Contente, genre vraiment contente

    

bourse-hope-sezane

Des fois, on a des nouveautés moderie, on est contente mais sans plus. Mais des fois, on a des nouveautés moderie, on est contente genre vraiment contente. Tout ça, c’est lié à plein de choses, l’humeur du moment, la météo, le SPM… des trucs typiquement féminins, quoi.
Mais quand même, le côté pragmatique entre énormément en ligne de compte pour affirmer, comme moi aujourd’hui, qu’on est contente genre vraiment contente d’avoir des nouveautés moderie.

En effet, qui n’a jamais compulsé des beautés de pompes qui restent désespérément dans le placard – ou qu’on utilise au mieux comme serre-livres un peu glamour dans la bibliothèque poussiéreuse -, car elles nous fusillent les pieds ? Qui d’autre n’a jamais craqué pour le-sac-qu’on-veut-depuis-des-années-il-est-trop-beau, et qu’au bout de deux jours on se rend compte qu’il n’est pas du tout pratique, et que style il faut le vider entièrement pour trouver son iPhone ou ses clés de douze tout au fond ? (<= je dis ça pour les lecteurs plombiers)

Moi ça m’arrive souvent, c’est frustrant et culpabilisant. Ces accessoires abandonnés sont comme la Belle au Bois Dormant qu’on ne viendrait jamais réveiller. Ça n’est plus un conte du shopping ordinaire, mais un cauchemar éveillé. On a gaspillé.

Aujourd’hui, je renverse la machine à vapeur consumériste avec :

Cette bourse léopard de chez Sézane, qui m’a fait tomber en pâmoison dès que je l’ai découverte sur mon écran de contrôle. La forme de sac et l’imprimé que j’idolâtre, c’était trop de bonheur pour être vrai. Je n’allais jamais la porter, je pourrais à peine y glisser mon paquet de clopes, c’était un caprice je pensais.
En fait pas du tout, je ne sais par quel miracle je peux y coller l’intégralité de mon petit merdier sans à peine l’alourdir. Du coup, celle qui était destinée à m’accompagner dans quelques soirées est devenue mon fidèle destrier. Première nouveauté moderie qui rend contente genre vraiment contente.

boots-en-daim-a-talons-raye

boots-raye

– Et puis, je cherchais depuis un moment des boots en daim à talons, un peu sexy demain mais pas cagolines pour autant (gros challenge). Quand je les ai vues, ça m’a fait la même chose que pour la bourse léopard : le sentiment que c’était un petit bijou, mais l’intuition que j’allais galérer pour le faire naviguer sans chavirer (c’est le blog métaphore ici ou quoi ?).
Cette fois encore, la malédiction n’a pas frappé. J’ai rarement possédé une paire de boots de cette hauteur dans laquelle je me sente comme dans des chaussons. Je la porte H24 depuis un mois – même au Leclerc en campanule -, on à qu’à dire Alléluia puisque, vous l’aurez compris, je suis contente genre vraiment contente avec cette deuxième nouveauté moderie. Bonne nuit.

sac-bourse-hope-leopard-sezane

boots-en-daim-a-talons

boots-daim-raye

Manteau Atelier R | Pull Mes Demoiselles (déjà vu ici) | Jean slim R Édition | Boots Avalon Raye (chaussent normalement) | Bourse Hope Sézane | Vernis Rouge pop art YSL

Catégories MODERIES OH OUI

10 commentaires

  1. Mais comment sais-tu que j’ai toujours 2 clés plates de 13 dans la poche intérieure de mon sac ? Ben quoi, c’est le minimum pour attacher le vélo suiveur de mon petit gars au mien.

    J’ai mis des années à dégotter le sac cartable parfait, celui qui a pile la bonne taille pour contenir l’essentiel sans m’alourdir et tout avoir a portée de main. Quand j’ai vu qu’il rentrait pile dans le panier d’un Boris Bike londonien, mon coeur a fait chabadabada.

    Bref, je revâsse régulièrement sur certaines beautés à pendre à mon bras, de Sezane notamment, mais je sais que dans le fond j’ai trouvé celui qu’il me faut; l’amour en bandoulière ( au moins ).

  2. Anne dit :

    Et si en plus les deux s’entendent bien, c’est incroyable!

  3. Quit dit :

    Ah mais j’avais enfin retrouvé le titre des livres que j’avais adoré cette année et je venais donc poster un commentaire bibliothèque et voilà que je vais repartir avec les boots…Il me les faut absolument pour le simply market.

