MODERIES OH OUI

Sous toutes les coutures

Bonjour, c’est Narcisse.
Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas auto-shootée dans mon miroir bien-aimé. Bas dis donc, j’ai mis le paquet.
C’est normal, c’est parce que je porte une de mes blouses préférées du moment, encore des rayures, encore du bleu et du blanc. Pour le rouge patriotique, il faut se rendre au bout des ongles. Et hop, on a le combo gagnant.

Bonne journée ! (mais oui, c’est déjà terminé)(<=feignasse)

13

Saule Paris

Parmi les (trop) nombreux mails que je reçois chaque jour, il y en a un qui a attiré ma vive attention il y a quelques semaines : celui d’Avril Noviant, une créatrice de maroquinerie 100% made in Paris.

Sa marque, Saule Paris, est toute jeunette puisque 2017 est sa première année de lancement officiel après une reconversion professionnelle (j’adore ce genre d’histoire, vous le savez bien). Ni une ni deux – ni trois ni quatre ça va on a compris – j’ai saisi mon clavier. Et je lui ai dit que j’aimerais beaucoup visiter son petit atelier parisien où elle fabrique toutes ses pièces sur place, de A à Z, en privilégiant le cuir tanné végétal.

L’autre matin, me voilà donc chez elle à admirer ses sacs, toucher les cuirs qu’elle achète à Paris et la questionner sur son travail et sa passion pour la maroquinerie.

18

Y’a d’la joie

Plutôt qu’une référence mainstream à Charles Trenet, j’aurais pu titrer cet article Le vertige, tant ce mal m’envahit de plus en plus avec le temps. Et avec la terrasse panoramique du Printemps, où ont été prises ces photos la semaine dernière, on est carrément dans la consécration névrotique puisque c’est l’endroit de Paris où je suis le plus sujette à ses manifestations.

Vous me direz, c’est pas trop compliqué avec moi, vu qu’une simple scène de film en haut d’une tour suffit à me coller des fourmis dans les mains en moins de cinq secondes, mais quand même, mon vertige est énorme sur cette putain de terrasse, à cause des rambardes vitrées qui ne font que renforcer l’idée de vide (vivement l’alternance politique qu’on te barricade tout ça à coups de murs chinois)(??).

22