : Par exemple, oui ! En parler dédramatisera le pet ! C’est une très bonne idée Myrtille !

    Elsa : Je suis 100% d’accord avec toi ! On SAIT quand ça va sentir (ou pas). Merci.

    imposture : Je le savais. Tu ne pouvais pas laisser passer ça !

    Nadine : J’en étais sûre pour le chèque, vous ne pensez qu’à l’argent, espèce de pauvre conne !
    Et vos cours sont à chier Nadine ! Surtout la fois où vous aviez votre jupe rentrée dans votre culotte toute naze par inadvertance !
    (hahaha)
    (on s’est bien marrés avec les copains)

    Myrtille : Je vais finir par obtenir un portrait très précis du lectorat et je vais tous vous faire chanter ! Gniark gniark !

    vinsh : Merci. Ca me fait plaisir. Je sais que tu es un lecteur exigeant.

    la môme de nyc : Putain, c’est chaud de comprendre tes comm’, j’avoue j’ai lu deux fois en me concentrant.

    marieauent : Merci pour le fou rire du trainage de chaise ! C’est très bon !

    mry : Je me souviens de cette histoire de par chez vous, les aristocrates…

    madame la truffe : Je connais quelqu’un aussi, ou faut personne dans l’appart, sinon c’est pas possible !
    Un cas médical, comme toi !

    Fran : Tu as raison, le Charal c’est le haut de gamme (n’importe quoi, moi)

    Sonia : Ils finissent par éclater et ça fout du sang plein les murs, et c’est bien fait pour eux !!

    Bean : Oui, ok, bon, ça va, je suis d’accord. (mais après, wééé, on fait des compet’)
    Bonjour bean, ça va bien ?

    Ju’ : Ah oui quand même, ça va loin là… (raconte !)

    Vanja : Bravo, tu es un mec bien vanja !

    Pam : Tu as tout à fait raison : ce billet est génial. Merci et merci à moi.

    Clélie : Elle est chiante cette Carrie, moi elle me fatiguait avec tous ses problèmes qu’elle se créait cette dinde !

    lilouise : Pourquoi, ce serait si grave que ça ?

    une histoire : C’est la fête aujourd’hui ! Youhou dirait l’HDA !

    Gallïane : Merci Gallïane pour cette intervention ! A vous les studios !

  31. violette dit :

    GreG : Merci mon chéri (mais j’attends tes petits caractères spéciaux avec impatience)

    connasseee : Je te dis que si, la Queen fait caca !

    emilie : Bravo pour ton comm’, on voit que c’est toi l’intello. Sinon, je suis un peu comme toi. Tout ce qui est potache me fait marrer, en fait.
    Je suis irrécupérable…

    Nath : Ecoute, ça c’est à cause de la Bretagne.
    Viens trois jours à Paris, et tu rentreras en pétant !

  32. milou dit :

    ouhlà. j’ai du mal à croire que tu fasses un de tes plus longs billets sur un sujet aussi fumeux.

    enfin, bon, moi je dis que le prout au lit, ça passe.
    par contre, faut vraiment être le fils à personne pour lâcher une perlouze dans une bagnole.

  33. une vieille du lectorat dit :

    mon grand-père (un sage) avait coutume de dire « mieux vaut péter en société que mourir tout seul »…

  34. Nath de Vannes dit :

    Ok. Je commence mon éducation pétale dès vendredi. Je serai sur Paris.
    Et si ça marche ton truc eh ben samedi j’asphixirai tt l’avion qui m’emmène voir Némo !
    Et ce sera ma renaissance proutienne.

  35. Bean dit :

    ben écoutes ouais ça va plutôt pas mal, on a le sourire, on a le soleil, on a des bonnes choses, on profite de la vie, tout est cool….

    Et toi?

    Et vous autres?

    B.

  36. Je note un truc – je me refuse à commenter le sujet du jour – il est absolument vrai que le canapé conforama est à tendance nippone.
    Qui qu’a une idée du pourquoi du comment ? parce que c’est spécialement laid quand même.

