MODERIES OH OUI

De l’art de maîtriser la montée de mélanine (1)

Moi, depuis 3 ou 4 ans, je suis devenue assez sérieuse rapport au Dieu Ra.

C’est à dire que je ne mets plus de l’huile sur le visage dès la première exposition, ou bien, par exemple, quand je pars skier l’hiver, je mets plus de la neige sur la gueule, coz’ que ça déjante quand même ces conneries rapport au mélanome malin et tout le tintouin.
J’avoue que ce n’est pas de gaieté de coeur, hein ?

Non parce qu’un récent hiver, je suis partie à Maurice et j’avais over protégé ma peau, mais tu vois pas comment j’ai eu envie de pleurer quand le pote qui était venu me chercher à Roissy, m’a sorti, dès qu’il m’a vue : « T’as eu un temps de merde ou bien ? »
Alors okay c’est trendy cool la pondération niveau hâle, mais du coup j’ai envie de te dire que aucun intérêt les 12 heures de vol si la populace croit que t’es resté à Paris, non ?

J’affirme que tout se joue le premier jour des vacances (enfin, le 1er jour où il fait beau pour ceux qui ont la malchance de partir en vacances en Bretagne).
C’est là où tu vas définir ta stratégie uvéenne, genre soit tu pars en vrille direct, soit tu es très sage avec les indices solaires.

Samedi, la mort dans l’âme, j’ai donc sorti mon spray solaire indice 20 (*mode pub on* gracieuseument offert par le nouvel amour de ma vie, Séphora *mode pub off*) et j’ai tout bien étalé sur mon corps de déesse sous le soleil brûlant de l’über On.
J’ai néanmoins décidé d’opter pour le topless cette année, histoire de garder une certaine unité et cohérence de l’ensemble, et aussi pour compenser la décision de merde que je venais de prendre.

Oui, je ne vais pas devenir la jumelle d’Ophélie Winter, et oui aussi j’ai des amis qui ont un goût sûr, car sitôt le haut du mayo balancé dans le sac de piscine Marc Jacobs, D. m’a matée avec gourmandise et a dit, d’un ton sentencieux : « putain, mais ils sont supaire beaux tes seins !! »

D’où qu’il sort des lieux communs lui ?

Je te jure, parfois je suis déçue par les gens qui m’entourent, t’as pas idée.

Tu vois pas que le mec, chef d’entreprise, il lit Capital au soleil ? Il fait une crise de jeunisme ou d’appauvrissement intense lui ou quoi ?
Sérieux, tu me vois partir en vacances avec un étudiant de Sup de Co’ ? C’est pas sérieux.Attends, j’ai jeté un coup d’oeil entre un Voici et un Paris Match, ben les mecs, chez Capital, ils pètent sérieux les plombs l’été !

C’est la grosse lachade éditoriale !

T’as qu’à voir le niveau, je te laisse savourer le titre d’un article, c’est délicieux…

« Temps de cochon pour les jambons Madrange »

Ouais hein ?
Bon en même temps je savais pas, moi, que Madrange ils avaient perdu 50 Millions de CA en 5 ans ? T’as vu un peu la catastrophe Nationale qui se profile ?

N.D.A. : Pour la suite de l’épopée solaire, t’as compris que tu vas devoir attendre quelques jours ? Je sais bien que c’est insoutenable, tu penses…

69

Là où faudrait pas oublier la hipness, même dans les tâches ménagères…

Oui parce que, la hipness, c’est pas que dans l’attitude, le look ou bien dans le choix du breuvage, tu comprends ?

La hipness, tu dois la faire péter à tout instant, même si t’es seule chez toi et que personne ne remarque à quel point tu es über, tu dois néanmoins maîtriser le concept dans ton quotidien.

Il arrive, comme tout le monde, que la vie te cause de petits tracas, c’est vrai.
Par exemple, c’est extrêmement ennuyeux quand ta gouvernante est malade et que tu dois assumer le quotidien.
Ou bien, pour les plus pauvres, quand ton lave-vaisselle tombe en panne, tu vois pas que tu dois t’y coller à la vaisselle ?

Pff, tu penses bien que je sais que ça rend hystérique, mais parfois t’as pas le choix, tu dois retrousser les manches de ta blouse Vanessa Bruno (tu sais, celle où que t’avais pas vu que c’était écrit sur l’étiquette « nettoyage à sec » et qu’en 3 semaines de pressing t’as payé le double de la blouse ?) et faire la vaisselle
Je sais, ça déjante.

