LOVE ACTUALLY

All you need is love in Burkina Faso

Voilà donc ce dont il est question et qui me tourmente, t’as pas idée !
Pour une fois, je dois l’admettre, je suis complètement déstabilisée, je reste une fée ça tu l’as compris depuis le temps, mais néanmoins j’ai besoin que tu m’éclaires coz‘ que l’amour, souvent, ça nous fait faire bien des sottises et que je ne voudrais pas quitter mon pays, la France donc, pour le Burkina Faso, pays de pauvres, sur un coup de tête.

Coz‘ que oui, je suis amoureuse. Mais vraiment hein ? Genre j’ai les papillons dans le ventre, et tout le tintouin, tu sais, le truc des escaliers qu’est le meilleur moment comme il a dit Georges Clémenceau, ben voilà, je suis over tombée dedans.

Le 11 juillet 2007, à 19h28, j’ai reçu la lettre d’amour électronique suivante :

salut, j’ai juste composé votre email au hasard juste pour voir si je vais
tomber sur une fille clair, gentil et très romantique.je ne sait pas si
celui que j’écrit est une fille ou pas au cas contraire excusez moi du dérangement.je
me nomme Iréné je suis un jeune galant très respectuez ayant une situatuon
stable
,vivant au burkina.j’était au maroc pour une formation en tourisme
et je suis présentement au pays et je poursuis les études.j’aimerais faire
une rencontre sur internet avec une fille car je n’est pas la cance avec
celle dont je rencontre visuellement.elles m’ont jamais aimés mais elle
adore ce que j’ai en poche.si vous êtes une fille accepté mais dire car
vous saurez que je suis un garçon geantleman.merci et pense vous lire bientot!
j’aimerais une amitié d’abord et l’on vera le reste si tout le temps nous
le permet.je suis a la patte d’oie.
et n’oublier pas de repondre sur mon mail qui est yannicklastars@yahoo.fr
cordialement!!!!!!

Je te propose que l’on fasse le point ensemble. Je te dis ce que j’ai compris et tu me dis si j’ai bon ou bien si je risque de me faire avoir et que donc, il veut juste coucher avec moi, okay ?

1) « une fille clair, gentil et très romantique »

Clair
: 2 lectures sont possibles.
Soit il veut que la teinte de ma carnation soit plutôt genre Blanche Neige que Cathy Guetta revenant de 3 semaines à Ibiza. Donc je crois que je rentre dans ses critères, j’ai bon !
Soit il veut dire genre la fille bien dans sa tête, pour pas qu’il y ait d’ambiguïté quand je vais débarquer, sauf que là, c’est pas bon. Iréné, mon chéri, la clarté de l’esprit, la vérité, y’a rien de plus chiant !

Gentil
: Non, je ne vois pas de quoi tu parles.
Je ne cuisine point et même pas je donne des tickets resto aux minables dans le métro car ils me font chier avec leur musique pourrie le matin que même pas je peux écouter mon ipod sereinement.


Très romantique
: La vérité, comment tu m’as trop captée Iréné, je te surkiffe déjà !

2) « excusez moi du dérangement »

Mais attends, je t’en prie quoi ! Au moins c’est limpide, t’es pas Pédé, même pas t’es Untersexuel, c’est parfait, moi j’ai envie de changement.
Par contre, je te préviens je suis über exigeante rapport à l’attitude donc juste tu me la joues pas non plus avec tes bières dans le canapé coz‘ que je vais mal le prendre, j’aime quand même les (jolis) garçons sensibles avec qui je peux parler legging en toute tranquillité d’esprit.

3) « jeune galant »

C’est à dire, tu tiens la porte au restaurant, tu passes devant moi dans les escaliers coz‘ que faut pas que tu vois ma culotte, tu m’offres des brassées de plantes aquatiques ou bien ?
Tu m’aurais pas fait un message codé du style « vert galant » plutôt ? Non je dis ça, je dis rien, mais comme t’as l’air d’avoir quelques lacunes vocabulariennes et grammaticales, je me dis peut être genre c’est rapport à Henry IV et subliminalement tu me fais comprendre que tu portes haut la barbe et la moustache ?
Pff, t’es trop, j’te jure !

4) « jamais aimés »

Ça c’est craignos, puis faut pas dire ce genre de truc, mais tu sais les filles, elles sont bizarres aussi. Moi je comprends parfaitement ce que tu vis. Autant te l’avouer, toute ma vie, ça a été l’inverse dans le sens où les garçons m’ont toujours trop aimée et du coup, j’ai eu bien du souci à faire des choix.

