PLACE TO BE

Au secours ! J’ai pris un bain de Geeks !!

Hier soir, je suis allée à une soirée de geeks !
Ouais t’as vu où j’en suis rendue avec ce blog ? Tout ça à cause de vos conneries, j’ai bien les boules, tiens !

Bon donc, la soirée de Geeks, ça avait lieu à l’ancien Man Ray, donc ancien lieu de branchitude l’espace temporel d’une année, mais over has been depuis, t’as qu’à voir le niveau vu qu’ils sont obligés de privatiser une partie de l’endroit pour des soirées avec des nazes qu’ont des blogs où que ça cause que de new technologies qu’on s’en branle.

Bref, MH et moi, par l’odeur alléchées coz’ Alexiane nous avait tenu le langage que genre, « y’a jamais grand monde et y’a un putain de tirage au sort avec des trucs de geeks à gagner (mais quand même genre des portables ou des stations ipod) et tu pars obligé avec un cadeau à la fin ! », on se dit : Banco !

Allons-y let’s go, c’est parti les amis.

Sauf que hier soir, y’avait overdose de monde j’ai envie de te dire et que donc, pour les cadeaux c’était pas topy gagné vu que j’étais déjà n°228, comme c’était écrit sur l’autocollant que j’ai placé de façon harmonieuse sous mon sein gauche, avec mon prénom écrit, pour faire plus « friendly-geekette ».

Déjà, MH elle m’a fait honte car quand elle a vu qu’Alexiane raquait son mojito 15 €, elle a demandé au serveur qui ressemblait à Colin Farell « c’est quoi l’alcool le moins cher ici ? » !

Pfff, j’ai regardé ailleurs, genre je la connais pas hein…
Donc, comme y’avait pas de champagne, j’ai aussi pris un Gin Tonic, à jeun, donc après c’est parti en vrille, bien sûr.
Mais juste pour dire que le Man Ray (dont j’ai oublié le nouveau nom mais c’est pas grave vu que la rue Marbeuf, c’est pas vraiment la hipness pour sortir), ben même en pleine décrépitude sociale, ils se font quand même pas chier au niveau des prices !

Après, pour faire « genre on s’intéresse un minimum », on est parties voir les mini-attractions geekettes que des garçons présentaient sur des tables rondes.

Comme je suis myope et que je ne mets jamais mes lunettes, ben autant te dire qu’elles m’ont fait un décryptage et que, en fait, ben, y’avait rien d’intéressant à part des combinés d’anciens téléphones vintage de couleurs flashy que tu peux brancher sur ton portable, qui ne servent à rien, mais c’est rigolo comme tu dois avoir l’air con de décrocher ça dans la rue, quand ton mobile sonne.

Ah si, pardon, à un moment j’ai cru qu’il y avait un jeu de société qui s’annonçait, mais en fait non c’était juste des mini flyers de je sais plus quel opérateur qui traînaient sur une table et j’ai cru sottement qu’il s’agissait de billets de Monopoly.
Pff, je suis un peu bête, parfois…

Parmi cette foire aux thons, mon radar à beaux mecs a quand même repéré un « sweat gris » très intéressant, spécimen rare dans ce genre de soirées et même qu’il ressemblait à Sinclair en mieux, donc bonne pioche !
A coups d’oeillades enflammées, le temps m’a paru moins long pendant au moins 15 minutes, ce qui est déjà pas mal et inespéré pour l’endroit, je ne vais pas me plaindre, au contraire, tu penses bien !

Ensuite, on en avait un peu ras le cul de tout ce déballage de testostérone à lunettes et on a attendu le tirage au sort avant de se casser, faut quand même être un minimum bien élevé vis à vis de son hôte, c’est le moins qu’on puisse faire quand on fait partie de la high society !

Alors bon, la meuf qui faisait le tirage au sort, ben elle a über triché becoz’ j’ai comme l’impression que c’est que des copains à elle qui ont gagné des trucs et que même que MH l’a vue regarder des petits papiers et après avoir lu le nom écrit dessus, les jeter discrètement par terre !!
Ouais ben c’est pas beau, moi je croyais que le geek était over giga cool dans ses baskets pourris, ben non en fait, c’est la guerre !

Je te fais pas un dessin, on a rien gagné.
Mais vraiment rien de chez rien hein ? Même pas le cadeau de merde, genre le pack Norton Antivirus pour au moins faire bonne figure et aller chercher ton lot comme une Comtesse, d’une manière lascive afin que tout le monde admire ton legging, qu’on a l’impression qu’ils ont jamais vu un truc pareil !
Donc, moi je te dis, c’est fini les soirées de merde comme ça où y’a rien à pécho, ni mecs, ni gros lots !

