VOYAGE VOYAGE

Mirleft, Morocco

MIRLEFT

Salam Aleykoum les amis, me revoici ! Et je suis bien contente de vous retrouver même si je serais bien restée au Maroc forever, à me gaver de couscous et autres gazelles à cornes bien huileuses. Mais bon, les retours existent car il y a toujours des arrivées quelque part dans le monde (vous noterez que je n’ai pas laissé mon âme de poétesse au fond de l’Atlas, c’est déjà ça !).

Comme je vous l’annonçais il y a un peu plus d’une semaine, j’ai donc passé des vacances en famille à Mirleft, un petit village berbère au sud du Maroc assez peu touristique – j’ai croisé 4 européens en une semaine -, donc dans son jus, authentique et terriblement reposant.

Là-bas, face à l’océan, on prend le temps de glandouiller au bord de la piscine en boulottant des gâteaux ou des crêpes marocaines tout en sifflant du thé à la menthe, on va faire son marché au centre du village en faisant attention à ne pas écraser une chèvre qui traverse sans regarder si le petit bonhomme est vert (la punk !), on fait du surf (enfin, pas moi, j’avais l’appendicite), on va se promener à Sidi Ifni ou à Tiznit, et puis on va faire une balade en Quad sur une des plus jolies plages sauvages du Maroc, celle de Legzira, avec ses 4 arches creusées par l’océan.

37

Morocco is always a good idea

the a la menthe

Les amies, l’heure est grave, je vous abandonne pendant toute une semaine. Je pars en vacances dans le sud du Maroc, et plus précisément à Mirleft, un petit village entre l’Atlas et l’océan Atlantique.
Je ne pourrai pas poster d’articles car, comme d’habitude, mon ordi aura l’appendicite. Mais vous pourrez néanmoins me suivre sur Instagram ; enfin, Inch’Allah le wifi !

Je vous donne rendez-vous ici à partir du 2 mai ; enfin, Inch’Allah la flemme (oui, bon, ça va). D’ici là portez-vous bien, je vous embrasse, et bonnes vacances à celles qui partent. Et bonnes pas vacances à celles qui ne partent pas, il n’y a pas de raison. Ah non.

PS : J’ai pris la photo qui illustre ce micro article à Tanger en 2013. Donc rien à voir, mais un peu quand même (quel message sibyllin comme mot de la fin, n’est-ce point ?).

27

Une escapade à deux

4 jours a rome

Bon. Le 25 décembre dernier, l’amoureux m’a donné ça. Comme je suis plutôt vive d’esprit, j’ai tout de suite compris de quoi il s’agissait (le mec qui vous offrirait une photocopie d’un 45 tours à Noël aurait certainement vu la vierge, n’est-ce pas).
Et hop, on s’est envolés 4 jours à Rome pour s’en coller tout plein de la Dolce Vita. C’était bien, c’était chouette (je glisse un petit tribute to Delpech), et j’avais vraiment pas envie de partir de mon petit quartier de Trastevere avec ses rues colorées, ses mini trattorias et son ambiance joyeuse et festive.

Après les fêtes et l’Italie, je vous laisse imaginer l’état de mon boule. Mais comment résister à ces saltimboccas à la romana, à la scarmoza fumée et toutes ces pastas et pizzas arrosées de Spritz ?
Vous retrouverez quelques adresses et infos à la fin de ce billet, mais en attendant il faut quand même que je vous raconte cette anecdote un peu surréaliste : je me suis retrouvée à côté de Johnny Depp à la charcuterie le soir du 31 décembre…. (?!!!?)

64