Bon, là où je veux en venir, c’est que okay pour la vaisselle, si c’est occasionnel (mais tu ne le dis pas dans les dîners, ça fait trop CSP-), sauf que QUID de l’éponge j’ai envie de te demander ?

Ah ben ouais attends, faudrait voir à pas trop beaufiser l’accessoire coz’ qu’une éponge has been + faire la vaisselle = tu vois pas que t’es catalogué(e) direct dans la caste des ouvriers !

Donc moi, là où j’interviens, c’est que, gentiment, je te montre mon éponge, comme ça tu sauras laquelle il faut absolument avoir chez toi le jour où les tracas cités plus haut arriveront !

Donc cette éponge, elle s’appelle « éponge pinky blue circles« , je sais c’est un truc de taré !
Pourquoi ce nom ?
T’es con ou bien ? Tu sais pas que maintenant on dit plus le nom des couleurs coz’ que c’est ring’ à mort ?

Par exemple, le orange ça n’existe plus. Non, non, maintenant tu dis le tangerine.
Pour le coup, c’est pas moi qui le préconise, ce sont les journaleuses.
C’est à dire que, dorénavant et jusqu’à ce que je te dise le contraire, quand tu vas chez ton primeur, tu dis « bonjour, je voudrais 1 kilo de tangerines » et là, si le mec comprend pas, tu changes de primeur, c’est tout !

Donc cette éponge, comme tu peux le voir, elle déchire !
Par contre tu prononces bien hein ?
Dans la langue de Shakespeare, ça donne « pinki blou sayeurcaules« .
Lesson 1, Repeat after me.
Look at the Picture and listen to the dialog… (je suis cinglée, rassure-moi ?!)

Tu vois pas comme t’aurais l’air con de dire « t’as vu ma nouvelle éponge rose avec de l’autre côté des ronds bleus sur du blanc »…
N’importe quoi toi !

Je t’autorise juste une petite vanne amusante coz’ qu’elle fait référence à Françoise Hardy qui, même si elle se prend parfois pour Elisabeth Teissier en maigre, est juste une icône.
Donc, quand ta copine viens chez toi pendant que tu fais la vaisselle avec la Pinky blue circles, tu peux lui sortir, d’un air mutin : « je prends plaisir à faire des ronds dans l’eau« …

P.S. La prochaine fois, promis, je te parlerai du liquide vaisselle. Non, ne me remercie pas.

138

J’ai des K.Jacques ! Thé vert* ?

* t’as compris ?

Ouais, donc maintenant, même plus tu viens faire le beauf ici en me parlant de tes spartiates Carrefour à 13 €, de tes merdes dorées de la Halle aux Chaussures ou bien de tes pâles copies de chez « Les Tropéziennes ». On est bien d’accord ? Coz’ que moi je peux plus me permettre de fréquenter les pauvres. Donc oui, j’ai des K.Jacques, si ça t’intéresse le modèle c’est Homère – Naturel, ça veut pas dire pour autant que je vais me farcir l’Iliade pendant mes vacances, rien à voir j’ai envie de te dire ! Bon et donc, en plus de tout ce bonheur, j’ai eu droit à la carte de fidélité et tiens-toi bien, si j’achète six paires, j’ai droit à -10% sur la septième ! T’es même plus vert là hein ? Ça dépasse l’entendement ?! Donc, je me suis dit que j’allais fêter mon anniversaire tous les mois pendant 6 mois, comme ça le septième mois, tu pourras enlever 10% de ta participation, je suis pas une fée, pour de vrai ? Puis, pardon, mais y’en a une, quand elle va voir ça, elle va vomir de chagrin, coz’ que la Solenne, ça fait des mois qu’elle nous fait chier avec ses billets « j’achète ou bien ? » et qu’elle se retrouve à passer l’été avec des sandales jaunes toutes moches, tu vois pas ? (je débine car je sais qu’elle est vacances, tu penses que sinon j’aurais pas eu les couilles) Ah oui, j’oubliais un truc

:

Mais pour de vrai quoi ! MERCI MERCI MERCI Vous êtes vraiment cons d’offrir un pur cadeau de folie à une fille que vous connaissez même pas la vérité ! Tu peux pas savoir comme je suis touchée, mais je sais pas bien faire être gentille sur le blog, donc je te passe pas la pommade pendant des plombes, okay ? Mais juste, vous êtes vraiment über, tiens je te jure vous l’avez mérité ce blog ! Et encore MERCI. Dans l’attente, veuillez agréer….

116