Et je devrais même pas te raconter un truc pareil tellement j’ai honte, mais c’est juste pour que tu comprennes que le pire peut aussi arriver aux meilleures (donc moi, en l’occurrence) et que la vie est un éternel combat pour se tenir à un niveau social de grande qualité !

NDA
: Toute ressemblance avec un évènement existant, n’est, bien sûr, pas fortuite…

85

Ma "Thursday Party" chez le TSM (qui remplace le TBM, qui est naze)

La semaine dernière, j’ai reçu un imèle de C., tu sais le charmant (jeune) homme avec qui j’avais discuté trop près d’une baie vitrée, lors de la soirée du 8 mai où j’avais mis un string ?

Imagine mon étonnement, alors que je ne l’ai vu que 2 fois dans ma vie, quand il m’invite, donc, à une de ses famous « Thursday Party », the place to be tous les jeudis soirs, enfin seulement depuis 1 mois, ce qui explique mon ignorance sur le sujet, tu penses bien…

D’instinct, je me suis dit « m****, f**k, %§§!!!££, c’est dans le 16ème, ça craint, c’est loin, je vais me faire chier d’une force dont tu n’as pas idée, etc… »
Sauf qu’en fait, non, c’est over conceptuel, j’ai envie de te dire.

C. (le Très Seizième Man) me vend la soirée comme über coolesque, trendy mais pas trop, comme Gwyneth en fait (t’as compris ?), informelle mais glam’ !

Et là, tu es en train de te dire, genre elle a paniqué au niveau du look à adopter, le big stress, tout ça… Je te réponds : pas du tout, tu m’as prise pour qui ?

Je savais bien que j’allais être la fée de la soirée ; mon souci sur ce coup-là ce n’était pas le dress-code, mais plus le lieu tu vois, parce que putain le 16ème arrondissement quoi ! Pi pas la rue de Passy hein ? Non, le truc genre t’es quasi plus à Paris, je te fais pas un dessin.

Donc, bref, j’ai pris sur moi, j’ai adopté en 10 minutes une allure casual chic et je suis arrivée avec le 1/4h de retard réglementaire.

Et là, je te livre les anecdotes de la soirée :

  • En fait, j’aurais du opter pour l’heure de retard non réglementaire, vu que je suis arrivée la première. Quand je te dis première, c’est first classe hein ? Vu que même mon hôte n’était même pas chez lui ! Ouais t’imagines bien comment faut être über cool dans ses mocassins à pompons pour gérer un truc pareil sans honte. Ben j’ai assuré j’ai envie de t’avouer ! Ben ouais, t’es scié, mais c’est la vérité, t’auras qu’à demander au TSM si j’ai eu l’air con une nanoseconde, si tu me crois pas !
  • Sinon, la seconde personne qui est arrivée (après le TSM et moi), c’est une fille dont je me suis dit immédiatement que ça ne pourrait jamais être une amie, ni même une copine, et encore moins une connaissance, tu vois le genre ? Bon en plus, pas très belle, et tu connais ma théorie sur l’amitié cf. beauté, hein ? Non le truc, tu vois, c’est qu’elle a sorti une monstruosité genre « t’as vu la montre de monfuturmarikérienkamoi ? Ouais il pouvait pas attendre jusqu’au mariage pour la porter, tu comprends ! » Et là j’ai compris que sa vie ne tournait qu’autour de l’organisation de son mariage, prévu en 2009.
    Ouais en même temps, habitant Paris, elle a une chance sur deux de divorcer en 2012 (vu que l’amour dure 3 ans) donc, à sa place, j’aurais pas fait ma maligne, sauf que elle, si. Donc, j’ai lâché l’affaire rapidement.
  • Bon, ensuite, y’a tout plein de gens qui sont arrivés et notamment des garçons, qui sont quand même plus drôles que les filles, on aura beau dire, surtout qu’en plus ils te draguent, donc la soirée devient vachement rigolote.
    Un garçon, surnommé T. Le Bijoutier (non, non, c’est pas la mafia, t’inquiète), m’a dit qu’il avait vu tout de suite que j’étais géniale et j’ai illico décidé qu’il deviendrait mon nouveau meilleur ami pour la soirée.
  • Le plus over fou dans cette soirée, c’est quand je suis allée fumer sur la terrasse et que, là, j’ai découvert un très beau garçon qui m’a demandé directement « et tu réponds quoi quand on te demande comment c’est la vie quand on est aussi belle ?« . J’ai allumé ma clope et j’ai répondu « Je ne réponds rien, car en général, je devance toujours mes interlocuteurs en disant « pfff, c’est pénible d’être une bombe, quand même ! Mais tu dois avoir le même problème, non ? »
    T’as vu comment j’ai de la répartie et comme je sais flatter les hommes ?
    Bon après, on a discuté une bonne partie de la soirée, bizness d’abord, puis un peu vie privée après. T’inquiète, je sais bien qu’il voulait me sauter, mais j’étais vraiment fatiguée jeudi…
  • L’über étrangeté de la soirée, c’est C.(le TSM), en fait.
    Ben ouais, tandis que je discutais sur la terrasse avec le très beau garçon, il est venu nous emmener notre dessert, m’a resservie 15 coupes de champagne avant que je m’aperçoive que ma coupe se vidait, m’a prêté son pull Zadig en cashmere avec un « Be Good » dans le dos (et oui je concède que c’est bon le cashmere mauve).
    Là où C. a assuré, je ne sais pas s’il avait des fiches ou quoi, c’est quand il m’a montré les pulls Zadig qu’il avait achetés Mercredi aux soldes presse, qui étaient rangés dans son dressing Suédois (mais pas Ikéa, non, non, un autre Suédois beaucoup plus cher…).
  • Bon, j’aurais bien gardé le pull Zadig en partant, parce que j’adore les pulls d’homme (seulement et seulement si cashmere 100%), mais je suis polie, je ne veux pas spolier l’honnête camarade du 16ème comme une vulgaire connasse du 18ème arrondissement (côté Montmartre, hein !).
    Là, écoute bien, délirium transcendental, je te préviens : le très beau garçon se saisit du pull, le frotte délicatement contre mon cou pour qu’il s’imprègne de mon parfum et le respire comme la 14ème Merveille du Monde.
    Ouais, je sais…
    Le pire, c’est qu’il m’a quasi embrassée sur la bouche quand je suis partie. J’ai envie de te dire que j’étais très fâchée (bon même si c’est flatteur quand c’est un très beau garçon), depuis le temps que tu me connais, tu sais bien que je ne suis pas une fille facile.
    …Ou alors, ils voulaient faire un plan à trois le TSM, le très beau garçon et moi ? Et là, je suis super outrée, je suis une fée, merde !

