MODERIES OH OUI

Chaussures d’handicapés et limousine sous Dramamine

Cakos de tous pays, je n’avais point fini ma vallée’s diatribe hier.
Mais moins que demain.

J’ai étonnamment reçu des tonnes de courriels (deux) me demandant le koitesse du butin shoppé dans le Wisteria Lane de l’outlet. Vous êtes pénibles, tu sais, de quémander sans cesse à pénétrer notre intimé de blogoflueuses !

Comment te dire ? La vendeuse de chez Sandro m’assurait que ces drôles de chaussures d’handicapés étaient des vrais chaussons, l’HDA s’est gaussée sous capeline et, force est de constater que oui, ce sont bien des pantoufles à l’avant.

31

la méchante communication online


shoes @ Jen

SURPRISE !
C’est Violette !

Ca fait bizarre, hein ?

Aujourd’hui, je suis là, mais Ô miracle de la technologie blogosphérique, je ne suis pas vraiment là. Ah bon, mais où suis-je, alors ?
Ah, mais, en banlieue…
Je sais ça jette un froid, mais je vous en causerai une autre fois vu que je peux pas prévoir à l’avance, comme que j’y suis encore pas. Vous êtes compliqués, tu sais…

Sinon je voulais quand même dire des choses.
C’est qu’en ce moment, c’est n’importe quoi les mails des agences qui communiquent sur l’Internet. Avec l’HDA, récemment, on était hilares à propose d’une opération.
La dernière tendance, hormis les cadeaux à faire gagner aux lecteurs (ça marche bien, ça hein), c’est la personnalisation du mail poussée à l’extrême.
Genre, la nana qui t’écrit lit ton blog à fond et connaît tous tes billets par coeur.

31

Pull Zadig et Voltaire

J’ai un gros problème, les cageots !
Gros de chez gros.
ENORME.
HUGE.

Aujourd’hui, je m’en suis allée chez l’esthéticienne (oui, ça revient souvent les démarches pilositaires), le gros nez au vent, l’écharpe tricotée coeur en bandoulière, les yeux auréolés de mascara Prisunic, bref, super sexy.

35