  4. Quit dit :

    Ah mais plus de 37…je vais me recoucher…

  5. aline dit :

    Tu vois ce que j’aime chez toi, c’est cette aptitude à l’écriture et aux mots qui rassemblent / me ressemblent.
    Je vais plus loin : tu parviens à exprimer des choses pour lesquelles je me dis « mais bon sang, c’est tout à fait ça ! »

    Je vais être honnête, je ne suis pas fan de ton sac. C’est pas mon genre.
    Mais quand tu écris que parfois on rêve des mois entiers devant un sac, qu’il coute une blinde, que c’est quasiment un graal et qu’au final, une fois acheté, il s’avère qu’il est – certes très très joli – mais vraiment incompatible avec toute utilisation humaine.
    Ben je connais ça ! pour mes 40 ans, j’ai cotisé (et j’ai également fait participer la famille) pour THE sac, celui de mes rêves. 800 boules hein ?
    Ben il est superbe, mais je ne l’utilise pas : c’est tout à fait ce que tu dis : je creuse un peu plus profond chaque fois pour aller chercher : mon tel, mes kleenex, mes clefs, mon carnet, etc.
    Je n’y mets pas de clefs de 12 mais j’ai un bon vieux couteau suisse qui me sert tout le temps. Avec ce sac, je ne retrouve jamais mon couteau suisse. Ni rien d’ailleurs.
    Bref, hyper décue de l’utilisation.
    Mais tellement satisfaite de « l’avoir » ce sac.
    Je pourrais le revendre hein ?
    Mais il compte pour moi : c’est le sac des mes « 40 ans »
    Il est donc au fond d’une armoire, emballé de son papier de soie.
    Il le restera. C’est presque le souvenir de l’achat de celui-ci, de sa découverte, de sa beauté qui m’a procuré du plaisir.

    Vraiment la manière dont tu décris le truc est… génial, j’adore !
    C’est tellement ça !

    • violette dit :

      Merci Aline ! Je comprends TRÈS bien ton problème avec ton sac, et aussi le fait que tu ne veuilles pas le vendre. Ces achats, conséquents, on a du mal à s’en séparer tellement on les a convoités. Même si ils prennent la poussière dans un coin.

      Bon, et j’oubliais l’essentiel ! Je peux savoir (je ne le dirai à personne) de quel sac il s’agit ? ;-))))

    • HeLN dit :

      Hello,
      Alors moi tout pareil avec THE sac de mes rêves, acheté d’occasion sur un site bien connu. Il est superbe, mais TELLEMENT pas pratique. Du coup, au lieu de le laisser au fond de mon armoire, il trône sur le meuble de l’entrée… et pareil, hors de question que je le revende, c’est MON sac :)

    • Athéna dit :

      et lui offrir un organiseur de sac ?

  6. marie claire dit :

    C’est superbe ton pull capuche en mohair et tes lunettes extra en écailles de doigts de tortues séculaires j’imagine, ta coiffure et le tombé de ton manteau vareuse et ses deux gros boutons merveilleux assortis de chaque coté donnent un aspect très navy. Ton leggins effrangé offre un tel effet grunjie sur le girly de tes bootsies qu’il y a là comme un accord en do majeur et non endommagé : hihi depuis la nouvelle année j’ai choisi de faire dans l’hilarothérapie transcendantoche. Toutefois ça fait plaisir et ton sac en léopsuper avec tes jolis accessoires et ton vernis sur tes mimines tu mets en joie le regard merci merci merci ! Mc prête à soldeuser

  7. aline dit :

    Arghh, je n’aurais pas dû aller rechercher le modèle de ce sac !

    http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fmulberryoutlet.outlet-store.co.uk%2Fimages%2Fpic%2FMulberry-Bayswater-Patent-Leather-Red-Bag.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fmulberryoutlet.outlet-store.co.uk%2Fmulberry-bayswater-bag-c-1_3%2Fmulberry-bayswater-bag-patent-leather-red-p-42.html&h=400&w=400&tbnid=Ks_YSgVXf-OJMM%3A&vet=1&docid=s_zd7VV0Q115OM&ei=cst0WJjKC4OvaZfcpfAC&tbm=isch&client=firefox-b&iact=rc&uact=3&dur=379&page=0&start=0&ndsp=69&ved=0ahUKEwiYy9yqwrfRAhWDVxoKHRduCS4QMwguKBIwEg&bih=1027&biw=2144

    Est-il possible qu’il ne vaille plus que 200 € ? J’ai perdu presque 100 € par an en le gardant au fond de mon armoire.

    Mais je me rends compte qu’il me fait toujours autant d’effet quand je le re-vois en photo. Si je devenais amnésique subitement, je le rachèterai illico ;-)

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.