Alors, je te demande, lecteur, que fais-je ? Lequel choisir ?

1) Le TBM, dont tu as suivi pas à pas les balbutiements de notre love story dans les tomes 1, 2 et 3, mais qui ne fait que me sourir connement, finalement ?

2) Le TSM qui, lui, m’invite aux soirées conceptuelles du jeudi soir, sauf que c’est dans le 16ème arrondissement et que des mecs respirent les pulls que j’ai portés sans qu’il leur casse la gueule ?

3) Devrais-je les oublier tous les deux, en les larguant par sms, pour partir avec un TNM (Très Normal Man) ?

66

La deuxième journée de Violette dans le pays où qu’on fait la sieste très longtemps.

Dimanche 11.17
Je ne sais toujours pas si j’aime mon sac.

11.24
J’ai faim. Deux donuts au chocolat ça fait pas grossir vu que je vais les éliminer sur la plage, si ? Ah bon, le languedeputage ça fait pas perdre de calories, je croyais moi, conne que je suis…

11.41
Je ne sais pas si je remets mon legging pour aller à la plage, j’ai eu un tel succès hier soir ! Non je vais mettre mon jean, je voudrais pas affoler à outrance le mâle Ibère (et non pas le malabar, qui n’est pas pareil, même si les deux peuvent se confondre en une seule et même personne, mais ça c’est un autre débat qu’il faudra étudier de plus près un autre jour, quand j’aurais pas la déclaration de TVA à faire)

11.57
La vache ! Y’a du mec ! C’est une drôlement chic idée d’être venue pendant le Grand Prix de F1.
Oui ok, y’a des filles aussi, mais elles sont trop bronzées, faudrait voir ce qu’elles deviendront dans 5 ans ces putes, leur capital soleil usé jusqu’à la corde (j’ai failli écrire « ficelle », mais ça t’aurait tout de suite renvoyé au string, et la vulgarité n’est pas de mise sur ce blog, comme tu l’auras constaté).

12.16
Je mets de l’huile ? Je ne sais plus…

12.42
Non ! Je ne veux pas de massage pour la 17ème fois ! J’ai un copain kiné, c’est bon !
Par contre un brushing, je veux bien ! Comment ça vous faites pas ? Tsss

13.17
Un mojito à 13h
? Vous êtes des grands malades ! Moi je vais me nettoyer de l’intérieur aujourd’hui . Vous avez du vin blanc plutôt ?

13.52
Le Point ou Voici, j’hésite. J’ai envie de m’isoler. Tiens, je vais écouter mon ayepaude.

13.54
Ça va faire des marques de bronzage entre les seins le cordon des écouteurs, non ?