  37. ImK-viz dit :

    Il y a de véritables poèmes dans les commentaires *.* Quand à moi il m’est impossible de faire chanter les mots pour chanter les louanges d’un poste dissertant des chants de nos divins postérieurs. De toute manière je sais pas chanter.

  38. violette dit :

    milou : Surtout quand c’est de la bagnole classe ! Encore au temps de le 2 CV, ça passait…

    GreG : C’est un plat de spaghettis fumantes ?

    Anne : Un bon calembour, merci !

    une vieille du lectorat : Voilà, tout est dit (et bien dit) !

    Bean : Ecoute, pareil. Pis j’ai un nouveau téléphone, alors what else, je demande ?
    (où qu’on en est avec la pute du permis de conduire ?)

    Valérie : J’ai ma théorie. Les beaufs n’aiment pas l’uni.
    Donc chez Confo, vu que le consommateur est beauf, en général, on lui fout des milliards de conneries imprimées sur le canap’ et il est content.

  39. Bean dit :

    faut aller lui arracher les yeux.

    Mais je dis ça parce que je suis colère.

    Tu t’en doute.

    Montre un peu ton nouveau portab’? Tu vas revendre le vieux sur ebay (ahahah.)

    Bon j’y vais, « trèfle de plaisanterie » comme c’était écrit sur mon agenda de seconde…

    Beanou.

  40. valerie dit :

    pas idiot. mais tu noteras que je n’aime pas l’uni non plus.
    Donc soit on conclut à ma beaufitude (et on va pas conclure).
    soit on se dit qu’il y a des vieux stocks nippons a fourguer depuis 50 ans environ. (je préfère cette idée).

  41. Poupoupinette dit :

    D’un autre côté, la queen au chapeau, elle dispose dans son Windsor d’un peu plus de 200 m2, que les 200 m2, ça doit juste être la taille d’un de ses salons de réception.
    Dans un chateau, les vents intérieurs-extérieurs, tu avoueras, ça prend tout de suite une autre dimension.

  42. BBCam dit :

    @ Greg : je pense que ça, je vais l’imprimer, voire le callygraphier. Cette poésie est tout simplement divine.

    @ Violette : Elsa veut pas que je me livre à des expériences, apparement…. Mais je vais voir.
    De toutes façons, si je sens que ça sent, je m’abstiens.

    Et du coup, la question, c’est : est-ce qu’il vaut mieux s’abstenir, se retenir, pendant super longtemps, et au bout d’un moment, n’en pouvoir plus, et lacher et enorme truc? Ou plutot mieux vaut en faire plusieurs discrets?
    J’adore causer pets, ça me libère.
    ?????

  43. et les histoires de combustion spontanée si on se retient trop, c’est vrai ?

    oui, je sors cette théorie d’un épisode de South Park.

    (Kenny meurt dès la 1ere minute, de combustion spontanée car il depuis qu’il a une petite copine, il retient ses émissions de gaz)

  44. miss luna dit :

    je ne dirai qu’une chose

    caca proust

  45. violette dit :

    ImK-viz : Oui c’est beau toute cette poésie ambiante, hein ?

    Bean : Hahaha je revends pas sur ebay, il est tout esquinté.. je montrerai le nouveau bientôt, t’inquiète !
    (je suis en pyjama)
    (le monde à l’envers)

    Valérie : Je m’excuse, mais les gens qui n’aiment pas l’uni sont des beaufs. Il n’y a pas d’exceptions à cette règle.
    Je suis si désolée pour toi…

    poupou : Pas faux. C’est pour cela qu’au temps de Louis 14, on pouvait faire caca dans le château sans que personne ne s’en aperçoive !

    BBCam : Tu es fan des nuages hein ? GreG a changé notre vie à toutes. Il est exceptionnel !

    Petite cervoise : Ah mais pardon, je vois que Madame possède de solides références !

    miss luna : C’est exprès la faute ou non ?