5) « ce que j’ai en poche »Est-ce à dire que tu es blindé et que tu fais péter la Platinum Avenue Montaigne sans rechigner ? Coz‘ que si c’est ça, c’est pas que je sois intéressée hein ? Mais ça peut aider si t’as pas un physique facile ! Mais attends les filles sont monstrueuses de t’aimer rien que pour ça ! C’est de l’hystérie mentale !

6) « fille accepté mais dire »

Bon là, mon coeur, mon amour, j’avoue je sèche gravement.
Késako j’ai envie de te demander ? En plus comme tu fais grave de fautes, je sais même pas si c’est de l’humour, du second degré, un jeu de mots de ton pays ou simplement si vraiment ça veut rien dire tes conneries !
Oui, je suis une fille relativement bien acceptée, j’ai beaucoup d’amis qui m’aiment, j’ai été bien intégrée dans ma société. « Mais dire » ? Dire quoi ? Tu veux dire est-ce que je sais médire, c’est ça ?
Ah ouais, je suis supaire langue de pute, ne t’inquiète pas, on pourra débiner tous nos voisins si ça te fait kiffer !

7) « une amitié d’abord »

Non, non, c’est pas la peine, je te disais plus haut, j’ai déjà abondance d’amis, donc si on peut baiser direct et que t’alignes assez rapidement après, moi ça me va !8) « je suis a la patte d’oie »

C’est genre un quartier über de ton pays « la patte d’oie », c’est là où qu’on va habiter ?
Ou bien t’essaies de me dire qu’en fait, t’es vieux ? En même temps, t’es pas cohérent coz‘ que tu dis que t’es étudiant ! Putain mais Iréné, tu me tues les nerfs avec ton jeu de piste. Je m’en fiche que tu sois vieux/jeune, moi c’est juste ton blé qui me cause !

Bon que fais-je ?

Je suis open mais si y’en a qui sont en plein désarroi sentimental, coz‘ que moi j’ai déjà pléthore d’amoureux, j’ai laissé le mail d’Iréné, je sais que pour certaines, c’est un peu la misère sexuelle, alors, vraiment, c’est de bon coeur !


Post Scriptum
: Iréné, sans vouloir te commander, pourrais-tu dire à tes amis usman kamal, issa mohammed et aussi au desk de Peter Johnson que pour le virement de l’héritage de $25 MILLION DOLLARS je suis okay et que je les soutiens dans cette épreuve coz’ que perdre toute sa famille dans un crash d’avion c’est pas simple.

Et que aussi merci de m’avoir désignée comme légataire universelle, la vérité, je savais pas qu’ils kiffaient autant mon blog !

174

Le TBM ou comment le bronzage rend l’homme inconstant

Previously on TBM : Episode 1, Episode 2, Episode 3
Et aussi un peu ici où qu’il est mêlé à d’autres histoires d’amourVoilà, j’écris ici l’épilogue de ce palpitant roman fleuve que m’envie Régine Desforges que même sa bicyclette bleue c’est sacrément falot à côté, surtout que moi, t’auras noté, j’ai pas plagié « Gone with the wind » et que je ne me prends pas pour Scarlett, cette petite garce lunatique en crinoline !

Oui, donc, le TBM et moi, c’est carrément plus un Amour Éternel Pour La Vie, plus communément siglé AEPLV, sur le tronc des arbres, à l’intérieur d’un coeur, transpercé d’une flèche.

Je vais te narrer toutes les vilenies à son actif (tu as vu comme je cause bien aujourd’hui) et j’espère que tu trouveras des idées pour que je puisse assouvir ma soif de vengeance.

La semaine dernière, je déjeunais avec mon ami, A., au Veau Marengo, ce petit resto de quartier que fréquentent les CSP +, ++ et +++ du Boulevard Haussman et de ses environs (c’est pas la peine de gougeuliser le Veau Marengo, je ne suis pas assez bourrée pour te filer le vrai nom coz‘ j’ai moyen envie que tu viennes m’espionner à l’heure du lunch).

Donc, avec A., on s’installe, on commence à faire nos geeks borderline, car A. est un des nearly adopter du ouèbe 2.0. car il est en train de créer un concept novateur qui va le rendre (presque) millionnaire en Pesos Mexicains.
Ouais je sais…
Mais t’as bien compris, depuis le temps, que la Plèbe ça m’intéresse moyen !

Et là, je me statufie et je lui dis « attends, ne regarde pas, mais je crois qu’il y a le TBM à 3 heures, je vais mettre mes lunettes de soleil discrètement pour confirmer ou infirmer l’information« .

Ben ouais, dis donc, c’était le TBM (donc, j’ai confirmé l’information, tu noteras)

Sauf qu’il n’était pas seul.