14.03
Je lis Le Point.

14.12
Je lis Voici, on m’a emprunté Le Point.

14.43
Elle est super moche la brune en string, non ? Attends, elle a de la cellulite sous les fesses ou c’est moi ? Quoi c’est moi ? Ben ok, je doit être jalouse.

14.59
J’ai envie de faire pipi. M’en fous qu’il n’y ait pas de papier, j’ai mon PQ noir que j’ai chouravé hier soir au resto. Vous êtes verts, hein ?

15.02
Non, j’irai pas faire pipi dans la mer, je ne me baigne que dans l’océan Indien, vous devriez le savoir depuis le temps.

15.13
J’ai mis de la crème solaire sur mon maillot Eres.

15.22
J’ai mis de la crème solaire dans mon oeil droit. Je pleure. Merde, le vernis sur un de mes délicats orteils est en train de partir en vrille. Ça fait ûbervulgos non ?

15.37
J’envoie un SMS à E. restée à Paris, pour lui dire que je suis noire.

15.39
E. me répond que elle aussi vu qu’elle revient de 2 semaines à Saint Barth’

16.02
Je décide de faire l’autochtone, je vais siester. Je rentre. Je ressemble à Lenny Kravitz ; l’air iodé m’ayant fabriqué des dreads naturelles du plus bel effet !

18.04
J’ai la marque de l’oreiller sur la joue droite.

18.10
Ah bon, on boit déjà du champ’ ? Et on fête quoi ? Ah oui Joyeux anniv’ B. Il s’est foutu de ta gueule Space avec le sac de sport Zara. Non, j’déconne, il est top !

18.14
Hein ???? Y’a déjà plus de champ’ ?

18.42
Tiens, y’a un Zara ouvert le Dimanche ? La vendeuse me fait payer des compensées de malade mental en cuir vernis marron (bout ouvert) 24,90 € alors qu’elles sont étiquetées à 39,90 €.
Je ne dis rien, y’a pas écrit « honnête » !

19.48
A., qui a pris Espagnol première langue en 6ème, s’engouffre dans le taxi et crie : « Olà ! Vamos a la estacion que s’appelorio Jaume« . Evidemment, le chauffeur a rien compris, ils ne connaissent pas la pub Quézac ici.

20.37
Je bois une sorte de Sangria qui n’en est pas une mais qui y ressemble vachement quand même, hilare, toujours en boucle sur la blague du « que s’appelorio ».

21.48
Je ne finis pas ma troisième fausse sangria car on change de bar.

21.52
Si, si, je finis ma fausse sangria, y’a Jonathan Rhys Meyer qui vient d’arriver !!

22.03
Ah non, c’est pas lui, mais il lui ressemble vachement.

22.11
Il a une alliance. J’ai fini ma fausse sangria. On se casse. Il est naze ce bar !

23.48
Tiens, mais c’est François Bayrou, de dos, au bar ! Qu’est-ce qu’il fout avec une doudoune sans manches sur le dos ce beauf ?
« Félicitations pour tout ce chemin parcouru pour rien François ! »
Ah non, c’est pas lui t’as raison ! Mais c’est la ville des sosies ici !

Lundi 01.16
Pour faire plaisir à nos amis PD, on se retrouve dans une espèce d’endroit que je pourrais difficilement décrire. Bref, la proportion de filles est d’environ 2%, autant te dire que c’est pas l’über endroit pour draguer !

01.23
Ah ouais mais c’est Michou à l’Espagnole en fait ? Sauf que les travelottes se changent dans les toilettes, si c’est pas de l’über concept !

01.49
Tiens, un mec me drague, il doit être bi.
Ah non c’est le physionomiste de l’endroit.
On discute 4 minutes, mais comme je ne comprends rien, je lui dit que je dois vite retrouver mes amis car, comme je suis une Star dans mon pays, ils vont finir par croire qu’on m’a enlevée.

02.38
Bon c’est pas tout ça, mais j’ai le blues tout d’un coup. Je repense à mon sac Zara/Jacobs, je vais prendre un Xanax.

03.14
T’as vu on se couche vachement tôt ce soir, c’est bien, demain on pourra faire plein de trucs ! T’as emmené ton sac à onglerie A. ?

NDA : Lecteur, si tu veux un autre aperçu de ce merveilleux ouikène, tu peux te rendre chez mon ami Space. Tu trouveras son analyse du séjour et aussi, comme tu me l’as demandé hier de façon tellement insistante que tu m’as tué les nerfs, une photo du sac, mais il était pas encore très tâché et la photo est naze, mais après c’est toi qui vois.

59