  46. Manou dit :

    Moi j’m’en fous j’ai un bureau seule – heureusement pour écrire des conneries sur les blogs – et je dors seule !
    Donc j’intoxique personne ;o))

  47. tu as commencé ta phrase par « je m’excuse » donc ca va, je ne suis pas trop vexée.
    Puis vu mon design de blog hein… je me tais.

  48. GreG dit :

    @ Violette : non c’est un pet ISO 8859-1, mais ça reste entre nous hein…

    Tiens ça me fait dire que je n’aime pas ce mot « pet – péter », c’est pas hype tu ne trouves pas ? En anglais ça se dit aussi « wind »… un vent quoi, et c’est plus classe quand même.

    Oooh, j’viens de faire un wind, ou alors : « t’as windé ? »

    @ Nath, BBCam et Myrtille : Merci mais je précise que ce texte n’est pas de moi, non pas que je veuille renier mon cul pour un pet, mais il a été écrit par une certaine « Kiki la doucette », donc Kiki si tu lis SBEP, manifeste-toi ! Pfrouutt !!

  49. Mais à quand le retour du spectacle de pétomane de nos arrière-grand-pères, moi je dis ! Surtout à l’heure du casting télévisé, ce serait trop lol, non, un nouvelle star pétomane ?

  50. elzaz dit :

    ben moi j’adore l’expression « dans nos crocs a talonettes » et
    “Oh, vous avez pété Marie-Caroline, comme c’est charmant. Mais reprenez donc quelques asperges, sauce mousseline !” et
    « sur le canapé Conforama à fioritures nippones  »
    moi je suis trop LOL quand je lis du Violette Uber !!!!!

  51. violette dit :

    Manou : Oui mais pense à tes lecteurs bordel ! Bientôt le blog odorant sera inventé et là, tu seras grave mal !

    valérie : Oui je mets toujours les formes avec les gens susceptibles…

    GreG : Ah mais donc pour « candle in the wind », Elton John fait une sorte de calembour !
    Genre, éteindre la bougie en pétant, quoi !
    ‘tain mais cet humour british, quand même !

    Frieda : Excellent ! On pourrait faire « l’île de la pétation » avec des couples de vieux pétomanes !

    elzaz : Tout le plaisir est pour moi !

  52. Mini dit :

    J’habite dans un pays ou les gens rottent et personne ne trouve ca anormal !

    Ca fait parti des us et coutumes … Alors pourquoi pas le pet !!!

    =)

    En tout cas belle poesie sur le pet !

  53. Emilie l'intello dit :

    Putain j’avais pas vu que t’avais répondu à mon com’ d’hier, tiens.
    J’ai posé la question pour te faire chier, tu penses bien. Fallait bien que quelqu’un se dévoue. Autant que ce soit moi avec mes gros sabots que tu sais qu’ils sont pour de lol. Non ?

    Merci !

  54. Glamazone dit :

    Ma Violette, dois je te le redire ?
    Je t’aime voila, tu me fais tellement rire avec tes billets à con dans lesquels je me retrouve souvent.
    Non je ne suis pas une beauf comme Mariaunet et je milite depuis de nombreuses années pour la parité du pet.
    Pettons ensemble, peuple français ;-)

  55. Ju' dit :

    Comment raconter ???
    Durant la partie de jambe en l’air il a pété, et ça, ça coupe tout !!!
    Tu vois, rien d’extraordaire…

  56. Will dit :

    Valérie : la web radio 100% live au moins ? (y a vraiment des trucs bien… Surtout sur la partie chansons)

    Hem, sinon, non, je consulterai pas. Pourquoi faire, diantre ?

  57. Myrtille dit :

    @Violette … « candle in the wind » mais lol quoi (put*in je viens de loler, attention ce sera la première et la dernière fois en ce lieu … par contre je vais winder à ma guise, ça changera !)

    @Greg, nan, moi j’ai rien lu, c’est trop long et puis je sais pas lire … je te love juste comme Violette, oui juste pour les petits symboles envahissants !