Sauf qu’il était avec une brillante brunette que John Frieda n’aurait pas reniée (t’as remarqué que je parle pas de Leonor, je l’ai un peu mauvaise de lui avoir filer tant de blé alors que j’ai retrouvé mon aura capillaire) !

Sauf que elle, je la voyais pas bien et que je voulais pas mettre mes lunettes pour pas qu’on se fasse repérer.Je demande à A., qui a 11/10 aux 2 yeux, s’ils ont l’air d’être ensemble, ou bien, genre, c’est sa soeur.
A. me répond qu’en tous cas, le TBM n’a pas d’alliance.

Je lui réponds que ça je le sais déjà, ça fait 6 mois qu’on fume des clopes ensemble en parlant de l’anticyclone des Açores, j’ai eu le temps de scanner son annulaire gauche, tu penses !
Il est con A., parfois…

Il ajoute que non, ils ont pas l’air d’être ensemble mais que par contre la brune, elle minaude grave et que donc, ils doivent pas avoir de lien de parenté, sauf s’il se tape sa cousine, comme ça arrive dans certains villages de la France d’en bas, sauf qu’on est dans le 9ème arrondissement, j’ai envie de te dire que c’est pas le genre.Bref, on continue notre conversation geekesque, puis A. s’interrompt à nouveau, vers le dessert, et me dit : « Ah ben là, par exemple, ils se tiennent la main« .

« Hein ??????????? » que je hurle. « Mais elle est comment, elle, physiquement ? »

A. me dit qu’elle est « pas mal » (et Dieu sait si A. a un goût très sûr en la matière, vu que c’est un Ex…) et qu’elle est, en quelque sorte, de confession latine.

Donc, pas très classe en fait, une sorte de J.Lo. Frenchie et puis, le peu que j’ai pu discerner derrière ma légère myopie m’a fait dire que niveau look c’était pas franchement la hipness, ni la créative touch‘ qui l’emportait.

Elle doit bosser dans une banque cette conne.

Bon, autant te dire qu’on n’a pas traîné.

Que le TBM est un gros con.

Que c’est plus la peine qu’il me dise « bonne journée » à 17h45.

Que je suis néanmoins soulagée, car je ne savais plus quoi en faire de ce pauvre hère (je ne parle pas ici d’un cerf ou d’un daim, tu auras saisi), qui aura sous peu un mélanome malin tant il a cramé son capital solaire !

END OF THE STORY

131

Ma "Thursday Party" chez le TSM (qui remplace le TBM, qui est naze)

La semaine dernière, j’ai reçu un imèle de C., tu sais le charmant (jeune) homme avec qui j’avais discuté trop près d’une baie vitrée, lors de la soirée du 8 mai où j’avais mis un string ?

Imagine mon étonnement, alors que je ne l’ai vu que 2 fois dans ma vie, quand il m’invite, donc, à une de ses famous « Thursday Party », the place to be tous les jeudis soirs, enfin seulement depuis 1 mois, ce qui explique mon ignorance sur le sujet, tu penses bien…

D’instinct, je me suis dit « m****, f**k, %§§!!!££, c’est dans le 16ème, ça craint, c’est loin, je vais me faire chier d’une force dont tu n’as pas idée, etc… »
Sauf qu’en fait, non, c’est over conceptuel, j’ai envie de te dire.

C. (le Très Seizième Man) me vend la soirée comme über coolesque, trendy mais pas trop, comme Gwyneth en fait (t’as compris ?), informelle mais glam’ !

Et là, tu es en train de te dire, genre elle a paniqué au niveau du look à adopter, le big stress, tout ça… Je te réponds : pas du tout, tu m’as prise pour qui ?

Je savais bien que j’allais être la fée de la soirée ; mon souci sur ce coup-là ce n’était pas le dress-code, mais plus le lieu tu vois, parce que putain le 16ème arrondissement quoi ! Pi pas la rue de Passy hein ? Non, le truc genre t’es quasi plus à Paris, je te fais pas un dessin.

Donc, bref, j’ai pris sur moi, j’ai adopté en 10 minutes une allure casual chic et je suis arrivée avec le 1/4h de retard réglementaire.

