PORTNAWAK

Joyeux moisniversaire mon blog (ter)… Jouuuuuaaaaaayeeeeeeux moiiiiisnnnniiiiiiveeerrrrrssssaaaiiiirrrreeeee !!!

Vi, vi, mon blog a 1 mois, il fait pas encore ses nuits, mais il est bien mignon quand même va !Mon blog est né le 18 mars 2007, donc le même jour (pas la même année hein, soyez pas cons) que Henry VI Le Bon (Pas le chanteur des Duran Duran, soyez pas cons), Stéphane Mallarmé (ça me fait penser que ça fait un bail que je ne vous ai pas donné un poème, pi réclamez pas surtout hein, des fois qu’on se cultiverait un peu…), Arlette Laguillier, Luc Besson, Irène Cara (si si Flasdance, whaaat a feeling, le truc qu’on a toutes dansé dessus dans des chorés de oufs) et Willy Sagnol.

Oui bon ça pourrait être pire. Attendez le mieux : sachez tout de même médames zé môsieux que, 11 ans jour pour jour, avant la naissance de mon blog, Jauni Alidai annonce dans France Soir son prochain mariage avec Laetitia !!!
Ahhhh, ouaisss hein ? On fait moins les malins tout de suite…

Bon, les cocos, je vous demande juste 2 trucs pour le moisniversaire de mon blog :

1) Lui faire un gros bisou. C’est à dire précisément sur la chaussure verte en haut à gauche. Essayez juste de faire ça sans qu’un collègue/patron ne vous aperçoive, sinon ben c’est juste que vous allez ramer pour trouver un justif au truc, voyez quoi…
Mais je compte sur vous pour relever ce challenge.

2) Lui souhaiter son moisniv’ dans toutes les langues, patois, idiomes zé dialectes possibles, histoire que, quand il sera grand, je lui ferai lire vos messages et je crois qu’il sera le plus heureux des hommes en découvrant qu’il avait tant d’amis aux 4 coins du globe.

Merci hein !
(il est pas beau ce gland en illustration hein ? Je vous ai gâtés aujourd’hui, allez, c’est pas tous les jours fête !)

40

Je me fous bien des qu’en dira t-on, je suis caméléon…

‘Tain, encore un défi les filles, que me lance Pénélope !
Z’allez me niquer ma ligne éditoriale, avec vos chaînes bloggosphériques !
Bon, je coopère, faut être corporate, le minimum syndical quoi, pi on va encore bien rire, hihihi…

Alors le délire du jour, c’est dire les trucs qu’on ferait /qu’on pourrait plus faire si on était un homme…

Si j’étais un homme, ce serait chouette, car :

– Je me gratterai les couilles le matin, en me levant.
– Je serai un gros con, je coucherai avec des centaines de filles, je ne les rappellerai jamais (d’abord je ne demanderai même pas leur n° de cellulaire) et mes potes trouveraient ça cool !
– Je ferai une collection de robots Japonais, genre Goldorak, même si j’ai 35 ans et j’achèterai une vitrine pour les exposer pour pas qu’ils pourrissent dans leurs cartons nippons.
– Je n’aurai plus les pieds ensanglantés par des sandales de merde achetées chez Zara, je serai trop bien dans mes Asics.
– Je pourrai faire pipi debout et laisser la lunette des chiottes relevée rien que pour emmerder ma nana.
– Je réparerai ma bécane tout seul, en tee shirt blanc moulant qui fait saillir ma musculature come Mike Delfino.
– Je serai Capitaine d’un batôôôô vert, et blanccccccccccc…

Si j’étais un homme, ce serait pas chouette, car :

– Je ne pourrai pas essayer le dernier tampon Vania, qui s’ouvre en « soleil ».
– Ma fille m’appelerait « Papa » (Pouahhh)
– Je ne bouquinerai plus mon « Elle », peinarde, tous les lundis soirs (ça ferait trop métrosexuel)
– J’aurai un blog de geek où on se fait grave chier à parler new technologies à des nurds boutonneux.
– Je n’aurai plus de gros seins en seconde partie de cycle, et ça j’y tiens beaucoup !
– Je ne minauderai plus, le matin, dans le métro, le gloss encore humide cauz’ je viens de l’appliquer
– Je ne pourrai plus réussir l’amalgame de l’autorité et du charme…

Ayé, ça c’est fait, maintenant je refile le truc à Satine, MH et Miss K, et z’avez intérêt à assurer Girls !

Sinon, vous, qu’est-ce qui vous plairait le + /le – si vous étiez un homme / une femme ?

23

Le truc où faut trouver l’affirmation fausse et qui est trop drôle et qu’il faut faire passer sinon ça casse la chaîne et c’est pas très corporate

J’ai découvert sur le ouèbe, grâce à ma copine Mondemo, une sorte de chaîne assez marrante, que Penelope a relayé aussi d’ailleurs, sous forme d’illus, elle, becauz’elle dessine trop bien, ce serait con d’écrire en plus.
Mais c’est pas le truc genre si tu l’envoies pas à 10 amis tu seras pas Milliardaire en Dollars/ tu seras envoûté tellement fort qu’il faudra appeler l’exorciste/ Flipper le Dauphin ne reverra pas sa maman, non, non, c’est plus léger comme chose !

Donc,le concept est très simple, je fais light, on est Dimanche, et comme moi vous avez trop mélangé les cépages hier soir.
On liste différentes infos sur nous (donc, en l’occurrence, là, sur moi) et parmi les affirmations, il faut trouver laquelle est fausse (hihihi, je vous avais pas dit qu’on allait vachement rigoler aujourd’hui ?)

Celui/celle qui trouvera ce qui est faux…ben…non, non je n’aurais pas de relaxions sexuelles avec lui/elle, mais je peux lui offrir mon respect le plus total, ce qui finalement est bien mieux si on réfléchit à la chose d’une manière assez détachée.

Juste je préviens, je me la pète un peu niveau name dropping, mais c’est tellement bon !!!!

– J’ai pris l’apéro avec Alejandro Amenabar (réalisateur du film « Les Autres ») à l’époque de la sortie du film et il m’a refilé quelques infos croustillantes sur Nicole (Kidman)

– Dans une soirée, j’ai dit à Igor (ou Grichka) Bogdanov que je le confondais avec son frère (Grichka ou Igor)

– Je fréquente le même manège qu’Olivier Besancenot (même qu’il porte des « Nike », comme quoi la Guerre Froide, c’est bien fini)

– J’ai demandé un autographe à Hugh Grant juste avant son embarquement à l’aéroport d’Heathrow (et il m’a dit « yes, of cour’s » en souriant)

– J’ai défilé en jean « neige » et guêtres roses fluo dans l’émission « Rince ta baignoire » en 1998 (ne cherchez pas, elle n’existe plus, mais ce n’est pas à cause de mon passage)

– J’ai embrassé Marion Cotillard (sur la joue hein !) et elle m’a dit « Marion, ravie de te rencontrer » (énorme, non ?)

– J’ai prêté mon gloss, dans les toilettes des « Bains », à Helena Christensen

– J’ai dîné chez Nicolas Rey (écrivain trèèès Parisien, famille Beigbederienne)

Donc, relayez-moi tout ça, histoire de faire une grande chaîne de solidarité que si on s’y met tous, on va carrément éclipser les Présidentielles dans les médias tellement on va être influents.

(mh, tu prends un aspro et tu t’y colles, c’est pas une excuse d’être encore bourrée de la veille)

29