  58. Jenny dit :

    Moi j’ai une devise:
    qui ne pète , ni rote est voué à l’explosion !
    Bon ok c pas tr »s classe dis comme çà
    je ne dis pas non plus qu’il faille se lacher partout, non non!

    donc Sonia je te rejoins sur ton commentaire!

  59. dubuc dit :

    Violette,
    Cette note atteint le sublime! Et les commentaires des sommets everestiens!!! Le pet est un fait de société, dont on n’ose parler, tant les normes sociales pousssent à l’éradication de tout ce qui est sui generis… Notre monde est aseptisé, incolore, inodore et sans saveur… Le pet est une forme de cri primal!!!
    Cela dit, trève de philosophie gastro-entérologique, péter sous la couette… Là je dis non!!!
    En revanche, péter dans un ascenseur bondé (dilution de la responsabilité… qui est le coupable? le colonel moutarde dans l’ascenseur avec des flageollets? un doute s’installe parmi les joyeux voyageurs… Et 40 étages dans une tour de La Défense… c’est long, très long!!!)…
    Autre option, prendre le risque dans un ascenseur vide… chaque étage, chaque arrêt est un risque majeur… qui va entrer? L’aventure, l’adrénaline!!!
    Res…pet!

  60. Manou dit :

    Uh uh…
    Res… pet à toi Dubuc ;o))

  61. violette dit :

    Mini : Quelle est donc cette contrée ??

    Emilie : Qué question ? Celle si c’était un billet sponso, c’est ça ? Oui tu as été très vilaine de douter de ma sincérité. On est pas chez *BIP* !

    Glamazone : A quand la grande manifestation sur la parité du pet, je demande ?

    Ju’ : Effectivement, ça coupe !

    Will : Je te taquine, tu le sais bien !

    Myrtille : J’adore te faire loler en ces lieux, mais dis moi, j’ai oublié de te demander ce que tu voulais dire, dans un de tes récents comm’, je sais plus où, où tu disais que « le blog de Violette est à mon blog ce que je sais plus quoi est à je sais plus qui… » ??
    Hein ?
    Dis ?

    Jenny : C’est un bon résumé !

    Dubuc : Merci beaucoup ! Et je suis drôlement contente de te voir ici !
    J’opte pour l’expérience de l’ascenseur vide pour l’excitation et le stress, bien sûr !

  62. « Tout homme qui ni ne pète ni ne rote est voué à l’explosion »

    Je sais plus si c’est de Lavoisier ou Carlos….

  63. TamereeEnslipdevantprisu dit :

    Moi je dis le plus dur c’est quand tu sais que le pet vient,il est la il arrive et que tu es donc en societe ( dans ton lit avec cheri, a la gym avec les sauterelles en justocorps, en rang derriere des beauf a la caisse de carrouf bref)- MAIS QUE FAIRE???Y’a 4 solutions:

    1. tu te dis allez c’est un silencieux non traitre ( =comprendre qui ne puera pas) donc tu le laches, personne sentira..eheheh

    2. tu te dis c’est un silencieux qui va puer – je me retiens ( retiennnnnnnns la nuiiiiiiiiit)

    3. Tu te dis c’est un bruyant qui puera pas mais bon ca va PROUTER fort – JE me retiens bis

    4. Tu te dis c’est un bruyant et qui de surcroit va puer – JE ME RETIENS rebis

    Morale de l’histoire – ou que tu sois, quand le pet pointe son nez, tu files dans ta bagnole (solo! of course), tu te laches et t’asphyixie dans ton propre pet.

    J’aurai du faire POETE!

  64. Miss Glitzy dit :

    Qui pète le matin et qui pète le soir était vivant à midi.

  65. 38ème marche dit :

    @Mry: Quel gros menteur!!!!!! Et les grosses caisses que t’as laché sur ma petite personne, juste histoire de rigolé, remember ou bien????