Et là, je te livre les anecdotes de la soirée :

  • En fait, j’aurais du opter pour l’heure de retard non réglementaire, vu que je suis arrivée la première. Quand je te dis première, c’est first classe hein ? Vu que même mon hôte n’était même pas chez lui ! Ouais t’imagines bien comment faut être über cool dans ses mocassins à pompons pour gérer un truc pareil sans honte. Ben j’ai assuré j’ai envie de t’avouer ! Ben ouais, t’es scié, mais c’est la vérité, t’auras qu’à demander au TSM si j’ai eu l’air con une nanoseconde, si tu me crois pas !
  • Sinon, la seconde personne qui est arrivée (après le TSM et moi), c’est une fille dont je me suis dit immédiatement que ça ne pourrait jamais être une amie, ni même une copine, et encore moins une connaissance, tu vois le genre ? Bon en plus, pas très belle, et tu connais ma théorie sur l’amitié cf. beauté, hein ? Non le truc, tu vois, c’est qu’elle a sorti une monstruosité genre « t’as vu la montre de monfuturmarikérienkamoi ? Ouais il pouvait pas attendre jusqu’au mariage pour la porter, tu comprends ! » Et là j’ai compris que sa vie ne tournait qu’autour de l’organisation de son mariage, prévu en 2009.
    Ouais en même temps, habitant Paris, elle a une chance sur deux de divorcer en 2012 (vu que l’amour dure 3 ans) donc, à sa place, j’aurais pas fait ma maligne, sauf que elle, si. Donc, j’ai lâché l’affaire rapidement.
  • Bon, ensuite, y’a tout plein de gens qui sont arrivés et notamment des garçons, qui sont quand même plus drôles que les filles, on aura beau dire, surtout qu’en plus ils te draguent, donc la soirée devient vachement rigolote.
    Un garçon, surnommé T. Le Bijoutier (non, non, c’est pas la mafia, t’inquiète), m’a dit qu’il avait vu tout de suite que j’étais géniale et j’ai illico décidé qu’il deviendrait mon nouveau meilleur ami pour la soirée.
  • Le plus over fou dans cette soirée, c’est quand je suis allée fumer sur la terrasse et que, là, j’ai découvert un très beau garçon qui m’a demandé directement « et tu réponds quoi quand on te demande comment c’est la vie quand on est aussi belle ?« . J’ai allumé ma clope et j’ai répondu « Je ne réponds rien, car en général, je devance toujours mes interlocuteurs en disant « pfff, c’est pénible d’être une bombe, quand même ! Mais tu dois avoir le même problème, non ? »
    T’as vu comment j’ai de la répartie et comme je sais flatter les hommes ?
    Bon après, on a discuté une bonne partie de la soirée, bizness d’abord, puis un peu vie privée après. T’inquiète, je sais bien qu’il voulait me sauter, mais j’étais vraiment fatiguée jeudi…
  • L’über étrangeté de la soirée, c’est C.(le TSM), en fait.
    Ben ouais, tandis que je discutais sur la terrasse avec le très beau garçon, il est venu nous emmener notre dessert, m’a resservie 15 coupes de champagne avant que je m’aperçoive que ma coupe se vidait, m’a prêté son pull Zadig en cashmere avec un « Be Good » dans le dos (et oui je concède que c’est bon le cashmere mauve).
    Là où C. a assuré, je ne sais pas s’il avait des fiches ou quoi, c’est quand il m’a montré les pulls Zadig qu’il avait achetés Mercredi aux soldes presse, qui étaient rangés dans son dressing Suédois (mais pas Ikéa, non, non, un autre Suédois beaucoup plus cher…).
  • Bon, j’aurais bien gardé le pull Zadig en partant, parce que j’adore les pulls d’homme (seulement et seulement si cashmere 100%), mais je suis polie, je ne veux pas spolier l’honnête camarade du 16ème comme une vulgaire connasse du 18ème arrondissement (côté Montmartre, hein !).
    Là, écoute bien, délirium transcendental, je te préviens : le très beau garçon se saisit du pull, le frotte délicatement contre mon cou pour qu’il s’imprègne de mon parfum et le respire comme la 14ème Merveille du Monde.
    Ouais, je sais…
    Le pire, c’est qu’il m’a quasi embrassée sur la bouche quand je suis partie. J’ai envie de te dire que j’étais très fâchée (bon même si c’est flatteur quand c’est un très beau garçon), depuis le temps que tu me connais, tu sais bien que je ne suis pas une fille facile.
    …Ou alors, ils voulaient faire un plan à trois le TSM, le très beau garçon et moi ? Et là, je suis super outrée, je suis une fée, merde !

Alors, je te demande, lecteur, que fais-je ? Lequel choisir ?

1) Le TBM, dont tu as suivi pas à pas les balbutiements de notre love story dans les tomes 1, 2 et 3, mais qui ne fait que me sourir connement, finalement ?

2) Le TSM qui, lui, m’invite aux soirées conceptuelles du jeudi soir, sauf que c’est dans le 16ème arrondissement et que des mecs respirent les pulls que j’ai portés sans qu’il leur casse la gueule ?

3) Devrais-je les oublier tous les deux, en les larguant par sms, pour partir avec un TNM (Très Normal Man) ?

66