OH LA DECO

Thank God for the Radio

poste-radio-vintage

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux (NON ? Mais tu veux ta mandale ?), vous avez déjà vu passer cette petite merveille de poste radio d’époque, chiné la semaine dernière, à un prix défiant toute concurrence (=1/4 du tarif parisien).

J’ai toujours adoré chiner ; j’ai même pratiqué moi-même la brocante quand j’étais étudiante. Les seules fois, d’ailleurs, où je me levais à 5h du mat. C’était moins rigolo quand le réveil sonnait pour aller en TD, vous voyez l’idée (<= à moins qu’il n’y ait que des anciennes fayotes par ici ?).

A chaque fois que j’arrive à choper un objet cool, ça me met dix fois plus en joie que de contempler mon meuble Ikea. J’imagine que c’est pas mal lié à mon penchant naturel pour la nostalgie, et j’aime à chaque fois imaginer l’histoire de l’objet en question.

30

Champêtre modéré

Suspension laiton Vita

Salut les jeunes. Vous l’avez compris (enfin j’espère, sinon => Brian), la maison de Normandie qui était jusqu’alors plutôt secondaire, s’apprête à devenir primaire.
Du coup, même si j’adore l’esprit bordélico-champêtre qui y règne, il nous faut aménager un peu l’espace de vie, comme on dit (cette deuxième partie de phrase me laisse perplexe ; je me sens comme une héroïne de M6, experte en home staging…).
Car oui, on aime bien la rudesse de la campanule, mais bon ça va bien deux minutes quand même.

Pour casser l’esprit un peu rustique de la « pièce à vivre » (Han, mais je recommence à parler comme Damidot)(Oh oui, marouflons !!), j’avais envie de suspensions un peu modernes mais pas trop, au-dessus de la table à manger, afin que le décalage des genres se fasse en douceur.

116

Bollywood feeling

jamini

Salut tout le monde (j’allais ajouter « C’est Nadège ! » ; je m’y perds dans toutes mes identités Internet).

Pourquoi ne pas partir aujourd’hui vers des contrées colorées, à la frontière entre le Bollywood et le Bobo tout court, ce qui pourrait nous donner un nouveau concept au nom rigolo (mais impraticable) : le Bobobollywood (vas-y les bègues, vous êtes gâtés, ce mot est offert par la maison !).
Et bien si, partons. Partons loin tout en restant parisien, ou vautré dans son canapé tout au moins, grâce à cette jolie marque dont je vous ai déjà parlé dans un ancien JJG : Jamini.

Une boutique a ouvert ses portes il y a un an et demi pas très loin de chez moi, et je suis enfin allée la visiter il y a quelques jours. Je vous fais le tour du propriétaire en photos et en mots pas très choc car, comme je dis toujours : « Quand il n’y a pas de raison de forcément l’ouvrir, il vaut mieux la fermer » (ça s’applique également pour toutes les portes que vous croiserez sur votre chemin).

14