  66. stella dit :

    moi je dirais seulement ce qu’avait l’habitude de me dire mon papi

    « Qui ne rote ni ne pète est voué à l’éclatement »

    voilà

  67. BBCam dit :

    Violette, Violette, Violette.
    J’AI PAS PÉTÉ UNE SEULE FOIS CE SOIR.
    Putain, mais déçue j’étais.
    En revanche, on m’a servi de la tarte à l’oignon. Ce soir, dans ma couette, ça va pulser, je dis que ça.
    (Vive le célibaaaaaaat)
    (Greg, je t’aime)??????
    ( Le ?, c’est pour S-M en vrai?)

  68. dubuc dit :

    @Miss Glitzy: J’adore!!! C’est de la vraie philo hédoniste!!!

  69. Myrtille dit :

    <:o)

    ?

    Très chère Violette … je voulais juste rappeler à la blogo toute entière :-P que ton gentil ( ^^ ) blog n’a qu’un jour de moins que le mien …
    Tout comme Mathilde qui est né le 15 Juin alors que moi je suis du 14 ;-)

  70. « lors du déjeuner cul-pincé de présentation à la belle-famille de l’élu  »

    Et moi comme une conne j’ai lu « présentaFion »…

    Par contre ça m’inquiète, je crois avoir compris de qui tu nous entretiens quand tu parles threesome.

  71. eveange66 dit :

    Ah quelle nouille, je ne venait plus sur ton blog par paresse, et que n’ais je pas manqué ?
    Et il fallait que je revienne pour ce billet sur ce sujet délirant.
    Et justement ce matin, j’empeste : hier soir j’ai mangé de l’AIL et de l’échalotte ce qui, chez moi, a un effet non pas immédiat mais insidieux…
    Et j’adore l’ail et l’échalotte donc j’ai chargé.
    Connaissez le poulet aux 40 gousses d’ail , A tester en société. Avec mon dernier ex, on en a mangé pas mal et on a bien rit, c’était devenu un jeu.
    Moi je trolle délicat, discret mais violent. Sinon je tousse pour cacher mais, jusqu’à récemment, je riais en même temps.
    depuis j’ai appris à me maitriser : c’est du grand art…

  72. Jean-François Manatane dit :

    Chère SBEP,
    Merci beaucoup de traiter (enfin !) du sujet qui empoisonne non seulement les entrailles du plus grand nombre, mais surtout leur vie ! A ce sujet, LE livre sur le sujet, « De l’art de péter », de Pierre-Thomas-Nicolas Hurtaut (oui je sais 3 prénoms ça n’est pas courant) a été réédité il y a déjà quelques temps. PTN nous décrit bien ces femmes « mortent de s’être trop retenues », déjà à la fin du XVIIIème siècle…
    En passant, une petite blague de terrain à faire à une amie coincée : lors d’un repas, préparer comme accompagnement une purée au topinambour. Oui, le topinambour, ce légume honni de nos parents ou grands-parents, qui, comme le rutabaga, composait souvent l’ordinaire des repas durant la guerre… Le topinambour est aussi bon ( goût de l’artichaut) qu’il est flatulogène… Et attention, son action est rapide, très rapide. Si vous voyez votre amie se tortiller moins de deux heures après la fin du repas, vous pouvez commencer à rire intérieurement, c’est le début de son calvaire…
    Attention, la chasse au topinambour est ouverte de novembre à mars environ. Veillez à ne pas payer plus de 3€ le kilo de cet amusant légume. Egalement, il faut le préparer rapidement, il se ramollit vite au réfrigérateur, et perd une partie de ses capacités expansives.
    Merci de m’avoir suivi(e,s).
    J-F Manatane

  73. violette dit :

    Cher Jean-François,
    Merci beaucoup sur ce cours sur l’art d’accommoder le topinambour.

    Pour ma part, je ne mange que des chips.

  74. Hey ! Très intérrssant ce billet :) il est vraiment symp le design deton blog (dsl si je suis hotrs sujet), j’apprécie ton blog ! :) bone continuztion

  75. où est-il posible de contacter l’auteut de ce blog ? ;)

  76. violette dit :

    par mail, en haut à gauche.

  77. ouf! dit :

    qui ne rote ni ne pète…est voué à l’explosion

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.